Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le prix de toute chose - La Nuit Rouge

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Jinendra Devaraja
dit « Le Cordial »
avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 04/03/2018

MessageSujet: Re: Le prix de toute chose - La Nuit Rouge   Mer 12 Sep - 19:48

N'importe quel régime … voilà qui vaut bien un sourire : ce sens des tournures est celui-là même dont elle s'est tant plus à user lors de notre correspondance, celui dont elle se flatte et se félicite très sûrement chaque fois qu'elle en fait l'étalage ostentatoire avec tout le faste dont elle recèle les trésors. Soit. Je m'interroge si sous cette avalanche de gestes dont elle pare si généreusement son discours, cette jeune personne ne commencerait pas se montrer plus sanguine, à s'impatienter, s'énerver peut-être ? Ce ne sont là que suppositions que j'esquisse d'observations brouillées : je sais ne pas la connaître assez en pareilles situations pour m'en dresser une image plus fidèle à ce qu'elle est. Ces réflexions auraient pu suivre leur course, si ce n'est qu'elle se retrouve suspendue par une discrète réaction de surprise saisie au vol sur la figure embarrassée de mon invitée … ainsi que par l'intervention si suave d'une hôte d'un genre tout autre que Perséphone s'amuse à me glisser comme à l'oreille.

Serais-je en présence d'une experte en la matière ? Les bouffées de chaleur et leur origine semblent n'avoir aucun secret pour vous ; je suis toujours aussi flatté de pouvoir ainsi profiter de vos connaissances infini sur une mine à ce point surprenante de sujets.


Je suis bien loin d'être d'une humeur massacrante, ou ne serait-ce que vaguement échaudée, quand j'enchaîne, la tasse à la main :

« Bien sûr, » rassuré-je d'un geste accort, « je dois reconnaître, sans vouloir vous faire douter de mes propres capacités, que c'est aussi pour moi le moment de mettre mon orgueil de côté. Patientez. »

Comme je vais pour lui offrir de quoi s'asseoir, je remarque l'absence de Ramal … ce qui permet à Sayla de se saisir d'un siège avant moi pour le tendre à Elizabeth. Nous n'avons pas besoin de nous échanger de regard pour savoir ce que l'autre pense en cet instant, j'ose supposer ; ce qu'elle songe m'est sans nul doute possible fort moins obscure que ne le sont les pensées de la jeune Krov.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t202-jinendra-devaraja
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Le prix de toute chose - La Nuit Rouge   Jeu 13 Sep - 18:38

Ce garçon ne s'ennyait pas: il y avait de la nourriture à foison ! Fallait juste pas tacher les habits du Wanaka. C'était pas joli les saletés. Mais c'était très bon ! Pleins de mangé d'ailleurs. Il y avait même... des citrons ! De jolis agrumes tout jaunes et sucrés. Ego redescendit le long du bras du Basileus, profitant qu'il pose la main sur la table pour s'en faire comme un pont. Plus que quelques centimètres et... attrapéééé ~. Sauf... que les papattes de dragons arrivaient pas à ouvrir le Sacré. Ce garçon essaya tant bien que pas trop en fait et abandonna, essouflé, sur le dos et le citron entre les crocs. Après un grognement d'insatisfaction, ego sauta de dessus la table pour atterrir sur le sol et filer sous la table ou il reprit sa forme de petit garçon. Le costume avait l'air bien: ça demandait plus trop de concentration ça. Avant, il aurait pu se promener tout nu sans s'en rendre compte.

- Merci beaucoup Madame Falur. Deux gambettes devant les yeux d'ego. Celles d'Oneesan. Excusez mon impolitesse, je ne voulais pas vous couper la parole. Elle avait le ton gêné. Merci de toutes ces questions en tout cas. Je dois bien avouer que c'est un sujet qui me tient tout particulièrement à coeur. Elle montrait une chaise à côté d'elle. Je vous en prie, installez-vous, nous pouvons poursuivre et... Oh ? Qu'est-ce que c'est que cette petite tête Ototo ? Ce garçon eu droit à une caresse dans les cheveux. Il montrait le citron, une moue boudeuse. On va l'ouvrir, ne t'inquiète pas. Elle pinça le nez d'Ego avant de prendre un couteau de sur la table et de commencer à couper le fruit. Ce garçon était assis par terre, les yeux brillants fixant les gestes de l'Oneesan pendant qu'elle reparlait à la Kyria. Auriez-vous la possibilité de m'en dire davantage concernant les prochaines elections ? Nous n'entendons que très peu parler des politiques extérieures dans l'Empire. Nous ne sommes jamais mieux informé qu'au sein des lieux concernés après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Esclavagiste
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 03/03/2018

MessageSujet: Re: Le prix de toute chose - La Nuit Rouge   Ven 14 Sep - 9:55

"C'est le point positif d'avoir un crâne aussi vide que l'vôtre: on peut que le remplir."

Eh ! On reste concentrée la mémère ! Tu t'fais faucher ton semblant de galanterie. Si je pouvais claquer des doigts, j'l'aurais fait.

"Ton chéri t'manques ? Il s'est barré y'a 5 minutes. L'en avait marre de ta tronche. J'l'aurais bien suivi mais... 'fin voilà quoi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prix de toute chose - La Nuit Rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prix de toute chose - La Nuit Rouge
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: L'archipel de Tharen :: Cestra-
Sauter vers: