Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je s'appelle Erv

Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Je s'appelle Erv   Lun 6 Aoû - 19:36

N'écoutez jamais quelqu'un qui vous dit qu'un vampire ne ressent pas les variations de température: des conneries. Barbes, cheveux, sourcils,... tout y passait. C'était plus des poils sur ma face mais des congères et glaçons. Pour faire bonne impression, j'allais faire bonne impression. Mais quitte à devoir faire un choix entre avoir une gueule de bonhomme de neige ou se cramer la peau avec le putain de sel de mer qui menait à Tharen... Bah je me tatais à prendre une retraite anticipée. Le panard que ce serait, bordel de nom d'une vieille queue de nouille.

- Manque plus qu'la carotte à la place du pif et je passe niquel dans le paysage.

Je perdais pas le nord dans le Nord. Je gardais mon humour à la con. Pour sûr: me restait qu'ça ! Un voyage vers les terres blanches de Syab et le boss avait même pas augmenté ma bourse de quelques piecettes pour que je puisse me réchauffer. "Pour vot' bien." J'lui en foutrai. La bière du Nord ! L'hydromel sacrée ! Bah tant pis, j'irai renifler le dessus des verres dans les tavernes. Ils devaient être habitués les faryds avec leur museau. D'ailleurs...

- Comment que ça se fait qu'toi t'es même pas l'poil givré ?! Et descend un peu la gueuse, mon cheval vole pas qu'je sache !

Eh oui, pour une fois, j'étais pas tout seul. Pour sûr ! J'étais même plutôt bien accompagné. Une peluche velue toute noire me servait de guide. Si vous trouvez ça choupi-mignon, détrompez-vous. Non seulement elle était plus grande que moi mais en plus elle en ajoutait une couche en chevauchant non pas un canasson standart comme ma gueule mais un vouivre de compêt'.

- Ca fait longtemps qu'tu bosses pour les... Syfa... Sycha... ? 'fin, tu vois c'que j'veux dire.

Elle était arrivée la veille, toute mignonne avec son accent bizarre, en portant un lettre au patron. Ca devait être urgent ou un truc professionnel. Pour ce que j'en avait à faire. Le vieux avait répondu direct avant de me faire mander juste quand j'allais me bourrer la gueule. Bon, ça allait me changer des échanges qui se multipliaient vers Cestra après tout. On était parti directement après, le temps de prendre de quoi bouffer sur la route. En tout cas, j'avais encore jamais vraiment eu l'occasion d'aller sur les terres de Syab. Mais bon, si Tharen était un peu comme une seconde maison, là j'allais tâter du haut dirigeant. Bien entendu, passage obligatoire entre les mains du barbier. Quelle connerie sachant que ma trogne ressemblait plus à un trottoir après une tempête de neige qu'à un représentant à l'heure actuelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Lun 6 Aoû - 20:58

C’était le chemin du retour pour Rhyas. Elle avait été porté à Alexander Krov le message qu’Elleira avait mis longtemps à rédiger, enfermée dans sa chambre, à tenter de trouver LA bonne façon d’aborder le sujet. Elle était adorable Elleira, quand elle se cassait la tête, ça lui rappelait la gamine qu’elle avait été. Rencontrer Krov avait été plaisant. Dühr était une belle ville, et le paysage de Dalentour était rafraîchissant. Elle était revenue en Syab, le manteau blanc, les sapins, le froid. Heinrisk battait paresseusement des ailes, survolant la masse blanche de pas très haut, faisant un peu de surplace quand le cheval qui portait le compagnon de voyage de Rhyas était trop loin à son goût. Elle revenait avec un vampire du nom d’Erwin, messager de Krov. Plaisant et charmant, pas amateur de froid par contre.

- J’suis certaine qu’la carotte t’irais à merveille! lui dit-elle en ramenant son drak près du cheval. Et, mon cher, de un, on a l’poil fait pour Syab, deux, j’ai mon prop’e drak, j’vais m’en servir. Hein Heinrisk?

Le drak couina positivement.

- J’ai mon drak, j’le laisse pas sans rien faire au manoir. J’sais qu’ça dérange pas Elleira, mais lui il aime sortir.

Et si ça lui ferait plaisir… Rhyas fit signe à Heinrisk de se poser sur le sol et de continuer le trajet à la marche. Erwin ne pouvait plus se plaindre sur ce sujet.

- Sy-tha. Sytha. La quatrième famille dirigeant de Syab. La plus vieille aussi. J’travaille pour eux d’puis… 22 ans.

L’année où elle avait prêté serment à sa søster, quand Bryn s’était rétablie de la chute du clan.

- Quand Elleira Sytha a pris la r’lève après la mort d’sa mamma. D’puis j’suis sa messagère. C’pas mauvais. Logée et nourrie, j’ai même un salaire. Elle est bien Elleira. C’plaisant travailler pour elle.

Ça avait été vite. Krov avait répondu aussitôt. Elle saurait bien rapidement si la lettre qu’Erwin avait sur lui était porteuse de bonnes nouvelles, ou de malheurs.

- Et toi? D'jà venu à Syab?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Mar 7 Aoû - 14:10

- Les légumes c'est pas mon dada mais à ce qui parait, ça rend aimable cette connerie.

Ca allait, au moins, la demoiselle savait parler ma langue parce qu'on pouvait dire que j'étais un peu largué quand il s'agissait de s'exprimer dans un autre patois. Surtout celui du Nord d'ailleurs. M'enfin, c'était bien parce que je m'y étais jamais vraiment interessé aussi. Faudrait que j'm'y mette un de ses quatre quand même. On pouvait pas dire que le temps me manquait. En tout cas, le trajet était plutôt agréable, j'avais l'habitude de voyager seul en général. Enfin presque.

- Faut les sortir nos bêtes, pas les laisser s'ennuyer dans leurs enclos. Manquerai plus que ça. J'ajoutais plus bas en flattant l'encolure de mon cheval. J'ai pris l'habitude de chevaucher celle-la depuis que je bosse pour le compte de Krov. Ca fait... Ca restait très flou cette période de ma vie, toujours très incertaine... une vingtaine d'années aussi je dirais. Oui, oui c'est ça. M'enfin, vu que je m'y suis attaché et que j'suis souvent en train de crapahuter à droite à gauche, le boss m'en a confié la garde. Une pure-sang villanos la belle. Un que t'es une pure-sang de compêt', Mânes ? C'est t'y pas la bonne fifille.

Les animaux me rendaient gaga. Point faible par excellence. Mânes avait une certaine allure aussi: non seulement sa robe grise et sa crinière noire ébène étaient brillante et lui conférée un certain charme mais la bonne dose d'activités qu'elle avait lui avait formé une musculature et une finesse plutôt rare.

- Oui, pardon: "Sy-thaaa". Tu le sens le gars qui va se gourrer devant la grande Dame ? Je rigolais. Ca va, elle a pas l'air trop sévère m'dame Sy-tha. Je me frottai la barbe, histoire d'en enlever un peu de givre avant de me transformer en glaçon. Syab ? Oh oui, plusieurs fois enfait. Mais pas depuis que je travaille pour Krov. Ca a du pas mal changer depuis mon dernier passage. Je me tournai vers mon accolyte de voyage. Ca doit remonter à bien 25-30 ans facile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Mar 7 Aoû - 16:55

- On aime en mett’ su’ nos snømenn, répondit Rhyas à Erwin. Ça donne un certain charme.

Elle adorait voyager car elle adorait bavarder les gens d’autres endroits. Elle qui s’était un peu inquiétée avant d’arriver à Dühr. Finalement, Erwin parlait comme elle, et il était du coin! Elle ne sentait pas mise à part! Krov devait être habitué des gens qui venaient de partout, avec sa réputation.. Rhyas savait que le vampire, Erwin, ne parlait pas un mot syab. Aussi rapidement qu’elle l’avait rencontré, il lui avait donné une idée qui germait dans son esprit. Restait à voir si Elleira allait embarquer dans le coup, ou si sa lille søster déciderait de ne pas se laisser entraîner dans un plan si machiavélique.

- On laisse nos draks sortir, Erwin. En fait, l’manoir est bâti dans montagne à côté d’Alserd. Y’a les écuries des ch’vaux et les écuries des draks. Leurs enclos sont plus grands, faut de d’la place pour leur ailes. Mais, y’a un gros enclos, vraiment énorme, qu’on appelle la Volière. Penses à un parc, ou une r’serve nat’relle, bâti comme leur hab’tat nat’rel. Y zont des sources chaudes en plus! Pour les pontes, pour garder les oeufs aux chauds. Quand y dorment pas dans leur enclos, y sont dans Volière. Elleira va les voir presse chaque jour, mais c’est son mann qui s’pervise tout.

Et là Erwin s’extasiait sur sa jument. La farid noire devait l’avouer, Manes était superbe. Il n’y avait aucun doute que le menneskelig s’en occupait avec soin et passion.

- Y’a des gens qui te paierait une fortune pour l’avoir. Mais gardes-là. T’es sûr qu’elle est bien traitée, comme ça.

Heinrisk était des draks encore au manoir. Après que Zima eut lancée l’idée de répandre l’élevage de drak sur tout Irracya, et sur toute la planète, les demandes étaient arrivées en nombre. Tous les ridders avaient encore leur montures, avec deux paires de draks pour la reproduction. Le sien était parmi les anciens du haras.

- Heinrisk est un fils d’Odin, dit Rhyas au vampire. L’plus grand drak de Wotkal, et l’drak personnel à Elleira. I l’a sa meute dans la forêt. Avoir Odin comme père est un gage de pedigree.

Le snødrak secoua la tête d’approbation. Ses courtes cornes rappelant les bisons des plaines, sa robe rousse parsememée de rayures noisette et marron. Il avait un peu de blanc sur le menton et le ventre. Lui aussi était digne d’une compétition. Mais comme Manes, il avait autre chose à faire. Rhyas trouva Erwin adorable quand il s’adressa à sa jument. Ça lui rappellait les ridders du manoir.

- Tu t’gourreras pas devant Sa Sainteté, je t’assure, Erwin, le rassura la morder. Elle est pas trop sévère. T’as juste à saluer, annoncer t’es qui et pou’quoi t’es là, et lui remettre la lettre. Elle mord pas. Plutôt, elle mord moins s’vent qu’avant.

Ça faisait un bail qu’Erwin était pas venu à Syab! Elles étaient encore des gamines! Et le climat politique devait être moins échauffé aussi.

- D’sons qu’Zalma Zmar est pas contente envers Elleira. Mais ça ça doit pas être caché, même en dehors d’Syab. T’as eu la chance de v’nir avant qu’Wotkal perde sa lignée d’Jarls. Dis, t’aimais quoi d’Syab? Ce s’rait pas… l’hydromel?

Elle regardait avec un visage qui anticipait une réponse positive, réprimant un sourire derrière ses babines. Tout le monde aimait l’hydromel de Syab! Elle lui paierait un verre s’il le désirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Mer 8 Aoû - 19:16

C'était plaisant d'voir comment elle percevait Mânes. Bon, mon canasson avait pas d'ailes, pour sûr. Nempêche, elle en foutait pleins la gueule quand on la regardait. Elle avait de l'allure ma pouliche, y'avait pas à dire. En même temps, y'avait interêt aussi parce qu'entre l'entretient de mes armes et mon bestiaux qui avait droit à de la boustifaille de qualité comme j'en avait jamais eu moi-même, j'éspèrais au moins avoir du matériel de compétition. Qu'est-ce que je fairais pas pour mener à bien mon boulot. Je retirai la main de ma barbe: effectivement, le givre s'accumulait pas mal dessus. Encore heureux que je ne puisse plus ressentir la fraîcheur comme de mon vivant, je serais probablement en train de m'arrêter sur le côté pour ramasser mes orteils et tenter de les recoller comme un con sinon.

- J'ai déjà vu des "Draks" mais ça reste rare dans l'enceinte de l'Empire. On privilégie beaucoup les chimères. Perso, moi, j'en reste à la bonne vieille manière: les chevaux, y'a que ça de vrai. Je tapotai l'encolure de Mânes affectueusement. C'est marrant ça, on à l'impression qu'il te comprend le bestiaux. L'a pas l'air con pour un sous. J'avais écouté sa petite description avec attention, pas mal de choses avaient dû changer depuis mon dernier voyage. Y'avait aussi beaucoup d'endroits qui devaient pas être laissés à la vu de tout le monde. Aaah... ils sont en semi-captivité en gros. Pas mal comme concept, vous leur serrez pas la bride comme ça. Ca doit former une relation plutôt fusionnelle avec vos montures. Je fis un petit geste du menton dans leur direction. Z'avez l'air proches tous les deux. C'est à se demander si ils peuvent avoir plusieurs cavaliers ou si ils sont affiliés à un seul maître.

J'aimais bien les animaux, sûrement des restes de ce que m'avait laissé la ferme familiale. On avait pas des bêtes comme celle que j'avais sous les yeux mais n'empêche qu'il fallait en prendre soin. Et ça impliquait de chercher à les comprendre. Après ça, la demoiselle avait opté pour un ton plus rassurant, si l'on pouvait le dire ainsi.

- J'ai déjà eu affaire à la Haute, t'inquiète. Mais bon, quand je peux ne pas traîner devant les "m'as tu vu", j'hésite pas. C'est fastoche pour les richards de faire les sympas en face mais une fois que tu tournes le dos cinq minutes, ils peuvent tout aussi aisément te la faire par l'arrière si tu vois ce que je veux dire. Personnellement, je confis pas ma vie à n'importe qui, surtout pas à ceux qui pensent qu'au profit. Je ramenai la cape au niveau du cou. Je parle pas de ta Jarl en particulier, hein. Prends pas la mouche. Mais je cause en général. Après, la politique c'est pas mon fort. Je commençai à rigoler amèrement. Faut pas trop m'en demander niveau intellectuel et reflexion, j'ai pas grandi avec un livre entre les pattes. Et j'ajoutai. Mais avec une pinte en guise de biberons, ça, y'a pas à hésiter ! Bon, c'est pas tout ça mais tu me donnes envie là ! C'est quand qu'on arrive ? J'ai le soif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Mer 8 Aoû - 20:18

C’était bien d’entendre que les draks commençaient à se répandre à Dalentour. L’Empire avait toujours privilégié les chimères. Compréhensible, elles étaient créées sur mesure pour leur tâche assignée, là où il fallait éduquer le drak. Cela prenait du temps, dépendant de l’individu. Les oreilles d’Heinrisk se dressèrent et ouvrit la gueule pour laisser pendre sa langue comme un chien-chien quand Erwin le complimenta. Il en agitait presque la queue.

- Bien sûr qu’i comprend, dit Rhyas. Y comprend pas tout l’vocabulaire syab mais y’en connait assez. C’t’un drak après tout.

Elle adorait vanter son cher compagnon. Il raffolait des compliments.

- Odin est s’mi-sauvage. Sa meute est sauvage. Les draks du manoir sont tous domestiqués. La Volière est comme un gros ranch de ch’vaux. Mais à ben plus grande échelle. Et pour les liens, si un ridder[i] est une merde avec son [i]drak... au rancard le gars, on garde le snødrak et on lui trouve une autre personne. Mais d’habitude, les gars vont en forêt pour trouver les oeufs. Comme Warui, la petite à Elleira. Elle est tombée sur le sien par chance.

Au mouvement de menton d’Erwin, Heinrisk leva la tête et bomba le torse, faisant rire Rhyas. Elle lui gratta la joue.

- C’est plus une relation entre meilleurs amis et partenaires qu’entre ridder et monture.

Erwin posait une bonne question avec le nombre de personnes pour une bête. Rhyas avait la réponse.

- Dépend du drak, en fait, expliqua la svartrev. Quand il a son ridder, c’est jusse son ridder d’habitude. Mais ça leur arrive souvent d’porter d’aut’ personnes. Les snødraks d’Elleira sont habitués à être assignés aux invités. Certains s’plaignent plus que d’autres. Heimdall est excellent avec les gens, Fafnir est plus réticent, Freya adore les enfants, Valéria est moins encline à s’approcher d’inconnus. Y sont tous uniques. Comme Manes est unique elle aussi. Mais quand on est la première chose qu’un drak voit en naissant, y nous prend pour son parent. Ça arrive de temps en temps et c’t’une bonne façon de s’assurer qu’y soit à l’écoute.

À entendre Erwin parler de ses expériences avec les gens de classe noble/riche/bourgeoise, la spiøn se dit qu’il allait plaire à Elleira et qu’elle allait lui plaire à lui aussi.

- Aucune offense prise, le rassura-t-elle doucement. Je crois que vous pourriez bien vous entendre.

Il verrait le reste par lui-même. Elle reconnaissait les alentours, les marqueurs de distance et de directions, les pierres gravées de prières et de bonne chance. Elle pointa l’énorme caillou couvert de runes syab.

- Presqu’arrivés. Encore une heure ou deux.

Et après ce laps de temps, les murs d’Alserd se dressaient devant eux, les grandes portes ouvertes, gardées et surveillées par la milice royale. Ils en franchirent le seuil. Elle guida le vampire vers le manoir, en retrait, à la montagne adjointe à la cité, ils entrèrent aux écuries réservées aux chevaux puis celle des draks. Rhyas donna un morceau de sucre à Heinrisk puis mena Erwin vers Elleira, lui discutant d’un plan que le barbu ne pouvait entendre.

- On prendra un verre après, affirma Rhyas à son compagnon de voyage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Jeu 9 Aoû - 16:52

Effectivement, les... j'avais décidément une mémoire d'huitre crevée ma parole. Les Sytha, con. C'était pourtant pas si compliqué bordel de nouille. C'était son accent aussi. Celui du Nord avait une intonnation trop marrante pour me permettre de me concentrer correctement. Bref, je disais donc: les Sytha avaient l'air de prendre bien soin de ce qui leur appartenait. Je me fis exactement la même reflection lorsque les grandes murailles de la cité s'offrirent à nos yeux. Ca faisait un baille que j'avais pas reposé les pieds ici et bon sang de bon dieu, on pouvait dire que l'endroit avait de l'allure et du style. J'aimais bien. J'aimais très le beaucoup pour dire la vérité. C'était grand, c'était brut, c'était comme présenter les couilles en diamant du maître des lieux sur un plateau en or bordé de gravures en mithril. La classe comme on en faisait plus.

- Ohohoh ! Le jour ou vous voudrez plus de la bâtisse, ça me dérange pas de vous la garder.

Après les périlleuses heures de chevauchées qui se comptaient en jour, voir le bout du voyage et la possible exploration d'un endroit qui devait maintenant m'être inconnu m'excitaient tout particulièrement. J'étais comme un gosse devant une vitrine pleine de confiseries. L'impatience mes amis ! J'avais l'impression d'être retourné plus de 20 ans en arrière. Si ma barbe était pas si givrée, j'en aurais eu un sourire jusqu'aux oreilles.

Je continuais à suivre Rhyas de près. Arrivés aux portes, je saluai les gardes d'un hochement de tête sympathique. Autant faire bonne impression maintenant. Ca me vaudra peut-être une augmentation quand je rentrerai à Dûhr qui sait. Sinon, dans les faits, toute personne croisée dans les rues de cette ville restait un potentiel futur camarade de beuverie. Et on respectait ses camarades. Quelques minutes supplémentaires avant de s'arrêter aux écuries ou je pu débarasser Mânes de sa selle, le frotter un peu et se reposer avant de suivre la farid noire à l'endroit ou elle en fit de même avec son Drak. Une fois prêts, c'était à mon tour de jouer pour le coup. J'allais rencontrer la grande madame avec ma face de glaçon.

- Atta-atta-atta. Ouvres pas les portes maintenant maroufle. T'as oublié un truc et pas des moindre. J'avais retiré ma vieille cape et tenté de me recoiffer un minimum pour être présentable et c'était avec cette gueule de poupon que je devais afficher toujours une fois d'après le vieux pour faire bonne figure que je fixais Rhyas comme un con. Comment qu'on dit "Bonjour" ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Jeu 9 Aoû - 18:13

C’était maintenant le moment de guider Erwin dans les couloirs du manoir. S’il s’agissait de sa première visite, il risquait de se perdre. La Farid noire saluait les domestiques qu’ils croisaient, les portes les séparant de leur jarl se faisaient de moins en moins nombreuses. Les colonnes de pierre aux nombreuses runes brillant de bleu, les décorations de fourrure et de bois qui ornaient le décor. La barbe d’Erwin dégivrait avec la température chaude et confortable qui baignait le manoir dans un environnement parfait en cette saison d’hiver. Automne ou hiver. Il faisait froid et il y avait de la neige. Rhyas lui passa un tissu pour qu’il enlève l'excédent d’eau.

- On dit Hallo, lui répondit la eldre des deux søster. Y’a… trois façons d’aborder Elleira. Hei, din Hellighet pour ‘Bonjour, Votre Sainteté’. Elleira est la Haute Prêtresse du culte de Warui, aussi. Y’a Hei, din Nåde pour ‘Bonjour, votre Grâce’ et Hei, Lady Elleira qui est t’simplement ‘Bonjour, Dame Elleira’. L’troisième est l’plus facile et c’est un passe-partout. Lady suffira.

Alors il se disait que peut-être Elleira ne parlait pas bien le commun, ou pas du tout? Ça allait bien ça. Sa lille søster lui disait ne pas comprendre le point de son jeu mais qu’elle embarquerait dans le bateau. Elle laisserait Rhyad mener la danse cette fois. Les dernières portes les séparant du hall s’ouvrirent et Erwin put mettre les pieds dans le grand hall du manoir Sytha, où les bannières affichaient leurs armoiries de leur étoffe travaillée, les colonne de pierre supportaient le plafond, les dalles du plancher étaient agencées pour former le fok ailé familial. Deux feux brûlaient de chaque côté d’un trône fait de lave séchée dont quelques trous et fissures laissaient voir qu’il y avait encore de la pierre liquide à l’intérieur. Et sur ce trône était assise Elleira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Ven 10 Aoû - 13:17

Si la bâtisse paraissait déjà bien énorme depuis l'extérieur et une bonne centaine de mètres de distance, l'intérieur était pas mal non plus. Une fois dedans, ça restait à la fois un endroit chaleureux mais aussi vraiment glacial. Heureusement qu'il y avait du mouvements et de la population dans l'enceinte du manoir parce que les couloirs seraient vachement vides sinon. Ca se voyait que Rhyas avait l'habitude de se ballader dans les lieux, elle réfléchissait même pas une seule seconde pour savoir ou elle devait se diriger. Ma surprise était à la hauteur de ce qu'en imposait la construction de pierre. C'était vraiment énorme. Je me demandais si avait fait une carte ou mis des panneaux à droite à gauche parce que, pour retrouver les chiottes, ça devait être galère. Fallait pas être préssé. Après avoir réfléchi quelques instants sur mon ordre des priorités et imaginé tout un tas de situations plus embarrassantes et amusantes les unes que les autres alors que Rhyas répondait à ma question, les portes s'ouvrirent, laissant affichée aux yeux de tous ma face déconfite.

- J'ai pas écouté. Je chuchotai à Rhyas avant de reprendre une posture droite et mon air charmeur des beaux jours. On va y aller au talent. Regarde le pro à l'oeuvre ma belle !

Après ces dernières paroles je m'avançai vers le billot. J'avais l'habitude de liver le courrier mais un peu moins de cotoyer des personnes si haut placées. Ce style de mission me revenait pas en général, même le vieux préférait pas me laisser faire. Je parlais trop cru et j'étais trop con pour faire de la politique. En même temps, je m'en foutais un peu aussi des affaires des dirigeants, moi je faisais parti de la basse couche qu'on payait grâcieusement pour s'occuper de nettoyer la merde. Et dans un sens, ça me convenait tout à fait. Bref, le dos droit et le regard franc, je me dirigeai en direction du trône ou était assise une non moin charmante et velue farid bleue à la tignasse aussi noire que le pelage de celle que j'avais laissé derrière. Une fois à hauteur, petite révérence, main sur le torse.

- Erwin Krieger, messager du docteur Alexander Krov, médecin impérial de Dûhr. Je me redressais, je faisais pas les choses dans l'ordre mais au moins le barratin était présent. Euh... Hallo ? J'ajoutai en toussotant... j'aurais dû écouter le cours de dernière minute moi, eh oui. Jarl d'Alserd, je levais la main qui tenait la lettre et la pointais de l'index tout en fixant comme un gros débile la dame assise, du courrier pour les Sy-thaaa.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Ven 10 Aoû - 13:52

Tout irait encore mieux s’il faisait sa tâche comme il était sen… il avait pas écouté?! Rhyas voulu lui donner une gifle. Oui ça collait encore à son idée de torture linguistique mais Erwin… franchement… raaah il l’amusait ce vampire. Franc et honnête dans sa façon d’être avec les gens. La Farid d’obsidienne voulait bien voir ce pro à l’oeuvre. Elle ne se mit pas à sa place habituelle, qui était aux côtés de sa søster. Elle suivit un peu Erwin pour rester en retrait. Il avait à peine commencé que le spectacle en valait la peine. Elleira ne perdait pas sa façade face au barbu. Si elle devait suivre le jeu de sa eldre… elle n’haussa qu’un sourcil face à Erwin.

- Et brev fra Krov? demanda-t-elle au mercenaire.
(Une lettre de la part de Krov?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Sam 11 Aoû - 5:20

Ohlalala... j'étais comme un rat piégé sous le cul d'une vache en train de chier: pas tout à fait dans la merde mais j'avais intérêt à être réactif. En clair, je tenais toujours ma pauvre enveloppe en l'air quand la Jarl avait commencé à me répondre, un visage complétement neutre. Si son sourcil ne s'était pas un minimum relevé, j'aurais pu croire que j'étais en train de causer à une statue depuis que j'avais ouvert la bouche. Pour ce qui était de ce qu'elle avait dit... j'avais entendu le nom de mon boss. Je crois. Même ça j'étais pas sûr en fait. J'allais peut-être changer de boulot en rentrant, moi. Mais je croyais avoir fait la connexion entre les mots. Je me sentais tel un savant fou en train de tester tout un tas de possibilité afin de trouver la réponse à ses recherches. Avec le doigt, j'indiquais la lettre en faisant des petits ronds, tentant aussi de prendre un air neutre malgré la ridicule de la situation.

- Non. Le docteur est pas là. C'est une lettre. Lettre pour Syyy-thhaaa, pas de Krov. Mais de Krov. Sa part. Pour vous. De Krov. Mais... Je soupirai, visiblement je savais même pas m'exprimer dans mon propred dialecte... il est pas là.

Bien entendu qu'il était pas là, comme si la Jarl qui était devant moi était assez bête pour croire que le docteur était capable de se plier en 4 pour se glisser dans une enveloppe. Quoi que... en fait, ça arriverait que j'en serai même pas étonné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Sam 11 Aoû - 12:39

Oh comme Rhyas était cruelle quand elle voulait, se disait Elleira. Elle-même gardait un visage neutre pour jouer le jeu mais quand même. Pauvre messager qui ne parlait pas un mot sybanès. Certes ce n’était pas le langage le plus facile à apprendre avec toutes ces différentes voyelles, et il était vrai que c’était nécessaire de le connaître seulement à Syab. Le seul mot qu’Erwin devait avoir compris devait être le nom du docteur. Il tenta de se rattraper en tentant d’expliquer qu’il n’avait qu’une lettre de la part de Krov. Et en ayant un peu de difficulté à prononcer son nom. Ce qui était commun avec les étrangers. Elleira afficha un visage inquiet quant aux explications du vampire, comme si elle ne comprenait rien, bien sûr.

- Jeg har allerede sendt noen til brevet mitt, hvorfor sender han meg en annen person med min budbringer? demanda la Farid bleue au mercenaire barbu.
(J'ai déjà envoyé quelqu'un pour ma lettre, pourquoi m'envoie-t-il une autre personne avec ma messagère?)

Et ça c’était une bonne question qui était de sa part. Krov ne savait pas pour Rhyas. Envoyer un de ses propres hommes, surtout avec le contenu de leur correspondance, était la chose sensée à faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Dim 12 Aoû - 18:46

Moi comprendre ou moi pas comprendre ?
Jet difficile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Dim 12 Aoû - 18:46

Le membre 'Erwin Krieger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 3, 2, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Dim 12 Aoû - 19:04

J'avais laisser tomber mon sourire dans les godasses, bien au fond , dans le recoin chiant qui gêne les orteils. La face qui se décomposait un peu plus à chaque mot supplémentaire prononcé par la grande bleue qui me faisait face. Pour le coup, j'avais l'air con. En plus, j'avais encore les bras en levés en train d'indiquer la lettre. Je jetai un regard noir à cette dernière avant de laisser redescendre mes bras et de reprendre un air on ne peut plus charmeur. Je levai une main en direction de la Jarl pour lui demander un temps de pause (au lieu de paniquer et de la couper dans sa phrase en hurlant un bon vieux "Mais tu vas fermer ta gueule et parler plus lentement bordel ?! Et bon sang: articule. C'est pendant le repas qu'on mâche, crénom !"). J'étais largué, mais je perdais pas le Nord. Toujours en fixant la Jarl avec un grand sourire j'élevai un peu le ton pour m'adresser à l'autre gogole située près de l'entrée.

- Bon, elle va arrêter de prendre son pied, la maroufle et se décider à venir m'aider ou elle préfère que je me foute la lettre dans le cul et que je me mette à danser devant sa dirigeante ? J'en étais complètement capable. Juste pour lui partager un peu de ma honte. Fait pas genre c'est pas toi la traductrice.

Une fois l'appel à l'aide lancé à Rhyas sans cesser de regarder la Jarl encore assise sur son trône, je rebaissai le bras. C'était la première fois que livrer un courrier devenait plus complexe qu'une mission de sauvetage... peut-être parce que c'était moi qui avais la tête sous l'eau en l'occurrence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Dim 12 Aoû - 19:33

Ça commençait pas à bien faire? Le visage d’Erwin passait de l’incompréhension à l’horreur totale et sa mauvaise humeur de la situation était flagrante dans son regard. Si il aurait été impudent, Elleira l’ayrait renvoyé elle-même, mais il avait avec lui la réponse de Krov, et elle avait besoin de savoir si le bon docteur était intéressé à savoir ce qu’elle avait à dire et lui demander. C’en était une question de vie ou de mort à ce point. Le vampire se reprit et s’adressa, sans la regarder, à la mørd qui s’avança à ses côtés et s’inclina devant sa yngre.

- Elle se d’mande pou’quoi Krov t’envoie toi a’ec moi. Vu qu’j’suis déjà la messagère. Et si c’est bien une lettre de Krov. Elle a reconnu son nom, traduisit la Farid noire.

Elleira regardait les deux spiøn, sans vraiment les lâcher du regard. Rhyas aussi espérait que ce papier était porteur de bonnes nouvelles. Concernant la Jarl, ils en avaient de besoin.

- Gikk turen bra? demanda Elleira, cette fois dirigée vers sa søster.
(Est-ce que le trajet s’est bien passé?)
-Uten det minste problemet. Som du ser, ble jeg behandlet med selskapet, répondit Rhyas en sybanès et le visage joyeux.
(Sans le moindre problème. Comme tu peux le constater, j'ai eu droit à de la compagnie)

Un coup d’oeil vers pauvre Krieger.

- Han snakker ikke et ord av sybanés, fattig mann. Han må lære hvor jeg kan fortsette å ha det gøy, ajouta l’assassine.
(Il parle pas un mot de sybanès, le pauvre. Il va devoir apprendre ou je vais pouvoir continuer à m'amuser)
- Tipse, soupira la magus bleue.
(Garce)
Jeg vet det, lui dit solonellement Rhyas.
(Je sais)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Lun 13 Aoû - 17:17

Ah ! Bah voilà ! Elle venait enfin à mon secours la ribaude. Parce que vu comment c'était parti la Jarl devait vraiment être en train de se demander qui était le con à barbe qui s'évertuait à faire des mimiques débiles pour se faire comprendre. Dans les faits... c'était un peu mon rôle de savoir parler plusieurs langues avec mon travail de messager mais bon...

- Les dirigeants sont pas censés avoir une éducation de ouf ? J'étais persuadé qu'elle savait causer pleins de langage différent la madame.

Que je glissais assez bas à Rhyas sans cesser de regarder la Jarl dans les yeux. De toute façon, je pouvais dire ce que je voulais dans un sens, elle avait pas l'air de capter quoi que soi. Ca pouvait être marrant. Mais bon, j'avais quand même un semblant de respect et j'étais la pour livrer une lettre, pas pour me mettre encore plus en ridicule. Si le vieux devait venir me chercher dans une prison Syab je donnais pas cher de ma peau en plus. Je repris une position plus professionnelle et un air plus sérieux, y'avait un temps pour tout.

- Je viens livrer une missive de la part du Docteur Alexander Krov en réponse à votre précédent courrier. Il m'envoit en plus de votre messagère en tant que représentant de sa personne, pour plus de discrétion, afin que j'apprenne la route reliant nos deux contrées en cas de problème et afin de répondre directement à certaines de vos questions quant à sa personne entre autre. Bien entendu, le dernier point ne concerne pas le domaine personnel: je ne reste que messager. Et je ne suis pas médecin. Je baissai un peu la tête en signe de respect. Mais si le moindre détail venait à vous échapper, je puis vous faire preuve et garanti de ma bonne foi. Je relevai les yeux vers la Jarl, sans sourire. Je viens au nom du docteur en tant qu'allié. J'éspérais que Rhyas saurait traduire tout ça à la petite dame. C'était rare que je mette pas à beugler en pleins milieu d'une phrase ou que je la ponctue pas d'une insulte grasse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Lun 13 Aoû - 17:50

Si Erwin savait. S’il savait que l’ouïe farid était développée au point où elle entendait tout ce qu’il disait de son trône. Rien n’empêchait les Ulvjeger de connaître le sybanès, et les dirigeants de Dühr ou de Tharen. Elleira devait avouer qu’elle n’était jamais sortie de Syab. Elle ppuvait justifier son unilinguisme de cette façon. Ah si Erwin savait qu’elle avait écrit à Krov en commun. Elle garderait sa façade. Que Rhyas ne vienne pas se plaindre quand le vampire percerait l’illusion.

- Elleira a pas vraiment la chance ni l’temps d’apprendre l’commun, chuchota Rhyas à Erwin. Wotkal est la province la plus isolée, comparée aux autres. Les Ulvjeger savent parler s’banès. Et a l’a pas eu l’temps avec ses enfants.

C’était un demi-mensonge. Mais une demi-vérité aussi. La Farid charbon entreprit de ‘répéter’ les paroles d’Erwin. Elle récitait plutôt une recette de tartes aux pommes. Elle donnait faim à sa yngre. La spiøn put entendre l’estomac de la jarl se plaindre. Elle retint un sourire. Elleira lui lança un regard. Elle lui ferait payer pour ça!

- Vet du om Dr. Krovs reaksjon var gunstig? demanda Ellie à Erwin après été pensive un moment ou deux. Jeg hørte mye om ham, men ingen kunne fortelle meg
(Savez-vous si la réaction du docteur Krov était favorable? J'ai entendu bien des choses sur lui mais personne n'a pu me le confirmer)

Rhyas s’empressa de traduire pour le vampire.

- Hva skal jeg forvente, mot Krov? ajouta la koboltrev.
(À quoi devrais-je m’attendre, face à Krov)

Le bon docteur devait avoir des standards importants pour lui. Rhyas élabora sur sa traduction en demandant a Erwin si le chirurgien impérial demandait que ses patients suivent un code de conduite ou remplissent certains critères.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Jeu 16 Aoû - 19:06

Je m'attendais à avoir à répondre à quelques questions, en effet. Mais je m'attendais pas l'air inquiet de la Jarl quand elle se lança. Ca devenait on ne peut plus sérieux d'un seul coup. Même Rhyas semblait prendre un ton plus professionnel. Par contre, je commençais à m'en poser aussi des questions pour le coup. Mais bon, je verrais plus tard avec la poilue noire autour d'une bonne pinte.

- Pour ce qui est de son avis, m'dame, vous saurez qu'en lisant le courrier. Je répondais en relevant l'enveloppe. Comme je le disais plus tôt, je suis que messager.

Je ne pouvais pas lui offrir une autre réponse que celle-ci pour le coup. Effectivement, je ne savais pas comment avait réagi le vieux, ni ce que contenait la lettre que la bleue lui avait envoyé par le biais de Rhyas. Même espion, j'allais pas jusqu'à avoir le culot, l'insolence et l'imbécilité d'ouvrir les papiers que je devais livrer. Je serais déjà six-pieds sous terre sinon.

- Sinon, pour le reste, je sais pas ce que vous avez pu entendre comme rumeurs sur le docteur mais je peux peut-être vous aiguiller sur sa personnalité, en effet. Il restait mon boss, un mal comme un bien quand on devait le décrire, d'une certaine façon. Il est chirurgien impérial et reste passionné par son métier. Il serait capable de tout plaquer pour soigner le premier venu. Par contre, si je peux donner un conseil, il se déplace pas pour rien. Je veux dire, si c'est pour un simple rhume ou un bleu, OK. Mais faut suivre ses indications dans les traitements. C'est pas bon le voir en colère. Il a pas de critère, juste celui qui consiste à l'écouter scrupuleusement. Je pris une moue de réflexion, me passant la main das la barbe. Savez... c'est un ancien. Médecin réputé depuis un bon demi-siècle facile. Faut comprendre que si il vous dit un truc, vous pouvez être sereine sur la qualité de ses propos. Ca est... croyez bien que si vous ymettez du votre, il vous lâchera pas la grappe tant qu'vous serez pas au taquet niveau santé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Jeu 16 Aoû - 20:27

Erwin ignorait pour Krov. Ce qui renfrogna le visage de la jarl. Ce n’était pas de sa faute. Il n’était que messager. Elle devrait lire la lettre pour le savoir et il la relevait, comme s’il lui demandait de venir la chercher et qu’il était fatigué de la garder tendue devant lui. Vrai. Rhyas jouait les messagères. Où elle l’aurait ramassée pour lui donner elle-même. Elle n’y avait pas repensé. Erwin avait d’autres choses à dire sur Krov, et cette description du médecin impérial la rassurait. S’il était aussi assidu avec la santé de ses patients comme le skjeggete lui disait… elle avait une chance. Une chance de vivre un peu plus longtemps au moins. Si elle écoutait le médecin et suivait ses ordres, il s’occuperait d’elle. Elle ne put réprimer un nouement à l’estomac. Parce que c’était la même chose avec Dagni. Elle lui répétait de se reposer, de surveiller ce qu’elle mangeait et buvait et les quantités, de moins courir partout pour tout faire elle-même. Et arrêter de se tuer à l’entraînement. La healer lui répétait depuis vingt ans et Bryn avait la tête trop dure. Allait-t-elle retomber dans ses vieilles habitudes? Elle devait se prendre en main.

Bon. Erwin avait assez tenu la lettre. Les mains d’Ellie se crispèrent sur les bras du trône. Elle hésitait. Rhyas recula ses oreilles. Elle n’osait la contacter télépathiquement. Il y avait des moments où sa lille søster était capable d’être opérationnelle sans problème mais il y avait des moments, plus courants depuis quelques temps, où cacher qu’elle était malade n’était pas facile. Et maintenant était un tel moment. Surric était à ses tâches habituelles, en plus il était à l’orphelinat aujourd’hui. Il aurait ramassé la lettre sans hésiter. Merde… Elleira détestait ces moments. Elle inspira puis se leva de son siège, gardant les mains sur le bout des bras. Oh non… sa tête flottait… elle ne devait pas fermer les yeux. Si elle fermait les yeux elle tomberait. Son mal de tête et les bourdonnements n’étaient pas la bienvenue non plus. Rhyas se redressait, en position pour l’attraper s’il le fallait. Elleira hésita encore un peu, le souffle rapide et court, et lâcha son trône pour s’avancer lentement vers Erwin et tendre une main tremblante prendre l’enveloppe. Il devait en avoir assez de tenir cette lettre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Hier à 12:39

J'avais peut-être un peu trop l'habitude de tout prendre à la rigolade et de jouer les cons. Je savais pas ce que Rhyas avait traduit à la Jarl pour le coup, en tant que messager, j'attendais qu'on me donne l'ordre de m'avancer, j'avais donc attendu. M'enfin, erreur de ma part. J'aurais sûrement dû le préciser à la petite velue ("petite" étant à ce moment précis plus un adjectif ce voulant sympathique puisque la madame noire était plus grande que moi). La Dame Sytha se relevait, péniblement mais en faisant son possible pour retenir ne serait-ce que le minuscule poil d'oreille de bouger. J'avais vu, bien entendu mais j'étais assez bien placé pour comprendre ce que la Jarl devait ressentir. Mon travail était de livrer une lettre, on ne m'avait pas demandé plus. Personne n'avait à savoir. Et puis j'avais donné ma parole. Bref, tout ça pour dire que lorsqu'elle avait fini de se relever, j'avais poursuivi dans la lancé du mouvement de Rhyas pour m'avancer vers la dirigeante, tout sourire, faisant mine de n'avoir rien remarqué.

- Oh, non-non-non, m'dame ! S'cusez ce vieux crétin que je fais. J'attendais vot' signal pour m'avancer. Je m'approchai, fis une légère révérence une fois à sa hauteur et lui donnait le courrier. Non sans lui glisser au passage un petit clin d'oeil amusé. Z'allez tout de même pas me piquer mon boulot, non mais. Sinon on échange. Quand vous voulez. Je terminais sur un ton taquin en reculant de quelques pas pour laisser la grande bleue respirer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Hier à 13:29

Elle y était presque. Elle touchait presque la lettre qu’Erwin, comme Rhyas, s’était approché vers elle. Il disait qu’il attendait son ordre de s’avancer. Elle n’y avait pas pensé, si habituée que Rhyas et Surric le fasse pour elle, parfois elle le faisait elle-même. Si elle faisait un pas de plus… là où Erwin lui donna la lettre, il était court comparé à elle, Rhyas agrippa doucement sa stesøster pour l’aider à reculer et se rasseoir mollement sur le Trône de Lave. Elleira se laissa faire.

- Jeg glemte ... å spørre deg … s’excusa la jarl envers Erwin.
(J’avais oublié… de vous demander…)
- D’hab’tude, c’moi qui prend les lettres et les donne à Elleira, dit Rhyas au vampire. Ou son mari. D’solée Elleira.

La storblå ne lui dit rien. Ça allait mieux assise de nouveau. Ses oreilles se calmaient.

- La oss lese hva Krov har svart på, souffla Bryn.
(Lisons ce que Krov a répondu)

Elle ouvrit la lettre. Qui n’étaient pas la plus longue. Le coin de ses lèvres se souleva en sourire. Rhyas la sentit soulagée. Et ça lui réchauffait le coeur de voir sa yngre ainsi. Une lueur d’espoir dans le regard, ses yeux bleus lisant avidement chaque lettre sur le papier.

- Han sa ja, affirma Elleira.
(Il a dit oui)

La spiøn eut un sourire radieux.

- Dirait bien qu’ton patron va v’nir faire un tour.
- Vil du vite hvor du kan hvile? Tiden jeg skriver svaret til legen, demanda la jarl à Erwin visiblement plus joyeuse malgré son état présent.
(Aimeriez-vous savoir où vous pourrez vous reposer? Le temps que je rédige ma réponse pour le docteur)
- Et j’te dois une pinte ou deux, ajouta Rhyas après avoir traduit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Aujourd'hui à 8:36

J'avais un peu reculer pour laisser la Jarl reprendre sa place. Effectivement, y'avait quelque chose qui allait pas. La p'tite dame semblait pas dans son assiette et c'était peu dire compte tenu de la difficulté qu'elle avait eu pour se relever et du soulagement qu'elle avait affiché une fois assise sur son trône. Je restais silencieux, droit en bas des marches et les mains dans le dos, attendant un ordre ou autre chose de leur part. J'acquiessai a l'explication de Rhyas. Ca avait pas l'air tout rose ici. Même la farid noire affichait une tête de six-pieds de long.
Après les quelues minutes nécessaires à la Jarl pour lire le courrier du docteur, elle se révela capable de montrer autre chose qu'un visage fermé et sérieux. Je savais pas ce qui avait d'écrit sur le papier, j'aurais eu du mal de le savoir d'ailleurs, m'enfin, elle paraissait avoir reçu l'une des meilleure nouvelle de sa vie. Je savais pas le vieux apte à éveiller pareil sentiment chez une donzelle.

- Sérieux ? Z'avez d'la chance, je l'ai pas vu sortir de Dühr d'puis l'début de ma carrière. Je répondai à Rhyas. Ca fait une vingtaine d'année quand même. Je levai deux mains en signe de négation en direction de Jarl, tout sourire. Ca devrait aller, m'dame Sytha, je vous remerci. Vous embêtez pas pour moi, j'ai de quoi me debrouiller pour m'occuper et trouver un endroit ou dormir en l'attente de vot' réponse.

Je hochai la tête en guise de salutation, mon travail était fait et j'avais dans l'idée que la dirigeante avait sûrement envie de se reposer un peu et pas de se coltiner ma trogne de débile.

- En vous remerciant de vot' patience. Je pense qu'avec les talents de Rhyas et ma discrétion vous aurez pas trop de difficultés à retrouver ma trace. Sinon je serai de retour devant vot' grandeur demain à la même heure. Je me grattai le nez et me passai la main dans la barbe, fixant la Jarl avec mon air benet. Ah... pardonnez mon langage aussi. C'est pas que je fais exprès c'est juste que je suis un peu con.

J'l'avais cherché en fuyant l'école comme on fuit la peste. Mais bon, à l'époque, j'avais un peu autre chose à faire de mon temps libre. Avant de me retirer, je fis volte face vers Rhyas, les deux index en avant dans sa direction et un sourire en coin.

- Je refuse jamais une invitation. Le temps de me trouver un piaule et on s'rejoint en ville.

Après ça, je pris congé, un pas un peu plus assuré. J'adorais voyager et là j'avais l'occasion de visiter du pays et de prendre mon pied avec les habitants. La fête: y'avait qu'ça de vrai. J'éspèrais juste pas me mettre en spectacle. Si je finissais en cellule de dégrisement, je pouvais direct commençer à rediger des lettres de motivations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   Aujourd'hui à 11:17

Rhyas était soulagée. Elle ne pouvait exprimer à quel point. Nul doute que Surric apprenait la nouvelle une fois revenu à la maison, ainsi que toute la famille. Le thane serait le premier, bien sûr. Elleira n'avait souvent l'occasion de se défaire de sa mine sérieuse.

- Emmener Elleira à Dühr est p't'êt' pas la meilleure chose à faire, dit Rhyas à Erwin. Faudrait kekchose de gros pour qu'à se déplace.

À la fréquence à laquelle on recommendait aux malades de rester confortables et ne pas voyager inutilement. Erwin assurait qu'il pouvait se débrouiller de lui-même, de son côté, en parlant de logement et autres.

- Jeg har alltid et rom eller to for sendebudene. Du ville ikke forstyrre, dit-elle au mercenaire après un commentaire en sybanès de la part de sa soster.
(J'ai toujours une chambre ou deux pour les messagers. Vous ne dérangeriez aucunement)

Ça lui épargnerait de se casser la tête à trouver un endroit où dormir pendant un jour ou deux. Si elle ne répondait pas plus rapidement. Elle attendrait que Surric revienne de la ville, comme ça il pourrait prendre sa place le temps de la rédaction. S'il lui assurait qu'elle le reverrait le lendemain dans cette salle. Elle hocha de la tête envers lui et Rhyas. La mord serait avec lui, elle pouvait le surveiller.

- Få ting flykte meg fra Wotkal, dit-elle au vampire.
(Peu de choses m'échappent à Wotkal)

Et il était pas con. Elle avait déjà côtoyé des cons. La plupart avaient apprit de leurs erreurs.

- Jeg foretrekker noen ærlig og mindre formulert til noen som ikke er troverdige som snakker rent, conclua Elleira en regardant Erwin.
(Je préfère quelqu'un de franc et moins articulé à quelqu'un non digne de confiance qui parle proprement)

Rhyas eut un sourire en coin en traduisant les propos de la magus. Elle lui avait dit au skjeggete qu'il aimerait la Valkyrie. Celle-ci leur donna permission de sortir et de s'occuper après qu'Erwin rappela à Rhyas sa promesse. La Farid noire lui donna une petite tape sur l'épaule.

- J'tiens t'jours mes promesses, skjeggete, affirma-t-elle.

Erwin sortit de la salle en premier. Et la première pensée qui effleura les deux sosters, fut qu'Erwin ne connaissait pas le manoir. Il allait se perdre le pauvre. Rhyas profita de ce moment pour caresser les cheveux d'Elleira, ainsi qu'un baiser sur la tête.

- Tror du at alt kommer til å bli bra? demanda la plus jeune à sa eldre.
(Tu crois que tout va bien aller?)
- Alt er bra, répondit Rhyas avant de sortir pour accompagner Erwin à la ville.
(Tout va bien aller)

Elle re-regardait la lettre pendant que la morkmagasin sortait du hall. Elle eut un soupir. Elle espérait, pendant que ses paupières se fermaient. En dehors de la salle, Rhyas tourna la tête vers les portes. La chaleur du trôn garderait Elleira confortable pendant qu'elle sommeillerait un peu.

- Bon! Erv! Ç t'prend un guide pou' sortir d'ici, suis-moi.

Et sur ce, elle le mena à l'extérieur, et en ville.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je s'appelle Erv   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je s'appelle Erv
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: Terres de Syab-
Sauter vers: