Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre enchantée

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 13:02

Leur fourrure gonflée laisse entendre que les deux jeunes gens ont fait un brin de toilette avant de passer à table ; je suis prête à parier que,pour en arriver à de telles extêmités après avoir déjà réarrangé la tenue de Warui un peu plus tôt, ils avaient dû se retrouver tous deux dans un état qui aurait fait sortir Elleira de ses gonds. L'idée de voir cette maman poule se jeter sur les deux fiancés pour rectifier la tenue de chacun et ainsi offrir à l'assemblée (ainsi qu'aux propres yeux de sa fierté maternelle) l'image idéale d'un petit couple en devenir. À cet égard, il est eut-être encore trop tôt pour que nous nous prononcions, que notre allégeance soit aux Sytha ou aux Berengari ; constater toutefois qu'aucun ne s'est ennuyé en la présence de l'autre reste sous le coup de l'attendrissement généralisé un signe encourageant, sinon prometteur. Leur après-midi passé en leur mutuelle compagnie semble leur avoir ouvert l'appétit : si Leif sait conserver toute sa tempérance pour prendre note des différentes dispositions de tout un chacun, Gersemi ne se laisse pas prier et sait se comporter comme un petit bout de princesse dans sa demeure, aussi à l'aise dans ces lieux dont elle héritera qu'elle y a toujours été. Son enthousiasme à ce point manifeste ne se contente pas de se mitiger quand elle s'aperçoit de l'absence de mon benjamin : il s'inverse presque pour plonger dans un désespoir tout proportionnel aux joies simples qui l'habitaient à l'instant. Le haut Farïd gris et moi-même tentons de l'apaiser comme nous le pouvons :
    « Warui, Warui … ne t'inquiète pas, » tenté-je de la rassurer avec douceur, quand j'aurais presque voulu la prendre dans mes bras, « tu as déjà vu Shel fuir des réprimandes : il revient toujours. Laisse-lui le temps. Il est à un âge où on dramatise tout ce qui nous arrive, mais où on veut paraître plus solide qu'on ne l'est encore. Ne le brusque pas et laisse-lui le temps de comprendre qu'il prend tout ça trop à cœur. »
Je lève ma truffe vers les poutres apparentes qui traversent la Grande Salle et se croisent au plafond, songeuse, et poursuis ce que j'ai tant de fois observé tant chez mon cadet que chez mon élève :
    « Au bout d'un moment, il va s'arrêter de chercher un coupable ; il se dira qu'il a peut-être réagi trop vivement ; il s'en voudra alors de s'être donné en spectacle et hésitera à revenir encore un peu. C'est seulement là, quand il sera tout penaud, qu'il faudra tenter une approche pour le rassurer. Il ne faut pas le gâter à chacun de ses caprices, il doit apprendre à gérer sa frustration. »
Il a déjà si souvent l'occasion de n'en faire qu'à sa tête : c'est ce qui lui a déjà coûté tant de ces bonnes places que je lui avais trouvées et où j'aurais pu l'installer pour un moment … s'il n'avait pas décidé de faire l'école buissonnière ici, ou quelque petite vengeance très mesquine là. Je baisse le museau, acquiesce du bout de celui-ci aux dernières paroles de Leif et renchéris : seuls le temps et la patience en viendront à bout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 15:43

En effet, ils étaient dans un si bel état avant de venir manger que si Elleira les aurait vus, elle les aurait tirés par les oreilles pour les récurer elle-même. La fourrure encore toute pouffie de Warui et les cheveux ébouriffés de Leif étaient témoins de leur nettoyage récent. Deux fois en une journée, c’était commun pour la petite, elle qui se lavait chaque jour avec ferveur.

L’estomac de Warui gargouilla encore plus, plus elle attendait de manger, malgré la boule dans sa gorge. Shasta… elle s’en voulait. Mais il devait grandir. Apprendre à accepter qu’il ne serait pas toujours avec sa pelsøster. Bientôt, Leif partagerait sa vie, et les deux Targavin ne seraient pas Alserd pour toujours. N’empêche… Shasta… Leif posa une patte sur son épaule, Zima s’approcha d’elle. Tous deux lui disaient que ce n’était pas de sa faute. Elle… espérait… elle voulait le rejoindre là! Maintenant! Eux lui conseillaient d’attendre un peu, qu’il réfléchisse par lui-même. Shelumiel pouvait être impulsif et bouder pour des raisons puériles, plus que les siennes. Ils n’avaient qu’un an de différence. Et pourtant, un siècle semblait les séparer parfois.

Gersemi leva une patte pour la poser sur celle de son promis, regardant Zima qui se voulait rassurante. Son pelsbrør finirait par se calmer. Elle irait le voir après le náttmál. Lui montrer qu’elle n’était pas fâchée contre lui, mais… quand dans quelques temps, Leif serait toujours avec elle, ici, au manoir. Qu’il aime le jeune Berengari ou pas, si les deux kjöpmenn étaient encore ici une fois le mariage arrivés, Shasta devrait se faire à l’idée que Leif était une addition permanente au clan Sytha.

- Est-ce que je peux lui ramener un morceau de gâteau, après? demanda timidement la petite magus blanche qui resserrait inconsciemment son étreinte sur la main de son fiancé. Lui dire que...

Elle s’interrompit, incertaine si elle devait continuer ou pas. La table et ses fumets lui envoyaient des invitations à venir s’asseoir, de plus en plus difficiles à résister. Elle eut un léger soupir, un sourire penaud, et accepta de se mettre à table, aux côtés de Leif et de Mamma qui leur servit des portions digne d’un souverain. Pappa et Rhyas mangeaient déjà à pleins crocs.

-Merci, Leif, souffla Treize au cendré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 16:16

Les deux jeunes farids blancs devaient réellement être proche pour que l'absence de ce dernier la mette dans un tel état. J'éspérais seulement que le petit boudeur se remettrai rapidement. Et surtout, qu'il ne fasse pas la tête à la pauvre Warui qui s'en voulait déjà bien assez. En même temps, il s'agissait d'une réaction tout à fait normale pour un enfant: quelqu'un arrivait comme un intrus et venait briser ses habitudes, lui prenant au passage l'une de ses amies. Je devrais sûrement tenter de trouver des instants ou m'eclipser, les laissant entre eux. Il fallait que tout ce fasse progressivement. J'avais cruellement manqué de tact. La patte de Warui vint se poser sur la mienne, elle affichait une moue songeuse et un peu triste. Cependant, l'étreinte de ses doigts se resserant laissait paraitre le cheminement de ses pensées quant à la situation. Elle aussi devait faire un choix, elle aussi voyait son quotidien bouleversé. Nosha tenta aussi de la rassurer. Rien n'était de sa faute. Personne n'était en tord mais chacun réagissait différement. Elle soupira, prenant sa décision. Cette dernière étant le reflet d'une certaine maturité. Quand certains se seraient enfuit à toutes jambes, pleurant à chaudes larmes, elle avait décidé de prendre sur elle, de patienter et de rester digne malgré le torrent d'émotions auquel elle devait faire face. La fin du repas sera l'ouverture d'une soirée toute à elle et au petit farid: le trajet et la visite m'avaient déjà bien fatigué et je devait m'entretenir avec la preceptrice de Warui.

- C'est tout naturel. Merci à vous, je m'excuse des péripéties que va semer ma présence. Nous commencions à nous diriger vers la table ou des plats plus succulents les uns que les autres venaient nous titiller les narines et bientôt les papilles. Mais comme vous le disiez, gardez lui du dessert. S'il n'est pas d'humeur, cela lui montrera que vos pensées vont toujours à lui, quoi qu'il advienne. Terminai-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 20:51

Ses yeux rivés sur la nourriture qui charge autant qu'elle décore la table devant nous, ses mains à la recherche de celles de celui qui partagera sa vie, nous pouvons presque voir se dessiner sur le visage poupin de Gersemi la terrible lutte intérieure qui la fige ainsi ; ce sont pas seulement les victuailles qui gisent dans une attitude par trop lascive à un bras de distance des couverts qui sont en cet instant en jeu, même si loin de moi l'idée de nier la puissance de l'attrait qu'exercent les viandes et les accompagnements tant sur l'esprit que les papilles ou même le ventre de ma disciple : ce qui se joue sur la balance, seuls les yeux attentifs du jeune et haut Berengari sont en mesure d'en apporter l'indice. Mes yeux ne parviennent pas à croiser ceux du Farïd dont le pelage apparaît toujours couvert d'ombres ondoyantes, ce qui finit de me prouver toutes les attentes qu'il se construit à l'instant même et à chaque seconde de sa visite. Ce qu'il m'est aussi permit de noter, mais bien malgré moi et avec peut-être un pincement au cœur, c'est aussi ce détachement impitoyable armés duquel Surric tout comme Rhyas sont installés devant les plats auxquels ils font honneur, sans porter nulle attention ni au trouble de l'héritière, ni à la bienséance qui voudrait qu'on attende de Leif qu'il soit le premier à porter le pain à sa bouche, et sans même se demander si Shelumiel viendra ou non partager le repas de ce soir avec nous : ils ont attaqué les plats sans que la moindre question ne vînt suspendre leur geste. Je ne sais lequel de ces trois manquements me fait au cœur la plaie la plus béante. C'est plus déchirant encore quand on voit que tout le courage dont Gersemi fait montre est voué à n'être connu que de nous seuls qui nous sommes rapprochés les uns des autres pour nous concerter au sujet de mon petit frère ; car ce soir encore, mon élève nous prouve à tous qu'elle est une âme raisonnable qui ne répugne pas à apprendre des conseils de ceux en qui elle sait pouvoir ou devoir placer sa confiance et qui se sont donnés pour tâche de la garder loin des erreurs. Je suis fière de pouvoir la voir gagner si vite en maturité, et je gage sans hésiter que c'est là quelque chose qui lui sera plus qu'utile pour s'attirer, plus que sa seule sympathie ou son indifférence voilée, la tendresse peut-être de Leif Berengari son futur consort. C'est ainsi que nous nous attablons et tâchons par notre discussion de faire diversion.
    « On ne peut pas se tromper avec les desserts, dès qu'il est question de Shasta : tu lui feras forcément plaisir, Warui. »
Alors que je charge mon assiette et commence à jouer des couverts, je prends le parti d'interroger le jeune mâle sur un sujet plus léger :
    « Vous habitez une belle région, je crois ; vos repas à vous doivent eux-aussi offrir une diversité de plats à en faire pâlir les cuisiniers du Nord. Warui n'est jamais sortie de la capitale ; vous pourriez peut-être nous parler de chez-vous ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 20:53

J'écoute. Je sens. C'est le silence tout autour ; Zima est partie. Je me redresse sur mon lit, encore tout couvert de mes draps dont certain tombent sur le plancher. Je me lève, y pose mes pattes ; un regard jeté vers la fenêtre me suffit pour me dire que ce sera difficile, que les gouttières vont être froides, peut-être même glissantes. Je crois étouffer, enfermé ici. Je voudrais tout effacer, retourner à comme nous étions avant que tout ça ne commence. J'ai encore sur moi le petit briquet qui m'a servit, dans une autre vie, à éclairer chacun des lampions que Niiz a fait flotter et danser autour de Gersi, un jour où nous fêtions ensemble les lumières. Elle n'est plus la même, depuis. Gersemi. J'attrape les lettres qui sont sous mon matelas, les fourre par le col sous ma chemise, et ouvre les battants qui me mèneront sans attendre jusque dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Lun 30 Avr - 21:50

Rhyas et Pappa n’avaient pas attendu. Si Pappa s’était occupé des draks et que Rhyas avait erré dans le manoir comme d’habitude, aussi connu sous le nom de espionner-tout-le-monde-dans-le-manoir. Quand elle n’était pas envoyée ailleurs. Ou en train de surveiller sa nièce. Ou en train d’emmerder Mamma, son passe-temps favori. Mamma qui n’avait pas encore touché à son assiette. Elle était silencieuse, regardant son mari et sa søster d’un oeil meurtrier. Ils semblèrent finalement le remarquer et cessèrent toute mastication. En même temps. Elleira aurait pu intervenir, Leif et Zima l’avaient devancée. Pour le mieux, on dirait. Sans Zima, Warui serait déjà dans les couloirs pour rejoindre Shelumiel. Leif avait l’appui de la jeune vindmagasin et leur présence rassurante à tous les deux avait eu l’effet escompté.

Calmée, Warui attendait que Leif prenne sa première bouchée, tout comme sa mor. Dagni arriva ppur le verre habituel, la Jarl eut la grimace habituelle et on en finissait là. Appréciant que Zima aborde un sujet moins difficile, Gersemi appuya ses propos:

-Non… je suis jamais sortie de la ville. En fait, jamais visité toute la ville non plus. Et toujours avec Mamma, Pappa ou Rhyas. Jamais seule.

Toujours accompagnée. Une jeune Farid de son statut devait être à l’abri du danger en tout temps. Voir le reste de la province, du pays, du continent et du monde était, pour la petite héritière, un rêve un fantasme. Mamma ne sortait pas souvent de Syab. Warui ne se souvenait pas de la dernière fois que la Reine de Wotkal était allée à Dalentour. Une chose était certaine des Sytha, ils étaient sédentaires. Wotkal était leur domaine et ils le gardaient jalousement.

- C’est comment à Skavot? La mer est chaude? Vous avez beaucoup d’arbres à feuilles? Et des fruits? Vous avez beaucoup de cerises chez vous? C’est vrai que parfois vous vous transformez en ours ET que vous être la monture?

Leif était sa mine d’information sur leurs voisins du sud. Elle voulait aller voir les terres de sa future belle-famille!

- Vous avez des draks chez vous? Des draks sauvages? Ou des requins? On chasse le requin à Wotkal! Comme celui-là!

Elle piqua un gros morceau de viande dans son assiette et prit une bonne bouchée. Et elle voulait essayer leur nourriture à Skavot! Ça devait être si bon!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mar 1 Mai - 16:18

Sans attendre davantage, nous nous attablions tous ensembles, rejoignant le Thane et la tante de Warui déjà en pleins combat. Par réflexe je m'installai à côté de ma promise, encore toute bouleversée par les évènements. Le repas pouvait enfin commencer (après le petit coup d'oeil inquisiteur de la Jarl auprès des deux mangeurs). Nous étions tous en train de nous servir dans les différents plats qui s'offraient à nous. Ces derniers recelant une quantité non négligeable de produits divers et variés venant de différentes régions du monde. Il est vrai que nous étions dans une région importatrice de grand ampleur. Beaucoup de mets m'étaient complètement inconnus. Nosha et Warui trouvèrent rapidement un sujet de discussion qui n'était pas sans me déplaire. J'en avais beaucoup appris cet après-midi et j'en apprendrai encore bien davantage au cours d'une semaine en compagnie de la famille Sytha qu'en lisant tous les livres et encyclopédies recouvrant l'ensemble de mes étagères.

- Vous n'êtes jamais allée hors des limites d'Alserd ? Je pris un air songeur. Il est vrai que je sors moi-même peu souvent sans Asta. Nous devons avoir constamment quelqu'un pour veiller sur nous, cela semble normal dans un sens. Vous devriez venir à Skavot un jour, rien ne vaut un véritable regard pour se faire une idée des lieux. J'avais les yeux encore brillant de la visite du manoir, effectivement, aucune description ne pouvait rendre sa véritable superbe à l'endroit. Je reportai mon regard sur Warui, toute curieuse. Je souris. Nous avons, en effet, qauntité de feuillus mais peu d'épineux par rapport à chez vous. Cependant, l'odeur des sapins est inimitable. Mais nos forêt sont dense et nous nous plaisons à chasser. Beaucoup pratique la chasse à cour ou utilise leur monture, cependant, j'ai une préférence pour la traque, cela laisse autant de chance à l'animal de s'enfuir qu'à nous de l'attraper, je trouve cela moins cruel. Et surtout, biches, lapins,... tout s'observe. On apprend du plus petit insecte. Nos plats se composent donc beaucoup de gibier, mais tout comme chez vous je présume. Ensuite, et je me sens bien idiot de ne pas avoir pensé à vous en ramener d'ailleurs, veuillez me pardonner, nous avons pas mal de plantes. Le climat nous offre bon nombre de fleurs au printemps venant colorer nos plaines et nos champs et l'été nous fournis un nombre incalculable de fruits et de légumes. Cerises, fis-je en rigolant, framboises, mûres, pêches, courgettes, concombres, haricots, pommes de terre, poires, pommes,... mais toutes ces plantes doivent resister au climat. Le vent de la mer est puissant et nous avons des orages à faire déraciner les arbres parfois. Je pris une bouchée de mon plat. L'eau est vraiment agréable lors des saisons chaudes mais ne dépasse que rarement les 20°c. Mais la pêche se révèle être un véritable plaisir. Principalement quand je peux nager sous ma forme d'ours blanc, cela permet d'acquérir des poumons de fer et une vitesse non négligeable sous l'eau. Mais, je ris de plus belle en la voyant dévorer sa pauvre victime des mers d'un coup de croc bien placé, nous ne combattons pas le requin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 2 Mai - 12:00

Grimper jusqu'au toit n'est pas facile : les trous et les bosses qui pavent mon chemin ne sont pas toujours hors de portée de vue depuis le chemin ; j'essaie pourtant de ne pas trop compter sur les passages moins courants de ce côté-ci et poursuis mon escalade à l'abri des regards tant que c'est possible. Quand ma main trouve les tuiles, je suis déjà bien fatigué d'avoir fait toute cette lente traversée. À quatre pattes et sans prendre le temps d'une pause, je m'en vais jusqu'au point habituel, là où la neige s'est amoncelée en tumulus assez irréguliers pour qu'une silhouette blanche supplémentaire n'ajoute pas trop au blanc aveuglant qui recouvre tout l'endroit. Une fois certain d'être parvenu en lieu sûr, je m'avachis sur le dos, les yeux rivés vers le ciel, tout aussi blanc que le sol qu'il regarde. Mon souffle est court : il s'ajoute aux nuages qui sont là-haut. J'ai besoin d'un moment pour me souvenir de ce qui m'a amené jusqu'ici ; je passe mes mains le long de mon gilet, puis de mes poches à la recherche du briquet, oui, que je trouve en premier, mais surtout … des lettres. Enfin dégagées de ma chemise, leur papier ne retient plus contre moi la chaleur qu'elles conservaient jusque là. Je les regarde un instant. Elles sont encore toutes tièdes. On pourrait les croire vivantes. Je passe mes doigts sur les pages, les ressors de leurs enveloppes où elles n'ont rien subit depuis le jour où je les ai emmenées avec moi. Certaines sentent le Grand Gris, la grosse andouille qui mange avec eux ; une, incomplète, sent encore Gersemi : c'est celle qu'elle n'a pas eu le temps de finir quand je suis arrivé. J'ai le briquet dans une main. Les lettres dans l'autre. La colère n'est plus dans mon ventre : elle est partie pendant que je cherchais les briques, les pierres et les lierres pour assurer ma prise jusqu'ici. J'approche les unes de l'autre, plus très sûr de l'intérêt que j'ai là dedans, de ce que ça va changer pour moi. Ce n'est que du papier, je me dis, qu'est-ce que ça va changer … je ne vais pas être puni pour du papier. Alors pourquoi je n'y arrive pas ? J'approche seulement le briquet, sans même faire venir la flamme, et je me sens malade. J'ai le cœur qui se serre. Je ne peux pas comprendre ce que Gersemi a écrit là … où là, aussi ; mais je sais qu'elle y a passé du temps. Je range sa lettre à elle, je me dis que ça sera peut-être plus facile sans celle-ci. Mais rien à faire : rien ne change. Je soupire, bras en croix dans l'épaisse couche de neige qui ne semble pas vouloir subir l'inclinaison du toit. Et si je les pliais, tout simplement ? Non plus. Une pomme attend encore que je la mange ; je lui règle son cas. Mais je vais quoi, moi, maintenant, avec tout ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 2 Mai - 13:23

Wotkal ne pouvait se permettre la même diversité végétale que Skavot ou Obrina, et les mets des autres pays étaient si délicieux. Ils avaient beaucoup de viande, du gibier ou du bétail. Warui buvait les paroles de Leif avec un intérêt et une passion non dissimulés. La petite snövixen mâchait dans son morceau de requin, savourant le goût.

- Non, jamais sortie, répondit-elle son fiancé.

Mamma ne disait rien, elle écoutait elle aussi. Sa fille ne se plaignait pas, ne chialait pas, ne se rebellait pas. La jeune héritière avait un statut si particulier. Surprotégée? C’était très probable. Warui regardait parfois sa mère, pendant que Leif parlait de sa propre province. Il la faisait rêver. Elle voulait voir toutes les couleurs, les fleurs, la mer chaude, les plats, les gens, respirer un autre air que celui d’Alserd. Gersi se demandait à quoi Mamma pensait. La Jarl se contentait de continuer son assiette. Leif lui avait proposé de venir à Skavot et la perspective de sortir était plus que tentante. C’est à cette mention que sa mère se crispa un peu, en silence. Warui devinait pourquoi. Elle savait qu’il y avait des tensions entre l’Ourse Blanche et la Reine de Feu . Elle ne pourrait pas aller chez Leif à moins d’être surprotégée à chaque instant, elle s’en doutait. Un jour… un jour sortirait d’Alserd…

- Vous savez chasser? demanda Warui.

Un regard échangé entre mère et fille. Mamma savait chasser la baleine, à Davoh avec Midas. Pappa savait chasser? Et Rhyas? Ils ne partaient jamais à la chasse, même Mamma. Elle n’avait jamais vu Mamma partir à la chasse et personne ne lui avait montré non plus.

- On peut aller chasser, Mamma? s’écria la petite magus de feu. On peut y aller? On peut? On peut?

Elleira essuya ses lèvres avec un tissu.

- N’importe quoi, Mamma! On peut aller chercher n’importe quoi! poursuivit Warui qui s’excitait de plus en plus.

La Farid bleue ne répondit rien. Surric et Rhyas la regardait, cessant de mâcher. Rhyas pouvait les accompagner, sans problème, ou Surric. Ils pouvaient être l’escorte. Il y avait trois autres Thanes au manoir pour l’assister. Warui était fébrile sur sa chaise. Leif était pour elle la chance d’enfin découvrir tant de choses qui lui auraient été interdite, impossibles ou découragées. Elleira émit un soupir. On pouvait voir qu’elle réfléchissait. Elle pensait. Envoyer son trésor avec son fiancé dans la nature accompagnés de chevaliers pour la surveillance…

- J’y penserai, fut le verdict de la souveraine.

Sa fille sauta de sa chaise pour contourner Leif et sauter sur sa mère avec des ‘Merci! Merci!’ tout en frottant son visage dans son cou en ronronnant.

- On verra demain, ou après-demain, dit Elleira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 2 Mai - 15:54

Je ne m'attendais pas à voir et entendre Leif parler avec tant d'emphase et tant de cette nostalgie tendre si caractéristiques du mal du pays quand il nous dresse le portrait le plus fouillé qui soit : ni les chasseurs, ni les géographes de sa province n'en eussent fait autant à un repas. Je souris, contente d'avoir pu ramener l'esprit de notre invité surprise aux paysages de son enfance au moins le temps d'un plat consciencieusement savouré. Warui, près de lui, le regarde sans même songer un seul instant à cligner des yeux ; sa mastication est machinale, et je vois plusieurs fois sa fourchette manquer sa bouche ; le farïd aux yeux orangés n'y prête pas la plus petite attention, tout à son discours … qui soudain éveille quelques passions. La chasse ! Quelle belle pratique quand ce que nous, apportions des rivages nourrit parfois tous les foyers Targavin et va parfois même à dépasser les Glaciers. Je ne sais pas ce dont je me sustente présentement, mais j'en porte toutefois une bouchée songeuse jusqu'à mes lèvres. Je me demande s'il se fête quelque chose là-haut ; si certains ont dû rester à Dühr, Lies ou Cestra pour la saison. Gersemi, d'un naturel d'ordinaire plus passif quant à ses contacts sociaux, est soudain brûlante d'un enthousiasme farouche : sa fourrure d'hermine hérissée par l'excitation, elle supplie à cris enjoués d'aller affronter quelque créature terrée dans les bois skavans. Je pince les babines, à l'écoute de ce qui sera acté : toute mon attention s'attarde sur la figure concentrée de la dirigeante attablée, où se lisent la concentration et l'incertitude … ce que sa fille, bien malgré elle, prend déjà comme un accord. Je tente comme je peux de rectifier le tir et de calmer les ardeurs de la jeunesse avant qu'elles ne rencontrent plus tard quelque déception :
    « Ce que tu dois comprendre, c'est aussi que Leif n'est parmi nous que depuis quelques heures seulement : il faut laisser le temps à tout le monde de prendre ses marques. »
Après m'être essuyé le museau, je replie avec beaucoup de soin ma serviette sous mes couverts, dans l'assiette désormais vide. Il vaut mieux ne jamais aller trop vite en besogne et éviter de brusquer trop de nos commensaux.
    « Aller à la chasse demandera peut-être plusieurs tractations entre ta mère et les Berengari ; les présentes mesures de sécurité qui devront être déployées sur le terrain pourraient rendre la chasse difficile ; et enfin, Leif n'a pas pris encore l'habitude du terrain. Voyez plutôt pour une balade en nature avec escorte, ainsi chacun pourra se faire à son rythme à la nouveauté. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Alistair Berengari
Héritier tenace
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 2 Mai - 18:14

Je m'était quelque peu égaré dans mon discours, laissant libre cours à mes pensées. Mes terres m'étaient chères, elles représentaient plus que de simples parcelles mais mon enfance, ma patrie, une attache. C'était sans conteste un espace fertile, indispensable. Néanmoins, l'enthousiasme de Warui quant à ma description me tira de mes pensées. La première fois ou elle quittera ses terres pour visiter les régions alentours, voire, les lieux bordants Alserd, formera les moments les plus inoubliables de sa vie. Pour le moment, je comprenais que la Jarl y compris sa preceptrice veuillent la garder sur haute surveillance, elle restait jeune et insousciante: moi-même j'étais encore accompagné de ma Laerer. Et nous aurions toujours besoin d'une escorte au vu du rang que nous occupions, cela était d'autant plus vrai pour la jeune héritière.

- La chasse est une activité formidable. Cependant, comme le précise votre professeure, il faut avoir une très bonne connaissance du terrain et y aller en groupe. On ne sait jamais sur quoi l'on risque de tomber. Je souris à la petite farid blanche, attendri par la joie qu'elle manifestait à l'idée de simplement sortir hors de sa ville natale. De plus, je ne suis effectivement présent parmis vous que depuis quelques heures, je tournai mon regard vers la Jarl, je pense que cela ne suffit pas pour se faire une idée de ma personne, rapportant mon attention sur ma jeune promise, une balade au grand air demain serait déjà une activité fort plaisante. Mais toujours sous surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Mer 2 Mai - 18:46

L'enthousiasme de Warui faibli devant trois voix qui lui disaient de se calmer et d'y repenser. Toujours accrochée au cou de sa mère. Elleira avait cessé de s'alimenter, ce n'était pas très confortable. Autant elle voulait aller dehors maintenant, autant elle réalisait que Leif avait fait tout ce trajet avec une petite escorte. Ils n'avaient pas utilisé de transport adapté pour le climat de Wotkal, lui et ses gardes pouvaient enfin manger. Combien de temps avaient-ils passé dehors? À quelle heure s'étaient-ils levés? Ils devaient être fatigués. Et Zima avait raison. Elle avait entendu dire qu'une chasse, surtout pour des gens comme eux, ne se prenait pas à la légère et demandait préparation. Les deux non-Wotkans proposaient une ballade, à la place.

Elleira posa ses ustensiles devant elle et prit sa fille par les aisselles pour la déposer sur le plancher avec lenteur. Gersemi savait que Mamma avait une blessure récente au dos, et sa vieille blessure au flanc n'avait jamais arrêté de la faire souffrir. Replaçant la frange de fille, la Jarl ajouta:

- Pouvoir se rendre à Skavot sans problème prendra du temps. Leif et Zima ont raison: promenez-vous autour d'Alserd. Cela permettra à Leif de commencer à connaître les alentours.

Warui aquiesça en silence.

- Tu viens avec nous demain, Mamma?
- On verra si j'ai le temps.

Les oreilles de la jeune snövixen baissèrent. Elle aurait voulu être avec Mamma demain.

- Rhyas vous accompagnera, dit Elleira. Avec Asmund et Birger. Je leur passerai le message ce soir.
- On y va demain?
- Ou après-demain, proposa la Farid bleue. Respirez un peu. Prenez le temps.

Elleira savait qu'elle pressait sa fille en lui choississant un mari, mais elle voulait que les fiancés se connaissent mutuellement et naturellement. Warui remonta sur sa chaise pour finir son assiette. Elle dévora le requin, l'élan, les pommes de terre et quelques desserts avec un appétit revenu au galop. Il en restait un peu.

- Je garde ça pour Shelumiel, annonça-t-elle. Je vais aller lui apporter!

Elle s'excusa aurpès de l'attablée avant de filer vers la chambre des Targavin.

- Bon... dit Elleira.

Elle regarda Leif et Zima.

- Je propose que personne ne prononce le mot 'Nosha' devant Warui, pas avant que Nosha lui ai dévoilé elle-même, proposa la souveraine de Wotkal au deux adolescents.
- On l'a évité de justesse, renréchit Rhyas. Pour te mettre au parfum tout de suite, Leif: seuls Elleira, moi, Surric, les trois thanes et Shelumiel connaissent le nom de Nosha. Personne, et je répète, personne d'autre dans toute le province ne la connait sous ce nom.
- Pas même Warui, affirma Elleira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Zima Targavin
Duo de bras cassés
avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Jeu 3 Mai - 11:22

Je suis soulagée de voir que Leif nous rejoint sur cette idée : à nous trois nous parvenons à apaiser ses ardeurs sans en faire de la peine ; c'est rassurant de voir Gersemi reprendre place sans se plaindre ni insister, qu'elle sait que ce n'est qu'une question de temps pour obtenir ce qu'elle attend de ces visites. Elle retrouve son entrain une fois sa généreuse pitance engloutie, pressée de retrouver Shelumiel. C'est à peine si nous parvenons à lui dire un mot qu'elle file déjà dans les couloirs ; elle n'a marqué qu'une brève pause pour s'excuser avant de disparaître au loin … pour que presque aussitôt, Rhyas comme Elleira ne fassent mur commun pour dresser toute une lourde série d'avertissements qui semblent vouloir peser bien lourd sur la tête du pauvre Berengari dont la fourchette n'a pas eu le temps de quitter ses crocs. Mon regard passe des uns aux autres, fait le tour du trio ; j'ai les oreilles un peu basses et le ton navré quand je m'adresse à Leif, un petit sourire désolé qui vient tiquer sur le coin de mes babines :
    « Je ne savais pas si Asta vous laisserait me suivre … ni même si vous auriez accepté que je vous guide si je vous avais avoué m'appeler Zima Targavin. C'est mon nom d'usage. Vous vous en doutez, Nosha est bien le mien : je me suis dit, » continue-je d'expliquer, dessinant de petits ronds avec un coin de fourchette dans ce qu'il reste de sauce sur mon assiette, « que la supercherie serait plus vite pardonnée si vous obteniez mon nom de naissance en gage de bonne fois future. »
J'essaie coûte que coûte de n'avoir pas de note plaintive dans ma voix ; celle-ci en reste toutefois à un seul petit filet fragile, à la limite de l'audible, et que je garde mon museau résolument baissé vers le sol n'aide pas à me faire entendre. Prions pour ce cela suffise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t80-zima-shelumiel-targavin
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Jeu 3 Mai - 11:33

Je reste un moment encore allongé là-haut, à jouer avec le briquet, faire venir la petite flammèche rouge et dansante avant de la souffler. Quelques flocons se sont décidés à tomber, certains viennent picoter le bout de ma truffe d'où des fumerolles s'échappent toujours. L'air est froid ; je n'ai pas envie de redescendre tout de suite ni même d'aller chercher quelque chose à me mettre sur le dos : ça me fait presque du bien. J'essaie de ne pas trop réfléchir à aujourd'hui. Je n'ai sauté qu'un repas … ça ne va pas changer grand-chose, je suppose. Ma fenêtre est restée ouverte : depuis celle-ci, j'entends des pas, d'autres bruits qui s'approchent, une voix peut-être. Je m'approche des battants avec toutes les précautions du monde et fourre les enveloppes dans ma chemise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Jeu 3 Mai - 12:34

Warui accourait dans les couloirs, ses griffes cliquetant sur le plancher de pierre, une grande assiette pleine de désserts variés dans les bras. Elle esquivait les locataires de sa demeure, rien ne tombait sur le sol. Elle avait une destination très précise en tête. Elle monta les marches qui menaient à l'étage, là où les chambres étaient situées. Les autres étaient encore dans la salle à manger. La petite passa devant quelques portes avant d'arriver devant celle qui l'intéressait. Elle déposa l'assiette à ses côtés et cogna avec trois 'toc' sonores. Pas de réponse.

- Shasta? appela-t-elle.

Aucun bruit non plus. Elle tourna la poignée et ouvrit doucement la porte. Une brise de l'extérieur témoignait de la fenêtre ouverte. Il n'y avait aucune trace de son pelsbrör, pas à première vue. Elle ramassa l'assiette pour la poser sur la table de nuit du jeune Targavin.

- Shasta? appela Gersemi de nouveau.

Elle alla s'asseoir sur le lit du petit snöfok. Il devait être dans le manoir, peut-être même les cuisines, se disait-elle jusqu'à qu'elle remarque les miettes de pain et de nourriture sur les draps. Elle en prit quelques-unes dans la main.

- J'aurais du lui ramener du requin, pensa Warui à voix haute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Jeu 3 Mai - 20:01

Plusieurs choix s'offraient désormais à Shelumiel : il pouvait choisir d'attendre sur son perchoir que Gersemi se lassât d'attendre ; mais il pouvait aussi choisir de venir à sa rencontre comme n'importe qui au sein du manoir, c'est à dire par la grande porte. Le problème de Shelumiel, et du perchoir qu'il occupait alors, c'était la bien pauvre visibilité qu'il avait de sa chambre ; l'inquiétude pouvait aussi, à la longue, défaire la fermeté de sa prise sur le mur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Jeu 3 Mai - 20:01

Le membre 'Shasta Targavin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Espionnage' : 3

--------------------------------

#2 'Esquive' : 2, 2, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 5:05

Qui c'est ? J'entends les griffes qui claquettent et parviennent vite à la chambre, les coups portés au panneau, et j'ai à peine posé mes mains sur le chambranle de la porte des voleurs que celle de ma chambre est poussée par ma pelsøster dont les bras sont chargés d'odeurs familières amassées à la table du repas. Par réflexe, je me laisse tomber d'une main et ne me retrouve plus pendu que par la droite à un enchevêtrement de lierres qui n'apprécie pas trop que je vienne peser de tout mon poids dessus. J'ai le souffle court, mais je ne crois pas qu'elle m'ait vu, puisque je l'entends appeler. Qu'est-ce que je vais faire ? Je ne sais pas par où elle va et vient ; est-ce qu'elle regarde par ici ? Et puis, est-ce que je veux vraiment rentrer ? Je voudrais juste … savoir … si j'ai le champ libre … je me soulève un peu, maintenant que ma nesten-søster s'est tue, curieux de voir ce qu'il en est ; mais les plantes ne sont plus trop grimpantes, elles veulent être tombantes, et avec moi dessus : les unes après les autres, elles se décrochent, et je glisse, glisse jusqu'en bas ; l'air s'est bloqué en masse dans ma gorge, froid, et me figeant de surprise. Je me fais aussi mou que possible, ne sachant pas où en est ma course descendante sur le mur par rapport au sol, ni même si la neige a été débarrassée de la cours il y a peu. Le dernier mètre (du moins, ce que je comprends être le dernier mètre à l'atterrissage), le lierre s'arrache du mur en grande plaque, lentement ; et je tombe, lentement, sur le dos. J'entends plusieurs objets tomber et je sens ma cape se décrocher ; je passe mes mains partout sur moi. Les lettres sont toujours là. C'est déjà ça. Mais où est le briquet … ? Et j'ai cru voir un éclat doré disparaître ici … ou alors c'était peut-être là ? Un bruit. Je n'ai pas le temps de tâtonner. Je dois filer. Je cours au hasard, sans trop savoir où aller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 12:09

Avec son pelsbrör sur les toits, cherchat à la regarder sans attirer l'attention, est-ce que Warui, elle, a remarqué quelque chose?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 12:09

Le membre 'Warui Sytha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 2, 2, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 12:58

Les bruits ambiants étaient ceux si coutûmiers de l'établissement.Même si presque tout le monde était au rez-de-chaussé, il y avait encore des personnes à l'étage. Warui balançait ses pattes dans le vide, n'atteignant pas le plancher. Est-ce que Shelumiel était en train de se promener dans la maison? Tout seul? Pensif? Est-ce qu'il ruminait sur ce qu'il s'était passé plus tôt? Était-il fâché, encore fâché, contre elle? L'avait-il entendue venir et l'évitait?Warui regardait la chambre d'un air absent. Elle connaissait cette chambre. Même si elle était vide d'occupant depuis des années, tout sa courte vie, elle savait que quelqu'un avait déjà vécu dans cette chambre. Il y avait plein de chambres à l'étages, pas loin de celle de Mamma et Pappa, qui étaient encore vides. Zima et Shel avaient eu droit à une chambre pas trop loin des leurs. La petite reconnaissait les runes gravées ici et là, selon une logique précise et ancestrale. Son regard vaguait des runes aux meubles, aux décorations, au matériel de Zima puis à l'assiette pleine de déssert et finalement à la fenêtre ouverte.

Des bruits de mouvement, provenant de l'extérieur. De dehors? Gersemi bondit sur le plancher et s'accrocha au rebord de la fenêtre pour regarder les jardins. Elle ne voyait... rien... ses yeux baissèrent vers le sol juste en dessous de sa tête. Dans la neige qui restait encore de l'hiver, elle voyait des vêtements dorés et des taches noires. Elle connaissait ces taches!

- Shasta! cria-t-elle à l'attention du jeune Targavin.

Elle sortit de la chambre en trombe pour descendre les marches, manquant de trébucher à quelques reprises, poussant ceux qui ne s'écartaient pas de son chemin. Elle défonça presque les portes des jardins pour sortir.

- Shasta! appela-t=elle encore une fois.

Est-ce qu'il allait bien? Est-ce qu'il avait froid? Il n'avait pas de manteau sur lui et le soir était tombé. Le mercure allait baisser encore plus! Une tache qui se mouvait un peu plus loin, de façon erratique. Gersemi se mit à courir dans sa direction.

- Shasta!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 14:17

Je crois que je vais avoir quelques bleus … aïe. Pourquoi j'ai tout lâché comme ça ? Et c'est moi ou j'ai aussi lâché un petit « oh-oh » étranglé malgré tout ? Je suis mauvais, très mauvais : irrattrapable, et du début à la fin. Et maintenant ? Je ne sais plus où donner de la tête entre aller vers la ville ou rentrer au manoir ; ma course effrénée veut m'éloigner coûte que coûte du manoir, où j'ai toutes les chances de me faire gronder … sauf que voilà : j'ai atterri dans les jardins.

Et ceux-ci sont fermés.

Je fais volte-face, retourne à l'envoyeur au pas de course : changement de plan ! Direction : le manoir ! C'est la cavalcade, et quelle n'est pas ma frousse quand je croise la toute blanche sur ma route ; elle m'a rattrapé, et sans même passer par la porte des voleurs … mauvais, mais qu'est-ce que suis mauvais ! J'ai une exclamation, située à mi-chemin de la trouille ravivée et de la résignation, pendant que je rebrousse chemin. La porte ! Elle n'est pas loin, et là … vite sous mon lit !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 14:17

Le membre 'Shasta Targavin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 537
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 16:17

Il était surpris de la voir. Ça elle l'avait vu. Elle n'aurait pu dire si c'était une surprise légitime ou si il redoutait de la croiser si tôt. Pas un instant ne pu se passer qu'il décida de filer et de s'éloigner. Pourquoi il tenait absolument à l'éviter avec une telle ferveur? Elle voulait savoir!

Gersemi lui emboîta le pas, espérant que ses petites pattes rattrapent celles de son grand nesten-brör. Même depuis le premier jour qu'il était ici, il avait toujours été plus grand qu'elle, une présence rassurante à ses côtés. Là, il la fuyait, comme si elle annonçait un terrible malheur.

- Shasta! Shasta, attends! cria-t-elle. Sha...

Sa voix se fractura quand elle mit une patte sur une plaque de glace encore présente. Ses griffes ne purent l'empêcher de glisser. Elle tomba vers l'avant, les bras tendus. Tout se passa si vite, mais quand elle resentit un contact, elle aggripa fermement ce qu'elle touchait, espérant qu'elle pourrait se retenir de tomber. C'était la veste de Shasta. Elle ne pouvait que mettre tout son poids sur lui. Et dans l'équilibre précaire qu'elles étaient déjà, les enveloppes durent incapables de rester en place et se mirent à voler pendant que le barn chutaient ensembles. Warui attérrit sur son coude gauche, poussant un glapissement de douleur sous le choc. Un des papiers tomba dans la neige à côté de son visage. La petite leva la tête, affalée sur le sol.

- C'est...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Shasta Targavin
Terreur des bacs à sable
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 28/02/2018

MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   Ven 4 Mai - 18:36

Sauf que je n'attendrai jamais mon lit, je m'en rends bien compte ; et quand bien même, où est-ce que ça m'aurait mené ? J'ai poursuivi mon embardée, en ligne droite. Elle a dû profiter d'un instant où mon bras prenait de l'élan ; ou elle s'était peut-être lancée en avant ; mais quand je ramène mon coude vers moi, quand il est censé revenir au niveau de mon flanc, il se bloque soudain en arrière. J'ai un nouvel instant de vague. Ce moment comme quand on chute, qu'on se dit que quelque chose ne va pas ; je ne crois pas que je me rends compte tout de suite de ce qui se passe, même s'il y a toujours cette petite voix toujours très connectée au présent qui me hurle à l'oreille que je ne devrais pas m'arrêter et qu'elle m'a eu. Je me sens ramené en arrière, alors que je devrais aller de l'avant. Je sens ma chemise dérangée qui glisse hors de ma ceinture, et qui entraîne avec elle les enveloppes ; les lettres glissent les une contre les autres, s'échappent par là où les boutons ont cédé. C'est un moment que j'ai l'impression de vivre au ralenti avant de finir, une fois encore complètement déséquilibré, étalé dans la neige. Blanc sur blanc, nous voyons les lettres tomber avec les flocons ; la scène es surréaliste. J'aurais pu les brûler ; j'aurais dû les brûler. Je ne suis même pas capable de les lire, ces lettres. Pourquoi j'ai voulu les garder ? J'aurais dû m'en débarrasser. Il était temps, il y a quelques minutes de ça seulement ; c'est terminé, maintenant. Je ne peux même pas me dire que je vais tout emporter, puisque j'en vois tomber à sa portée à elle aussi. J'aimerais me laisser tomber par terre et y rester ; je suis mal, très mal … mes côtes montent et descendent au rythme de ma respiration et j'ai les yeux grands ouverts. Le silence tombe sur nous. Et quand elle parle, je ne veux pas l'entendre ; je ne veux pas l'entendre se rendre compte de ce qu'elle a devant la truffe, et je ne veux pas l'entendre me faire des reproches. Non, je ne veux pas. Mes pattes dérapent plusieurs fois dans la poudreuse rendue glissante par nos allées et venues qui l'ont laissée battue avant de me donner l'élan nécessaire à une seconde course. Non. Je me précipite par la porte du manoir pendant que Gersemi est encore occupée à comprendre ; je n'ai pas envie qu'on m'arrête, je ne veux pas qu'on me dise que ce que j'ai fait est mal, je ne veux pas m'entendre faire la morale. Je sais déjà, et ça suffit … non ? Je cours ; j'ai couru longtemps. J'arrive bientôt à la ville en contre-bas. Alserd est grande, mais je sais quand me laisser tomber et contre quel mur. Je suis fatigué. J'ai le souffle court. L'air sec et froid a du mal de passer dans mes bronches sans les entamer. Il faut qu'elle s'arrête de siffler et que le mal physique parte pour que tout revienne ; là je ramène mes pattes contre-moi, le ventre noué, ma truffe enfouie. Même tout débraillé que je suis, avec mes boutons en moins et mon épaule laissée découverte, ce n'est pas de froid que je tremble. Je n'ai pas envie de rentrer. Je ne veux pas rentrer. Je veux que tout redevienne comme avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre enchantée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre enchantée
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: