Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Partenaires de jeux.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Partenaires de jeux.   Ven 8 Juin - 6:18

Si la veille je n'avais pas réussi à fermer les yeux, la journée que j'avais passé avec le garçon au cheveux de glace et aux yeux d'or m'avait plus qu'aidé à dormir. Sauf que j'avais pas prévu qu'en allant voir Riza et ses petits si tard, le soleil aurait décidé de se glisser derrière les grandes montagnes, me laissant dans la pénombre plus vite qu'imaginé. J'avais donc du retrouver mon abris situé en hauteur, près du nid de l'aigle. Ce n'était pas un problème en soit, c'était confortable et en plus il fesait bien frais, plus que dedans la jungle. Le seul défaut était que je devais me rendre au lac au matin, dès l'aube et donc, me lever avant le kókkino ílio (= soleil rouge). Et même bien plus tôt puisque je devais faire le chemin. Dans ces moments là, j'étais un peu triste de n'avoir que des petits pieds de fillette. Vivement que ma forme adulte parvienne à son terme. Les grandes jambes seraient plus pratiques. Je pouvais me transformer mais il fallait éviter: pour se protéger et ne pas attirer les curieux. On risquait beaucoup à se révéler.
Quand mes yeux s'ouvrirent, j'éspérai ne pas être en retard et arriver à temps auprès d'Abbadir. Je me levai vite vite et sortis des tentures composants ma tente. Je mis quelques trésors et ornements en signe de mon statut et me mis à trottiner, descendant la montagne par le petit sentier. Ensuite, le plus simple était de continuer en passant par les rochers formant la paroie. C'était risqué mais avec l'habitude ça allait tout seul. J'atteignis rapidement le sol et me remis à courir vers le lac. Si Riza venait me chercher dans ma cachette, elle allait se demander ou j'avais bien pu passer. Quand je la rejoignais dans les monts, soit je partais avant le soir, soit je dormais mais bien jusqu'à ce que le soleil soit tout en haut dans le ciel. Il faisait encore un peu sombre mais je connaissais par coeur cet endroit. Il était important de faire du repérage, aussi bien pour ne pas se perdre que pour fuir en cas de danger. J'arrivais finalement au lieu ou on devait se retrouver. Je devais descendre ou rester en haut du mur ? Dans tous les cas, si il arrivait par le lac, mes yeux seraient capable de le voir en contre-bas. Je regardai à droite et à gauche, ou le contraire, je savais pas vraiment la différence. Personne. En retard ou en avance ? J'allais attendre. M'installant au bord de la paroi, les pieds se balançant dans le vide et chantonnant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 11 Juin - 14:04

L'air frais vient faire frissonner les très hautes feuillées ; la matinée commence à peine, je sens mes branches tout empesées encore de leur rosée. Tout le monde au camp commence à s'éveiller ; ma respiration quitte le stade ensommeillé des végétaux et me sort de cette espèce de transe dans laquelle jusque là j'étais plongé. La vie au camp se poursuit ; j'aide plusieurs Énarides à s'organiser au mieux autour des Autres débarqués de frais. Un enfant, tout débarrassé des quelques trophées qu'il s'était jusque là plu à collectionner, tente vainement d'attraper les fruits les plus haut perchés sur un arbre en bordure de campée. Après avoir placé quelques citrons et autres agrumes soigneusement tranchés à destination d'un jeune dragon dans le cas où celui-ci s'accorderait quelque incursion près de nos tentes, baraquements et vagues maisons, je m'en vais tenir mes mains en marche-pied pour aider notre petit cueilleur à se soulever à la bonne hauteur. Il ne faut pas longtemps avant qu'un éclair blanc n'arrête son vol fulgurant devant le piège qui lui était destiné … et qu'il s'attire ainsi l'attention de tous le pionniers. Je saisis aussitôt le bâton le plus proche pour m'aider à marcher jusqu'au dragon maintenu appâté par les citrons. Je l'appelle, jamais autrement qu'en énaride :

« Abbadir ! Abbadir, reste ici ! »

Malheureusement pour moi et mon pauvre dos, je connais un certain mikró xanthó qui n'a aucune idée de ce signifient rester en place ni repos. J'ai l'étrange pressentiment qu'il ne me faudra pas longtemps avant de devoir partir au petit trot après lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 11 Juin - 17:42

Levé tôt ! Très tôt ! Trop ? Ce garçon y pensera plus tard, pour le moment, il devait absolument retourner à Enarida rejoindre la fille à la peau sombre. Il avait oublier de prévenir le Wanaka... la radio ! La radio allait faire l'affaire. En plus, le Basileus était habitué à voir Ego se promener un peu partout. Habillé, ouvrant la fenêtre en grand, ce garçon prit son apparence de dragon et parti à vive allure en direction du lieu ou c'était faite la promesse de la veille. En chemin, cet enfant se souvint avoir oublier le cadeau de la Reikugāru sur le lit... ce qu'il pouvait être tête en l'air. Demain ! Il lui apportera demain sans faute. Le soleil commençait à se réveiller lui aussi, colorant le ciel et l'eau que le dragon survolait à une vitesse folle. Il n'aimait pas voyager de nuit, ce n'était pas cette dernière qui fesait peur mais le noir. Retourner la voir les mains vides ? Non ! Ego plongeant rapidement dans l'eau et ressorti en pirouettant dans les airs, un poisson entre les crocs. Continuant la route, l'astre rouge pointant davantage le bout de son nez, Ego distinguait sa terre natale. Approchant à grand pas, une odeur délicieuse vint chatouiller les narines du dragon, l'emportant sur l'odeur du poisson... des citrons ?!
Le garçon arriva au camps d'ou provenait le doux et savoureux fumet des agrumes fraichement coupés. Le panier ! Il s'arrêta pile devant ce dernier, posa le poisson encore frétillant et mordit dedans les juteux fruits tout acidulés. En pleins petit-déjeuner, une voix interpella Ego. Une voix connue. Jour... de leçon ?! Je tourna vivement la tête vers la source de l'appel avant de fuir à toute vitesse vers le lac. Non, non, non ! La fille l'attendait ! Et puis, le pappous feuillu pourrait jamais le rattraper de toute manière.
Le garçon arriva à proximité du point de rendez-vous: Reiku était derrière les buissons, assise. A l'heure... ce garçon n'était pas en retard ! Et... La fille était venue aussi. Reprenant la forme humaine, oubliant qu'il avait laissé le poisson au camps, ce garçon prit quelques instants pour fixer la neanída.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 11 Juin - 18:13

J'attendais, j'attendais, j'attendais... Les pieds ballotant dans le vide. Le lac reflétait les rayons du soleil en contre-bas. C'était joli. Je ramenai les genoux sous le menton et me mis à jouer avec une mèche de cheveux. Peut-être que finalement il allait pas venir. Peut-etre qu'il m'avait déjà oublié ou qu'il voulait plus être mon copain parce que j'avais triché et que je l'avais fait pleurer. C'est vrai que ça avait pas été très gentil mais... je voulais juste jouer avec lui. Les oiseaux et les animaux de la jungle commençaient aussi à se réveiller et à mener leur petite vie tranquille autour de moi. Je devrais faire pareil: partir et rejoindre Riza. Mais j'avais envie de revoir Abbadir et de m'amuser avec lui. C'était rare d'approcher des enfants de mon âge. Encore plus d'apporcher un Autre, pas tout à fait Autre qui ne voulait pas me chasser. Il me faisait pas peur, lui. Ceux des camps me terrifiaient... Mais il avait dit qu'ils étaient pas tous méchants. Peut-être je devrais lui faire confiance. Je pensais beaucoup trop. Basculant en arrière en soupirant, je m'allongeai sur le sol les bras en étoile. Pourquoi c'était si difficile ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 12 Juin - 15:52

Un cris perçant, et je sais que je suis découvert : l'enfant embarque ce qu'il peut de citrons, les laisse rouler après une seconde d'hésitation et file en direction d'une clairière qui ne m'est pas étrangère. Je ne suis pas un fin pisteur, mais je suppose que suivre la trace de ce genre de gibier ne va pas relever de la gageure. Il laisse derrière-lui un poisson encore en vie, qui s'agite par soubresauts désespérés contre les mailles d'un panier ; la bête pourrait être achevée, mais j'en suis bien incapable ; j'indique donc aux campeurs l'animal paniqué et me lance dans cette traque au dragonnet bien aisément retrouvé … quand bien même celui-ci n'a aucun mal à me distancer. Il s'est arrêté, au beau milieu du sentier ; je le vois observer une petite forme allongée. Ils sont non loin de la ravine ; je me fais silencieux pour mieux m'approcher, pour ne pas les effrayer … mais mon pied vient écraser une branche trop sèche qu'on entend craquer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mar 12 Juin - 17:30

La Reiku semblait dans les nuages, elle ne tarda pas à les regarder en s'allongeant d'ailleurs. Les oiseaux chantaient tout autour. Ce garçon aurait attendu plus longtemps en la fixant qu'il se serait endormi à même le sol. Il ne savait pas si il devait sortir et se manifester ou si il valait mieux laisser tomber et attendre qu'elle s'en aille. Mais elle ne l'avait pas vu, elle ne l'avait pas entendu et ce garçon avait une envie folle de jouer comme la veille. C'est quand ego s'apprêta à sortir de sa cachette d'observation, au moment même ou il allait rejoindre sa... filenáda*, qu'un bruit sourd fit sursauter le garçon qui se leva d'un bond en poussant un cri complètement ridicule.

- Sensei ?! Comment... Ego ferma la bouche, prenant un air plus élogieux (quoi qu'un peu hypocrite sur les bords). Le Sensei est plus rapide qu'il ne le parait. Petit révérence. Effarant ! Halluciant ! Prodigieux !

Tâcher de cacher la Reiku en bougeant au rithme du regard du Sensei... même si... différence de taille importante... Lui laisser le temps de fuir pour pas être vue. Ce garçon allait passer un sale quart-d'heure si le Basileus apprenait qu'il sêchait les leçons. Mais ce n'était qu'un détail.

*Copine (petite amie ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 13 Juin - 7:05

J'étais plongée dans mes pensées, toujours en train de chantonner et jouant avec une de mes mèches de cheveux. J'allais partir quand un craquement sourd venant de l'autre côté des buissons me fit sursauter. Je me relevai vite-vite et, debout face à l'endroit d'ou venait le bruit qui m'avait fait peur: Abbadir. En plus, il venait de hurler si fort de sa voix perçante qu'il en avait fait fuir les oiseaux.

"T'as écrasé une branche ou c'était ta jambe ?"

Je rigolais: la tête qu'il tirait était trop drôle. Mais son cris avait davantage l'air effrayé que de douleur, c'était pour ça que je m'inquiétais pas.

"Qu'est-ce que tu fais caché derrière les arbres ?"

Il s'était retourné et paraissait parler à toute vitesse. Trop loin, je comprennais rien de ce qu'il disait mais il était tout paniqué et gesticulait dans tous les sens. Je m'approchai doucement de lui.

"Abbadir ? A qui tu par... Oh !"

Il était pas tout seul ! Il avait ramené quelqu'un avaec lui ! Un grand. Un Autre ! Je reculais rapidement, le visage terrifié. J'attrapais des petits cailloux qui trainaient par terre et le jetais dans leur direction.

"Non-non-non ! Vous approchez pas ! Allez-vous en ! T'es qu'un sale traitre ! Va-t-en ! Va-t-en !"

C'était mon tour de bouger en tout sens. Mais je reculais encore, sans prendre garde à ce qu'il y avait derrière moi: trop concentrée sur les deux individus, trop effrayée de l'inconnu. Petits pas par petits pas, mes pieds ne rencontrèrent bientôt plus le sol mais le vide. Je tombai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 13 Juin - 18:05

Abbadir peut bien gigoter comme il s'y essaie désormais, mais j'ai déjà repéré la personne qu'il observait quand je suis arrivé ; au moins ça, puisque j'ai dû réveiller l'entièreté de la forêt à m'y déplacer comme je l'ai fait … et le petit nomade qui se laisse aller à profiter du soleil n'y fait pas exception : je l'entends échanger quelques salutations avec le dragon, ou plutôt s'y essayer quand celui-ci se charge de m'expliquer son absence de façon fort alambiqué et plutôt mal dissimulée derrière tous les éloges dont il me fait l'étalage. Essayons peut-être de le raisonner, histoire de voir :

« Abbadir, dans ta bouche et en pareille occasion, j'ai bien plus l'impression de t'entendre me jeter des moqueries … et j'ai d'ores et déjà aperçu ton ami. »

Je ne suis ni sourd, ni aveugle ; et même des gans atteints par de telles afflictions auraient bien des misères pour passer à côté de tout ce que mes sens m'ont rapporté. Mais trop tard : quand je bouscule le dragon de côté et tends ma main vers la cavité, l'enfant basané a dévalé l'anfractuosité ; c'est à peine si j'ai eu le temps d'alerter :

« Petit, attention … ! »

Pétrifié, j'ai un temps d'arrêt avant de m'approcher.

« Petit ? Petit, tu … ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Mer 13 Juin - 18:35

Ce garçon était loin d'imaginer le Sensei capable d'être duper aussi facilement. Déjà: Ego était bien trop petit pour que son numéro puisse fonctionner mais les louanges étaient peut-être un peu trop exagérée pour le coup. Même en sautillant et en levant les bras pour détourner le regard du Ōku Sensei*, rien ne le déviait de la Reiku. D'ailleurs, à entendre les cris venant de derrière ce garçon... elle avait tout vu et entendu et devait être plus qu'effrayée. Le Sensei restait sérieux mais son visage se transforma d'un coup quand il appella la fille. Il poussa ego sur le côté et se précipita comme il pouvait vers la Reiku. Ce garçon se retourna: juste à temps pour voir l'amie tomber en arrière, le visage pleins de peur mais ne poussant aucun cris.

- Non, non, non ! Sensei, il faut la... Ego couru mais trop tard. Elle était tombée, laissant le Pappous feuillu et le garçon blond sur le bord de la falaise surplombant le lac. Ego s'accroupi, essayant de voir ce qu'elle était devenue, se penchant légèrement au-dessus du vide. Reiku ? La fille va bien ? Oh, Sensei... qu'est-ce que ce garçon a fait ?

*Professeur Chêne (pardon).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 14 Juin - 4:50

Un bracelet étrangement familier ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 14 Juin - 4:50

Le membre 'Sentoni' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 14 Juin - 5:25

Il y avait des choses qui servaient à rien dans la vie. La peur que j'avais eu face à l'étranger par exemple. Tomber en arrière m'avait surprise mais pas fait plus de peur que ça par contre: je savais très bien qu'il y avait le lac en bas et que, l'eau était assez profonde. Surtout sur les bords touchant les flans du mur rocheux. Et puis, j'étais encore de petite taille et légère, il suffisait de se rendre tout mou pour eviter les blessures trop importante. Tout ce savoir me venait pas de rien (même si j'avais eu droit à quelques expériences douloureuses) mais d'une personne en particulier. C'était quand je chutais et que l'individu tout pleins de branches et de feuilles parlant comme moi s'était approché pour me secourir que le soleil vint me faire une révélation. L'angle, un reflet sur une cuillère: lui aussi la connaissait ! Toute ma frousse s'envola. Et moi je rejoins les poissons en contrebas. Je sortie la tête de l'eau fraîche, crachant en fontaine ce que j'avais avalé. Le monsieur feuillu et Abbadir m'appellaient depuis tout en haut.

"Ca va ! Ca va !" Je retournai sur le bord en nageant. Une fois sur terre, j'éssorai mes long cheveux noirs et trempés et mon petit pagne avant de remonter la parois pour les rejoindre. Les deux mains posées sur le bord, juste à proximité des pieds d'Abe, je me hissai et posai mes fesses. "Ca réveille." Je rigolai, un peu gênée quand même. "Toi aussi ? Tu viens de sa part ?" Je demandai à l'arbre se déplaçant en retirant mon propre bracelet que je lui montrai: un long manche hornementé avec un embout à trois dents. Le tout était tordu en cercle pour le passer au poignet. "La Dame blanche me l'a offert." J'y tenais plus qu'à ma propre vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 14 Juin - 13:38

Je m'applique à rassurer l'enfant aux boucles dorées … sans vraiment l'être moi-même. Le petit couleur cannelle m'a peut-être envoyé des pierres, mais quand bien même : j'espère qu'il lui a poussé des ailes puisque le son de l'eau en contre-bas ne m'informe pas de la distance que le jeune corps a parcouru avant d'en percuter la surface.

« Le garçon n'a rien fait, Abbadir … tu ne pouvais pas savoir que ton ami allait prendre peur et reculer …, » mots qu'une petite voix flûtée se charge après un gargouillis de couper, au plus grand plaisir des pauvres étrangers inquiets qui attendaient. Je soupire : le petit nomade ne s'est pas blessé, et après quelques brasses, il escalade la paroi jusqu'à ce que nos reflets à tous les trois soient renvoyés par la surface. Son attitude s'est métamorphosée : je m'en rends compte après m'être préparé à recevoir encore plusieurs objets, mais voilà que le petit détrempé me temps son minuscule poignet … pour ensuite prononcer ce nom si familier. C'est une fourchette qui brille et qui fait le tour de son bras ; je tends ma main, ma cuiller est toujours là. Il est un autre point que nous avons en commun : ce petit sourire, la pupille qui pétille quand nous parlons de ce qu'aucun Autre oserait faire sans quelque appréhension. Ce petit éclat dans le regard me quitte quand je laisse choir ma main et incite :

« C'est du passé : j'ai été attrapé. Les Autres ne sont pas loin : tu devrais t'éloigner. C'est dans ce lac qu'ils viennent s'abreuver. »

Abbadir est toujours présent, non loin de nous … il semble avoir déjà croisé l'enfant cannelle ; ce sont les camarades d'un jeu dangereux, que ceux-ci aient choisi de s'amuser sur le rivage ou bien plus loin sur d'autres paysages. Je ne peux pourtant pas m'empêcher de demander :

« Tu la croises souvent ? Tu as des nouvelles à en rapporter ? »

Et des camps … en a-t-il rencontré ? Est-il au compte du clan auquel j'appartenais ? Il semble aller seul. J'essaie de lire qui il est à travers ses trophées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Jeu 14 Juin - 18:35

Le Sensei tentait en vain de calmer et de rassurer un Ego tout en panique. Elle était tombée ! Probablement morte ou noyée ! Par la faute de ce garçon stupide qui n'avait pas fait attention. C'était vrai que le lac n'était pas si loin du camp: pas de surprise que le Pappous ai réussi à le rattraper. Une tête connue sortie de l'eau en bas: la fille avait rien !

- Reiku ! La fille va bien, Sensei ! La fille va bien !

Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour remonter la paroi et nous rejoindre, toute mouillée de la tête aux pieds. Mais ce garçon avait remarqué quelque chose d'étrange: elle avait pris bien plus de temps que la veille pour escalader le mur... elle ne voulait peut-être pas encore montrer son raccourci. Oui, oui, c'était forcément ça. Quoi d'autre sinon ? Une fois avec nous, elle ne s'adressa pas à ce garçon mais directement au Sensei: ils... se connaissaient ? Ce garçon comprenait rien de rien: ils se présentaient leurs poignets et souriaient en évoquant le monstre qui rôde, la dame qui tue. C'était des histoires à faire peurs, on en racontait beaucoup dans les camps.

- C'est quoi ces bracelets ? Pourquoi elle aurait donné ça ? C'est qui ? C'est pas le démon qui terrasse les hommes du Wanaka ? Ils se parlaient entre eux, laissant ce garçon avec pleins de questions... et pas de bijoux. Ōku Sensei ? Faut pas être triste. Si le camps prend les gens sauvages c'est pour les aider, pas pour leur faire du mal.

Ce garçon avait du mal de comprendre ce qui faisait peur aux personnes qui voyageaient: il y avait rien ici. A Tharen il y avait tout, dans les camps ils étaient nourris ! Plus besoin de chasser et plus jamais seuls. Mais certains comme la Reiku étaient effrayés. Ce garçon ne disait rien: il fallait les habituer, pas leur sauter dessus ni les forcer. C'était un choix mais Ego pouvait pas trop comprendre: il avait toujours vécu comme ça. Il était heureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Ven 15 Juin - 5:56

Abe avait l'air encore tout retourné par ce qui venait de se passer. On avait beau essayé de le calmer et du lui expliquer que c'était pas sa faute mais juste que j'avais eu la frousse, mais ça changeait rien de rien. Sauf quand on avait commencé à nous montrer nos bijoux et à faire mention de la sauveuse blanche. Si le garçon blond comprennait pas notre discussion (sûrment parce qu'il appartenait de près aux Autres et cohabitait avec depuis longtemps), l'homme au plumage de feuille et moi avions cette espoir en commun. Enfin... je devais l'avoir davantage quand lui paraissait la rechercher fortement maintenant. Il s'était fait avoir ?

"C'est eux qui t'ont fait ça ?" Je regardai l'Otoko vert (=homme vert) avant de diriger mes yeux tristes vers Abbadir. "C'est ça "aider" ? Tu devrais revoir tes verbes et définitions. Si t'es né ici, tes coutumes sont pas de cette terre. Celle que les Autres prétendent être un "monstre" venge et protège: "mia zoí enantíon állou" (= une vie contre une autre). Réfléchis, regarde qui tu sers et tâche de déterminer qui est réellement le bon du mauvais."

Je la voyais souvent, elle était gentille et m'apprenait beaucoup de chose pour survivre et me protéger. C'était pas facile de voyager en solitaire avec les Autres qui traquaient et les peuples qui vivaient le plus souvent en tribu. Un jour, je devrais peut-être en rejoindre une. C'était peut-être plus sûr et... j'avais les capacités pour les protéger face aux dangers. Mais je devais encore grandir et améliorer mes pouvoirs.

"Elle est souvent là." Je pointai un doigt dans la direction du camps situé sur la cote. "Celui là-bas est le plus grand. C'est là ou elle veille le plus... je crois. Mais... " Il était loin normalement, j'avais toujours fait attention. "Ils se sont étendus ? Je viens chaque jour ici et j'ai jamais vu personne à part Abe hier..." C'était mon endroit favoris... je voulais pas en changer. J'étais la en première... "Si tu es là: pourquoi tu fuis pas ? Je peux aider. Tous les deux. Oui ! Venez tous les deux avec moi !" Je les prenais par le bras et les regardais à tour de rôle. "On peut le trouver et tu lui poseras tes questions. On peut la trouver et elle saura comment te sauver !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Ven 15 Juin - 19:27

Je crois saisir ce pourquoi Abbadir ne semble pas se réjouir ; je ne peux malheureusement rien contredire de tous ce que le Wanaka a pu lui dire. Son ami s'y essaie, lui explique avec beaucoup de patience ; je doute que cela fasse écho dans cette si jeune intelligence, puisqu'ils n'ont pas la même enfance. Je réponds à sa première question :

« Ces bracelets sont des trophées, et c'est elle qui nous les a donnés ; à nous, et à bien d'autres. »

Et au mages, en particulier ; mais c'est là une information qu'il est peut-être plus sage de le laisser ignorer. C'est à l'enfant cannelle désormais de se prendre à bouder … j'ai à peine le temps de rétorquer que les Autres sont toujours trop près, que la voici déjà partie dans une démonstration d''un enthousiasme infini.

« Petit, » hésité-je, retirant très délicatement sa prise de mon bras « si nous y allons maintenant, le Wanaka pourrait nous poser des questions ; il sait comment les poser pour nous faire répondre. »

Je me tourne en direction du camp.

« C'est pour ça que je ne L'ai plus vue ; je l'ai déjà entendue, » comme je lui ai répondu, ce que j'évite de signifier plus avant, « mais je doute de pouvoir aller la voir. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Ven 15 Juin - 19:43

Fous... ils étaient complétement fous ! Allez voir la... la... Non ! Ils voulaient mourir ? Ils n'avaient pas de raison dans la tête. Ils en parlaient avec calme et séreinité. Ce garçon était décontenencé: il s'agissait d'une tueuse. Et il croyait encore il y a quelques instants que c'était juste une légende, même si il en avait peur. Mais là: Ego était certain que la Dame... elle existait vraiment ! C'était horrible. Il fallait en avertir le campement. Portéger la Reiku et le Sensei qui avaient perdu la tête.

- La fille doit nous suivre, Oku Sensei. Il faut retourner au camps: c'est elle qui a besoin d'aide. La femme l'a chamboulé, la femme l'a trompé ! Ce garçon attrapa la main de la fille déjà posée sur son bras. Il ne faut pas qu'elle le dise 3 fois ! Il faut qu'ils s'éloignent tous les trois d'ici au plus vite ou les ennuis vont arriver. Pour ce qu'elle avait dit: ils verraient plus tard. Son esprit avait forcémet été modifié par des paroles venant du monstre et les idées barbares de certaines tribus. Il fallait agir maintenant et prévenir tout le monde du danger imminant. La fille est perdue dedans ses pensées: la Dame prône la mort quand ceux qu'elle nomme "les Autres" protègent la vie. Ce garçon était venu pour jouer, maintenant: il devait la sauver !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Sam 16 Juin - 17:36

Il retire doucement ma main quand Abbadir, lui, me l'attrape aussitôt, tout paniqué et gesticulant. Il avait un sacré problème de maitrise de ses émotions le p'tit blond. Moi je laissai tomber mon bras mollement, une moue un peu attristée et le regard toujours porté sur l'homme arbre.

"D'accord. Je comprends. Si je l'entends, tu le sauras aussitôt."

J'allais la prévenir. S'ils se connaissaient, la Dame pourrait forcément agir, ou alors il y avait une raison. Je demanderai mais je n'insisterai pas auprès du Sensei d'Abe auquel je souris de toutes mes dents (enfin... ce qu'il en restait pour l'heure). Je me tournai ensuite vers mon copain de jeux, tout chamboulé et tout excité. Il était paniqué comme jamais. Y'avait qu'un moyen pour le calmer et même si j'avais la boule au ventre qu'il m'amène au camps: je devais garder mon calme. L'un de nous devait rester concentré. Vu son état: ça serait pas lui pour le coup.

"Respire Abbadir." Je posai ma main sur la sienne et le regardai dans les yeux. Comme face à un animal sauvage: garder le corps tout mou et ne pas faire de mouvements brusques. "Tu as rien a craindre. Personne craint rien. Elle vient que si les gens agissent pas bien." Je devais pas trop le rassurer non plus, la Dame n'aurait plus l'image et l'influence dont on avait besoin sinon. Et j'osais pas lui dire que, si Elle l'effrayait, moi, c'était son "Wanaka" qui me terrifiait. "En plus: tu m'as promis qu'on irait voir les Autres que quand je serais prête. Tu m'as menti ? Si tu mens c'est qu'on est pas des amis." Je devais lui changer les idées et c'était tout pareil pour son Sensei. "Ca vous dit la chasse aux Kokoras ? J'en ai vu pas loin. Ca pourrait être rigolo d'en attraper." Et là, je su comment le faire me suivre. "Si t'en attrape une avant moi: cette fille te donnera son nom."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Sam 16 Juin - 20:21

Abbadir s'emporte ; je crains avoir trop peu porté d'attention aux émotions du jeune dragon en ne pariant que sur ses réactions en tant qu'espion ; ce que je crains aussi, c'est cette radio qu'il porte sur lui : on n'en aperçoit qu'un infime scintillement sous les boucles couleur d'orpiment, à mon sens suffisamment pour me tenir toujours plus sur mes gardes en présence de mon apprenant. Le nomade, saisi au poignet, parvient lui à ne pas se laisser dépasser malgré la tension palpable ; je trouve bien aimable qu'il m'a promis de me tenir au courant, ce petit.

« Fais attention : ne te mets pas en situation dangereuse pour moi … les oreilles du Wanaka sont partout, sur chaque chose, et les siennes plus encore, » tenté-je à nouveau de glisser, me faisant la promesse de ne pas plus insister, ni même en révéler.

Je ne puis toutefois m'empêcher de succomber à cette proposition qu'elle nous fait. Je souris aux deux petits, non sans un peu de nostalgie :

« Voilà bien longtemps que je n'ai pas fait diversion sur des kokoras … j'aimerais bien participer, mais je me demande si Abbadir veut être défié … il me parais bien apeuré, » le taquiné-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 17 Juin - 8:58

Ce garçon ne savait plus vraiment quoi répondre pour le coup. Il lâcha le bras de la Reiku, tout penaud. Ego ne comprenait plus rien: trop d'informations de tous les côtés. Il était le seul à être effrayé, le seul qui avait l'air de paniquer à la mention du nom imprononçable. Comme si ce garçon était déconnecter de la réalité ou eux parlaient, laissant Ego tout seul. Si le garçon se calmait, il en était pas moins un peu vexé de les voir comme ça. C'était sa copine ! Pourquoi qu'ils discutaient que tous les deux ? Pourquoi qu'ils savaient déjà ensemble des choses qu'Ego ignorait ? Et il y avait encore des remises en causes, des doutes,... déjà avec Oneesan. Tout paraissait tellement simple avant. Ce garçon aurait jamais dû tenter de voir d'autres gens. Ca cassait tout. Ego renifla, presque à pleurer... encore.

- Non ! Non ! On ira pas. Promis ! On ira pas. Filous* ! Tous les deu... trois ! Oku Sensei aussi participe ! Hein que le Sensei va jouer ? Ce garçon aurait pas dû tenter de voir d'autres gens... mais il voulait plus redevenir tout seul. C'était mal ? Le Sensei l'aurait dit si c'était pas bien, non ?

*Amis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 17 Juin - 17:19

Ca avait fonctionné ! Le copain aux yeux d'ambre avait repris son calme après la frayeur qu'il nous avait fait avec son Sensei à qui je partageai un grand sourire. Je rigolai un peu nerveusement quand même: on dirait que quand il voulait quelque chose, il avait pas l'habitude qu'on lui dise non. Mais j'étais fière de lui. Il avait montré qu'il était capable de maitriser ses émotions. Plus de peur que de mal finalement. En plus: on partait à la chasse aux Kokoras ! Rien de mieux pour se changer les idées. Je commençai à détaler en les invitant à me suivre de près.

"Venez ! Venez ! Elles sont pas loin du tout. Elles sont jutse de l'autre côté. Elles viennent parfois pour boire dedans le lac: l'eau est claire et fraîche."

En vrai, j'aurais bien aimé poser plus de questions à l'homme-arbre. Mais c'était sûrement trop de curiosité. Ca pouvait faire mal défois et je voulais pas le blesser en rappelant le passé. Surtout qu'on était tous les trois ensemble pour s'amuser et passer le temps. Quand j'en aurai l'occasion, je poserai toutes mes questions auprès de la Dame: elle en savait forcément plus que moi sur ce que faisaient les Autres sur ceux qu'ils capturaient. Je lui transmettrai le message du Sensei d'Abbadir aussi. Si il se connaissaient depuis longtemps, elle serait contente d'avoir des nouvelles et pourrait peut-être allez lui parler au camps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Dim 17 Juin - 18:25

Je soupire de soulagement alors que l'enfant se calme, soudain larmoyant et reniflant ; l'émotion qui a due être provoquée par tant de révélations, ce retour au réel que le dragonneau a subit l'a si violemment saisi que la pression n'a pas trouvé d'autre façon pour s'évacuer.

« Oui, Abbadir : fílous, » répété-je, me voulant rassurant et comme j'emboîte le pas de loup de son ami cannelle. Nous avançons avec beaucoup de précautions entre les herbes sèches qui dodelinent leur tête lestée de grains serrés. À voix basse, je propose :

« Elles sont plus pataudes en forêt : si je me tiens en face et illumine l'eau en direction des oiseaux, vous devriez pouvoir les prendre en tenaille. Choisissons un signal pour que vous me signalez avoir pris position. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbadir Devaraja
Petit prince des emmerdeurs
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 18 Juin - 6:31

Tout était passé: ce garçon s'était calmé aussi et tout le monde avait oublié, prêts pour la chasse aux Kokoras ! Encore reniflant et essuyant son nez avec la manche, Ego rattrapa la Reiku qui avait pris de l'avance sur lui et son Sensei. D'ailleurs, même lui venait jouer ! Il disputait pas pour les cours sêchés ! Mais peut-être que ce garçon allait devoir tout reprendre après... ne pas rappeler au Sensei... ne pas poser de question. Sinon ? Fuite vers un autre continent. Quoi que... il serait peut-être d'accord pour partager le savoir avec la Reiku ? Lui apprendre des mots utiles si jamais elle devait rencontrer des gens du camps. Si elle comprenait: elle aurait moins peur. A voir. Mais plus tard ! Il faisait chaud, il faisait beau et... les Kokoras étaient en train de picorer face à nous. On avançait plus doucement pour pas les effrayer et nous faire discret. Le Sensei avait un plan. Ce garçon regarda la Reiku: maitresse des opérations. Ego devait juste en attraper une avant elle: il voulait son prénom !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 18 Juin - 17:51

J'étais donc désignée comme la Kyaputen (= capitaine) des opérations. La chasse aux Kokoras n'était pas juste amusante mais un art exploité par les plus grands ! Et pour le moment: j'étais la seconde plus grande ici. Ils m'avaient tous les deux suivi de près jusqu'à notre arrivée à proximité de nos proies. Fallait juste se mettre hors de vue et cherher un plan. Quand je partais en chasse toute seule j'utilisais ma magie: formant des barages en branches et en feuilles autour des plumés mais je pouvais pas devant eux. C'était trop risqué. Mais le Sensei d'Abe avait l'air d'avoir une idée derrière la tête. Un signal...

"Je sais siffler. Siffler comme les ptitikós (= volatiles)."

C'était l'appel destiné à Riza normalement mais on était loin des montagnes pour le moment, elle entendrait pas. J'éspèrais. Sinon... les Kokoras seraient le repas de quelqu'un d'autre. J'indiquai du doigt un point situé derrière les bébêtes à plumes et regardai Abbadir.

"Avec ta forme de dragon tu pourras passer discrètement. Grâce à ton Sensei on va les prendre en... en... " Je faisais le geste d'une pince de crabe avec la main, pour mimer le mot introuvable. "... en canaille ?" Les Kokoras commençaient à bouger doucement, il fallait agir ! Pas rélféchir ! "Vite-vite-vite ! En position !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchior
Tuteur potager
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 10/06/2018

MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   Lun 18 Juin - 18:28

Nous poursuivons notre avancée discrète au raz des herbes et sous le couvert des ombres. Je n'aurai pas une longue route à ainsi franchir : je n'ai qu'à prendre position sous la feuillée verte dont la pulpe végétale se trouve rehaussée du rouge solaire si propre à ces contrées. Là, j'ai une vue imprenable sur nos proies qui se repaissent sans crainte. Je murmure à l'ami cannelle, peu avant que son image ne soit dévorée par les fourrés où sans efforts il disparaît :

« Siffle pour attirer leur attention ; là je ferai diversion pour qu'ils ne se posent pas de question et courent jusque dans votre direction. »

Je m'en vais les rabattre ; je suppose avoir bien quelques forces encore en moi à investir dans un sort si mineur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partenaires de jeux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partenaires de jeux.
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Enarida :: La jungle de Saluën-
Sauter vers: