Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contact entre deux peuples

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Contact entre deux peuples   Ven 22 Juin - 11:43

Il pleuvait. Il pleuvait et même si ça allait nourrir les plantes de la jungle, complètement désséchées avec les chaleurs et la sécheresse precédente... c'était nul. Je fouillais dans mon abris pour trouver de quoi juste protéger la vision. Il devait bien y avoir un objet de la sorte que j'avais pris chez les Autres, non ? Ce grand pan de tissu ? Nan ! Cette espèce de galette molle avec un embout plat et plus dur ? Nan plus ! Ah ! Bon, je les avais vu manger dans cette chose en forme circulaire et toute froide mais... ajustée sur le sommet de la tête, le creux prenait parfaitement la forme du crâne ! C'était tout bien. Ca devait juste tenir le temps que j'aille former un nouvel abris à la lizière du désert. Je m'étendais progressivement et découvrais de plus en plus de nouveau lieux ! La Jungle et les plages c'était facile maintenant. La montagne aussi avec Riza et la cahute volante de la Dame. Mais le désert, j'avais pas eu trop l'occasion de m'y promener. Peut-être une ou deux fois mais jamais je m'y étais encore installée. Trop de choses ici. Mais il fallait faire plus d'abris. Plus j'en aurai moins les Autres auraient de chance de me traquer ou de voler toutes mes affaires... que je leur avais pris juste avant. Je prends le petit fagots de bois que j'avais ficellé la veille, passe le cordage autour des épaules et entame ma marche dans la direction voulue, marchant à travers les grands arbres et les lianes dégoulinantes d'eau. Je prenais pas directement les chemins tracés par les tribus qui passaient souvent selon les saisons et les besoins mais je restai quand même à une distance suffisante pour discerner les stèles. Ca serait un peu bête que j'aille du mauvais côté quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 16 Aoû - 19:30

Traversant l’océan par la voie du ciel, Mikhail fendait l’air, porté par les courants d’air chaud. Il quittait Irracya, cette terre qui l’avait vu grandir, et retournait à ses terres natales qui l’avait vu éclore. Cela faisait des années déjà. Il croiserait peut-être d’autres de son espèce. Il n’en avait jamais vu à Irracya. Les plus proches étaient les dragons des neiges. Il n’était pas seul. Il était harnaché de sa selle sur mesure, confortable et très utile. Sur cette selle était Zirro. Elle avait accompli sa première mission pour la Maghia et avait obtenu quelques temps libre. Rien de beaucoup. Elle voulait que son wyverne se ressource dans la jungle. Ils étaient partis avec entrain et voyaient le Nouveau Monde s’approcher petit à petit. Zirro flatta le cou de Mikhail qui donna de plus grands coups d’ailes pour accélérer. Il avait hâte! Il avait hâte d’arriver! La jungle dans toute sa splendeur s’étalait sous eux, l’ombre de Mikhail était sa seule trace de passage. Zirro cru voir une ouverture et lui pointa. Le vouivre descendit doucement. Il ne pouvait atteindre le sol sans faire d’acrobaties. Il avait des griffes à ses ailes et les arbres étaient si grands. Mikhail descendit de la cime jusqu’au sol en escaladant les troncs à l’envers, enfonçant ses griffes dans l’écorce. Ils purent se poser sur le plancher des vaches, non loin d’une espèce de sentier. Zirro bondit de sa selle pour toucher le sol.

- Tu crois qu’on va rencontrer des Énarides? demanda-t-elle à son fidèle compagnon.
- Mmmfff, répondit l-il en reniflant autour d’eux.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 16 Aoû - 20:03

La pluie devenait un peu plus forte à chaque pas. J'avais l'habitude avec le temps mais ça me faisait avancer plus lentement que je l'aurais voulu. Le vent aussi devenait plus contraignant. Peut-être que je devrais prendre ma forme à aile... mais je voulais éviter, c'était à faire qu'en urgence seulement. N'empêche, un temps comme celui-là était finalement plus que parfait pour se déplacer tranquillement sans se faire voir des Autres ! Ils étaient habitués à leur confort: qui serait assez bête pour se promener tout seul et affronter la jungle en tempête sans connaitre l'endroit ? Je pouvais être sûre d'avancer sans encom...

Le vent était devenu bien trop violent d'un coup. Une brusque rafale était venue m'envoyer pleins d'eau sur le visage. C'était pas naturel ! C'était pas dû à la pluie des saisons ! Non: les Autres venaient ! Je devais me cacher vite-vite pour pas qu'on me voit. Coincée avec mon fagot de bois et mes pieds qui s'enfonçaient dedans le sol boueux, j'avais que eu le temps de me camoufler derrière un arbre, penchant un peu la tête pour avoir une idée de ce qui m'attendait.

Une grosse créature avec des ailes en étoile descendait des arbres après avoir fendu le ciel sans difficulté. C'était après quelques regards sur elle que je reconnu l'éspèce: un Savrastéri. Une sorte de dragon à deux pattes et qui parlait pas. Mais un copain gentil. J'en avais que croisé des pas aggressifs jusqu'à maintenant. Et il avait pas l'air méchant. Mais il était pas tout seul... les Autres prenaient les hommes et même les animaux ? Ils prenaient les terres et tout ce qui était pas à eux ! Je me raccrochai encore plus à ma cachette... j'avais comme une boule dedans le ventre. De la colère et de la peur. Les deux s'atténuaient quand je remarquai que la personne était toute seule en fait. Une jolie femme toute blanche comme la neige des montagnes et avec des cheveux comme j'avais jamais vu. On aurait dit des flammes. Oui ! Des flammes parcourant la neige. Une Autres ? Une gentille ou une voleuse ?

Je devais savoir... Je passai ma main par dessus mon épaule, attrapant un des petits bâtons qui devait servir à ma cabane. Toujours cachée derrière l'arbre, je jettai la branche vers le Savrastéri pour attirer son attention. La première réaction était souvent significative.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 16 Aoû - 20:49

L’odeur de la jungle! De la vie sauvage! Vierge de civilisation de pierre et mécanique! Liberté! Zirro adorait cette odeur. Et cette nostalgie.

- Fait du bien de revenir chez soi, hein mon beau?

Mikhail couina d’approbation, faisant rire sa maîtresse. La pluie rafraichissait l’atmosphère. Mais ils ne pouvaient rester mouillés jusqu’aux os. Zirro essora inutilement sa crinière rousse imbibée d’eau. Les gouttes ruisselaient sur les écailles du vouivre. Il se léchait les babines pour les boire. Il devait avoir soif après leur trajet.

- Trouvons un endroit où on pourra se mettre au s… commença la rouquine interrompue par un objet volant dans leur direction.

Zirro dégaina son épée, prête à se défendre. Mikhail se cabra et grogna en montrant les crocs. Quand la chose atterrit au sol, les deux compagnons se regardèrent avant de s’approcher lentement, avec prudence. Un bâton de bois. Zirro soupira de soulagement. Mikhail leva haut la tête pour regarder autour, les oreilles tendues, le bout de sa queue fendant l’air. Zirro se pencha pour ramasser le bout de bois.

- C’est pas tombé du ciel…

C’était venu dans leur direction. Il y avait quelque chose? Quelqu’un? Mik renifla la branche et le sol. La branche venait de par là. Il le savait. Il l’avait vu. Alors il fit quelques pas vers le point d’origine du bâton, doucement, lentement. Il émit un gémissement et pencha la tête sur le côté. Zirro le suivit, doucement elle aussi, son épée rangée.

- Y’a quelqu’un? demanda-t-elle en retrait du wyverne bicolore.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Ven 17 Aoû - 18:40

La première réaction était la plus significative ! J'avais eu raison de pas m'approcher de trop près de la nouvelle venue et de son compagnon ailé. J'avais pas attendu longtemps avant de prendre mes jambes à mon cou. Mais fallait tenter de passer innaperçu ! J'attrapai un autre de mes bâtons: me fallait du temps pour fuir. Non seulement le pluie et le vent étaient des obstacles mais y'avait la boue et le fagot de bois reposant sur mon dos. Je devais faire vite et bien. Faire dans la discrétion. Je lançai une nouvelle fois le projectile dans leur direction, plus fort et plus loin. Ni une ni deux, je sortai de ma cachette, fonçant parmis les arbres et tentant de me confondre avec le décors. C'était sans compter sans les "Plorch-plorch" de mes pieds dedans la boue à chaque pas et le fait que mes morceaux de bois n'étaient plus aussi bien maintenus... et tombaient par terre en rythme avec mes petits sauts déséspérés pour partir. C'était pas très glorieux mais une tentative vaine de survit. J'étais donc en train de m'enfoncer dans la terre et les flaques, semant autour de moi les brindilles, petits rondins et branches qui auraient dû constituer ma future maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Ven 17 Aoû - 19:01

Mikhail ne cessait de regarder la source de la brindille. Il était curieux. Il avait un bien meilleur nez que Zirro et même si la pluie tombait fort, il y avait une petite trace, derrière le parfum de la jungle, qui ressortait. Il ne connaissait pas cette odeur. Mais elle tranchait sur le reste. C’était quoi? Il s’approchait petit à petit quand une autre branche passa près de sa tête. Il se cambra légèrement, moins sur les nerfs que la première fois. Zirro se colla contre lui. Puis. Des bruits de feuilles bougées, des ‘splorch’ sur le sol qui allaient en s’éloignant. Un animal? Une personne? Le vouivre regarda Zirro qui hocha de la tête pour bondir sur sa selle avec agilité et Mikhail commença à suivre la trace de la chose aux bâtons. Ce n’était pas difficile, les traces dans les boue étaient accompagnées d’autre bouts de bois, laissant une trace claire. Tranquillement, le wyverne blanc s’infiltrait entre les arbres. Il n’était pas inquiet. Il avait de l’énergie à revendre. La chose se fatiguerait avant lui. Zirro gardait l’oeil sur le moindre indice pouvait les aider à connaître ce qui les devançait. Elle savait Enarida peuplée d’humains. Mais elle n’en avait jamais rencontrés durant l’expédition.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Sam 18 Aoû - 9:20

Je jetais aucun regard derrière moi. Trop la frousse. Et puis j'avais pas trop l'occasion de le faire non plus, trop occupée à extirper mes pieds de la masse boueuse. J'étais pas bien là. Pas en bonne posture du tout du tout. Le pire c'était que mes petits pieds d'enfants sembalient s'enfoncer toujours davantage dedans le liquide épais. Chaque pas devenait de plus en plus difficile et demandait beaucoup d'efforts. Le vent, la pluie et une branche qui me frappa le visage. Je reculai, prenant pas attention à la flaque que je venais tout juste d'ésquiver. Une jambe s'enfonça dedans jusqu'à la cuisse. Par reflexe je voulu appuyer avec l'autre pour la sortir... mais la flaque était plus large que prévu. Ils se rapprochaient dangereusement. Si j'avais cru que le peur avait allégé le poids du fagot, en me retournant je remarquai que j'avais simplement semé tout mon bois sur le sol. Bon... d'accord. Si je bougeais plus, je m'enfonçais. J'avais plus qu'à me camoufler avec ce que j'avais sous la main.
J'attrapai la coupelle blanche et creuse que j'avais encore sur la tête et me cachai le visage avec. Sûrement plus par honte que pour réellement me cacher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Sam 18 Aoû - 11:44

Les bruits de pas se rapprochaient et les bouts de bois étaient de moins en moins éparpillés. Mikhail ralentissait la cadence. Le terrain devenait plus mou et la pluie apparaissait loin de cesser de tomber. On passe entre entre quelques abres, par-dessus des racines. Le vouivre se faufilait avec grâce, Zirro était frappée de voir à quel point il était naturel dans ses déplacments. Il était énaride après tout. Il avait ça dans le sang. L'animal s'arrêta finalement. Zirro se pencha pour voir en face d'eux.

Une personne! Une petite personne! Mikhail s'approcha encore plus. Oh non... elle était coincée... enfoncée dans la boue sans pouvoir sortir. Zirro tapota l'encolure de son wyverne qui baissa sa tête à la hauteur du sol et l'approcha de la petite pour qu'elle s'accroche à lui pour être secourue.

- Accroches-toi, dit Zirro à Sentoni en mimant le geste de là où elle était.

Mik émit un couinement pour l'encourager.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Sam 18 Aoû - 19:02

Toujours camouflée derrière ma petite coupelle blanche et creuse, les pas s'étaient reprochés, tout près, tout près maintenant. Je pouvais même compter les petits orteils et griffes de la grosse Kokoras qui accompagnait la chevelure de flamme. Je baissai tout doucement ma futile protection, laissant aux deux compagnons le loisir de voir affiché sur mon visage rondouillet une mine un peu gênée et honteuse. C'était avant de tenter un sourire un peu crispé quand la femme parut m'offrir son aide pour me sortir de mon guepier. J'étais pas en une posture pour le coup. Je pouvais pas refuser ma seule porte de sortie. Ca serait un peu bête et j'avais déjà bien montré à quel point j'étais pas franchement futée.

Le savrastéri approcha son gros museau sympathique tout près de moi, me laissant entourer son encolure toute tiède et rassurante avec mes petits bouts de bras. La forme humaine avait ce côté pratique de permettre de s'aggriper un peu partout facilement. Je tendis mon recipient protecteur de pluie à l'Autre semblant femelle et j'étreignais la grosse bébête, laissant mon corps tout mou pour qu'il puisse me libérer de ma prison de boue. J'avais un peu froid. C'était pas malin d'avoir voulu braver la tempête. Peut-être que finalement j'avais eu beaucoup de chance de tomber sur l'Autre et son ami le dragon à deux pattes.

"Gentils."

Je bredouillai à la femme tandis que mes jambes sortaient péniblement. Je savais pas comment dire merci avec sa langue, le Sensei avait pas encore dit ou j'avais pas retenu le mot. J'étais même pas certaine que ce soit le même parlé que Melchior en fait... mais des sons ressemblaient un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Sam 18 Aoû - 19:22

Mikhail laissa la petite enrouler ses bras autour de son museau et il la souleva doucement de la mare de boue pour tordre son cou et la déposer sur un sol plus ferme à ses côtés. Zirro tenait le bol que la fillette. La pauvre... elle était toute trempée. Zirro lui redonna son objet et descendit du dos de Mikhail pour fouiller dans les sacoches posées de chaque côté afin d'en tirer une couverture. Mikhail leva une aile pour les abriter de la pluie et la rouquine déplia le pan de tissu pour le tendre à Sentoni, se frotta un peu avec, lui montrer qu'elle pourrait se sécher un peu.

- Zirro, dit-elle à l'enfant en pointant vers elle.

Elle pointa la vouivre.

- Mikhail.

Celui-ci s'ébroua sous la pluie.

- Trouvons un endroit mon beau.

La jeune cartographe tendit la main à Sentoni pour qu'elle les accompagne, penchée pour être à sa hauteur. Mikhail les protégerait de la pluie, le temps qu'ils trouvent un endroit abrité et/ou que Zirro puisse monter sa tente.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Lun 20 Aoû - 17:34

Le satrastéri avait réussi à me sortir de mon trou. La sensation était toute étrange sur les jambes, le sang avait pas pu circuler normalement, toutes compréssées par la force de la terre. J'aurais pu sortir toute seule de dedans mais aurais dû utiliser la magie. La Dame aurait pas été d'accord. Pas devant les inconnus. Pas devant les Autres. Mais celle-ci paraissait être toute gentille avec sa grosse Kokoras. Les pieds sur le sol solide (mais encore tout mouillé à cause de la pluie) je rigolais en regardant la grosse bébête s'ébrouer et fis tout pareil avant que la femme de feu me mette une protection douce et sèche autour des épaules. J'avais un peu sursauté avec le contact, je croyais que c'était un filet ou un sac. Je souris tout grand, mes dents de devant commençaient à repousser lentement mais surement.

"Zilo." Je pointai un doigt vers elle en riant puis sur le satrastéri. "Mikal." Je posai les deux mains sur ma poitrine. "Sentoni." Elle tandait une main que j'attrapai et secouais vivement. "Le bon du joul." Les salutations pour être polie. Je tapotai la tête de son ami aussi, pas fort mais tout doux. Fallait se montrer civilisation. Elle voulait avancer mais je la retenais en montrant une direction. "Fuir... eau." Je connaissais pas beaucoup de mots dans sa langue encore. En parlant je mis la coupelle au-dessus de la tête pour mimer un abris. Une petite alcove dans la roche pas loin pourrait tenir le sec jusqu'à la fin de la tempête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Lun 20 Aoû - 18:31

La frayeur initiale était passée. La petite allait mieux, maintenant hors de danger. Elle accepta la couverture sur ses épaules. Elle était adorable. Où étaient ses parents? Étaient-ils près? Était-il normal que les enfants soient seuls dans la jungle? Pas si différent de Dalentour, finalement. Sortie de ses réflexions par la petite qui secoua sa main dans une réplique enfantine et adorablement malhabile du salut dalentien, irracien même, Zirro secoua sa main pour accompagner le geste de la petite Sentoni. C’était son nom. La rousse aimait bien son accent. C’était doux aux oreilles. Mikhail agita la bout de sa queue quand la gamine le nomma. Il avait reconnu le.mot et il était fier. Comme Zirro voulait les mener, Sentoni prit sa main pour l’arrêter, lui expliquant maladroitement qu’elle aussi avait sa propre idée de comment se mettre au sec. Okay. Zirro hocha de la tête pour la laisser les guider. Mikhail se positionna pour les garder à l’abri de la pluie pendant que la jeune Énarides les emmènerait avec elle.

- Merci, Mikhail.

Le vouivre couina en surveillant les environs. On ne savait jamais.

- On te suis, dit Zirro à Sentoni en lui faisant signe d’ouvrir la marche.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Lun 20 Aoû - 19:04

"Káto apó to vounó." (= sous la montagne).

Je tendais le bras en indiquant le grand pic rocheux. C'était pas le plus grand mais il avait déjà de jolies failles qui cachaient et protégeaient. En plus, c'était pas mes cachettes à moi. Valait mieux continuer à rester prudente. Je connaissais pas encore bien Zilo cheveux kókkinos(=rouge). Mikal nous couvrait de l'eau du ciel pendant que je trottais avec mes petits pieds nus vers l'endroit que je voulais rejoindre. Il étaient grands et avaient pas difficile à suivre. Je jettai un regard vers le bois éparpillé sur le sol. J'allais devoir recommencer pour une autre fois. Tant pis. C'était pas très grave.
C'était pas loin mais une bonne distance quand même, on avait déjà dépassé l'endroit d'ou je venais et marché dans pleins de flaques. La pluie fouettait le visage et le vent venait relentir nos pas déjà noyés dedans la boue qui pouvait monter jusqu'aux cuisses. Plusieurs fois j'avais dû essuyer les yeux pour savoir ou j'allais.

"Temps méchant. Pas le joli. "

On avait réussi à atteindre l'endroit. Une sorte de semi-grotte pour abriter. L'eau pouvait pas entrer et s'était plutôt profond mais pas assez pour faire noir. Mikal pouvait venir aussi et cacher la tête du dehors. Je posai les fesses sur le sol et essorais les long cheveux tout noirs avant de lever le sourire vers Zilo.

"Ou ?"

Je me demandais vraiment si elle venait du même endroit que les deux Filous, surtout qu'elle avait l'air de parler pareil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Lun 20 Aoû - 19:25

La cartographe ne comprit aucun mot de ce que Sentoni dit mais elle cru comprendre l’intention. Elle pointait des montagnes. Elle était prête à croire qu’il y avait un abri. Zirro se félicitait de se prévoir pour tout. L’habitude de se promener. Ce n’était pas bien loin. Ils s’étaient approché d’un sentier de terre battue, maintenant de la boue. Ils s’approchaient. Mikhail prit les arrières, grimpant avec finesse, Zirro suivait Sentoni. La crevasse était assez grande pour eux. Mikhail se secoua un peu. Du sec! Ça faisait du bien!!

- En effet, confirma Zirro qui essora ses cheveux à son tour. Le temps est pas joli.

Sentoni parlait un début de commun. Elle avait dû croiser des colons ou des explorateurs. La présence de Dalentour était encore faible mais Tharen était agressif dans sa conquête du Nouveau Monde. Les esclavagistes thares ne se gênaient pas de venir chercher des Énarides. Brrr…

- Moi? Dalentour, répondit la rouquine à la petite sauvageonne. Attends, je vais te montrer.

Le sol était assez sec. Elle fouilla dans ses affaire pour sortir plusieurs papiers, dont une grand feuille complexe qu’elle déplia. Sa carte d’Irracya et ce qu’elle savait du monde à travers les récits et les ouvrages. Elle posa son doigt dur Dürh.

- Ça, Dühr. Maison. Maison moi. Ça, Dalentour. Empire. Ça, Irracya. Continent.

Puis elle pointa ce qui était Enarida.

- Toi, ici.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Mer 22 Aoû - 7:25

On était enfin au sec. Bon, à part parce qu'on était tout mouillé, on avait froid mais sinon, la chaleur dedans la jungle restait toujours plus ou moins constante. J'avais jamais eu des frissons comme sur les hauteurs. D'ailleurs... je me demandais comment allait Riza avec toutes cette pluies. Si le Satrastéri paraissait tout robuste avec sa taille et sa carrure, Riza, elle, commençait à se faire agée. Et pis elle avait pas des écailles, mais des plumes. Un si joli plumage. J'avais de quoi me faire une toute belle couronne dans ma cahute des montagnes.

J'avais les yeux qui allaient tout le temps vers les cheveux de la Kyria. C'était d'une toute belle couleur que j'avais pas souvenir d'avoir déjà vu comme ça. On aurai dit des flammes ou de la lave. Elle était rigolote la fille avec sa toute grosse Kokoras. Peut-être des nouveaux Filous. Plus des Autres qui voulaient découvrir et se promener que voler et détruire. Mais fallait rester sur ses gardes. Fallait faire la prudence.

Dedans ses affaires et ses trésors, elle avait sorti un grand rouleau qu'elle avait étalé par terre. Je m'approchai sur les genoux avant de poser les fesses sur le sol à côté d'elle, me mettant en tailleur. On allait apprendre d'ou elle venait ? Y'avait pleins de dessins et de tracés. Pleins de couleurs et de petites pattes de mouches en noir qui ressemblaient à des symboles. Elle pointait du doigt des espaces en particulier. Je suivais les lignes qui donnaient naissances aux formes avec l'index, concentrée et à l'écoute.

"Doul ? Maison toa ? Alentoul... Il... Il a sia..." Je remontrais les zones à sa suite. Mais répéter me faisait rigoler. Je levai les yeux amusés vers Zilo. "Nom est pliqué ! Den eínai éfkolo (= ce n'est pas facile) !" Je posai la paume de la main sur le dernier point, toute contente. "Maison Sentoni !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Mer 22 Aoû - 14:04

Même avec l’accent de la petite, Zirro arrivait à comprendre ce qu’elle disait. Elle discernait chez Sentoni un accent qui mélangeait les ‘r’ et les ‘l’, ou qui effaçait complètement les ‘r’ au profit des ‘l’. Elle allait devoir s’y habituer.

- Dühr est grand. Très grand. Beaucoup de gens. Beaucoup beaucoup. Moi habiter dans Dühr. Avec autres personnes.

Les Énarides avaient-ils parfois des ‘cités’ immenses? Dühr devait être la plus grande ville d’Irracya.

- I-ra-si-a, prononça lentement la rouquine en articulant délicatement chaque syllabe. Oui. C’est beaucoup de choses à connaître.

Et elle connaissait pire en matière de nom de ville-village. Elle ne comprenait rien de la langue natale de la petite, mais elle voulait apprendre. Savoir communiquer, transmettre des connaissances. Elle était toute heureuse de voir Enarida sur la carte, voir où elle vivait sur le monde. Les gens ne réalisaient pas à quel point ils étaient petits, parfois. Et parlant d’échange de connaissances. Encore un peu trempées, Zirro s’empressa de les sécher. Ce faisant, elle pointant du doigt:

- Couverture. Cou-vèrre-tu-re.

Elle sortit quelques morceaux de rations.

- Pain. Boeuf. Bis-cu-it, en montrant chaque objet.

Puis Mikhail.

- Ça? Ça être quoi?

Elle avait la chance d’en apprendre sur son compagnon si fidèle! Celui-ci prit un bout de viande à grignoter.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 23 Aoû - 5:44

"I-rrra-siia..."

Je répètais tout bas les mots que Zilo disait, toujours attirrée par son immense dessin dont les lignes et tracés représentaient, si j'avais bien compris... rien de moins que les terres formant notre Monde. Comment la Kyria avait pu savoir tout ça ? C'était vraiment si précis, même si je voyais quelques endroits moins détaillés que d'autres. Par exemple, I-la-zia, la maison de Zilo, c'était tout parfait.

"Cou-ver-toul ?"

Je levai les yeux tout ronds vers elle qui approchait un grand tissu tout doux et tout sec. Ah ! Oui ! Je secouais la tête de haut en bas, tout contente de me souvenir du mot ! J'avais le mot !

"Chécher ! Chécher eau."

J'attrapai un bout et essuyai le visage tout mouillé. Quand j'avais fini, elle avait sorti pleins de choses de son sac magique ! Et c'était un truc en particulier qui avait faire grouiller mon ventre et pétiller les yeux. Je sautillais sur place en pointant du doigt.

"Bikoui ! Les Bikoui !"

J'allais sauter dessus avant qu'elle me montre son copain ailé. Je m'arrêtai dans mon geste, regardant le Satrastéri puis la Kyria et je rigolai.

"Il est Mikal. Ami Zilo."

Elle avait oublié ? Ou j'avais pas compris ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 23 Aoû - 11:12

Zirro apprennait que Sentoni aimait les biscuits, à voir l'enthousiames de la petite. Elle lui en donna quelques-uns avec un grand sourire avant de commencer à grignoter. Elle commençait à avoir faim. Mikhail grignotait son bout de viande séchée avec entrain. La petite avait vite compris l'un des usages de la couverture. Et une fois toutes les deux séchées, Zirro en avait d'autres, dont une nouvelle qu'elle roula autour de Sentoni.

- Maintenant c'est sec. Ça va te garder au chaud.

Elle prit la couverture maintenant humide et l'étala à côté d'elle. Elle la ferait sécher après la pluie. Ah dommage, elle avait mal formulé sa question à Sentoni. Pas grave. Elle trouverai un moyen de faire passer le message.

- Moi, Zirro. Humaine. Mikhail, dragon?

Celui-ci cessa de mâcher et le va la tête pour les regarder en entendant son nom.

- Mikhail maison ici. Moi trouver Mikhail, bébé, et prendre avec moi. Moi pas savoir quoi est Mikhail. Quoi est nom de quoi est Mikhail.

Encore un peu plus et elle sortait ses livres d'encyclopédie, oui elle traînait ça avec elle! C'était sa lecture relaxante! Elle avait le droit!

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 23 Aoû - 17:50

"Moi le j'aime des biscouilles !"

Les Biscouilles, ou les bikouis avaient un goût de paradis ! Ils étaient tout sucre et tout croustilloux sous la dents. En plus, vu qu'elles repoussaient celle-la, fallait que je me les fasse sinon ça risquait de faire mal. Je m'en m'étais tout pleins la bouche. Les joues étaient toutes joufflues. J'avais pas l'habitude de rationner mais de manger tout tout de suite ! On savait jamais ! Quelqu'un pourrait piquer le reste. Pire du pire: Zilo aurait pu changer d'avis et pas les donner. En plus, fallait aussi que je m'occupe en faisant semblant de l'écouter parce que... je comprenais rien de rien. C'était rigolo de rester ensemble alors qu'on parlait pas du tout pareil. Mais je l'aimais bien. Pas comme les biscouilles mais j'avais que ça en exemple pour comparer.

"Dra... Dragon ?" Là j'avais compris et failli m'étouffer avec le manger en rigolant. "Satrastéri ! Pas dragon."

C'était pas pareil du tout. Mais la grosse Kokoras était sûrement plus civilisée et gentille que mes confrères. J'étais pas parti pour rien d'ailleurs. Je préférais les autres animaux. Comme Riza ! J'arrivais même à comprendre parfois ! Mieux que ceux de ma race. On parlait pas avec Riza, pas vraiment, mais c'était tout comme... on savait. Je me demandais si...

"Mikal, Milás san eména? (= tu parles comme moi ?)"

Je tentais une approche, il reconnaissait peut-être la langue ? Je devais savoir si il avait moyen de se lier aussi. Ca pourrait entrainer la magie. Avec l'aide d'autres races animales pour guider les nomades, la dame serait contente ! Mais j'avais aussi des questions dans la tête.

"Satrastéri a maison ici. " Je tournai la tête vers Zilo en fronçant les sourcils. "Zilo volé Mikal ?" Comme tous les Autres ? Elle avait pris une vie juste pour elle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Jeu 23 Aoû - 18:29

- J’en ai d’autres si tu en veux encore.

Zirro sortit une autre poignée. Elle ne manquait pas de nourriture. Elle pouvait retourner à la maison quand ça lui chantait. Mikhail pouvait traverser l’océan d’une traite. Elle était si heureuse du hasard de l’avoir trouvé. La rousse eut un rire en voyant les joues gonflées de Sentoni, comme un écureuil. Elle ne devait pas avoir la même sécurité d’esprit envers la nourriture. Il y avait un temps, c’en avait été ainsi sur Irracya. Ils avaient amélioré leur technologie plus rapidement, c’était tout. Et peut-être que les Énarides n’avaient pas besoin de toute cette technologie. L’important, c’était se comprendre. Cet lueur de compréhension dans le regard de l’enfant, et sa réponse…

- Sa… vra… stéri… répéta lentement Zirro en savourant chaque syllabe.

C’était ce que Mikhail était. Après des années, elle découvrait son secret. Elle ne pouvait décrire à quel point elle jubilait d’enfin savoir. Le vouivre bicolore leva la tête quand Sentoni s’adressa à lui. Il pencha la tête sur le côté, la fixant. Hein? On lui parlait? Pas comme Zirro. C’était autre chose. Ça réveillait quelque chose. Il connaissait ses mots. Il les avait toujours connus, sans pouvoir les parler lui-même. Mais… il émit un roucoulement envers la petite. Il lui semblait. Il lui semblait que ça lui disait quelque chose. Il agitait le bout de sa queue. Personne lui avait parlé comme ça avant. Il comprenait Zirro, elle avait été patiente et attentive avec lui. Là c’était tout naturel.

Quand Sentoni accusa Zirro, qui regardait tout avec passion, d’avoir volé le savrastéri, celui-ci grogna pour protester. Zirro sorti des feuilles vierges et des crayons et commença à dessiner devant eux.

- Moi venue ici, pour apprendre, expliqua-t-elle en montrant le premier dessin où elle était dessinée avec des livres. Moi venue apprendre Enarida. Quand moi aller plus loin, moi glisser, ajouta-t-elle en désignant les deux autres. Moi tomber dans nid. Trouver oeuf. Oeuf de Mikhail. Mikhail a éclot devant moi, elle pointant les autres dessins. Mikhail penser moi sa maman. Moi prendre et élever Mikhail. Mikhail a bien grandi. Mikhail content.

En ce moment, elle se demandait si son compagnon était heureux. À le voir bailler paresseusement, oui. Il se mit à ronronner comme un félin, plus guttural.

- J’espère qu’il est heureux. Je voulais pas le voler. Mais il voulait pas me lâcher. Si il aurait été déjà éclos, je l’aurais laissé avec ses frères et soeurs. Il a jamais vu d’autres savrastéris… je sais pas s’il s’ennuie...

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Ven 24 Aoû - 18:29

Quand elle avait vu mon regard, Zilo avait eu l'air toute triste. Mais ça semblait sincère. J'avais accusé mais par habitude. Certains Autres devaient aussi prendre mais sans avoir conscience: on pouvait pas tout savoir avant d'avoir appris. Et la Dame disait qu'on apprenait des erreurs ! Mais là... même si je comprenais pas un seul mot, elle avait trouvé une solution pour me faire voir ce qu'elle disait. Elle créait l'histoire sur la grande feuille. Ca semblait se former avec ses paroles. Presque une chamane ! C'était tout comme ! Mais je comprenais. Le Mikal avait cru que la Kyria d'une autre terre lui avait donné le monde.

"Sas agapá (= elle t'aime)."

Je glissai ses mots sincérement au Savrastéri qui avait pas hésité à la défendre. Ils étaient proches, ils étaient liés l'un à l'autre. On pouvait pas forcer des sentiments comme ça. Y'avait forcément une part de vérité. Ils s'aimaient comme deux frères. Mais la différence de race faisait qu'ils pouvaient pas communiquer, je savais pas si elle avait de la magie... je pouvais les aider. Les aider à parler ou se comprendre ! Mais pour ça fallait que je tisse un lien avec Mikal pour les aider à crer les gestes qui formeraient les mots. Un langage secret entre tous les deux !

La pluie se calmait doucement. On entendait plus que les gouttes tomber des feuillages de l'extérieur. Même si le vent restait, c'était quand même plus agréable.Je me tournai Vers Zilo, souriant de toutes mes dents pour montrer que j'avais compris ce qu'elle voulait me dire.

"Moi, amie Aetos." Je mimais les ailes avec les mains avant de montrer Mikal. "Plous petit Kokoras." Je montrai mon bras bandé pour acceuillir Riza et enlevai le tissu, révélant mes cicatrices tout en mimant les crochets des pattes. "Aetos est Riza. Amie Sentoni, parle pour Sentoni." C'était difficile d'essayer de faire comprendre mon plan... "Zilo prendre le parler pour Mikal ? Tu apprendre ?" On pouvait tenter une approche avec Riza, ça pourrait aider à entrainer Mikal pour parler. J'avais juste à montrer commet je faisait et comment on allait s'y prendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Ven 24 Aoû - 19:08

Mikhail cessa de grogner quand Sentoni lui présenta des excuses. Il n’aimait pas qu’on accuse Zirro d’être méchante. Elle était très gentille. Parfois stricte, surtout en plein travail. Mais jamais méchante! Le reptile se montra plus détendu, mais regardait encore la petite sauvage. Il savait que Zirro l’aimait, avec ses papouilles, ses câlins, ses gâteries, ses paroles douces qui le berçait depuis bébé. Sentoni le réalisait, que lui et elle était une paire. Dehors, le vacarme de la pluie se calmait. La météo s’améliorait. Zirro pourrait peut-être sécher leurs vêtements. Leur jeune guide reprenait du poil de la bête, gorgée d’énergie avec ce beau temps qui arrivait.

- Aethos… répéta doucement Zirro. Kokoras…

Riza… volait? Un oiseau? À voir Sentoni mimer un battement d’ailes. Pas une savrastéri. Sinon Sentoni l’aurait appelée ainsi. Kokoras… oiseau? Un oiseau plus petit que Mikhail, avec qui la petite avait une relation d’amitié semblable à la leur? Elle en voyait des choses à Enaria. La petite enleva les bandages trempés qui recouvrait un de ses bras pour montrer de longues traces cicatrisées. Comme une fauconnière! Sans avoir de gant pour protéger sa chair. Elle avait du cran cette enfant! Zirro remit ses affaires dans ses sacoches, tout était sec, quand Sentoni lui proposa quelque chose qui lui était impossible de refuser.

- Moi apprendre le parler pour Mikhail, dit-elle à l’enfant de la jungle. Avant voir Riza, Sentoni vouloir voler sur Mikhail? Zirro veut montrer comment Zirro fait.

Le wyverne sortit le premier et s’ébroua avec plaisir en faisant des vocalises. Il avait entendu! La petite marche dans les bois était bien, mais lui il aimait voler!

- Mikhail vouloir montrer à Sentoni, souria Zirro.

Il se coucha se le sol comme un sac de pommes de terre. C’était quand elles voulaient!

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Dim 26 Aoû - 6:27

Elle était d'accord ! Elle était d'accord ! Je savais pas si c'était parce que j'allais pouvoir entrainer mes pouvoirs que j'étais contente ou parce que Zilo et Mikal étaient de futurs Filous potentiels ou encore parce que j'avais réussi à me faire comprendre. Ou les trois ?! J'aider la cheveux de feu à ranger les affaires dedans sa hotte molle. Fallait rouler les papiers et j'étais pas très douée pour ça. Mais j'y mettais tout du mien comme possible. Tant que j'abimais pas les beaux dessins, c'était le plus important.

Quand on avait tout bien remis à sa place, on sortait de la petite alcove rocheuse. Mikal s'ébroua et j'aurais bien aimé en faire tout de même. Mais pas sous cette apparence: une fois, je m'étais cognés et ça avait fait un peu mal. Mais après, avant que je commence à montrer le chemin, Zilo me montra son compagnon qui se posait à ras du sol trempé, mimant le vol. Mes yeux allaient de l'un à l'autre. J'avais une moue un peu triste et désolée quand je fis bouger la tête de droite à gauche.

"Non toussite. Moi non sais Zilo et Mikal. Tôt."

Il fallait encore un peu de temps pour la confiance. Si je suivais pas Abbadir et le Sensei Melchior dedans les camps, après tout ces moments passés ensembles, c'était pas pour prendre l'envole et le voyage avec le premier Autre que je croisais. La Dame n'aurait pas voulu. Elle aurait grondé et... ça aurait été juste. Fallait qu'on apprenne à se connaitre avant. On savait pas: elle pouvait être gentille mais partir avec le copain Mikal... moi sur le dos. Je pouvais voler, fuir, utiliser la magie mais... non. Trop dangereux.

"Toi Mikal, moi à pet." Que je disais en montrant mes pieds encore tout pleins de boue. "Akoloutheíte ? Akoloutheíte ? (= Tu suis ? Tu suis ?)" Je sautillais, indiquant le chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zirro Bedingfield
Cartographe presque célèbre
avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Dim 26 Aoû - 12:32

Zirro remercia la petite de lui donner un coup de main avec le rangement, lui montrant comment enrouler les papiers et parchemins. Elle avait tellement de bonnes intentions cette enfant. Elle était si adorable. La rouquine était attendrie à la voir. Elle lui rappelait les enfants du village, ses et ses frères et soeurs plus jeunes. Zirro avait toujours aimé les enfants.

Elle refusait doucement de monter sur le vouivre. La cartographe ne pouvait lui en vouloir. Elles venaient de se rencontrer. Elle se connaissaient à peine. Il leur faudrait du temps pour que la confiance s’installe. Zirro était prête à patienter. Ça ne servait à rien de se presser.

- Tu as raison, il est encore tôt, affirma la jeune femme.

Elle ne voulait pas perdre Sentoni de vue. Mikhail se releva et commença à battre des ailes. Il voulait voler! Il voulait voler! Zirro lui caressa la gorge.

- Zirro suis Sentoni à pied. Mikhail vole seul.

Le savrastéri s’éleva au-dessus de leurs têtes. Zirro retourna auprès de Sentoni.

- Montres chemin à Zirro, l’encouragea la Dalentienne.

_________________
Un crayon, une feuille, une paire d'ailes et l'envie de voir le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentoni
Mère Nature
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   Mar 28 Aoû - 13:30

Je sautillais d'impatience tellement j'étais contente ! Zilo avait compris ! On se comprenait tout facile en fait ! Tout sourire je trottai jusqu'à la jolie Kyria de feu et l'attrapai par la manche tout en indiquant la direction à prendre.


"Là ! Là ! Zilo suis-tu ! "

Je rigolais toute pleine de joie en guidant les nouveaux Filous.

"Long." J'avais oublié le détail... "Tu nuit là ?"

Je m'étais arrêtée et retournée pour la regarder en penchant légèrement la tête sur le côté. Mes yeux se posèrent sur son long bâton autour de la taille. Elle pouvait se protéger. Elle savait la défense ?

"Tu oui ?"

Elle pouvait dormir avec moi, pareil pour Mikal. Sinon, ils pouvaient faire le voyage la nuit aussi pour rentrer dans leur maison sur la terre loin, la terre des Autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contact entre deux peuples   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contact entre deux peuples
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Enarida :: La jungle de Saluën-
Sauter vers: