Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre enchantée

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 19:34

Shelumiel avait fait tomber des preuves compromettantes. Les lettres étaient déjà quelques chose, mais le briquet et la broche étaient tout aussi incriminants. Ils n'étaient pas trop loin de là où le gamin était tombé. Peut-être qu'avec de la chance... ou de la malchance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 19:34

Le membre 'Warui Sytha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 1, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 19:37

Pas le temps de s'adresser à Shelumiel. À peine avait-elle eu le temps de lever la tête et de voir les papiers que déjà il se relevait avec fougue pour lui échapper une fois de plus. Elle replia ses bras sous son torse pour se soulever, pour être accueillie par une douleur vive dans son bras gauche qui céda sous le choc, la laissant retomber dans la neige. Elle avait du tomber dessus de tout son poids durant sa chute. Elle gémit de douleur, se roulant pour trouver une meilleure position plus confortable qui lui permettrait de se lever.

Les enveloppes étaient là, auprès d'elle. Elle les reconnut. Toutes. Celles qui avaient disparu. Les lettres de Leif. Ces bouts de papier qui lui tenaient tant à coeur. Autre les Targavin, Leif avait été le premier non-Sytha a connaître Warui pour qui elle était, et non ce qu'elle était. Elle avait fouillé sa chambre sans relâche pendant des jours quand elle avait perdu sa correspondance. Elle stressait que quelqu'un aurait pu être en train de lire son courrier, et sa lettre pas encore terminée. Elle en avait mal dormi. Elle guettait les messagers. Si quelqu'un avait répondu à Leif à sa place? Se faisait passer pour elle? Elle voyait que cela n'avait pas été le cas, c'était un merveilleux hasard. Elle ramassa les papiers un à un, en silence.

Mamma et Pappa disait... que depuis que Zima et Shasta étaient ici, leur présence avait beaucoup calmé la petite snövixen. C'était vrai. Elle contrôlait mieux ses flammes et ses émotions. Mais on n'avait pas prévu qu'on la trahirait. Les autres enfants, elle aurait pu bien le prendre. Ils étaient là, sans plus. Mais aucun ami. Ça... c'était un ami... Shasta... elle le voyait comme un frère, un ami cher... elle aurait fait n'importe quoi pour lui... elle aurait fait n'importe quoi... elle fixait les lettres, sans vraiment les regarder. Il y avait des mois que cette sensation ne l'avait pas habitée. Cette gorge serrée, ce poil hérissé, ce grondement de tonnerre qui remontait dans son larynx.

Le soir tombait. Mais pas dans les jardins. La nuit était déjà tombée. Warui serrait les papiers, elle les écrasait dans ses mains. De la broche... et le briquet à côté...Elle comprit. Elle comprit ce qui se passait. Elle comprit ce que Shasta pensait faire, que c'était lui qui avait prit ses affaires. Ses choses privées. Elle n'était pas stupide. Tout autours d'elle, des flammèches noires commençaient à tourbillonner, teintées d'améthyste et de sang.

- Shasta... grogna Warui les crocs serrés.

Les flammes explosèrent autour d'elle, ne laissant aucune trace de neige. Les quelques bancs qui eurent le malheur d'être frappés furent incinérés sur place.

- Shastaaa!!! rugit Treize en crachant du feu.

Elle regarda les portes du manoir, là où il s'était enfui. Des flammes sortaient des coins de sa gueule, sa queue était enflammée, des filets de feu tournaient autour de sa personne, elle voyait rouge. Elle le trouverait... elle le trouverait... et quand elle le trouverait...

- Grrrraaaaaaa!!!!!! hurla-t-elle à cette pensée.

Elle ne cherchait pas à se contenir, elle se laissait aller, elle laissait ses flammes grimper et s'étendre, une aura d'abysse infernale. De toutes les personnes qui avaient sa confiance sans limites, il fallait que son brör la trahisse!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 16:17

A peine sortie de table, les cliquettis de ses griffes s'éloignant dans les couloirs du manoir, que la Jarl Elleira, suivie du reste de la table s'assemblèrent autour de Nosha et moi. Effectivement, Je comptais en parler, mais seul à seul avec la principale concernée. Cependant, je baissai les oreilles, souriant et hochant la tête, ils pouvaient être rassurés, néanmoins, il aurait probablement été avisé de me fournir un autre moyen de la nommer si je ne pouvais appeler la jeune faryd "Nosha". Cette dernière se tourna vers moi, osant à peine me regarder dans les yeux, bredouillant des excuses et me fournissant son nom. Nom que je connaissais, bien entendu. Ma seule réponse fut un sourire compatissant à son encontre. C'était fait, le passé ne pouvait être réécris. Les excuses étaient inutiles. Nous eumes finalement l'autorisation de quitter la salle à manger, je saluai la Jarl, le Thane et Rhyas d'une souple révérence, ne quittant pas mon sourire et suivant la jeune Zima.

- S'il vous plait, mademoiselle Targavin, attendez. Je refermai soigneusement la porte, me mis à avancer tranquilement, invitant la petite farid à me suivre. Le soleil s'était complètement couché maintenant. Derrière les fenètres, la nuit offrait un paysage d'un noir profond d'ou perçaient de ci de là, quelques lumières. Tout était calme, ce lieu chargé d'histoire était presque apaisant. Vous savez, je tentais de prendre le ton le plus rassurant possible, vous pouvez garder l'esprit serein, Zima. D'autre part, soyez assurée que plus jamais vous n'entendrez ce nom prononcé de ma voix. Nous n'avons pas besoin de cela pour nous faire confiance. On devait progressivement arrivé vers l'entrée du domaine, la chaleur fournie par les tracés se dissipant peu à peu. Nous en sommes au même point. Je souris. Cela aurai pu être bien pire.

En effet, quoi qu'il se dise, ce n'était pas à la jeune marchande que j'en voulais. Elle avait été une chaine du maillon menant à ces évènements, cependant, en tant que bouc-émissaire. Il était facile de trouver un coupable, on pouvait remonter loin en accusation à ce rythme. Non, les véritables causes de cette affaire venaient du haut: les commanditaires. Rien d'autre. Je ne pu rester plus longtemps à mes pensées que mes oreilles se redressèrent vivement, un déluge de cris ne provenant qu'à quelques mètres de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 17:04

Je sors de table, quitte cette place pour prendre une fois encore celle qui est la mienne et dont je sais qu'elle m'attendra toujours : celle-là même où les enfants viennent parfois faire leurs études et où je passe des heures parfois à songer à ce que je pourrais bien présenter de nouveau à ma lille disippel pour qu'elle ne s'ennuie jamais et qu'elle apprenne toujours ; ces salles sont parfois aussi l'occasion de faire un peu de bricolage sur les ailes de ma cape, des ajouts bien sommaires mais qui savent me tirer hors de l'ennui et me laissent l'esprit libre pour réfléchir aux deux enfants blancs laissés sous ma coupe. C'est dans cette direction que j'avance d'un pas décidé, persuadée que tout s'est dit et bouclé devant des assiettes laissées vides ; le jeune mais haut Leif Berengari vient me donner tort : il m'intercepte alors que j'ai atteint les escaliers ; arrivés au niveau des marches, j'hésite vite sur la route à suivre, ne sachant trop laquelle souhaite emprunter mon interlocuteur. Je le vois qui parfois jette par les fenêtres des regards pensifs en direction de la nuit de velours qui envahit avec toujours plus de retard désormais les cieux sybanais. Quelques étoiles y naissent sous l’œil attentif ; plutôt que les attendre toutes, je me laisse gagner par un soubresaut de politesse et d'éducation, et quête les iris orangés du thane en devenir. Je suis surprise par son discours, ne m'attendais pas à le trouver si compatissant envers moi et, jusqu'à l'instant où le jeune mâle m'a retiré tout doute, je préférais me dire qu'il ne savait rien des identités des coupables sanctionnés lors de l'affaire des poisons. Mes pas suivent les siens, mes pensées tentent de faire de même ; quand il en vient à aborder le lieu où nous avons à passer le reste de notre exil, synonyme peut-être de nos vies, je vais pour renchérir quand un poids vient me charger. Étourdie par l'impact, mon incompréhension trouve sa réponse dans les appels effrénés qui s'échappent de la minuscule farïd lancée au galop vers les jardins.
    Warui ? » murmuré-je sans conviction.
Je lui emboîte le pas, parviens au seuil pour saisir au vol quelques bribes d'un spectacle aussi curieux que malheureux : une course poursuite se solde à l'instant par l'envolée sauvage de toute une série d'enveloppes qui se répandent tout à leur entour. C'est à peine si j'ai le temps d'apercevoir le départ désespéré de mon Yngste que je sens venir la tempête … aussitôt, je sais que c'est là que se trouve ma priorité, et prépare quelques Signes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 17:34

Nous eûmes tout deux un temps d'arrêt face à la scène s'offrant à nos yeux. Warui étalée sur le sol, se relevant péniblement et l'air complétement désemparé lorsqu'elle baissa son regard en direction du sol, ou un nombre impressionnant de papier était étalés. Au loin, le petit farid blanc de tout à l'heure, celui qu'elle recherchait depuis qu'elle nous avait quitté à la fin du repas. Effrayé, le jeune mâle s'enfuit à toutes jambes en dehors du manoir, laissant la future Jarl seule et probablement dans une colère abyssale. Pas besoin de sentir la magie pour la voir venir: des flammes commencèrent à poindre autour d'elle. Ni une ni deux, je filai en direction de l'entrée d'ou j'avais apperçu le garçon quelques instants plus tôt, laissant Warui aux soins de sa preceptrice. Dans sa fureur, la jeune farid ne m'avait probablement pas vu passer. Je courru, laissant tout de même un écart conséquent entre elle et ma personne au cas ou des flammes se seraient échappées de sa maitrise. Je devais me dépêcher avant que le petit n'aille trop loin dans les rues sombres d'Alserd. Passant la porte, je resserai la cape autour de mes épaules, courant de plus belle, suivant les trace laissées dans le restant de neige. Je ne pensais qu'à une chose: trouver l'enfant et le ramener au chaud, en sécurité parmis les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 22:29

Ce n'est déjà pas facile de se retenir de brûler les gens et les objets quand on manie consciemment sa magie, mais quand on laisse toute préoccupation de côté... Les habits de Warui heureusement ignifugés oui... mais pas les lettres... survivront-elles?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 22:29

Le membre 'Warui Sytha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 2, 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Sam 5 Mai - 23:57

Chaque respiration était difficile. La gorge serrée, l’estomac noué. Elle était à genoux sur le sol brûlé. Il n’y avait plus de neige autour d’elle, l’herbe avait subit le même sort. Elle était au coeur d’un cercle noirci et carbonisé. Elle n’entendait que le bruit du souffle de ses flammes qui se mouvaient comme des dragons élancés autour d’elle, rugissant des étincelles noires. Les mains sur le sol, elle tenait fermement ses lettres, du moins, ce qu’il en restait. Quand elle pu se rendre compte de ce qu’elle regardait, des larmes commencèrent à couler sur son museau et ses joues. Ses vibrisses tremblaient, secouées de spasmes. Ses yeux s'agrandirent, elle crut qu’on lui asséna un coup de massue sur la poitrine car elle ne parvenait plus à bien respirer.

Il n’y avait plus de lettres. Il y en avait, mais sous un autre format. Les enveloppes et les papiers avaient été réduits en morceaux et taches de cendre devant et autour d’elle. Il ne restait presque rien. Réalisant ce qu’elle avait fait, elle eut un hoquet d’horreur. Ses lettres… les lettres de Leif… Leif qui avait voulu la.connaître, la rassurer. Lui dire que tout irait bien. Qu’ils trouveraient une façon de profiter du mieux de leur situation et elle avait commencé à aimer le grand cendré. Il était poli, il l’écoutait, il riait avec elle, il lui semblait voir de l’intérêt à son égard dans les yeux du jeune Berengari. Elle était flatté qu’il lui porte attention ainsi. Et là… là… ce qu’elle considérait comme son bien le plus précieux…

Un gémissement cassé s’échappa de sa gorge, ses larmes imbibaient sa fourrure parfaite et ses vêtements. Ses lèvres tremblaient, son souffle était saccadé. Les quelques pièces de parchemin encore intactes recelaient quelques mots ici et là. Elle était entre le choc de vivre une trahison, perdre un bien sans prix et la rage que le coupable soit Shasta. C’était la faute à Shasta. Il avait volé son courrier! Il avait voulu brûler son courrier! Elle avait cherché partout, il savait qu’elle cherchait ses lettres, il savait qu’elles étaient importantes et il allait les brûler! C’était SA faute! À lui! Il paierait… il paierait!!

Elle ne vit pas Leif poursuivre Shelumiel. Elle ne compris pas que c’était Zima à la porte, son esprit ne voyait qu’une silhouette à travers les larmes dans ses yeux. Elle déglutit avec difficulté, les flammes tourbillonnant avec de plus en plus d’intensité. Elle se releva maladroitement sur ses pattes, à moitié présente. Elle montrait les crocs et grognait envers sa préceptrice. Elle était un obstacle entre l’héritière et Shelumiel et Warui n’aimait pas les obstacles.

- Grrr….

Elle émit un crachat de flammes noires avant de commencer à foncer en direction de Zima, enveloppée d'une aura de feu, avec l’intention de lui passer sur le corps s’il le faudrait!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 4:12

Le membre 'Zima Targavin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 3, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 8:47

Même du fond de la cour, j'en sens la chaleur ; les flammes noires lèchent encore les bancs, passent passent par le mauve, virent au rouge ; elles rongent les planches et les poutres qui n'ont pas été gravées de Tracés pour les en protéger, lèchent encore celles qui en sont recouvertes ; le kiosque, dont le bois est intact, a été soufflé ; et au centre de ce cercle, il y a Gersemi. La jeune Sytha est regagnée par la hargne et se lève d'entre les décombres ; la neige autour d'elle a été sublimée : son passage vers l'état gazeux sans même connaître de liquide l'a brûlée de couleurs étrangères à ce monde ; le sol, lui, est sec et stérile. J'ai le temps de réagir, j'aimerais réagir et je pourrais réagir ; mais devant-moi, c'est mon élève qui se relève, une enfant à ma charge et que je ne peux me permettre de sanctionner sans avoir au moins essayé de la raisonner ; j'ai l'impression de revivre cette première rencontre houleuse qui a fait de moi la préceptrice que je suis aujourd'hui. Je me campe sur mes pattes ; leur prise dans l'herbe verte humide encore de gel est solide et assurée. D'une voix calme et pourtant forte, j'essaie de me faire entendre :
    « Warui, » appelé-je, « Warui, non. Calme-toi. »
Son élan l'emporte vers moi, des braises noires dans son sillage. Il est trop tard désormais pour faire plus que quelques mouvements de mains ; j'étends le bras en arrière, parée à l'attaque, et gagnée par une bouffée chaude entre l'appréhension et le défi, je m'exclame avec force et sans même bouger :
    « GERSEMI SYTHA ! »
La note sauvage perdure dans l'air moite et incendiaire qui vient fouetter mon visage ; ma main part, débarrassée de toute crainte des flammes, pour asséner à la renarde une gifle dont nous risquions toutes deux de nous souvenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 16:05

Dé simple pour retrouver Shasta, les traces dans la neige et la vitesse d'une grande nunuche d'1m90 devraient aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 16:05

Le membre 'Alistair Berengari' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 16:26

La fraîcheur était indubitablement plus intense le soir tombé. Je pressais le pas, préférant ne pas courir au risque de glisser sur une plaque de verglas. Les rues étaient bien éclairées, voir devant soi n'était donc pas difficile. Je resserai ma cape autour des épaules, haletant. Ma respiration laissait échapper une buée volant au grés de la brise et contrastant avec la noirceurs du décors resté dans l'ombre. Je continuai à suivre les petites traces de pattes laissées sur la fine couche de neige, tâchant de garder à l'esprit le chemin me séparant du manoir. J'éspérais aussi que Zima était parvenue à calmer la future Jarl, prise d'une rage folle. Je n'en connaissais pas la raison, cependant, comment un si petit farid avait-il réussi à provoquer une telle colère ? Le résultat était qu'un enfant était désormais seule dans les rues noires d'Alserd. Quand bien même il les connaissait sûrement, on ne pouvait se permettre de le laisser seul. J'avais cru entendre des bruits à quelques mètres, j'accélérai le pas, priant pour voir enfin une oreille du petit mâle en fuite.

- Shasta ? C'était le nom qu'appelait plus tôt Warui dans les couloirs, j'ésperais ne pas me tromper. Shasta ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Dim 6 Mai - 17:57

Elle ne voyait que du rouge devant elle. Du rouge, du noir et du violet qui s’entremêlaient dans une danse folle. Chaque empreinte de patte laissait une trace grise et sèche. Il faudra enlever la terre souillée et la remplacer, si les jordmagasiner n’arrivaient pas à renverser les dégâts. Warui avait avisé Leif, que le manoir était truffé de runes protectrices contre le feu. Pour une excellente raison. Maniant une telle magie destructrice depuis si longtemps, le feu était une part intégrale de l’identité des Sytha et la petite snøvixen n’était pas le première à succomber à sa propre magi. C’était dommage pour les décorations de bois rares du jardins. Mais ces pensées-là, elles viendraient plus tard. Warui Sytha voulait entrer dans sa demeure où elle régnait et on voulait l’en empêcher.

Elle ne put entrer et franchir le seuil. Zima était là pour l’arrêter. Ses premières paroles ne furent pas enregistrées par sa dissipelen mais son nom, son prénom, oui. Au moment où Warui allait sauter sur la vindmagasin comme une boule de furie, la Tarvagin rugit son nom avec clarté, fermeté et puissance, et la gifla. Gersemi n’avait jamais été frappée de sa vie, en punition de ses actes. Personne n’avait jamais levé la main sur elle. Quelques choses se passèrent en même temps.

Ses flammes rugirent d’indignation avant de s’éteindre en filets de fumée noire comme de l’encre, elle reçut le dos de la main de Zima sur sa joue droite avec force, sa tête et se son corps pivotèrent sous l’impact, sa patte glissa sur l’herbe mouillée et elle tomba sur son coude gauche de tout son poids avec un cri de douleur réflexif. Elle respirait rapidement, par saccades. Elle n’avait jamais émit autant de feu et usé autant d’énergie. Ses membres étaient lourds. Elle revenait à la réalité. Elle était dans les jardins et devant son visage étaient les pattes de Zima. Warui cligna des yeux à quelques reprises. Zima… Zima!

La petite tenta de se soulever avec son bras gauche, le principal, par réflexe et habitude pour être arrêtée dans son élan par un courant électrique qui la cloua au sol. Elle avait trop mal! Elle avait du heurter une pierre ou un morceau de glace solide la première fois. Le visage dans la neige qui restait, elle essayait de comprendre ce qui venait de se passer. Shasta… n’était plus là… ses lettres! Sa correspondance! Elle retrouva un bout de papier brûlé dans sa main droite. Ses lettres… elle pensait les avoir perdues… mais Sheluniel les avait… et elle croyait les avoir retrouvées… pour les brûler elle-dans sa rage. Autre chose avait brûlé. Autre chose de très important. De précieux.

Gersemi fixait son poignet droit, encerclé d’une ligne de cendres noircies. Elle savait ce qui manquait. Une plainte monta dans sa gorge quand elle comprit qu’elle avait carbonisé le bracelet sur lequel Shasta avait travaillé si fort pour lui offrir à son anniversaire. Un barrage de sanglots éclata dans les jardins. Elle n’avait pas voulu brûler! Elle n’avait pas voulu! C’était sorti tout seul! Tout seul! En boule à terre, Warui serrait le dernier morceau de lettre contre sa poitrine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 7 Mai - 11:53

Le nom fonctionne bien plus sur mon élève qu'il ne fonctionne encore sur moi, même si le prononcer quand je suis en plein vol pourrait me causer des piquées assez peu sécurisées ; pourtant, il n'enlève rien à la chaleur incendiaire qui s'enfonce dans la peau de ma main comme l'auraient fait des centaines d'aiguilles en rangs serrés enfoncées dans ma chair ; les nerfs atteints ne sont pas saisis par la surprise et laissent ma main s'enfoncer dans le brasier sans trop saisir cette sensation cuisante qui éclate en frissons chauds ; l'impact lui-même ne fait rien à mon membre fumant qui paraît encore entier au bout de mon bras … c'est en fait son écho qui vient se répercuter en force dans une douleur croissante, pétillante, étrange. Cette plaie est nouvelle, et n'a rien à voir avec ces sursauts qui nous hurlent de nous reculer quand nos mains se saisissent de ce qui est encore brûlant : la brûlure est véritable, et même si la fourrure calcinée a pris le feu avant l'épiderme, je le sens qui se tend sur mes articulations gonflées. Warui tombe à terre, sonnée ; je vais vers ce qui reste de neige et y plonge ma main, bénissant les draks d'avoir laissé quelques monticules propres sur leur chemin … mais me maudissant un peu plus fort d'y être allée de la droite plutôt que de la gauche. La fraîcheur semble distinguer chacun des flocons qui vient caresser ma meurtrissure et qui me semblent soudain plus douloureux que toute une série de petites plaies assénées à coups de rasoir. Je serre les crocs, ne parviens pas à maintenir plus longtemps dans la poudreuse blanche que je presse en boule compacte de ma seule main gauche. C'est un peu sous cette forme que gît ma disciple à terre, dans les brins d'herbe secs ; elle ne parvient pas à s'appuyer sur le coude qui l'élançait déjà plus tôt, quand elle avait entraîné mon petit frère dans sa chute. Les cendres et la boue ont maculé le pelage blanc ; j'entends s'échapper plaintes et reniflements de la petite chose recroquevillée à terre. Je m'accroupis près d'elle, pose mon glaçon dans un plis de mes vêtements pour libérer ma seule main qui ne soit pas envahie par la vibration crescendo qu'ont laissé les flammes à leur contact ; de celle-ci, je retourne et redresse la malheureuse sur son séant avant de presser un peu du névé retiré au jardin contre son bras. Ma voix est plus blanche que ce qu'il reste de neige à l'entour quand je lui donne ces directives :
    « Va voir Dagni pour ton coude ; elle te donnera des anti-inflammatoires et un peu de glace à mettre dessus. Quand elle en aura fini avec toi, tu te passeras un brin de toilette, tu prendras ton traitement et tu iras te coucher. »
C'est sans appel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 7 Mai - 16:06

Ce ne fut qu'une fois mon souffle repris calmement que je pu distinguer clairement d'ou provenait la source des bruits entendus plus tôt. Des passants: deux grands farids tout emmitouflés dans leur cape. M'approchant, je remarquai qu'il s'agissait d'un homme et d'une femme, sortant probablement de leur lieu de travail. Lorsqu'ils m'apperçurent, ils cessèrent automatiquement leur discussion me fixant d'abord surpris puis souriant. Il est vrai que j'étais grand mais mon visage ne laissait planer aucun doute sur mon âge.

- Bonsoir ! Fis-je en levant une main pour les saluer et en prenant un air plus posé. Excusez-moi. Auriez-vous croisé un petit farid blanc, par hasard ? A peu près cette taille je dirais. De très grandes oreilles.

Ils se lançèrent tout deux un regard inquiet avant de recentrer leur attention sur ma personne. L'homme hocha la tête, continuant sur une description de l'enfant en question dont la ressemblance ne laissait aucun doute possible: ils nl'avaient vu. Je trépignais sur place, la jeune femme m'indiqua la direction prise par Shasta. Après plusieurs courbettes de remerciment, je resserai la cape sur les épaules et repris ma route, suivant le chemin que l'on m'avait conseillé de prendre. Après quelques minutes de marches dans les ruelles et avoir croisé bon nombre de personne se promenant ou rentrant de leur travail, je retrouvai les traces de pattes. Leur espacement était moins large, le jeune farid avait du se fatiguer. Je pris à droite, longeant une boutique ornementée d'un sompteux jardin décorant la deventure pour atterir dans une rue marchande. Personne, sûrement tous rentrés à leur domicile. Les façades étaient exemptes de toute lumière. Cependant, une chose attira mon attention: une petit boule de poil blanche adossée à un mur. Au-dessus, une pancarte: il s'agissait d'un tailleur. Je soupirai de soulagement, laissant echapper une mince volute de fumée dans l'air. Je fis quelques pas, doucement mais sans discretion afin de ne pas l'effrayer par ma présence. Une fois à une distance d'environ 5 mètres, je m'accroupi. Levant un visage souriant au jeune garçon, me voulant rassurant, quand bien même ma présence ne devait pas être particulièrement agréable à ses yeux.

- Shasta c'est bien ça ? J'enlevai ma cape, il devait être gelé. Je lui tendis, lui laissant la possibilité d'avancer, ou non. Je m'appelle Leif. Leif Berengari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 7 Mai - 17:28

Est-ce qu’il y avait du mouvement? Elle voyait les pattes de Zima bouger et entendit le bruit de quelques chose qu’on plongeait dans la neige. Zima l’avait frappée avec sa main, avant que ses flammes s’éteignent. Les yeux de Warui s’arrondirent en voyant sa tutrice revenir, la patte couverte de neige, un rictus de douleur sur le visage. Elle ne pouvait pas blâmer les dégâts sur quelqu’un d’autre, elle savait qui avait causé le plus de tort. Et ce n’était pas Shasta. Zima l’avait remise sur ses pattes. Warui aurait préféré rester sur le sol, elle se demandait si elle aurait la force d’être debout par elle-même. Elle ne pouvait échapper au yeux de Zima. Warui était terrifiée. Elle se l’admettait. Elle avait commis un acte ignoble, sans bonne raison. Et elle avait blessé Zima. Ses larmes continuèrent de couler de plus belle. Elle se forçait à respirer normalement. C’était tellement difficile. Et quand la magus s’adressa à elle. La petite déglutit avec peine et misère, immobile, incapable de bouger. Elle ouvrit la bouche, elle voulait s’excuser mais un coin de sa tête l’avertit que c’était une très mauvaise idée. Comme bien des choses qu’elle avait faites ce soir…

Tremblant comme une feuille dans un vent violent sous le choc et l’épuisement, quand Zima lui donna ses ordres elle se mit à courir comme si sa vie en dépendait. Bousculant ceux qui étaient sur sa route jusqu’à Dagni. Celle-ci était occupée à préparer les baumes et concoctions habituels. Voyant la petite entrer, sale comme elle était, en larmes, la médicaliste la bombarda de questions auxquelles Warui répondit en montrant son coude. Elle ne répondit à rien verbalement. Elle en était incapable. Dagni cessa de pousser avec plusieures tentatives, comprenant qu’elle ne tirerait rien de la barn. Elle lui donna le nécessaire pour sa douleur. Warui n’atttendit pas et sortit en courant une fois de plus pour aller aux bains, ce serait la troisième fois aujourd’hui.

Elle hésita pour entrer. Elle qui adorait se laver et paresser dans l’eau chaude était tentée de filer à sa chambre plutôt. Si elle entrait dans le bain, elle ne pourrait plus en sortir. Gersemi tourna les talons et se réfugia dans sa chambre, enleva tous ses vêtements pêle-mêle sur le plancher et se blottit dans ses couvertures. Elle fixait la porte, guettant le moindre signe. Elle s’attendait à voir Mamma ou Pappa entrer dans une colère noire. Imaginant ses parents entrer avec furie, elle resserra ses bras autour de sa poitrine, étreignant un objet invisible. Elle avait pas voulu! Elle avait pas voulu! Elle ne savait même pas comment elle avait réussi à produire des flammes aussi dangereuses. Elle aurait du rester à table. Elle aurait rester avec les autres. Shasta serait retourné dans sa chambre, il aurait caché ses lettres à nouveau et elle ne les aurait pas trouver. Elle ne les aurait pas brûlées… elle n’aurait pas brûlé son bracelet… elle n’aurait pas fait mal à Zima! Il lui était impossible de reprendre son souffle. Sa gorge était si serrée, elle en avait mal. Tout son corps pulsait, engourdi, épuisé. Elle s’occupa de son coude avec peu de conviction. Comparé à ce que Zima devait endurer, ce n’était rien.

- Suis désolée… suis désolée… soufflait Gersemi à une personne imaginaire.

Elle voulait se coller contre Zima, elle voulait lui dire. Elle voulait sentir sa fourrure et sa chaleur, le relent de ses potions et ses expériences. Elle voulait la présence de sa meilleure amie, sa première amie. Mais elle avait trahi sa première amie. En fait… avait-elle trahi ses seuls amis? Cette pensée horrifia la petite blanche au plus profond de son être. Ils ne voudraient plus être avec elle. Zima continuerait les classes mais ce ne serait que des classes, pas des moments ensembles. Si elle acceptait de continuer la tâche que Mamma lui avait confié. Car elle n’était pas obligée. Son estomac se noua, elle avait la nausée. Elle avait peur. Peur d’être seule à nouveau. Comme avant. Avant que les deux Targavin arrivent. Dès qu’il saurait ce qui s’était passé, Leif non plus ne voudrait plus rien savoir d’elle. En moins de cinq minutes elle venait de perdre ses seules relations non-familiale!

Elle ignorait si c’était la fatigue de la journée, l’épuisement de l’accident ou tout en même temps et à la fois, elle avait beau regarder la porte de sa chambre, elle croyait halluciner quand elle vit quelqu’un apparaître sur le seuil. Sa vision était floue, elle n’arrivait pas à identifier le nouveau venu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mar 8 Mai - 10:53

Une fois la jeune héritière hors de vue, je me laisse aller à un soupir et quelques malédictions jetées à ma main calcinée, ou peu s'en faut ; je n'ai pas le cœur à réclamer les soins de la guérisseuse qui pratique pour la jarl et préfère m'en remettre à mes propres herbes et Signes : je dépends assez des Sytha sans en plus en réclamer des services qui ne se situent pas dans les limites définies par notre commun accord. Je laisse mes yeux courir sur ce qui a péri ou tenu bon sous l'assaut des flammes enténébrées de colère de ma disippel, ramasse çà et là quelques-uns des papiers et des parchemins que le feu n'a pas marqué de ses traits sombres pour en voiler à jamais les messages. J'espère que rien ne sera redit à la manière dont j'ai imposé ma volonté à mon élève … et que celle-ci n'affrontera l'opposition de personne au sein du manoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mar 8 Mai - 14:27

Je renifle ; j'ai les doigts serrés sur mes jambes ramenées contre moi. Je veux que ça s'arrête, mais ça coule tout seul : les yeux, la truffe, tout. Au début, je ne fais pas attention ; ce n'est pas grave … mais le poil est vite tout imbibé et le froid vient se glisser en courants d'air furtifs sur ma figure. Il y a des pas autour de moi, parfois ; personne ne s'arrête. Je n'ai rien d'intéressant. Et tant mieux. Je préfère être tout seul, sans que quelqu'un vienne encore me dire de partir d'ici. J'aimerais rentrer chez-moi, pour fêter Yule et sentir les épices, et voir du pays, et écouter Midas qui raconte ses histoires près du feu et les bûches qui craquent ; je veux revoir les chasseurs à l'orque, les dents de squale sculptées, avoir moi-aussi mon propulseur gravé à moi comme celui de Niiz ; je veux revoir mamma, entendre sa voix quand elle parle devant les clients ; à Davoh, rien n'a changé et rien ne changera jamais. Ici j'ai tout gâché. Des pattes font craquer la neige épaisse devant moi.

Mais ceux-là ne s'éloignent pas. Une voix. Elle s'adresse à moi, elle dit mon nom gentiment. Un instant, je crois que c'est un ancien apprenti ou un compagnon avec qui j'ai travaillé chez le tisserand. Est-ce qu'il m'aurait grondé de ne pas être venu aujourd'hui ? Quelque chose au fond de moi sait que cette voix n'appartient à personne d'autre que celui qui la fait prononcer le prénom que me donnent ma sœur et mes amis ; mes oreilles ont entendu cette voix dans la bouche de :
    « Leif ? » reniflé-je, plus en question qu'en réelle affirmation.
Le Berengari devant moi n'a pas les mêmes vêtements. Il est un peu loin, encore, mais j'ai assez froid pour sentir la chaleur qui s'échappe de lui ; il me tend une cape, dont la couleur rappelle la forêt au printemps. J'essuie ma figure d'un revers de manche et j'avance doucement, en m'aidant des mains, incapable de me remettre debout. Je ne sais pas s'il va bientôt perdre patience et récupérer ses fourrures pour s'en recouvrir ; je me presse de saisir le cadeau dès qu'il est à portée et m'en emmitoufle contre le mur que j'ai quitté. Réchauffé, je perds toute méfiance quand je sens sur les tissus l'odeur qui se trouvait sur les lettres et je cache vite mon visage dans un pli pour qu'il ne voit pas ma truffe se retrousser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mar 8 Mai - 16:25

Le temps sembalit rester en suspens: le petit encore recroquevillé contre le mur et moi lui tendant ma cape, éspérant qu'il viendrait par lui-même. Finalement, il s'approcha doucement, tout penaud et fatigué. La terreur et la colère, toutes ses émotions en quelques heures, voire, instants avaient du l'épuiser au plus haut point. Finissant son ascenssion, il prit la cape et retourna auprès du mur, se pelotonnant dans la fourrure. Je me relevai avec délicatesse, tâchant d'éviter tout mouvement brusque qui aurait pu le surprendre et le faire fuire de nouveau. Gardant un regard se voulant rassurant, j'esquissai quelques pas dans sa direction, me mettant accroupi, cette fois, juste en face de Shasta.

- C'est ça, je souris, mais tu peux m'appeler comme tu veux. Je réponds toujours généralement. L'intonation suffisait à savoir si l'on s'adressait à vous ou non souvent. On va remonter au château. Il fait nuit et ils doivent s'inquiéter. Je vais t'aider, si tu ne veux pas ou que tu veux que je te repose, n'hésite pas. Approchant mes bras du petit tas de tissu, je le pris contre moi avant de me relever, suivant les traces de pattes que nous avions tout deux tracé plus tôt. Il était incroyablement léger, il allait pouvoir se reposer un peu maintenant, plus que quelques mètres avant de rejoindre les nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mar 8 Mai - 18:45

Une fois les dernières cendres encore lisibles rassemblées, je retourne à l'intérieur où s'activent les domestiques comme à toute heure du jour ; ils se relaient sans relâche, sauf peut-être à quelques heures creuses. Sous les lumières de l'entrée, je vois revenir le petit prince Berengari, ses bras chargés d'un paquet familier.
    « Shel ? » demandé-je sans attendre une réponse que je connais déjà.
J'invite d'un geste malhabile Leif à me suivre dans les couloirs et sautille marche après marche, mon équilibre et ma marche rendus difficiles avec les feuilles que je maintiens bien serrées sous une aisselle d'un côté, et l'autre qui me donne l'air de saluer tous ceux que nous croisons sur notre chemin.
    « J'espère que ça ne vous dérange pas de déposer mon petit frère sur son lit ? » tenté-je de m'excuser, « Je suis un peu chargée … sauf si vous parvenez à le remettre debout ? »
Les lustres et les chandelles défilent dans notre sillage ; nous parvenons bien vite à la chambre qui nous a été offerte pour le temps de notre séjour au sein d'Alserd ; je coince la porte pour qu'elle reste ouverte au passage de l'un ou des deux farÿd qui me suivent, indique le lit du petit bonhomme et fouille mes affaires après avoir déposé les différentes lettres (dont j'ai pu entrapercevoir un émetteur, un destinataire ou une signature lors de ma récolte). Une pommade, un onguent, quelque chose pour apaiser et réparer cette vilaine plaie que j'irai désinfecter dès que j'aurai trouvé le nécessaire.
    « Merci pour votre aide, » lancé-je, toute à ma tâche, « où l'avez-vous retrouvé ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 9 Mai - 8:50

Epuisés, nous approchions progressivement du manoir, plus acceuillant que jamais avec ses douces lumières intérieures, chaleureuses et particulièrement réconfortantes. Je tenais toujours le petit Shasta emailloté dans la cape aux creux de mes bras. Nous franchîmes le seuil, le contraste avec la température extérieures fut saisissant. Il ne fallut que quelques pas supplémentaires pour croiser un visage familier: Zima. Je soupirai de soulagement. Elle était en train de ramasser bon nombre de papier brûlés éparpillés sur le sol. Lorsque j'apperçu l'état de sa patte droite, je décidai de ne poser aucune question qui aurai pu être malhabile et non-avisé. Les indices laissaient refléter suffisamment de détail concernant ce qui avait dû se produire quelques instants plus tôt. Elle releva le museau et m'invita à la suivre. Franchissant les couloirs et les portes en direction des chambres, nous arrivâmes à celle du jeune mâle qui devait s'être assoupi. Une fois posé dans son lit, les draps venant réchauffer son corps glacé, je me redressai, inspirai longuement avant d'expirer un bon coup.

- Ne me remerciez pas. Je chuchotai, ne souhaitant pas réveiller un Shasta endormis. Pas très avisé de courir comme un idiot alors que je ne connais même pas la ville. Heureusement qu'il y avait ses traces de pattes encore fraîchement incrustées dans la neige. Je m'adossai contre le mur, passant une main dans mes cheveux ébourrifés. Je l'ai retrouvé dans une rue marchande... la pancarte... je réflechissais... Un tailleur je crois. Quelque chose me vint à l'esprit. La Jarl en a été avertie ? Je souris. Quand Asta va l'apprendre mes oreilles vont prendre 20 centimètres. Ca va aller votre main ? Elle fouillait dans de multiple tirroirs et sacoches, sortant différentes plantes et pots. Warui a réussi à reprendre son calme ? Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais elle avait l'air dans une colère noire. Une journée pas banale. Ajoutai-je en rigolant ironiquement. Si les petits sont couchés, je vais en faire de même et ne pas vous importuner plus que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 9 Mai - 17:17

Mon jeune benjamin se laisse déposer mollement sur les couvertures dont on l'enroule ensuite ; c'est à peine s'il remue encore pour s'y blottir et les mouvements de sa truffe, lents et réguliers, m'assurent qu'il est désormais endormi. Je suis moi-même dans un état de léthargie avancé, avec la retombée de toute la pression qui s'est accumulée ce soir en l'espace de quelques secondes ; un élan de culpabilité commence même à naître vis-à-vis de ce petit frère à qui j'ai préféré la sécurité de la domesticité … à raison, peut-être, mais je me reproche surtout de ne pas avoir eu de doute ne fût-ce qu'un peu prononcé à cet égard.
    « Si, merci : il aurait pu tomber sur n'importe qui d'autre avant vous, mais de moins bien intentionné ; au moins il est resté au seul autre endroit qu'il fréquente en-dehors de ces lieux. »
Je suis sincère ; au moins autant que l'on puisse l'être quand on s'acharne à dévisser un couvercle d'une seule main. Après quelques essais infructueux, j'abandonne et préfère une fiole dont le contenu m'est plus accessible. Un broc d'eau reste du dernier passage d'un serviteur, davantage réservé à ma consommation personnelle qu'à d'éventuels soins, je présume ; je lui trouve un nouvel usage et y plonge mon bras presque jusqu'au coude, pour apprécier davantage la température ambiante que la brûlure de la neige. À côté, tous finissent mêlés à la même teinture : plantain, usnée, ail et feuille de framboisier ont, une fois mélangés, tout pour incommoder un nez … ne parlons donc pas d'une truffe. Je crains le moment où l'alcool viendra toucher ma peau à vif ; aussi, concernant ma main, je préfère m'exprimer dès maintenant :
    « Elle va bien même si elle me lance un peu ; au moins, Warui s'est calmée. Quant aux raisons …, » je saisis les quelques cendres résiduelles qui avaient dû, à un moment de leur vie, servir de support à la correspondance des deux fiancés, « je suppose que c'est là que quelqu'un a fait s'égarer les lettres de la petite Sytha : c'étaient sûrement les enveloppes que nous avons vu voler. »
Je choisis de jouer cartes sur table, puisque cacher toute cette affaire n'aurait rien amené de bon ; je tends à Leif le courrier et jette un coup d’œil à Shasta endormi, consciente qu'il me faudrait confronter les deux enfants au plus vite.
    « La jarl sera vite au courant, si elle ne l'est pas déjà, » commenté-je non sans une pointe d'acidité : je suppose que pour n'être pas intervenue maintenant, Rhyas s'est probablement épuisée à la traque du jeune Berengari.
J'essaie de ne pas enrichir mon commentaire de quelques notes plus acerbes concernant l'ordre des priorités que se sont donné les Sytha, et qui a bien faillit coûter la vie aujourd'hui à un fils Targavin. Je signe au dessus du mixte, même si une part superstitieuse en moi n'aime pas le faire de la main gauche, et m'essaie à un ton plus détaché quand je poursuis :
    « Vous pourrez l'en avertir si vous le souhaitez ; j'aurai, moi, retrouvé un peu d'humour au matin, où nous discuterons plus avant de tout ça si votre intérêt n'a pas tiédi. Je laisse Warui réfléchir dans sa chambre à son comportement aujourd'hui. Je suis désolée de ne pas pouvoir vous serrer la main ; mais le cœur y est. »
Je ferme derrière-lui, pour que personne ne vienne me déranger ; j'attrape un linge que je roule pour y serrer mes dents, m'apprête à en disposer un autre imbibé du résultat de mes mélanges où j'ai transféré tout ce qui peut l'être encore, parlant de mon énergie, sur la peau qui se craquelle déjà à peine sortie de l'eau. Cette fois, le lancé est instantané ; c'est un pic qui me fait m'éloigner de mon établi et m'arrache quelques insultes étouffées entre les plis de mon bâillon improvisé. Je noue l'autre tout autour de ma paume, mes phalanges et mon poignet avant de parachever le tout de quelques derniers gestes, maladroits et tremblants ; c'est à peine si, après ce long rituel, il me reste encore la force d'éteindre et de me laisser choir à même les draps.

Le jour arrive trop vite ; j'ai bien du mal à ne pas retourner me coucher une fois mon petit frère habillé, tout préparé à s'expliquer avec sa sœur de jeux et de fourre ; nous n'avons rien avalé, et il n'avalera rien sans avoir échangé des excuses avec elle. Nous nous présentons à sa porte, à laquelle nous frappons, et attendons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 9 Mai - 20:52

Il doit y avoir des matins plus faciles que d'autres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre enchantée
Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: Terres de Syab-
Sauter vers: