Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Partenaires de jeux.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 19 Juin - 5:43

Les ordres furent donnés par la Reiku. Ce garçon hocha la tête, tout content de pouvoir jouer (et d'avoir quelque chose à raconter quand il devrait rentrer). La chasse aux Kokoras: d'habitude, Ego en attrapai une ou deux mais uniquement sous forme draconique, non en enfant. Mais ça allait être drôle ! Quand la Reiku lui dit de se mettre en position, ce garçon prit tout de même sa seconde forme afin d'aller plus vite et de s'installer plus silencieusement. Une fois en place, il se remit en blondinet. Les Kokoras n'y avaient vu que du feu et continuaient à picorer. Bien que camouflé derrière les buissons, Ego pouvait encore voir légèrement l'Oku Sensei et la fille dans le coin opposé. On allait les prendre en canaille ! C'était certain !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 19 Juin - 18:23

Abbadir n'avait pas attendu: s'envolant rapidement de l'autre côté sans éveiller aucun soupçon de la part de nos proies tout à leur vers de terre et autre petits cailloux dont elles ne faisaient qu'une bouchée. C'était rigolo parce que, une ou deux avaient quand même levé leur grosse tête paresseuse et dans un piallement de surprise et de questionnement avait tourné la tête à droite et à gauche, le regard vide pour chercher la source de la brise soudaine. Elles avaient vraiment le cerveau riquiqui. C'était aussi du bilogisme, ça ?
J'étais en place, Abe aussi et le Sensei attendait le signal. Plaçant deux doigts dans la bouche en veillant à être bien dissimulée derrière les fourrés, je soufflai de toutes mes forces, émettant un sifflement perçant mais non moins réussi. Plus qu'à attendre le tour de l'homme arbre qui devait faire diversion. Je me demandais si l'aider de loin allait le déconcentrer ou effrayer encore plus les Kokoras... pourquoi ne pas tenter: il en saurait rien. Et ça pouvait pas lui faire de mal. Je me concentrai, bougeant légèrement les doigts de ma petite main tout en fixant le Sensei d'Abbadir: le faire pousser un peu et le rendre plus robuste. Parce que c'était pas tout ça mais on aurait plus dit une brindille qu'un monsieur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 19 Juin - 19:03

[enlarge your sensei]

Je me suis placé à couvert sans trop d'embarras, doté comme je le suis d'un épais bourras fleuri dont la branche se fond dans le bouquet feuillu qui coiffe les rives pentues du petit lac. Nous attendons, paisibles, l'oreille tendue, que sonne enfin ce qui sera notre clairon ; même l'enfant dragon se tient sage, plus dévoué à son ami qu'il ne l'est à ses leçons. Et soudain, un son ; aussitôt, je fais briller mes paumes … et me sens curieusement soulevé de terre, bien plus haut que ce à quoi mes attentes m'ont préparé : mes jambes font là quelque-chose que je croyais pas voir un jour … puisque sans même aller puiser au fond de ma psyché, me voici étiré, étiré, … puis déséquilibré. C'est là, en effet, un spectacle qui a dû pousser nos proies à s'en aller vers les bois ; quant à moi, je préfère semble-t-il dévaler la paroi escaladée plus tôt par le jeune nomade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 20 Juin - 9:24

Les Kokoras, ou le Sensei ? Ou ce garçon a-t-il son esprit attiré ? (Jet 1: normal)
Parviendra-t-il à faire son action ? (Jet 2: simple)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 20 Juin - 9:24

Le membre 'Abbadir Devaraja' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Espionnage' : 3

--------------------------------

#2 'Esquive' : 1, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 20 Juin - 9:30

Tout le monde à son poste ! Le signal fut lancé par la Reiku. Ce garçon se prépara à l'assaut mais... les Kokoras s'emportèrent d'un seul coup ! Elles volaient et pépillaient en tout sens, entamant une course folle en direction de la forêt. Des plumes volaient de partout et... ELLE FONCAIENT DROIT SUR EGO ! Ce garçon se mit rapidement à couvert mais certaine lui passèrent quand même dessus en piaillant et battant des ailes. Plus de peur que de mal mais Ego avait pleins de duvet dans la bouche quand il releva la tête pour fixer la zone d'ou elles s'étaient échappées. Ni une ni deux il prit son apparence de dragon et fonça vers elle ! Pas question de les laisser lui passer sous le nez ! L'enjeux était trop grand... c'était quoi déjà ? Tant pis ! Pas le temps de penser ! Fallait foncer et vite ! Ils faisaient quoi les deux autres ? Le repas fuyait !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 20 Juin - 15:25

Oh... oups ? Je crois qu'en fait je maîtrisais pas encore parfaitement ce genre de sort... la Dame allait me passer un savon. Je regardais mes mains: bandes de nulles. Repérée ? Visiblement non. Les Kokoras avaient pris peur (au moins une action réussi... c'était pas le principal ? Non ? Bon...) et Abe, après s'être protégé en se mettant à couvert et avoir mangé une bonne dose de plumes (lui faisant un magnifique plumage digne d'un grand guerrier) avait pris son envole pour les poursuivre à vive allure dans la forêt. On pouvait dire qu'il était réctif mon copain. En attendant... l'autre copain ne pouvait pas vraiment agir, lui. Une fois sûre qu'Abbadir était loin, je sortai silencieusement de derrière mon buisson, m'approchant du Sensei qui tanguait dangereusement et commençait à tomber en direction de l'eau, la paroi ne le maintenant plus à cause du vent.
"Aaaaah... j'suis désolée. Désoléééée." Toujours en bougeant les doigts mais cette fois pour tenter de rattraper mon erreur ou, au pire, le stabiliser je pris ma tête de "j'ai fait grosse bourde". "J'vais te sortir de là. Paniques pas." Tout en respirant et me concentrant davantage, je pouvais pas empêcher mon rire de sortir. "Tu as de l'allure comme ça. Ca te donne un coup de jeune." Je gardais quand même un oeil un peu partout: je voulais pas qu'on me voit en train de torturer à ma sauce un bien des Autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 21 Juin - 19:41

De là où je me tiens désormais, je peux voir ma diversion couronnée de succès : le jeune dragon se jette à corps perdu dans la mêlée peu après que les volatiles s'en sont débarrassés sans trop batailler … seul ce petit est d'ailleurs tout à cette chasse, puisque le nomade s'est mis à une toute autre œuvre, ce qui n'est pas grand dire : mes jambes ont dessiné sous moi de grandes échasses que l'ami cannelle s'applique à rétablir dans leur assise d'origine. À l'égarement et la confusion que j'entends tout d'abord proférés par l'enfant, succède la dérision et le petit son clair, franc, de ses ricanements. C'est là que je songe seulement à ne plus briller comme une luciole très haut perchée et me mets à soupirer. À l'entendre me demander de l'excuser, je suppose l'ami cannelle responsable de quelque chose dans cette transformation.

« Je crois que je peux voir ma maison …, » dis-je, plissant les yeux, tanguant près des eaux bleues, « Fais à ton rythme … s'il voyait ça, je me demande ce qu'en dirait Abbadir. »

Je me prends à sourire, encombré par mon propre corps suite à ce phénomène curieux qui a bien failli me faire frôler les cieux … ou bien de si peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Ven 22 Juin - 5:39

Voler ! Voler toujours plus vite ! Toujours plus près des Kokoras qui couraient en tout sens en battant frénétiquement des ailes. Piaillant, gesticulant, grouillant, la petite troupe se dispersa quand elle rencontra un arbre... laquelle suivre ?! Ce garçon était un peu perdu pour le coup... A DROITE ! L'ego en forme de dragon se pencha sur le côté droit, entamant une bifurcation en descente qui lui fit prendre un peu de vitesse. Il se rapprochait... encore un peu... A MOI ! Une Kokoras, plus petites que les autres mais pas moins rondouillette attrapée par le cou. Fallait pas attendre plus pour lui briser la nuque, au risque de lui faire mal en retournant vers les Filous qui, eux, n'avaient pas bougé d'un poil de l'endroit de tout à l'heure. Ca ou leurs jambes étaient trop petites pour suivre la cadence de vol d'un dragonneau. En tout cas, ce garçon y retournai, tellement fier de sa victoire ! Enfin, ça, il l'éspérait: hier il croyait gagner alors qu'elle avait sorti une carte piège de son pagne la Reiku. Ego choisissait de prendre la direction laissée plus tôt. S'ils avaient bougé, ils se croiseraient sur le chemin de toute manière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Ven 22 Juin - 11:42

Ca va, le Sensei d'Abe prenait pas mal le fait que je l'ai un peu... modifié ? Il fallait que j'ailles plus souvent à mes entrainements, c'était pas en essayant toute seule sur des plantes ou différents gens qui passaient par là que je pourrai m'améliorer. Ca pouvait même devenir dangereux. Mais il gardait l'humour bien portant ! Doucement, sûre qu'Abbadir ne reviendrait pas avant un petit moment et que le Autres étaient finalement trop loin pour entendre les bruits qui avaient été faits, je commençai à bouger un peu plus que les doigts, entamant quelques mouvements à l'aide de mes bras: j'avais été trop certaine de ma force et l'homme arbre en avait payé le prix. Pour me rattraper: déjà j'allais lui remettre sa taille normale mais lui donner un peu de robustesse. En plus de quelques fleurs ? De toute façon, il était près d'une bonne source d'eau riche en nutriments.
"Je pensais pas que ça agirait aussi bien. C'est comme... c'est comme que si il y avait plus de l'humain mais juste de la plante." Mais c'était impossible, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Sam 23 Juin - 20:01

Je la laisse procéder, sans nulle crainte ni méfiance quant à ce qu'il pourrait m'arriver ; j'ai foi en ce petit nomade ainsi qu'en la Dame et ses choix. Je suppose aussi, avec un peu de fatalisme, que cette magie-ci ne fait en aucun cas partie des choses qui m'ont été enseignées : elle me ferait peut-être même penser à celle dont usent les Autres et les dragons … et me fait supposer que l'ami cannelle doit porter grande chance aux siens si ceux-ci sont et vont toujours par ces lieux. Abbadir encore loin, je conseille entre ces lignes l'enfant au rire clair :

« Quel nom vas-tu donner à Abbadir quand il sera là ? »

J'ai le ton grave, mais me doute que si ce petit sait la magie et qu'il survit encore aujourd'hui, ce n'est pas en faisant cadeau à tous ni très souvent d'une arme si précieuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 24 Juin - 5:51

Ego en avait un ! Et un gros en plus ! Toujours sous forme de dragon, la Kokoras entre les crocs, ce garçon décida de retourner là ou ses deux Filous l'attendaient. Sur le chemin du retour, personne. C'était bizarre qu'ils ne l'aient pas suivi... c'était le but du jeu, non ? Peut-être que finalement ils avaient voulu rester que tous les deux, sans Ego... Non ! C'était pas possible ! Mais ils avaient l'air proche, l'air de partager quelque chose en commun que ce garçon n'avait pas et ne comprenait pas. C'était pas sa faute à lui... Non. Il faisait confiance au Sensei. Si ils étaient pas venus, c'était qu'il avait du y avoir autre chose. Le seul moyen de savoir était de vérifier par soi-même. Ce que ce garçon fit, plus qu'à traverser les buissons et il retrouverait son Sensei et la Reiku. Mais avant: Ego choisi de reprendre se forme d'humain.

- Ce garçon a attrapé une Kokoras. Une belle !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 24 Juin - 12:10

J'avais fini. Il fallait juste que je me concentre davanatage et que je prenne un peu plus de temps pour que le travail soit bien fait. En plus, le Sensei d'Abe restait calme, ça aidait beaucoup. Le remettant à hauteur normal, j'avais essayé de le rendre un peu plus robuste. Ca ne durerai pas éternellement, comme toutes plantes il lui faudrait beaucoup d'eau et de soleil. Tout ça demandait de l'entretient.

"Tout va bien ? Y'a une différence ?" J'étais plus sérieuse quand il s'agissait de la nature. Cet homme-arbre interpellait mes sens. Sans le quitter du regard, je fis le tour du Sensei pour vérifier que tout était normal, vérifier que rien ne viendrait le déranger. J'avais l'habitude de soigner diverses plantes sous tutelle de la Dame. Mais les plantes ne se déplaçaient pas en général. C'était tout nouveau pour moi. "Le nom ?" Je me repostai face à lui, les mains sur les hanches et toute souriante. "Celui que la Dame m'a donné. Elle m'a dit que l'autre était un secret à pas dire. Que je devais le garder pour moi. Toi aussi tu as eu ton prénom par la Dame ?"

J'avais à peine fini que le copain aux yeux d'or venait nous rejoindre en montrant fièrement son trophée. J'aurais voulu chasser avec lui... une prochaine fois peut-être. Je me rapprochai de lui pour inspecter la Kokoras. Et quelle Kokoras !

"Je suis désolée Abe. J'ai fait une bêtise et j'ai loupé la chasse. On recommencera dis ?" Je le regardais les yeux triste. Mais je repris vite-vite le sourire, le poussant amicalement par l'épaule en rigolant pour nous ramener au fait essentiel. "Ca veut dire que t'as gagné ! Tu mérites le titre honorable de Kokkuhantā (= chasseur de coq). Hein qu'il l'a mérité, Oku Sensei ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 25 Juin - 21:00

J'entends les feuillées dispersées sur la route du dragon ; je déduis de ce peu de discrétion qu'il nous ramène un gibier attrapé avec succès. C'est un petit formidable, auquel il ne manque que l'éducation pour en faire un nomade digne de ce nom ; malheureusement, je ne saurais nourrir cette illusion : j'ai vu qui s'en est porté le garant, et cela me suffirait presque à le penser perdu. Il n'est pas encore à notre niveau quand j'acquiesce aux derniers mots de l'ami-cannelle dont le bracelet lance des étincelles blanches sous les rayons qui percent la voûte épaisse dont nous coiffe la forêt. Il va vite, je ne sais donc pas s'il se trouve déjà à portée de voix alors que je voudrais remercier le petit bout de mage en herbe qui, parlant d'herbe, en plus d'avoir tout remis à sa place originelle, ne s'est pas contenté du minimum : la sève coule mieux dans mes articulations que je n'ai pas de mal à employer pour me relever. La jambe fonctionne ; sa sœur de même ; et les bras, aussi, je suppose. J'ai l'impression de revenir après une traversée, d'avoir trouvé une serre sous laquelle me reposer. Je m'étire, bien content de ne plus sentir les quelques éclats secs qui commençaient à se former sur mon cou et dans le creux de mes épaules ; mes gestes enfin libérés, je suis bien mieux préparé à accueillir la petite tête blonde qui paraît soudain entre les ombres ; la Kokoras qu'il parvient à traîner derrière-lui est jeune, mais presque aussi haute qu'une autruche, et plus grasse qu'un jar fermier.

« Belle prise ! » le complimenté-je, encore tout à apprécier pouvoir bouger sans être entravé ; « Abbadir mérite bien ce titre trois fois, au nombre de ceux qui auraient dû se lancer dans cette traque ! Je suis désolé : j'ai ralenti ton ami. Le pourtour du lac est glissant : je n'ai pas été suffisamment prudent. »

Je regarde l'immense volaille aux chairs encore flaccides qui demeure étendue sur l'humus tendre et frais d'où s'échappent les odeurs si propres au pays. Elle fait un repas bien cru, et aussi très riche pour notre petit trio.

« Je pense que le camp ne verra aucun inconvénient à ce que nous procédions à un échange : ce beau gibier contre des morceaux découpés et déjà préparés …, » finis-je par suspendre, songeur ; « je pourrais m'y rendre … si tu promets de ne pas sécher. »

C'est bien sûr sur le dragon que je concentre toute ma vision.

« Juré ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 26 Juin - 5:58

Ce garçon tenait avec fierté l'objet de sa victoire. Mais quelque chose de bizarre avait eu lieu en son absence: le Sensei et la Reiku n'avait pas bougé depuis son départ. Ils étaient toujours plantés près du lac. Ego allait répliquer quand la fille s'approcha toute joyeuse puis, face à lui, toute triste. Ce garçon baissa les bras, lâchant la Kokoras sur le sol. Oubliant de mettre une expression sur le visage, Ego fixait la Reiku dans les yeux.

- Si la fille le veut, ce garçon est d'accord. On recommencera. Et là, les cris de victoire du Sensei et de la Reiku réveillèrent Ego qui reprit le sourire joyeux. Ce Garçon est un chasseur talentueux ! Talentueux ! S'arrêtant de sautiller sur place, Ego posa les deux mains sur les épaules de la Fille brune, les yeux pétillants. Victoire ! Elle doit le dire ! Elle doit lui dire son nom. C'était le marché !

On allait pouvoir fêter ça tous ensembles ! Les filous unis pour dévorer la bonne kokoras. Encore mieux ! Le Sensei allait chercher de quoi manger au camps: la viande serait toute chaude et juteuse, toute croustillante et dorée à souhait, fondante et savoureuse ! Mais il fallait... il fallait...

- Juré, Oku Sensei. Ce garçon lâcha la Reiku. Ces enfants accompagnent ou restent ? Une idée dedans la tête ! Le Sensei serait d'accord pour enseigner aussi à la copine ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 26 Juin - 17:42

Tout allait bien en fait. Pour pas énerver le petit blond, il suffisait de jouer avec les informations alentours. Plus vous donnez d'émotions et plus il saurait pas comment réagir. Ils étaient tous comme ça les Autres ? Ou seulement les garçons ? La Dame disait souvent que les hommes avaient un caractère particulier. Sûrement un coup du "bilogisme", encore une fois. Mais je pourrais pas esquiver pour toujours la fameuse question. Surtout qu'il méritait la réponse et il l'attendait avec tellement de joie et d'impatience. Ses grands yeux dorés me fixaient, plus brillant qu'un ciel de nuit parsemé d'étoiles. Quand il relâcha les épaules pour s'adresser au Sensei, mon coeur ne fit qu'un bon: je voulais pas y aller. Pas maintenant, pas encore. Je regardai les deux copains à tour de rôle, une moue un peu désolée quand même.
"On peux pas attendre le retour de ton Sensei ? Je veux bien pour apprendre mais pas voir les Autres. Nous trois on est pareils mais je fais pas confiance. Je fais pas confiance." Mais que l'homme-arbre enseigne le langage des colons ça me plaisait comme idée. "Quand on mangera je pourrai essayer de te donner mon prénom dans ta langue. Mais tu te moques pas." J'allais sûrement le faire avant lui de toute façon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 26 Juin - 19:38

Je regarde les deux enfants, dont les répliques se sont échangées avec une bien soudaine vivacité : à l'enthousiasme qui carbure sous les cheveux blonds, c'est une légère angoisse coiffée de mèches brunes qui répond. Je lisse les plis qui courent sur les vêtements qui m'ont été infligés, balaye la poussière qui me macule par endroits.

« Je ne serai pas long, » un regard au petit nomade, « quelques uns des mots des Autres pourraient t'être utiles. Quand tu seras prêt. Là, nous irons ensemble. »

La Kokoras gît toujours, son cou long tordu de façon molle mais peu naturelle sur le sol. J'aurais aimé avoir ma corde à la taille, ou bien nouée au travers des épaules ; je me reprocherai plus encore de l'avoir oubliée au camp lorsque les courbatures me réveilleront demain. Je passe mes bras autours des ailes, où ils se retrouvent bien logés pour traîner la bête jusqu'en lisière de jungle. Les ornières et les pierres qui pavent mon chemin ne sont pas traversées avec autant de facilité que plus tôt, quand j'en étais encore à poursuivre mon élève. Je rejoins vite le chemin, qui serpente et méandre entre les troncs larges et est bien plus long que si je coupais à travers la végétation ; il est toutefois moins escarpé, plus praticable. C'est un sentiers que les Autres ont créé par le passage de leurs si nombreux pieds. Les voix s'élèvent sans trop tarder, j'entends les discussions paisibles ou inquiétés sans trop m'y attarder, ni même les comprendre : des concepts entiers, des idées plus que des mots m'échapperont à jamais. J'explique que la prise est d'Abbadir, ce dont tous se réjouissent, puisqu'ils sont nombreux encore à fuir l'ombre qui règne sous les frondaisons. On me laisse m'emparer de quelques morceaux juteux d'une venaison, laissée à cuire sur une broche léchée par les flammes. Débarrassé du fardeau que l'oiseau a été, mon retour n'emprunte pas de longs détours … ce dont je suis reconnaissant au ciel et aux étoiles : nous mangeront chaud, et le fumet qui ce dégage des morceaux est à me damner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 27 Juin - 10:06

Ce garçon sourit gentillement à la Reiku: il n'insistera plus maintenant. La fille le dira quand elle voudra voir les camps avec Ego. Et ce jour là, il sera prêt à lui faire une vraie visite guidée des lieux ! Pour attendre le Sensei qui n'en aurait pas pour longtemps, ce garçon invita la fille à s'installer au bord du lac avec lui. Ego se mit en tailleur. Peut-être qu'ils ne se saliraient pas aujourd'hui. C'était bien parti comme ça vu la promesse faite à Oku Sensei. Mais avoir des cours avec ses filous donnera sûrement plus envie à ce garçon d'apprendre mieux l'enaride. Mais ce qu'il voulait avant tout était le prénom de la Reiku. Si la fille connaissait le sien, lui, avait du batailler pour qu'elle le donne. Les gynaikón* étaient si compliquées... Mais pratiquer le mystère avec acharnement, ça donnait du piquant à la relation dans un sens.

- Cette fille connait des mots dans le langage des... comment elle les appelait déjà ? ... Autres ? Le Sensei revenait avec la viande chaude qui sentait terriblement bon. Ego laissa une place pour qu'il puisse aussi s'installer avec eux. Merci Oku Sensei ! S'exclama ce garçon avant de marquer un temps d'arrêt et de le regarder, la tête sur le côté. Quelque chose de changé chez le kidemónas** ? Il semble... en forme.


*Femmes
**Tuteur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 27 Juin - 18:34

L'Oku Sensei avait décidé de retourner faire l'échange de viande au camps. Il restait plus qu'Abbadir et moi. Il était allé patienter au bord du lac, sans poser plus de questions, je lui en étais reconnaissante. J'allais m'asseoir à côté de lui, remettant mes cheveux derrière les oreilles. Pendant qu'il me parlait, j'avais pris un petit caillou pour dessiner sur la terre humide.
"Peut-être. La Dame a du m'en dire quelques uns, parfois." Je soupirai longuement avant de lever les yeux vers lui. "Mais je les ai pas gardé dedans la tête. Tu sais... je m'en sers pas vraiment. Rien que ma langue natale: il peut se passer plusieurs jours voire semaines sans que je croise personne, donc je parle pas. Pas besoin." Je lui souris, plongée dans mes réfléxions. "Mais ça pourrait aider. On sait jamais. C'est vrai que si personne se comprend, tout le monde passe pour des sauvages dans un sens. On peut comprendre les coutumes que en cherchant à les comprendre." Pendant notre discussion, le Sensei d'Abe était revenu, s'installant avec nous. La nourriture sentait si bon. "C'est quand chacun y met du sien que les choses ont le plus de chances d'avancer... paisiblement. " Je prenais un morceau quand les Filous s'étaient servis. "Mais tout le monde doit être d'accord pour écouter et plus encore: accepter les différences ."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 27 Juin - 19:20

Si je pouvais éprouver de la faim, je dirais que ces deux marsupiaux sont appétissants, à dévoiler ainsi sur leur broche leur chair dorée que la graisse exsudée a habillé d'une bien belle robe. Avant de partager avec les deux jeunes gens un peu de ce repas, je me lèche le bout des doigts : les Autres aiment utiliser cette poudre blanche qui a l'air de venir d'une roche, mais a le goût de l'eau de mer ; ce n'est pas désagréable quand ils en mettent un peu moins d'une pincée, mais je suppose que mon état m'empêche d'apprécier ses éventuels bienfaits … voire même sa sapidité si relevée, ce parfois au point de m'avoir retourné, et alité.

Je saisis une patte, m'en contenterai, m'assieds et tâcher de rattraper tout ce qui a été discuté. Sans trop d'efforts : la question que m'adresse mon élève me concerne très directement :

« Je vais bien, tu es sûr ? Ou tu me fais cette remarque parce que j'ai de la viande sur la figure ? » tenté-je de le détourner, l'une de mes mains en route pour trouver quelque miette imaginaire incrustée. Fort heureusement pour moi, l'ami-cannelle poursuit. Je leur souris, et commence à employer mon vocabulaire, déjà rouillé avant même que je ne me le sois constitué :

« Nous : toi, lui, moi. Nous mangeons. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 28 Juin - 6:40

Ce garçon rigola à la réponse du Sensei. Ca faisait du bien de se remplir l'estomac avec de la nourriture toute chaude et juteuse. Mais plusieurs détails n'échappaient pas à Ego et interpellaient le garçon. Si c'était agréable d'être entouré par des filous, dont une était toute nouvelle, il sentait que des choses se cachaient, que des choses ne se disaient pas. Des secrets ? Ego pouvait comprendre que les gens cachent certains détails mais... la curiosité l'emportait souvent sur la compréhension aussi.

- Ce garçon voulait dire "changé" dans le sens de plus robuste. Comme... comme quand les deux saisons sont passées. Mais en plus... feuillu ?

Ego lança un regard surpris vers la Reiku, comment la fille pouvait vivre aussi longtemps sans personne, laissée à elle-même ?

- Le Sensei a entendu ? Plusieurs semaines ?! Mais la fille fait comment pour occuper les jours sans rien ? Ce garçon deviendrait fou livré à lui-seul.

C'était sûrement une des raisons pour laquelle elle avait peur des gens: si elle restait seule, elle était pas habituée à d'autres présences. C'était un problème.

- Ego ne pensait pas cela possible.

Le cours avait débuté. Ce garçon connaissait déjà la phrase et joua le jeux pour montrer à la Reiku comment il savait parler une autre langue. C'était rigolo. Mais...

- Oku Sensei ! Oku Sensei !Il faut qu'elle dise le prénom ! Ne pas oublier la victoire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 28 Juin - 17:21

La viande sentait bon, c'était certain mais le goût ! Le goût de cette dernière était juste parfait ! Les Autres avaient leurs défauts mais ils avaient un don pour la cuisine. Ils savaient utiliser certaines épices comme personne. Je savais ça en allant voler souvent chez eux. Mais bon, on pouvait pas m'en vouloir: un bouché et on en redemandait ! Pendant qu'Abbadir fixait le Sensei de ses yeux ronds et dorés, je grognotais mon morceau en lançant des coups d'oeil amusés en direction du concerné. C'est vrai que j'avais réussi à rendre son enveloppe végétale plus forte mais ça restait fragile. Je devrais en parler à la Dame. Il y avait peut-être moyen de venir en aide régulièrement au Sensei. Les plantes sont inertes mais si elles devaient bouger et donc dépenser de l'énergie supplémentaire... l'homme-arbre devait être bien fatigué les jours sombres. Est-ce qu'il était capable de ressentir la douleur comme les bipèdes ? Ca forme m'interpellait mais me pétrifiait tout à la fois. J'avais pas peur, très loin. Mais quelque chose n'allait pas, n'était pas... naturel ? Les questions de mon copain blond me réveillèrent de mes pensées et me firent sourire.
"C'est une question d'habitude je pense. On a pas grandi pareils. Moi j'aime bien ces moment de liberté avec moi-même." Et Riza mais ça, ça sera plus tard. Peut-être. Le moment était à se concentrer sur les paroles et les leçons de l'Oku Sensei. Abbadir y arrivait sans mal mais moi... autre chose. J'avais déjà dû suivre les gestes pour comprendre "Lui, moi, nous"... non... c'était pas ce sens là. "No mango (= De mangue)" Je rigolai de toutes mes dents en montrant la viande du doigt. "Sore wa nikudesu. Mangō wa arimasen (= C'est de la viande. Il n'y a pas de mangue).". Les Autres confondaient les fruits et la chair ? Leurs régimes devaient pas être très équilibrés...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 28 Juin - 18:24

Je regarde les deux jeunes pousses qui sont devant-moi, ces deux enfants qui sont pleins de surprises et dont le rire et la bonne humeur sont si communicatifs. Je souris moi aussi de toutes mes dents à l'adresse du petit nomade marron et dont les yeux sont verts pour proposer ma traduction :

« Non, je disais, » commencé-je avant de refaire les mêmes gestes que ceux dont j'ai accompagné mon précédent énoncé : « Nous : toi, lui, moi. Nous mangeons. Il n'y a pas de mangue. Vas-y, répète : nous. Toi, lui, moi. Nous. »

Je nous désigne plusieurs fois, chacun puis tous, avant d'incliner ma tête de côté pour lui demander :

« Abbadir a attrapé la Kokoras ; c'est grâce à Abbadir que nous mangeons. Il a gagné, il a donc le droit à son trophé. »

C'est ensuite vers lui que je me tourne, afin de répondre aux questions qu'il m'a posées mais dont le cours a interrompu la discussion. C'est toujours en énaride que je lui parle, et sans empressement, pour qu'il poursuive sa pratique.

« Je me sens bien, Abbadir. C'est tout, » expédié-je sur le ton de la conversation, comme si le sujet était du même banal que le temps qu'il fait, « beaucoup de chasseurs vont en traque des jours durant. Parfois, c'est par choix. »

Je ne relève pas la chose plus que ça : je crains pour l'enfant-félin qui a des dents en moins, et au sujet duquel je me dis qu'il aurait mieux fait de ne pas laisser entendre qu'il va seul le plus gros de son temps. Même sous l'aile de la Dame, il vaut mieux ne pas s'attirer la convoitise des Autres. Et je sais comme l'esclave peut en dire quand il s'en retourne auprès de notre maître.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 1 Juil - 19:48

On pouvait pas nier que la Reiku tentait pas d'y mettre du sien. Ce garçon avait davantage l'habitude du parlé de Tharen que de celui d'Enarida. Mais Ego comprenait toujours la signification et les grands mots. Le soucis restait surtout les pronoms. Mais il restait plus qu'à perfectionner l'enaride. Les débuts dans une nouvelle langue étaient souvent compliqués, confondre des mots était courant, encore maintenant pour ce garçon. Mais même si Ego était compatissant c'était difficile de pas rigoler, surtout quand le Sensei, sans perdre son sang-froid une seule seconde, avait répété plusieurs fois, presque avec un certain dépit dans le ton de voix. Pour le coup, ce garçon se demandait si apprendre une langue pouvait se faire à n'importe quel âge. Même pendant les simple demande et discussion Oku Sensei ne manquait pas d'enseigner: tâche première après tout. Un peu déçu de la réponse qui signifiait clairement qu'il voulait pas en parler plus, Ego ne pu que répondre, une moue un peu boudeuse:

- D'accord. Oui, oui sûrement. Ajouta ce garçon en fixant son doigt en train de dessiner des sillons sur le sol avec un petit caillou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 2 Juil - 10:09

Cette fois, après avoir bien rigolé avec les Filous, je décide de me mettre plus dedans la tâche que l'on me donnait. Le Sensei prenait de son temps pour m'apprendre, il fallait que je donne du mien pour absorber le savoir. Plus sérieusement je regarde ses gestes en même temps que les paroles. "Nous" désignait l'ensemble, tous les Filous réunis devant le repas qu'il avait rapporté pas longtemps avant et que "Nous mangeons" avec nos doigts. Une fois le tour fini j'essaie de répéter tout comme lui, en mimant avec les mains toutes sales et en tentant de pas trop laisser mon accent prendre le dessus... mais ça c'était peut-être le plus difficile.
"No... Non, pas comme ça... Noou... Nou" Je nous désigne en faisant un cercle. "Toa."Je pose la main sur ma poitrine. "Loui." Pointe Abe du doigt. "Moa." Le Sensei. "Noumajon." Je brandis la viande que je tenais les yeux tout grand ouverts et un sourire joyeux avant de me tourner vers Abbadir. Lui, devait apprendre ma langue quand on m'inculquait la sienne.

_________________


Dernière édition par Sentoni le Jeu 5 Juil - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partenaires de jeux.
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Enarida :: La jungle de Saluën-
Sauter vers: