Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Missive d'urgence

Aller en bas 
AuteurMessage
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Missive d'urgence   Mer 22 Aoû - 14:23

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 23 Aoû - 5:25

Message radio:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 23 Aoû - 9:07

Musique

Ça n’avait pas prit de temps à Rhyas pour quitter Alserd. Elle avait couru jusqu’à la Volière. Heinrisk avait chialé de ne pas être choisi pour le voyage. Elle avait besoin d’un drak rapide. Et personne n’était plus rapide que le drak dr la jarl. Odin était resté avec les autres, inquiet pour Elleira. Et avec raison. La Farid svarttrev avait enfilé des habits chauds et des lunettes de vol. Le snødrak volait à vive allure, traversant le paysage à toute vitesse. Surric avait envoyé un message par Louvetiers, et presque aussitôt ils avaient eu une réponse. Elle se disait que ça faisait du bien d’avoir l’Empire en tant qu’allié. Ils le voyaient venir. Ils l’avaient vu venir et avaient espéré pour le mieux.

Siiko se rétablissait bien de sa chute glacée mais Elleira… Elleira avait de la difficulté à bouger et à respirer. Elle toussait presque constamment et souffrait plus qu’évidemment d’hypothermie. Déjà ils avaient reçu une lettre leur annonçant le décès de l’Empereur, compliquant la réception de la Syab à Dühr. Elle était partie dès le message envoyé. Ragnar n’en avait eu que faire que la ligne soit pour les Louvetiers. C’était urgent! Dagni pouvait s’occuper de sa lille søster mais ils avaient besoin de Krov. Et il était à Cestra! Skitt! La silhouette de Dühr se dessinait à l’horizon. La porte sud, n’est-ce pas? Odin longea la ville pour arriver à la bonne entrée. Ils se posa sur le sol et Rhyas descendit de son dos, levant ses lunettes sur sa tête. Il était où leur délégué?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Ven 24 Aoû - 19:21

"Là ! La messagère arrive bien par la porte Sud, Officier."

Un hochement de tête de celui-ci confirma qu'il avait reçu le mot, descendant les marches du rempart quatre à quatre afin d'aller à la rencontre de la concernée. Le temps était glacial et humide, à l'image du sentiment qui régnait au sein de la Capitale depuis l'annonce fatidique du décés de l'Empereur. Mais les affaires devaient suivre leur cours. Une région alliée était venue quérir leur aide et ils se devaient de répondre à leur appel, quand bien même l'esprit de maint dalentiens était tourné vers tout autre chose. C'était à cela que servaient les représentants de la cour, et je m'étais un point d'honneur à m'acquitter de ma tâche.

"Ouvrez les portes !"

L'ordre fut exécuté d'office, laissant pénétrer dans le plus grand calme la Farid envoyée par Alserd. Un ecuyer vint s'occuper de sa monture volante, se chargeant de la mettre au sec, de l'hydrater et de la nourrir après ce long et périlleux voyage. Quelle ne fut pas son expression de surprise et d'admiration à la vue de cet animal encore peu commun au sein de l'Empire. Pour ce qui était de la messagère, l'Officier la salua, l'invitant à le suivre jusqu'à l'Ambassade. C'était ainsi que, le pas pressé et le souffle court, il fit entrer la femelle faryd dans l'architecture politique probablement la mieux gardée de Dalentour, surtout en cette heure.
J'étais en train de discuter avec mes confrères et autres maitres de guildes lorsque l'on annonça l'arrivée tant attendue. M'excusant auprès des miens, je me tournai vers la nouvelle venue, m'approchant hâtivement.

"Herendyll Saeros." Saluai-je la jeune femme par une révérence. "Vous devez être la messagère envoyée par Alserd. Pardonnez ce manque de politesse et d'organisation, les évènements actuels bouleverses nos habitudes." Je me tournai ensuite vers l'officier, l'oeil inquisiteur et le regard sévère. "N'avez-vous pas compris mes ordres, Officier ? Me prévenir de son arrivée était la première chose à faire, je serais venu directement, lui évitant un trajet supplémentaire après cette route parcourue." J'invitai la Farid à me suivre dans une pièce à l'écart. "Vous devez être gelée et complètement éreintée. Venez. Allez vous asseoir."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Ven 24 Aoû - 20:20

L’arrivée était douce. Après ces derniers temps à voyager avec Erwin, ça faisait étrange d’être à Dühr sans ce charmeur. Elle avait de la chance que la ville s’ouvre à elle durant le deuil de l’empereur. Quelqu’un comprenait l’urgence de la situation et était concerné par mener à bien les relations sociales. Rhyas frotta ses vêtements pour enlever le givre. Elle enleva ses lunettes et les laissa pendre à ses cou, baissant son écharpe pour pouvoir parler comme il faut. Odin s’ébroua, envoyant des flocons autour de lui, sous les yeux ébahis des Dalentiens pour qui un drak était encore chose rarissime. On vint chercher le dragon pour s’occuper de lui. Il jeta un regard à Rhyas qui lui fit signe de suivre. Il avait faim, et de son côté il se mit à dévorer des morceaux de viande avec appétit. Du côté de Rhyas, elle était accueillie par un officier qui la mena vers l’ambassade. Les pays étaient différents mais se ressemblaient. Juste que l’ambassade à Syab était le manoir, d’une certaine façon. Il n’y avait vraiment personne, avec ce deuil. Dühr était froide et distante. La Wotkane en frissonnait. On était loin de la chaleur de la foule, même hivernale. On alla quérir un elfe, qui rabroua un peu l’officier. Elle resta en retrait, attendant son tour pour parler. Tour qui arriva dans une salle pas trop loin, où Herendyll l’invitait à se réchauffer. Rhyas enleva ses gants et se frotta les mains, savourant cette chaleur, après la moitié d’une journée dans le ciel avec le vent glacial. Elle prit place dans un fauteuil, le bienvenu après la selle d’Odin.

- Rhyas. Rhyas Sytha, se présenta-t-elle à Herendyll.

Ses deux queues se dégelaient elles aussi.

- L’trajet était pas terrible. Mais j’préfère g’ler dans l’ciel que d’prendre trop d’temps sur terre.

Elle eut des frissons.

- J’passerai pas par quat’ ch’mins, sir Saeros, dit la Farid noire. Ma lille søster est malade. Mortellement malade. Elle a d’mandé d’l’aide à Krov et y zont conv’nus d’se voir à Yule. Mais… Elleira est sortie a’ec sa jente Siiko hier, pour une prom’nade. Longue histoire courte: a sont tombées dans un lac. Elles sont en vie, les deux. Mais Elleira a moins bien prit son bain improvisé.

Rhyas ne pouvait cacher son inquiétude. Savoir sa yngre clouée au lit, gelée, la rongeait depuis son départ. Et elle ignorait si son état avait empiré. Elle priait à Arielle que non! Elleira toussait et respirait avec difficulté. La mørd s’en rongeait les sangs.

- Elle est en hypothermie. Et déjà ses reins ne fonctionnent presque plus depuis des années.

Y’avait pas de raisons de changer la vérité face à celui qui pouvait les aider.

- On a b’soin d’Krov le plus vite possible.

Il devait bien avoir une façon de contacter le médecin, non? Et une façon qu’il puisse revenir en toute vitesse?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Sam 25 Aoû - 15:09

Te lèche l'oreille


Je laissai la wotkane s'introduire dans la pièce indiquée, laquelle était à l'abris des oreilles et autres regards indiscrets. Avant de refermer le battant et le temps de lui permettre de prendre place, je pris soin de demander qu'on apporta de quoi l'hydrater et se sustenter. Le plateau ne tarda pas à arrivé et je ne manquai pas de servir cette pauvre messagère, lui offrant une tasse d'infusion pendant qu'elle narrait les raisons de sa venue.

"Ma foi, une nouvelle bien affligeante venant s'ajouter à nos soucis actuels."

Je pris place en face d'elle. Son nom ennoncé m'indiquait d'ores et déjà qu'aucun écart ne me serait autorisé. Son franc parlé et ses manies formaient un camouflage parfait quant à sa naissance. Je souris tout en la fixant et l'écoutant penssivement.

"Sachez que le gourvernement impérial accorde une grande importance aux liens qui unissent nos deux régions. "

Me mettant plus en avant sur le fauteuil, je poursuivi sur le même ton.

"Il en est que les tourmentes dont vous êtes victimes ne sont pas sans nous toucher. Nous ne pouvons ignorer les maux frappant la Jarl Elleira Sytha. Vos malheurs sont les nôtres et nous veillerons à vous soutenir au mieux. Malgré les circonstances."

Je me levai, faisant les cent pas dans la pièce.

"Nous allons cependant rencontrer une difficultée quant à aller quérir l'aide du chirurgien impérial."

Je m'arrêtai, face à la fenêtre.

"Ce dernier se trouve actuellement à Cestra, mis sous surveillance étroite. Néanmoins,..."

Cela était un gain de temps considérable que je ne pouvais ignorer. Il pourrait éloigner le médecin d'autant plus longtemps que je pourrai organiser parfaitement la suite. Et l'enterrement de feu Liedor.

"Ce n'est que dans l'enceinte de la Capitale qu'il serait supposément en danger. Si vous nous donnez la certitude qu'il sera protégé lors de ce voyage, je ne vois aucune raison pour que nous n'allions pas le dépêcher dès à présent."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Sam 25 Aoû - 17:29

Musique

Rhyas savait qu’en s’annonçant selon son rang légitime, elle serait prise au sérieux. Son accent en parlant le commun lui donnait une couverture facile d’accès et passe-partout. Face à Herendyll, elle devait être franche.

- Bekymrene faller på hodet vårt en etter en, admit Rhyas en acceptant la tasse et prenant quelques petites gorgées. Pardon pou' l'sybanès, s'excusa-t-elle ensuite.
(Les soucis nous tombent sur la tête un à un)

La vague de chaleur faisant du bien dans sa gorge et la réchauffait de l'intérieur. Elle réalisait pas à quel point elle avait faim avant de voir la nourriture arriver. Elle avait oublié que les menneskelig ne mangeaient pas autant que les Faryd. C'était maigre comparé à ce quoi elle avait l'habitude, mais elle s'en contenterai. Un ou deux morceaux vite faite pour calmer son estomac qui hurlait famine. Et les oreilles attentives, dressées bien haut, pour écouter le député en face d'elle. Elleira avait la patience pour ce genre de choses. Il parlait d'à quel point Dalentour prenait à coeur ses liens avec les autres contrées mais c'était pas ça qu'elle voulait entendre! Elle voulait que lui en vienne au point! Répéter que la santé d'Elleiras était regrettable n'avançait rien!

- Jeg dro tidlig i morges. Hun hostet! Hun pustet med vanskeligheter! Hun kan knapt føle henne haler og ben! Hun er frossen! Hun risikerer død akkurat nå! répliqua la svartrev en retroussant les babines et dévoilant ses crocs devant cet elfe trop lent à son goût, faisant fi de toute barrière linguistique. For alt jeg vet, er hun allerede død!
(Je suis partie à la première heure ce matin. Elle toussait! Elle respirait avec difficulté! Elle arrive à peine à sentir ses queues et ses jambes! Elle est gelée! Elle risque la mort en ce moment même! Pour tout ce que je sais, elle est déjà morte!)

Il ne lui apprennait rien du tout avec Krov. Ils le savaient déjà, elle venait de le préciser!

- Jeg vet at han er i Cestra. Vi trenger å få det så snart som mulig! Jeg vet ikke om søsteren min fortsatt kan overleve i to dager! Vi vet ikke hvor mye hans nyrer påvirkes av kulde!
(Je sais qu'il est à Cestra. Nous avons besoin d'aller le chercher au plus vite! Je ne sais pas si ma soeur peut encore survivre deux jours! On sait pas à quel point ses reins sont affectés par le froid!)

Néanmoins quoi!? Rhyas se leva de son fauteuil quand Herendyll mentionna la sécurité du chirurgien impérial.

- Vi har ikke det samme utstyret som han. Vi må plukke opp sine verktøy. Dürh er langt mer avansert i medisin enn oss. Deretter kan jeg hente Odin og bringe ham tilbake til Alserd fit Rhyas moins aggressivement et plus calmement.
(On a pas le même équipement que lui. On doit ramasser ses outils. Dürh est beaucoup plus avancée en médecine que nous. Après ça je peux aller chercher avec Odin et le ramener d'une traite à Alserd)

Ça demanderai beaucoup de sa part et du snodrak. C'était 36 heures sans s'arrêter et même avec toute la volonté du monde, c'était énorme et même Odin pourrait être incapable de pousser aussi fort. Le trajet Alserd-Dühr venait déjà d'être éprouvant.

- Det er æren til mine forfedre og mitt blod som Alexander Krov vil være under konstant beskyttelse så lenge som nødvendig. Jeg sverger ved sted for Elleira. Jeg sverger. Men gjør det raskt ... Jeg ber deg ... poursuivit la Farid obsidienne dont la voix cassait vers la fin.
(Il en va de l'honneur de mes ancêtres et de mon sang qu'Alexander Krov sera sous protection constante tant et aussi longtemps qu'il le faudra. Je le jure, en lieu d'Elleira. Je le jure. Mais faîtes vite... je vous en prie...)

Avec tout ça... ça la frappait qu'elle avait oublié de parler en commun sous le coup des émotions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 26 Aoû - 6:03

Toujours le regard plongé par la fenêtre, je n'en étais pas moins attentif au moindre paroles et gestes de la Wotkane que je parvenais à percevoir du coin de l'oeil. En ce qui concernait l'utilisation du sybanès, je remerciai mon choix quant à ma formation de barde. Nous pourrions observer si je n'en avais pas perdu les bases. Mais j'en doutais. Je buvais chacune de ses paroles avec délice. La panique. J'aurais su d'avance que les évènements se seraient ainsi enchaînés que je n'y aurais pas cru moi-même. Empêcher mes commissures de se relever sera probablement l'effort le plus complexe qu'il me sera donné de faire. Intérieurement: on ne pouvait être plus ravi. Divine providence !

"Jeg kan fullt ut forstå at du er på nerver (= Je peux pleinement comprendre que vous soyez sur les nerfs). "

Heureusement pour la farid que la garde n'était pas présente. Et heureusement pour moi, le spectacle en vallait la chandelle, en tout point. Je me retournai dans sa direction, restant dos à la fenètre qui offrait une vue imprenable sur le jardin de l'Ambassade. Affichant un air sympathique et apaisé quand l'animal montrait les crocs.

"Men jeg vil ikke akseptere din aggressivitet, savner. (= Mais je ne peux tolérer votre agressivité, Mademoiselle.) "

Elle s'était levée, je retournai m'asseoir sans en prendre ombrage. D'un geste du bras, je l'invitai à se réinstaller.

"Vi er siviliserte mennesker, er vi ikke? (= Nous sommes des personnes civilisées, n'est-il pas ?)" Je pris un air plus grave. "Vet at imperiet nettopp har mistet sin keiser. Vi kunne like godt sende deg tilbake fra hvor du kom fra (= Sachez que l'Empire vient de perdre son Empereur. Nous pourrions tout aussi bien vous renvoyer d'ou vous venez.) "Il y avait certaine règles de bienséances sur lesquelles je ne pouvais accepter d'écart. "Men jeg ble enige om å motta deg. Vennligst respekter dem som ønsker deg velkommen (Cependant, j'ai accepté de vous recevpir. Veuillez respecter ceux qui vous acceuillent.)" Je soupirai. "Å gjøre alt i en hast ville bare føre til feil. Vi må være raske og effektive. Sikkerheten til alle er på spill. (= Tout faire dans l'empressement ne ferait que provoquer des erreurs. Nous devons être rapides et efficaces. Il en va de la sécurité de tout un chacun.)"

Tout en la fixant, je réfléchis. Quand ses derniers mots vinrent nourrir mon ego. Je me relevai, défroissant mes vêtements.

"Jeg tar vare på formaliteter. Et lag tar straks av til Cestra. Jeg ber deg bare om å bli her til legen kommer. Slapp helt av. Og vær tålmodig. For oss, for din helse og for din jarl. Passer dette deg?  (= Je m'occupe des formalités. Une équipe partira immédiatement pour Cestra. Je vous demande seulement de rester ici jusqu'à l'arrivée du médecin. Reposez-vous et tâchez de rester patiente. Pour nous, pour votre santé et pour votre Jarl. Cela vous convient-il ?)" Je lui tendis une main amicale. "Vi er ikke fiender. Bo her. Jeg sender noen til å hente deg for å hente deg. Vi møter igjen snart, fru. Jeg ber for helsen til din leder. Du gjorde jobben din, la oss gjøre vårt. (= Nous ne sommes pas des ennemis. Restez ici. J’envoie quelqu’un pour vous trouver un logement. Nous nous reverrons bientôt, madame. Je prie pour la santé de votre dirigeante. Vous avez fait votre travil, à nous de faire le nôtre.)"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 26 Aoû - 11:48

Musique

Ça avait été plus fort qu'elle de s'emporter. Rhyas se savait capable d'être calme, d'être posée, d'être diplômate. Mais pas en ce moment. En ce moment, Elleira souffrait et ça la mettait sur les nerfs. Elle se laissait emporter. Brynnie aurait été capable de garder son calme, tout en envoyant un message d'urgence. Herendyll n'était pas impressionné. Non madame. Elle se reprendrait et ferait une meilleure impression d'elle-même plus tard. Il touchait plusieurs points valides qui, dans son esprit en ébullition, lui avaient échappés. Étant étranger à ce qui leur arrivait, il avait la tête claire et réfléchissait. Rhyas cessa de montrer les crocs à l'alv. Il avait raison. Les oreilles de la Farid se baissèrent pendant qu'elle se rassied dans le fauteuil.

- Du har rett. Du har nettopp mistet keiseren din. Jeg beklager ... s'excusa Rhyas.
(Vous avez raison. Vous venez de perdre votre Empereur. Je suis désolée.

Si son inconduite était trop grave aux yeux d'Herendyll, qui avait accepté de la voir, ils perdaient leur chance.

- Jeg lovte vår mor å se etter Ellie dagen hun ble født. Jeg lovte Ellie å ta vare på henne dagen etter massakren i familien vår, souffla Rhyas en baissant le regard pour fixer le plancher.
(J'ai promis à notre mère de veiller sur Ellie le jour de sa naissance. J'ai promis à Ellie de veiller sur elle le lendemain du massacre de notre famille.)

Elle dut renifler un peu. L'adrénaline commençait baisser dans son corps. La fatigue commençait à l'envahir, les larmes lui montaient aux yeux. Elle passa un coup de manche rapide sur visage.

- Fra det vi var ... er hun alt som gjenstår ...
(De ce que nous étions... elle est tout ce qui me reste...)

De Mamma, à qui Brynnie ressemblait tellement. Excepté Surric, elle était la seule personne qui se souvenait comment c'était quand tout le monde était en vie. Elle était un pan de son histoire, de sa vie. Elle ne pouvait tolérer la pensée de la perdre. Il allait quérir Krov. Rhyas regarda Herendyll dans les yeux. La gorge serrée, elle acquiesça d'un mouvement de la tête. Elle avait besoin de se reposer. Odin devait être couché de son côté, éreinté. Elle aussi. Elle se leva et accepta la main tendue du député.

- Sir Saeros ... Jeg vil gjerne takke deg ... for å godta å gi meg inn, til tross for manglende forklaring på meldingen. Wotkal er gjeld for deg.
(Sir Saeros... j'aimerais vous remercier... d'avoir accepté de me laisser entrer, malgré le peu d'explications du message. Wotkal vous est redevable.)

La spion s'inclina devant lui en salutation. Elle avait fait son travail. La torche changeait de main. Elle ne pouvait qu'attendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Lun 27 Aoû - 17:42

Une elfe comme les autres

Mes propos avaient eu l'effet souhaité: atténuer l'effronterie et la bestialité de la messagère. Le lui avoir fait remarquer était simplement dans l'ordre des choses. Ses qualités de messagère et son rang ne lui accordaient aucun écart quant aux règles de bienséances. Il ne s'agissait ni plus ni moins que de respect dû à son hôte. Courtoisie de base. Je m'étonnais tout de même intérieurement de son ignorance au sujet de l'étiquette. Cependant, nous n'étions pas de la même race, toutes n'étaient pas apte à acquérir et apprendre de la même manière. L'indulgence était donc de mise et je tâchais de faire au mieux. Montrer la voie aux brebis égarées pour les insérer plus solidement parmis le troupeau.

Elle essuya les larmes qui perlaient aux coins de ses yeux par un revers de la main, reniflant bruyamment à l'image de toutes les tourmentes qui semblaient la ronger depuis bien trop de temps. Des efforts seraient encore à fournir au niveau de la propret... elle prit la main lui étant offerte.

"Du kan stole på imperiet. (= Comptez sur l'Empire.)" Lui glissais-je en déposant mon autre main par dessus la sienne, un sourire compatissant aux lèvres. Je relâchai mon étreinte afin de prélever de la poche intérieure de mon pardessus un fin mouchoir que je lui remis. "Se hvor utmattet du er. Len deg tilbake og spis. En ansatt vil komme for å vise deg ditt rom. Jeg kommer tilbake for å se deg når alt er avgjort. (= Voyez comme vous êtes éreintée. Installez-vous et mangez. Un employé va venir vous montrer votre chambre. Je reviendrai vous voir quand tout sera réglé.)"

J'attendis qu'elle reprenne place avant lui refaire mes adieux. Mon sourire s'effaça à peine la porte passée. Une autre tâche à accomplir. Mais cela n'allait m'être que bénéfique. Tous ces obstacles ne pourraient mener qu'à une victoire encore plus famboyante. Tout en avançant, je fouillai dans la poche intérieure de mon pourpoint en quête... du mouchoir que j'avais laissé à la Wotkane. Relevant la tête, j'apperçu ce qui allait m'être utile.

"Vous ! Mademoiselle." Arrêtai-je une employée.

"Monsieur Saeros, que puis-je..."

"Une serviette je vous pris." Fis-je en lui indiquant le linge propre qu'elle transportait. M'en fournissant une, je m'essuyai les mains avec soin. Parfait. "Merci. Oh, puis-je vous demander de trouver une chambre pour la jeune messagère qui attend dans la salle de réunion, s'il vous plait. Des vêtements chauds et uncollation seront de mise."

Elle hocha la tête, reprenant le tissu et se dirigea vers le lieu indiqué tandis que je reprenais mon chemin. Envoyer un aéronef vers Tharen sera sûrement la solution la plus rapide. Le soucis restait l'arrêt obligatoire que devra faire le médecin pour récupérer son matériel. Mais concernant cela, je disposais encore d'un certain temps pour y réfléchir soigneusement.

......

De léger coups se firent entendre. Une main timide frappait à la porte de la salle.

"Madame ? Puis-je entrer ?" Demanda la voix d'une jeune femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Lun 27 Aoû - 18:27

“Comptez sur l’Empire” qu’il disait. Il n’avait pas tort. Dalentour était présentement le coeur d’Irracya. Syab était cette maison au fond du chemin en terre battue. Mais Dalentour n’avait pas de bateaux volants aussi stylisés que les leurs. Ils auraient pu emmener Elleira dans le drakkar… trop risqué…

Herendyll lui conseillait de se rasseoir et de respirer, de se calmer. C’était facile à demander. Mais difficile à faire. Son petit monde fragile menaçait de se fracasser en morceaux. Oh Brynhildr… soit mieux et en vie à mon retour… Elle était fatiguée. Son corps devenait endolori. Une bonne soirée et nuit de sommeil. Si elle arrivait à dormir un peu. Elle rendit le salut au Dalentien et il sortit. Elle avait un moment seule à elle-même. Rhyas se laissa s’enfoncer dans le fauteuil, si confortable, comme son lit avec ses couvertures et ses fourrures. Ça lui ferait encore étrange de dormir dans un lit dalentien. L’odeur de la maison lui manquait. Les fumets de viande, les effluves sucrées d’hydromel, le métal et le bois. Rhyas eut un soupir audible. Tout arrivait en même temps.

Elle somnolait à peine sous la fatigue qu’une voix féminine se fit entendre de l’autre côté de la porte. Elle se redressa brusquement et dégaina une dague de sa manche avant d’enregistrer qu’elle était seule dans la pièce. Elle rangea son arme et se leva sur ses pattes.

- J...ja. D’solée. J’voulais dire oui. Oui vous p’vez entrer.

Elle se demanda quel genre de chambre on assignait aux personnes comme elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Mar 28 Aoû - 18:24

"J'éspère ne pas vous déranger, madame. Monsieur Saeros m'envoie."

Souriante, d'une voix calme et posée, presque apaisante, la jeune humaine pénétra dans la pièce. Elle fit un légère révérence en raison de pure convenance. La grandeur et la finesse de la farid accentuaient le côté pulpeux et enfantin de la demoiselle. Cette dernière plongeait son regard noisette, encadré par une masse de cheveux chatains et bouclés, dans celui de la messagère.

"Esmée Perrin, je suis en quelque sorte celle qui se charge de l'entretien des lieux. Une gouvernante en somme. Je vais vous mener à votre chambre. Elle se situe à l'étage... Oh ! J'oubliais, vous avez des affaires avec vous ? Nous pouvons vous fournir le nécessaire sinon."

Elle invita la wotkane à la suivre, la guidant dans les vastes couloirs de l'ambassade dont l'architecture et la décoration d'une richesse certaine n'étaient pas sans créer une atmosphère chaleureuse et lumineuse. Beaucoup de miroir, bougeoirs, lustres, des teintes aux dominantes de vert et de doré le tout additionné d'arabesques et de multiples sculputures et tableaux venant habiller l'espace. Elles gravirent les marches menant à l'étage, prirent quelques virages et arrivèrent finalement à destination. Esmée tourna délicatement la clé avant d'ouvrir la porte. Elle s'avança près de la fenètre et ouvrit largement les rideaux aux couleurs de jade, rappel des couvertures et oreillers habillant le vaste lit. Elle alluma les chandelles posées sur les tables de chevet et confia les clés de la pièce à l'invitée d'honneur.

"Dans ce placard vous trouverez serviettes et robes de chambre ainsi que divers produits parfumés mis à votre disposition au cas ou vous voudriez-vous réchauffer et tester nos bains qui se situent à l'étage inférieurs. Monsieur Saeros reviendra vous voir en soirée afin de vous donner des nouvelles sur l'organisation du voyage. Il demandait aussi si vous vous désiriez vous joindre aux députés et marquis présents pour dîner ou si vous désiriez rester seule ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Mer 29 Aoû - 0:58

- Oh… euh… non non, vous n’dérangez pas du tout.

La jeune femme entra dans la pièce et se présenta. Rhyas la salua sans la faire attendre.

- Enchantée. Rhyas Sytha. J’m’excuse pour mon accent. J’ai pas souvent l’occasion d’parler commun.

Face à des gens habitués à un vocabulaire et une prononciation plus délicats et poussés, les Syab passaient facilement pour des gens du peuple. En ce moment, elle devrait se forcer à mieux articuler. Une plaie, mais une plaie nécessaire. La Farid eut un coup d’oeil rapide à sa tenue. Avant de laisser ses queues se baisser.

- Non… toussota-t-elle gênée. Je n’ai pas emmené de change. Je suis partie si vite que j’ai oublié, dit-elle en faisant attention à sa diction. J’aurais seulement besoin que ma tenue soit propre pour demain. C’est très aimable à l’Ambassade de me fournir des vêtements de rechange pour la soirée.

Guidée par la jeune Esmée, Rhyas la suivit en observant les alentours. Très différents du manoir et de l’architecture syab. Il y avait tant de décorations elle-même complexes et enjolivées. Alors que la manoir était plus sobre, penchant vers le côté pratique. Les boucliers et peaux occasionnels, les colonnes de pierre et de bois gravées de runes bleues. Elleira aimerait l’endroit, le contraste et dépaysement. La richesse d'orfèvrerie et culturelle. Ils aimaient le vert à leur Ambassade. Même sa chambre pour la nuit en était garnie, des draps aux rideaux. La gouvernante ne tarda pas à allumer les chandeliers. Les yeux bleus de la Farid bondissaient d’un objet à l’autre sans cesse, examinant chaque chose. Elle regarde sa main quand Esmée lui donna les clés de la pièce une fois sa tournée terminée.

Et elle avait besoin d’un bain chaud pour détendre son corps. Elle se sentait encore crispée. Un bon bain serait le paradis aujourd’hui. Elleira était sur le point de pouvoir prendre un bain, que Dagni disait ce matin. Un bain tiède, un peu chaud, mais pas chaud. Sa température n’était plus vraiment un danger. La healer était surtout concernée envers les dégâts au organes de Brynnie. Une hypothermie en santé n’était pas à prendre à la légère, mais avec l’anémie de la jarl en plus de ses reins. Personne ne voulait prendre de chance. Elle revenait demain, avec Krov. Comme elle avait promis à sa lille søster ce matin, en lui donnant un baiser sur le front. Elle garderait sa parole, et espérait qu’Herendyll Saeros ferait de même. Ses oreilles se dressèrent hautes sur sa tête quand la menneskelig mentionna le repas avec les politiciens. Elle? Avec eux? Une mord avec les gens influents de Dalentour!? Elle était pensive. L’alv lui donnait la possibilité d’être seule. Mais serait-ce un point soulevé à la table? Valait-il mieux qu’elle le rejoigne?

C’était un moment où le manoir lui manquait. Ils mangeaient en famille. Le protocol de base était appliqué mais l’atmosphère était conviviale. Elle ignorait comment étaient les têtes de Dalentour. Elle le saurait bientôt…

- Je prends un bain pour me rafraîchir et je joindrai au repas, dit Rhyas à la servante.

Est-ce qu’ils savaient qu’un Farid mangeait deux fois plus qu’un menneskelig? Si non, ils allaient apprendre quelque chose ce soir. Rhyas alla chercher le nécessaire pour les bains. Un bon bain. Suivant les indications d’Esmée, la Syab se rendit aux bains. Elle se le fit couler et y plongea jusqu’au museau. Sa première impression: c’était tranquille. Ils avaient des bains communs au manoir. Un pour les mâles, un pour les femelles et les barn en bas âge. Elle prenait presque toujours ses bains avec Ellie et Gersi. Siiko s’était rajoutée. Zima préférait être seule. Ça faisait étrange d’être seule dans le bain. Normalement, la svartrev aimait voyager. Cette fois-ci… elle ne pouvait attendre de revenir à la maison. Elle récura sa fourrure et ses griffes. Elle peigna ses cheveux et lissa son pelage. Excepté les endroits où du blanc commençait à apparaître, elle était noire comme de l’encre. Elle enfila des vêtements propres et retourna à sa chambre, attendant qu’on la mène à table. Elle était si préoccupée par sa yngre qu’elle réalisait, même après quelques bouchées, à quel point elle était affamée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 30 Aoû - 8:08

"Parfait, madame Sytha." Fit d'un ton doux la jeune Esmée, souriante comme à son habitude. "Je transmettrai le message à monsieur Saeros. Ils seront ravis de vous avoir auprès d'eux." Elle se dirigea vers la sortie, avant de se retourner et d'ajouter. "Ne vous inquiétez pas, je trouve que vous maîtriser parfaitement notre langue. Vous n'avez aucun souci à vous faire, madame Sytha. Je vous souhaite une agréable soirée et une bonne nuit." Termina-t-elle par une légère révérence avant de s'en retirer, laissant la farid seule avec elle-même au sein de la vaste chambre.

_____

Je remerciais le ciel pour m'avoir permis d'atteindre cette place et octroyé mon rang. Ma naissance m'avait sans nul doute soutenue solidement dans mon entreprise mais jamais je n'avais baissé les bras. J'avais mérité cette renommée et celle à venir.

L'organisation commençait enfin à prendre la forme que je souhaitais. Tout été parfaitement orchestré et ordonné. Nombreux sont ceux pensant que demander l'envoie d'un aéronef ou d'un tout autre moyen de transport en dehors des murs de l'enceinte quand ceux-ci étaient fermés et que tout lieux publics étaient clos serait chose impossible. C'était sans compter sur mon statut et ma fonction. Ceux-ci m'ouvraient visiblement toutes les portes. Je parvins donc à envoyer un équipage en direction de Cestra sans rencontrer d'heurt. Je fis aussi transmettre un message au second de ce cher Krov. Prévenir de l'arrivée imminente de l'araignée était la moindre des choses. Je n'avais pas prévu ce contre-temps qui, finalement, me serait plus que profitable pour l'éloigner quelques jours supplémentaires avant l'enterrement. Je ne devais pas oublier de rédiger un courrier à l'adresse du Triumvir.

Je me dirigeai maintenant vers la chambre ou avait été logée la messagère farid. Les employés chargés de s'occuper des lieux étaient choisis et formés avec soin, je ne doutais donc pas de la qualité de l'accueil dont elle avait probablement eu droit. Une fois arrivé devant la porte, je frappai faiblement, il n'était pas question de réveiller notre invitée brusquement si celle-ci s'était endormie.

"Madame Sytha ? Herendyll Saeros. Je reviens vous donner des nouvelles concernant l'avancée de l'éxpédition chargée du retour du Docteur Krov. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 30 Aoû - 11:36

Ils avaient des employés plus que polis. Ça lui rappelait ceux du manoir. Elle était un peu plus à l'aise. Le bain aidait beaucoup aussi. Elle avait apprécié le compliment sur son bilinguisme. Il était moins terrible que les barn du manoir, pas encore au niveau des gens plus aisés de Dalentour, mais elle communiquait parfaitement avec les gens normaux. Combien de temps cela prendrait-il à Herendyll pour réussir à avoir un aéronef de disponible et prêt à voler jusqu'à Cestra? Il semblait sûr de lui, ça ne devrait pas être long. Tellement de poids enlevé de ses épaules. Bon, eh bien... La Farid poivre et sel s'allongea sur le lit, sur les couvertures, pour fermer les yeux. Juste un peu. Seulement un peu. Le bain l'avait ramnée à la réalité où elle était épuisée et affamée. Est-ce qu'Ellie allait bien? Relativement à son état présent? Avait-elle pu prendre un bain? Est-ce que Siiko allait mieux elle aussi? Il avait fallu quelqu'un pour venir ici et transmettre le message. Elle s'était portée volontaire sans hésitation. Surric insistait pour venir. Mais sa femme avait besoin de lui.

Ce n'était peut-être pas les fourrures de son lit à Alserd, mais le lit était confortable. De légers cognements à la porte lui firent ouvrir les yeux. Elle se redressa et replaça ses cheveux. Il était revenu. Elle alla lui ouvrir la porte sans attendre.

- Du er rask, lui dit Rhyas en l'invitant à entrer d'un geste du bras. Dømmer du av tonen din, bør jeg forstå at ekspedisjonen allerede er på vei?
(Vous êtes rapide. À en juger par votre ton, dois-je comprendre que l'expédition est déjà en route?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Lun 3 Sep - 14:29

Ma phrase à peine terminée que la farid vint ouvrir la porte. J'entrai dans la pièce sans plus de cérémonie, non sans empêcher un sourire de satisfaction naitre à mes lèvres: un travail formidable avait été accompli dans cette pièce. Esmée avait un certain talent pour la décoration et l'harmonie des couleurs, des qualités impressionante pour une humaine. Je veillerai à ce qu'elle soit gracieusement récompensée.

Après cet examen minutieux de la chambre, je me retournai pour faire face à la messagère d'Alserd. Mains jointe et hochant la tête pour signifier l'affirmative quant à ses suppositions, je me rapprochai d'un pas assurée et l'air ravi.

"Alt ble gjennomført og organisert med omhu. Legen Krov skal komme tilbake til oss i morgen ettermiddag eller tidlig kveld. (= Tout a été mené et organisé avec soin. Le médecin Krov devrait nous revenir demain après-midi ou en début de soirée.)" Avant de repartir sans plus de cérémonie. "Hans erstatning har blitt informert og vil forberede virksomheten han trenger til lederen Sytha. Dermed vil vi ikke miste mer tid for deg å bli med din søster. Og du får noen dyrebare hviletid før du treffer veien igjen. (=Son remplaçant en a été informé et se chargera de préparer les affaires dont il aura besoin pour osculter la dirigeante Sytha. Ainsi, nous ne perdrons pas plus de temps pour que vous puissiez rejoindre votre soeur. Et vous gagnez quelques précieuses heures de repos avant de reprendre la route.)"

Pour ce qui était de ce dernier point, il n'y avait aucun doute sur le fait que la farid avait déjà dû prendre quelques instants pour se détendre et se laver. La fourrure brillante était gage de bonne santé disait-on. Elle paraissait plus éveillée que lors de son arrivée, c'était un point positif. Surtout au vu de ce qui nous attendait pour la suite.

"Du blir med oss ​​til middag, fru? Jeg vil forstå at du er utmattet, noe avslag blir ikke dårlig oppfattet. Vi vil imidlertid være glade for å ønske deg velkommen til vårt bord. Hvis bare for å endre ideene dine til et måltid. (= Vous vous joignez à nous pour le dîner, madame ? Je comprendrai que vous soyez éreintée, tout refus ne sera pas mal perçu. Cependant, nous serions ravi de vous accueillir à notre table. Ne serait-ce que pour vous changer les idées le temps d'un repas.)"

Il allait de soi que mes autres compagnons de table étaient déjà informés de la présence de la messagère. Non pas par mes soins bien entendu. Mais les murs ont des oreilles. Tout particulièrement en cette heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Lun 3 Sep - 15:28

- Vår healer er i stand til å ta vare på søsteren min til hennes ankomst, assura Rhyas à l’alv en s’inclinant face à lui. Krov kan fortelle oss hvor mye Elleira led av kulden.
(Notre guérisseuse est capable de s'occuper de ma soeur jusqu'à son arrivée. Krov pourra nous dire à quel point l’état d’Elleira a souffert du froid.)

Et elle aurait besoin de ces heures de repos. Odin devait voler de nouveau et malgré la force et l’endurance du drak, il n’était pas inépuisable. Il se remettrait du trajet, probablement en train de dormir de son côté, déjà. Il avait passé la nuit précédente éveillé, avaient dit les esquires. Il ne venait pas souvent au manoir, il aimait Bryn, et elle. Il était un bon drak.

Le bain chaud avait fait beaucoup de bien déjà. Rhyas avait meilleure allure. Dommage qu’elle ne pouvait impressionner avec ses vêtements bien à elle, ils étaient à la maison, mais elle avait quand même cette aura, cette présence. On disait que les taches blanches qui commençaient à apparaître lui donnait une allure plus sage. Extérieurement seulement. Eux ne connaîtraient pas Kara. Ils verraient Rhyas.

-Et måltid er alltid bedre når vi er flere, répondit la svartrev au député. Sytha kommer sjelden ut av Syab, jeg synes det er passende at jeg er med i deg, i det minste for i kveld
(Un repas est toujours meilleur lorsqu'on est plusieurs. Les Sytha sortent si rarement de Syab, je crois qu'il est de mise que je me joigne à vous, du moins, pour ce soir.)

Mamma était déjà venue à Dalentour, avant. Mais pas ses filles, pas Elleira. À moins d’avoir connu Freya Sytha, ces gens n’avaient jamais eu de contact avec la fameuse lignée de Warui. Elleira se joindrait sûrement à eux pour les événements entourant feu l’Empereur. Ce soir, ils auraient sa grande sis. Et elle était curieuse, de voir ces gens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 6 Sep - 13:40

"Perfekt !" M'exclamai-je d'un air enchanté, en joignant mes mains. "Hvis du er klar til å gå ned, vil jeg gjerne ta deg til resepsjonen. (=Si vous êtes prêtes à descendre, je me ferais un plaisir de vous mener jusqu'à la salle de reception.) " Me décallant légèrement sur le côté pour lui laisser le chemin de libre, je l'invitai à avancer indiquant le couloir d'un bras. "Ikke glem å låse døren. (= N'oubliez pas de vérrouiller la porte.)"

Les murs avaient des oreilles et les plus curieux d'entres nous pouvaient se montrer particulièrement malvaillant. Une fois assurés que tout était en ordre, je pris la tête de l'expédition. Tout en avançant, je retirai de ma poche un long ruban, m'attachant les cheveux avec soin avant de redresser parfaitement ma veste sur les épaules. Se donner une image irréprochable, quant bien même nous serions entre pairs, était de commande. Rien de plus rabaissant que de passer pour un rustre. Avant l'intellect, l'apparence était jugée et s'avérait révélatrice du reste des compétences bien souvent.

"Hvis jeg kan gi deg noe råd før vi går inn: ikke vis deg selv imponert, hold en rett stilling og aldri se ned. Din størrelse og energien som kan leses i øynene dine er betydelige ressurser. Du må bruke dem. (= Si je puis vous fournir quelques conseils avant notre entrée: ne vous montrer en aucun cas impressionnée, gardez une posture droite et ne baissez jamais le regard. Votre taille et l'énergie que l'on peut lire dans votre regard sont des atouts considérables. Usez-en.)" Je m'étais arrêté au bas des escaliers, à quelques portes de celle qui nous accueillait dans la salle à manger. Je soupirai, à la fois agacé et amusé. "Ikke bekymre deg. Alle politikere er ikke unødvendige vesener. Men alle er hensynsløse og unyielding om deres forventninger og ideer. Hykleri er et uunnværlig våpen. Det er bedre å bære en maske og bli skjult. Bare på denne måten vil du kunne gå ubemerket og smelte inn i massen. (= N'ayez crainte. Tous les politiciens ne sont pas des êtres abjectes. Mais tous sont impitoyables et inflexibles sur leurs attentes et leurs idées. L'hypocrisie est une arme indispensable. Il vaut mieux se vêtir d'un masque et rester dissimulé. Ce n'est que de cette manière que vous parviendrez à passer innaperçu et à vous fondre dans la masse.)" Je repris la marche. "I lys av de siste hendelsene er vi alle mer eller mindre anspente. Det er spørsmål og vi må forberede oss til å møte de viktige endringene som vil skje i de kommende dagene. Dette måltidet vil ikke være mer moro, men mindre giftig enn det kunne ha vært. (= Au vu des évènements récents, nous sommes tous plus ou moins tendu. Des questions se posent et nous devons nous préparer à affronter les importants changements qui surviendront les jours prochains. Ce repas ne sera pas des plus amusants mais moins venimeux que ce qu'il aurait pu être.)" Je ne pu empêcher un léger rire de résignation s'échapper d'entre mes lèvres. "Uansett, jeg er her for å hjelpe deg. Før du går inn slange gropen: Gjør du spørsmål ? (= Quoi qu'il en soit, je suis là pour vous aider. Avant d’entrer dans la fosse aux serpents : avez-vous des questions ?"

Je tâchais de rester rassurant. Il était certain que ce dîner resterai plus calme que de coutume mais mieux valait prévenir. Il aurait été dommage de la brusquer lors de sa première visite à l'Ambassade et dieu savait comme mes pairs pouvaient parfois se montrer acerbes et revêches. Il allait de soi que je les lui indiquerai discrètement lors des présentations. Je restais confiant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Jeu 6 Sep - 16:59

Aussitôt mentionné, aussitôt fait. Rhyas verouilla la serrure de la porte de la chambre avec attention et soin. L’ambiance était très différente, entre ici et la maison. À la maison, certains secrets pouvaient être confiés. Les murs étaient en pierre, et épais. Elles avaient travaillé pour avoir des domestiques obéissants et serviables. Ils étaient heureux, pourquoi leur seraient-ils hostiles? Elle s’apprêtait à entrer dans un nid de vipères. Pendant qu’Herendyll attachait ses cheveux, elle défroissa le moindre plis dans ses vêtements temporaires, examinant tactilement le bord de ses oreilles pour le moindre bijou hors de sa place. Tout était en règle. Elle n’entendait que les semelles de l’alv claquer doucement contre le plancher, ses griffes étaient rétractées, ses coussinets absorbait le moindre bruit émis par ses pas. Elle était silencieuse, surveillant son souffle et sa respiration. Elle n’avait pas ses habits, mais ce n’était pas un problème. Tout support ferait l’affaire. Mais il s’agissait que d’un repas. Un simple repas. Mais sans Bryn, elle était sur ses gardes.

Et ça se voyait. Loin de la Farid anxieuse et émotive, elle avait retrouvé sa façade. Elle était droite, haute, les épaules en place, le visage neutre. Elle leva un sourcil quand le député lui recommanda de rester calme face aux autres.

- Eux devraient se rappeler à qui ils ont affaire... souffla Rhyas en prenant soin de bien articuler.

Un coin de sa bouche se souleva en un sourire moqueur ne visant personne. Ils ne possédaient pas des âges et des âges de reliques et d’histoire. Il ne devrait pas y avoir de problème de ce côté. Rhyas hocha de la tête. Elle avait bien compris. Une part d’elle ne pouvait attendre qu’Elleira soit en santé pour que ces Dalentiens soient en présence de la Valkyrie. Ils auraient son Ombre comme invitée. Et Kara savait, qu’en lieu d’Elleira, elle représentait son clan, pour la première fois devant certains. Elle ignorait si d’autres étaient déjà en fonction quand Mamma régnait sur Wotkal.

- Les moeurs changent, et se ressemblent, répondit l’assassine à Herendyll.

Elle prit une inspiration.

- Entrons dans le nid de vipères.

Elle suivrait ses directives.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 9 Sep - 9:29

La farid avait rapidement retrouvé de cette assurance dont je la savais pourvue. La fatigue avait eu tôt fait de disparaitre. Je n'en restais pas de marbre, je haïssais la faiblesse, sous toutes ses formes. Mais elle était dotée d'une bonne capacité d'apprentissage. Etant donné la qualité du sang coulant dans ses veines, simple messagère ou non, l'effet devait être le même. Je souris, acquiessant à ses mots.

"Parfait. Ne tardons pas davantage."

Nous pouvions enfin passer le seuil nous menant à la salle à manger. Les tables et les chaises étaient alignées tout en longueur. Un feu dont les flammes crépitaient joyeusement dans l'âtre tentait déséspérément d'atténuer l'atmosphère glaciale qui s'écrasait déjà autour de nous. Certains n'étaient pas au courant, d'autres venaient d'apprendre et les derniers, la majorité, savait. Députés et Marquis étaient prévenus du décès de Luthien, bien entendu, qui ne l'était pas ? Mais les circonstances de celui-ci était une autre affaire.

Notre entrée avait fait taire les murmures qui s'élevaient plus tôt. Les regards se braquèrent sur nous: la farid allait m'être d'une grande utilité afin d'éviter les questions sensibles et de mettre la fin de notre plan à exécution.

Je m'approchai tour à tour de chacun de mes pairs, poignées de main et étreintes dans ces temps difficiles étaient de mise. Bien entendu, je n'allais pas manquer une seule occasion de présenter la dame qui était notre invitée spéciale de ce jour.

"Madama Rhyas Sytha, messagère et soeur de la Jarl Elleira Sytha. Porteuse de nouvelles, elle nous vient de loin. Je vous serais grès de ne pas la fatiguer outre mesure après ce long trajet qu'elle vient de parcourir."

S'en suivirent les salutations et présentations habituelles, chacun, Marquis comme députés de province, venant annoncer leur titre et rôle politique. Nous étions une vingtaine présents pour le dîner de ce soir. Cela n'était pas sans aucune raison: nous avions bon nombre de cérémonies à préparer, des enquêtes à mener et des traces à effacer. Les discussions reprirent bon train. Comme souhaité, la présence de notre invitée avait réussi à mettre de côté le sujet qui fâche. Bien que ce dernier serait certainement abordé tôt ou tard. Pour l'heure, la majeure partie de l'assistance venait aussi de faire un long voyage pour rejoindre la capitale. Nous pouvions bien laisser nos querelles et questionnements sous clé le temps d'une soirée.

Tout le monde alla s'installer, je me dirigeai vers la table, invitant la messagère à prendre place en tirant l'une des chaises. Une fois fait, je lui servis un verre de vin. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer.

"Il va de soi que nous allons tâcher de vous accueillir au mieux, madame Sytha. Clémence Zinsky, Maitre orfèvre et députée de Lies. Appelez-moi tout simplement Clémence."

La joaillière prit place face à nous, souriante mais un brin de tristesse peint sur le visage. Cette dernière était plus ou moins sincère selon les personnalités composant notre table. Pour ce qui était de Clémence, elle fut l'une des première à prendre notre parti. Humaine cinquantaine d'année, elle conservait, malgré l'âge, une posture et une carrure fière et élancée. Ses cheveux court et parsemé de gris lui octroyait une allure à la fois maternelle et rassurante par sa douceur mais cela pour mieux dissimuler une personnalité de fer.

"J'éspère que votre voyage n'a pas été trop agité. Comment se porte votre province ? Toujours aussi prompte à accueillir les marchands de divers horizons ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 9 Sep - 15:38

Le moment qu’elle redoutait tout en ayant hâte. Parce que chaque instant qui passait rapprochait Krov d’Elleira. Et, peut-être, le temps passerait-il plus rapidement en aussi nombreuse compagnie? L’atmosphère était tendue. Ils venaient de perdre leur Empereur après tout. Nul doute que Syab se retrouvait dans cette même détresse quand la Drønning ou le Konge mourrait. Suivi de rituels funéraires et couronnement du prochain. Bien qu’elle voulait, Rhyas ne pouvait comprendre leurs émotions, Sa Majestée Alliéa était encore en vie et la Farid d’ébène n’était pas née quand la isamagasin était montée sur le trône de Syab. Elle était une étrangère parmi les rassemblés, sur plusieurs points. Et elle était la seule Farid, alors les regards se tournèrent très rapidement vers elle. Ça lui rappelait ses trajets précédents à Dühr. Un jour viendrait où les Dalentiens ne seraient plus éberlués à la vue d’un renard bipède. Pour le moment, il faudrait faire avec.

Rhyas salua chaque représentant présent, en écho à Herendyll, leur offrant ses sympathies et celles de Syab. Avec des ‘Enchantée de vous rencontrer’, ‘Au nom des Terres de Syab, je vous offre mes sympathies’. Le protocol. Un coin de son esprit se dit que Leif aurait été dans son élément. Le jeune Berengari était parfait pour ce genre de situation. Il aurait sa chance. Il y avait des funérailles et un avènement qui suivraient. Kara se demandait si Brynhildr pourrait même venir aux deux, mais le askefelt devrait. Futur prins de Wotkal, après tout.

Les discussions avaient rapidement pris une tournure concernant l’assassine. Pourquoi avait-elle la sensation qu’elle était une distraction appréciée? Valait mieux ne pas trop se surchauffer les méninges avec ça, pas maintenant. Elle remercia Herendyll de lui tirer une chaise et se laissa siéger. Pour être abordée par une dame face à elle et l’alv, une installée.

- Enchantée de vous rencontrer, Lady Clémence, lui répondit la Sytha.

Elle rajusta ses manches.

- Wotkal se porte très bien. Les contrats de marchandises avec Dalentour nous été d’une grande aide. Je n’ai guère eu le temps d’y jeter un coup d’oeil, mais je sais que Nídhögg et Ratatoskr sont tous deux à Dühr.

Rhyas se permit un sourire.

- Ma søster n’a pas le temps de venir les voir, malheureusement. Pour le moment, je suis venue sur le dos d’Odin, son snødrak personnel.

Peut-être les trois draks étaient-ils ensembles, d’ailleurs?

- Nous sommes très friands de ce qu’Irracya a à offrir à ses habitants. Sont-ce des améthystes wotkanes que je vois sur votre personne? Un excellent choix. Elles sont connues pour la richesse de leur couleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Herendyll Saeros
Empereur des maîtres chanteurs
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 15/04/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 16 Sep - 8:03

"Les échanges et l'ouverture vers les contrées extérieures forment l'un des point fort de l'Empire." Je reposai doucement mon verre sur la table. "L'exportation est une activité renflouant de façon conséquente les caisses de l'état."

"Cependant que Dalentour serait tout à fait en capacité de vivre en autarcie." Ajouta l'un de mes pairs. Hardashim Ferhedum, Maître forgeron et député de Tayna. C'était un orc d'une stature ne faisant aucun doute sur sa force et l'aspect physique de son métier. Les efforts qu'il avait entrepri afin de s'exprimer plus clairement après toutes ces années ne passèrent pas innaperçus à la plupart d'entre nous.

"Cela serait une erreur de fermer nos frontières. Cesser les exportations plongerait Dalentour dans une phase de protectionisme qui affecterait grandement notre économie."

"Il est rare de vous entendre Deborah." En effet, la députée de Granitsa, région frontalière à Syab et sbire vampirique de ce cher vieux médecin ne donnait que très rarement son opinion lors de nos réunions. Je souris. "Je pensais pourtant Alexander enclin à l'isolasionnisme."

"Etre capable de se suffir à soi-même ne doit venir supprimer de l'emploi. Mais si vous rencontrer des difficultés quant à saisir cette idée je serais ravie de servir d'interprête entre vous et monsieur Krov."

J'adorais les défis, et la vampire, toute effrontée qu'elle était, allait m'en apporter. Cela aurait probablement été d'un ennui mortel que tout se fasse simplement et sans faille. Je ne m'offusquai en aucun cas de sa remarque puérile, le charme d'un elfe résidait dans sa capacité à concerver un calme olympien, qu'importe les circonstances.

Les plats arrivèrent sans plus tarder. Nous nous passions chacun notre tour les plateaux afin de nous servir de l'entrée en quantité proportionnelle à notre appétit. Une fois chacun servie, nous pûmes commencer à dîner. Je rassurai au passage la farid sur le fait que d'autres plats suivront. Je ne n'avais pas connaissance de ce à quoi pouvait ressembler un repas dans les contrées d'Alserd. Dans tous les cas, la façon de consommer la nourriture et les formes de cette dernière étaient bien souvent l'une des coutumes différents le plus d'ue région à une autre. Je lui fis part de ma curiosité.

"Rien qu'au sein de l'Empire nous n'avons pas les mêmes habitudes alimentaires." Enchaina Clémence avant de poser sa main sur le colier qui ornait son cou. Elle eu une expression un brin timide. "Nous ne nous parons que rarement de bijoux. Ces pierres viennent des mines de Tayna, région sous la tutelle de monsieur Ferhedum." Ce dernier hocha la tête pour indiquer son emplacement, souriant amicalement comme il était possible pour un orc à la farid. "Ce sont effectivement des améthystes couleur de jade. Un cadeau de ma fille qui a fait le choix de suivre mes traces. L'orfévrerie est un métier minutieux." Elle était pensive, passant les doigts sur chaque pierre.

"Cela attirer mon attention sur un point." Je reposai mes couverts, reportant mon regard sur notre invitée. "Pourriez-vous nous en dire davantage sur les formations que vous proposez aux enfants de votre contrée ? L'insertion dans la vie professionnelle est un moment important dans la vie de chaque individu."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Missive d'urgence   Dim 16 Sep - 14:00

Et les discussions commencèrent à aller de bon train entre les politiciens. Rhyas y resta attentive sans s’en mêler. À moins d’y être interpelée. On dirait que son commentaire sur les échanges commerciaux avait commencé un débat déjà. Certains optaient pour rester ouvert, d’autres verraient Dalentour suffire à lui-même. L’Empire était grand et vaste. Les Dalentiens pouvaient se le permettre. Mais pas chaque contrée. Il y avait ici des ressources dont Syab ne pouvait se passer. Et avec la croissance récente d’importations dalentiennes, les Terres du Nord devraient se remettre d’un coup difficile. Rhyas voyait cela comme donner plus de pouvoir aux clans marchands de Davoh, et Davoh par conséquent. Elle garda les oreilles dressées quand on mentionna Krov, toute information pouvait être essentielle.

Quand les plats arrivèrent, elle se sut chanceuse que son estomac ne se mette pas à rugir devant les odeurs exquises. L’arrivée de la nourriture détourna le sujet dans son coin.

- Je ne pense pas qu’il y ait tant de différences, réfléchissa Rhyas. Nous avons le dágmáll, le repas du matin, et nous avons le náttmáll, le repas du soir. Dépendant des individus, nous grignotons durant la journée. Les enfants mangent plus souvent. Les cuisiniers du manoir sont au travail toute la journée. Ils ne cuisinent pas sans cesse, mais n’importe qui peut aller aux cuisines et demander quelque chose a être préparé.

Shasta l’avait très vite compris.

- Le travail d'orfèvrerie semble d’excellente qualité, dit Rhyas à Mme Zinsky tout en répondant d’un geste de la tête à M. Ferhedum.

Ce après quoi vint une question de la part d’Herendyll. Sur un sujet qui la surprit. Elle ne pensait que l’éducation allait être une matière abordée en cette soirée.

- Les systèmes varient de province en province. Chaque Jarl y était le konge. Sa Majesté Alliéa supervise le pays. Je ne peux parler que pour Wotkal.

En voilà des questions à aborder avec Tonton Midas.

- Tous les enfants commencent l’école vers 4 ans. Les écoles sont publiques. Les citoyens paient une taxe scolaire pour financer les établissements et les employés. Les enfants ont congé durant l’été, pour aider avec les champs, et durant les festivités tout au long de l’année. Ils apprennent à lire, écrire, l’arithmétique, l’histoire, la science, et, pour ceux qui en ont, la magie. Vers 14 ans, ils peuvent commencer à chercher un maître pour apprendre un métier. Ils en deviennent l’apprenti. Ils ne sont considérés artisans dans leur domaine que lorsque leur maître les considère prêts. Et cela varie dépendant du Farid.

Ce n’était pas un système bien compliqué non plus.

- Tout enfant peut choisir une carrière indépendamment de ses parents. Par exemple, mon nevø Asger a choisi de devenir forgeron plutôt que de rester dans la Cour de Wotkal. De même pour ma niese Astrid qui est tavernière. Les carrières sont ouvertes sans vraiment de limitations. Les enfants ont un vaste choix. Continuer dans le même domaine que leurs parents est aussi acceptable.

Et cette assiette était délicieuse. Très heureuse qu’il y aurait d’autres plats.

- Vous savez, il faut préciser à Syab si votre appétit n’égale pas le nôtre, dit la Farid poivre et sel. Nos assiettes peuvent nourrir deux menneskelig, ou alv, à elles seules.

Et parfois ils en reprenaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missive d'urgence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missive d'urgence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: Empire Dalentour :: Dühr-
Sauter vers: