Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liaison extra-scolaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Lun 30 Avr - 5:57

- Ses cheveux sont particuliers ?

- Le roux n'est pas leur couleur naturelle. Lily pris un air songeur. Cependant je n'ai pas connaissance des produits utilisés Alhazen. Je sais simplement qu'il s'agit d'une couleur obtenu par un procédé alchimique. Ils étaient comment ses cheveux en vrai ? Elle aussi elle fesait des expériences. C'était plus que chouette tout ça, ce qu'on allait s'amuser ici.

- Laissez moi 5 petites seconde je reviens avec ma caissette. Chaque fiole possède une note des matériaux qui la compose.

Une fois dit, je remontai quatre à quatre les escaliers, j'ouvris la porte encore fermée à clé, arrivant dans ma chambre. Anathème était sur le lit, tranquillement en train de dormir. Je devais penser à ouvrir la fenêtre, sait-on jamais, si le chat voulait prendre l'air (et simplement pour aérer mon espace de vie qui sentait plus que le renfermé). Me dirigeant vers l'armoire, il ne me fallut que quelques instants pour retrouver ce que je cherchai. Une fois munie de mes fioles et pigments, je redescendi rejoindre le professeur et Lily non sans être suivie par un Anathème furax sur qui j'avais envoyé voler différents objets plus ou moins lourds quand je fouillais dans mes affaires.

- Voilà ! fis-je en posant le tout sur l'atelier. Exactement 781 couleurs dont 395 uniquement utilisables pour les cheveux. Pour ce qui est du roux, j'ai en l'occurence, utilisé: minerais de cuivre, des pigments tinctotiaux de safran et de garance et des pigments d'origine animale avec la cochenille Kermes vermilio. Ensuite, tous sont mélangés à de l'huile et du jus de citron, du miel, de l'ortie et... c'était pour tester vu que Papie en avait pas mal dans sa cave: de la bière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 11:10

Ce dont ne se doutait pas Alhazen, c'est qu'il s'apprêtait à colorer des cheveux dont la couleur était elle-même accidentelle ; le professeur a toutefois bien roulé sa bosse depuis les premiers jours de ses solutions les plus basiques, et ne s'attendait peut-être pas à tomber sur une complication peut-être bien plus épineuse que tout ce qu'il eût pu imaginer. Ces petites recherches et expérimentations même les plus basiques, dont la pratique s'ancrait si bien alors dans son quotidien, devaient pour autant être pour lui l'occasion de montrer le bon exemple à son élève en insistant sur le fait qu'il n'est jamais bon de tout prendre pour acquis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 11:10

Le membre 'Alhazen Rivail' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 2, 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 11:49

Une fois bien renseignée (j'ai plaisir à constater qu'elle a pris le temps d'écouter patiemment tout ce que nous avions à lui dire pour qu'elle agisse en bonne scientifique) elle s'envole dans la cage d'escalier, ses multiples binocles en plus ou moins bon état passé la catastrophe sautillant sur cette minuscule petite chose au milieu de sa figure qui lui sert d'organe olfactif. Nous ne sommes pas longtemps laissés de côté, Lily et moi : à peine disparue à notre regard que la revoilà ; nous l'entendons avant même de la voir, ses centaines de petites fioles et flacons cognant joyeusement les uns contre les autres, accompagnée en arrière-plan des feulements furieux d'un félin mal réveillé. Si je devais baser mon jugement sur les apparences, à en croire des multiples ustensiles, sous-vêtements et autres babioles qui se sont collés à sa tignasse sauvage en pleine échappée, sa fouille, bien que courte, a dû s'avérer intense. Le carillon de la danse de ses petits récipients quand elle pose devant-nous sa caissette me fait presque grincer les dents quand j'imagine les parois de frotter verre contre verre ; je profiterai peut-être d'un moment d'inattention de la jeune femme et de son chat pour glisser quelques tissus entre chacune des bouteilles. Mes pensées s'arrêtent en plein vol à son annonce : « Combien ? » m'étonné-je alors que je la vois dévoiler les multiples étages de son petit rangement ; en effet, elles sont toutes présentes, collé-serré dans une boîte prête à craquer. Fasciné par ses capacités de rangement inversement proportionnelles à celles qu'elle possède pour tout ce qui a trait à la sécurité, j'approche ma main de la série de récipients dont certains sont de verre blanc ou encore teinté pour réduire l'action de la lumière sur des composantes parfois fragiles ; j'en saisi un, en observe les différentes indications annotées avec soin sur des étiquettes plus où moins élimées par l'usage et les désastres similaires à celui d'aujourd'hui. La main dans la barbe, je fais lentement mon choix :
    « Je suppose que tu peux déjà rétrécir un peu ta sélection en oubliant tout ce qui est composé de matières animales : la petite développe des allergies bien trop vives à leur sujet pour nous allions nous amuser à lui en répandre sur tout le cuir chevelu … non, maintenant, pour affiner tout à fait nos recherches, » commencé-je, revenant lentement vers la jeune femme qui patiente encore sagement sur sa chaise, « c'est procéder aux classiques tests de reconnaissances, tant à la flamme que par précipité. »
Je retire un (ou peut-être deux) cheveu à l'ancienne rouquine avant d'inviter Meltem à me suivre.
    « La soude est dans ce placard. »
Je prépare les tubes à essai, décompose lentement les actions et leurs étapes pour qu'elle en saisisse tant le déroulement que le sens et lui laisse doser la quantité de soude qui sera à employer ; nous notons les couleurs qui en résulte, revenons auprès de Lily et jetons notre dévolu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 19:32

Sous l'effet du sucre modifiant mes sens et me dotant de tremblements soudains, nous allons tenter un jet moyen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 19:32

Le membre 'Zéphir Tramontane' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Espionnage' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Mar 1 Mai - 19:56

Le professeur semblait plutôt impressioné par ma caissette. Mais bon, quand on passait la plupart de ses journées et de ses nuits sur ses petites expériences, on avait le temps d'en produire comme à l'usine. Toutes avaient été testées par mon cobaye attitré: Anathème. Heureusment que c'était un chat, sinon il m'aurait réclamé une paye ou m'aurait déjà dénoncé aux autorités. Mais il était gentil mon Nana. Me perdant dans le fil de mes pensées, je m'éveillai à la question soufflée du docteur: à un centimètre de la truffe du chat auquel je gratouillais les moustaches.

- 781 ! Aïeuh. 780 ! Anathème s'était réinstallé sur le chapeau, vexé de l'arrêt des papouilles.

- Eh bien, ce n'est pas une passion à ce niveau. Tu as quoi comme couleurs: fushia, bleu, Café Mémé, Fond de thé du jeudi, Big-bang... En tirant d'un coup sec ça irai plus vite Alhazen. Fit-elle en rigolant pendant que le docteur lui prélevait des cheveux. Anathème sauta sur ses genous, tapant sa grosse tête contre le menton de Lily pour réclamer de l'attention. C'est dommage, les cheveux verts m'auraient permis un parfait camouflage dans les jardins de l'hopital. On vous attend ! Meuh oui qu'on les attends.

La dernière vision que j'eu de la verte fut la démonstration d'amour faite à mon chat. Qui n'avait pas l'air de déprécier. En tout cas, elle avait l'air de prendre tout avec beaucoup d'amusement, c'était chouette. On aura peut-être l'occasion de faire quelques expériences ensembles. Je suivis le docteur, hochant la tête à ses indications. Il n'y en avait qu'une dans les faits, pas bien difficile... sauf que j'avais pas vu le placard qu'il avait montré. Tant pis, ça devait être... celui-là ! Les étiquettes étaient illisibles ou alors mes yeux ne s'étaient toujours pas remis du taux de sucre de tout à l'heure. J'attrapai la bouteille, me rapprochant du professeur.

- La dedans ? Je commençai à verser, plus doucement que tout à l'heure. Je connaissais la soude, j'avais déjà manipulé ce produit... pourquoi qu'il était pas pareil celui-ci ? Mes lunettes de protection ! J'avais oublié les lunettes ! Je versai d'un coup, reposant la bouteille et placant les binocles au-dessus des autres. Maintenant ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 12 Mai - 16:35

Ce n'est qu'arrivé à hauteur de ma rouquine préférée (du moins, celle qui a pu être ma rouquine préférée par le passé, compte tenu du présent résultat) que je comprends ce qu'elle entendait un peu plus tôt ; il ne m'en faut pas davantage pour m'arrêter sur le seuil et béer de la bouche avant de psalmodier une quantité sans nombre d'excuses de toute sorte, de toute couleur et de tout poil. Meltem doit me rentrer dedans pour que je revienne à moi et décide enfin d'aller de l'avant et poursuivre le cours que je donne à ma nouvelle petite protégée : [list]« Bien. Donc, où en … ? Oui, bien sûr, le précipité. Il n'y a pas eu de précipité : rien ne s'est passé. Nous pouvons donc en déduire que les produits dont nous cherchions la présence sur les cheveux de Lily ne s'y trouvent pas, ou peut-être en bien faible quantité ; et donc que nous pouvons procéder à l'application de la teinture. » [/listt]Je me saisis, dans sa caissette, de la fiole dont le nom me semble le plus évocateur de ce que nous tenons à voir apparaître en place et lieu de ce vert chatoyant qui ne me semble pas, selon l'expérience que j'en ai, pour plaire à mon collègue médecin.
    « Nacarat passe-velours … c'est assez évocateur, et si c'est bien l'un des mélanges ou l'une des concoctions dont tu réserves l'usage aux cheveux … allons-y. »
L'enthousiasme qui s'empare de cette salle qui a été le toit de tant d'enrhumés et de boiteux la veille encore est de ceux qui réchauffent les cœurs plus que ne saurait jamais le faire le tabac ou la boisson ; nous nous appliquons, Meltem et moi, à ajouter quelques tracés au fond des pots où nous faisons la dilution de son véritable petit concentré. À chaque manipulation, je ne manque pas de lui rappeler matériel et normes de sécurité :
    « Gants – bien. Lunette – les quatre – bien. Masque – parfait. Blouse – oui. Allons-y. »
Et nous nous lançons, coiffeurs improvisés à l'occasion de cet état d'urgence déclaré ; nous prenons garde à ne pas brûler la petite Krov par inadvertance quand nous faisons couler l'eau chaude sur ses mèches irréelles ; j'ai mêlé une solution saponinée aux pigments que me présente la jeune fille que j'ai coiffée comme un panier d'osier, pour qu'ainsi notre mixte mousse et puisse porter de façon égale la couleur partout sur l'épaisse tignasse qui n'est pas sans rappeler les prés et pâturages de Lies. Nous sommes tout à notre tâche, tant et si bien que nous ne notons pas d'emblée le processus que nous venons d'enclencher ; nous soignons, bichonnons et nourrissons la fibre lisse et sage des cheveux de notre patiente de fortune sans trop faire attention aux corps étranges qui commencent à flotter dans la bassine, ni même aux corolles et aux pistils qui semblent s'échapper de bourgeons en pleine éclosion ici ou là sous nos doigts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 12 Mai - 18:18

On s'était rapidement remis à la tâche avec le docteur Rivail. Tout était plutôt simple en fait quand nos actions étaient guidées et soutenues par un professeur, expert en la matière qui plus est. C'était amusant en plus, on entendait encore Lily dorloter Anathème dans l'autre pièce. Il ne voudra certainement plus la laisser partir. Tout était opérationel: notre préparation et mon esprit qui se désembrumait progressivement afin de me laissait maîtresse de mes capacités cognitives. C'était agréable de pouvoir réfléchir sans que l'un de nos sens ne vienne attirer notre attention, nous laissant oublier tout autre chose. Une fois notre préparation terminée, monsieur Alhazen et moi retournions rejoindre la fée verte assise sur le haut tabouret, dos au broc d'eau chaude, un chat sur les genous. Elle affichait un sourire éternel et lumineux. Nous nous mîmes au boulot, toujours attentives aux conseils et recommandations du docteur, j'appliquai avec un soin tout particulier les consignes demandées.

- Je ne te connaissais pas des qualités de coiffeurs, Alhazen. Tu as déjà pensé à une reconversion ? De vrais doigts de fée.

- Alha-zen coiffure et cosmétiques.

- On tient quelque chose.

- Professeur Rivail... Je crois qu'on à un problème. De l'herbe sort de sa tête... attendez. Non, c'est un bouton de fleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 12 Mai - 18:48

Je tente de suivre le mouvement et de rire avec les deux petits bouts de femme pour ne pas causer d'affolement inutile et renchéris :
    « On pourrait même dire À la Zen … voilà qui ferait une excellente enseigne, mesdames ; vous avez le don pour les noms vendeurs. C'est très accrocheurs. »
Et la reconversion va sans nul doute possible suivre à aujourd'hui ; même si je retiens autant que je le puis de laisser percer ne fût-ce qu'une ombre de mon ressenti vis-à-vis du désastre au-devant duquel nous courrons tout prêts à l'accueillir à bras ouverts, je vois bien que rien de bon ne se profile plus désormais : la texture autrefois kératineuse que constituaient des cellules mortes a repris une vie toute végétale sous notre main … eh bien, verte, si je puis dire en l'occurrence ; depuis les bulbes qui viennent fleurir et puis éclore selon une poésie tout étrange sur l'entièreté de son cuir chevelu, Lily se voit jusqu'aux pointes métamorphosée en petite fée des jardins. Notre lutin botanique semble de porter comme un charme … mais avant de trop m'avancer et inspiré par l'ultime réplique de mon apprentie, j'interroge les aptitudes mentales de son aînée : agenouillé devant elle, je tiens trois doigts levés à sa hauteur et lui demande d'une voix très douce de les compter, puis de les suivre des yeux cependant que sous la mousse viennent percer une myriade de minuscules étoiles parfumées. Du jasmin.
    « Ne t'inquiète pas, Lily … je veux seulement savoir si toute cette verdure ne te sort pas vraiment de la tête … je serais rassuré si tout ça s'en tenait à l'épiderme ou au derme. Ou plutôt, si : inquiète-toi. Ce serait une réaction parfaitement saine qui ne serait pas pour me chagriner, présentement. Mais pas sur commande. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 12 Mai - 19:05

Quand le professeur s'apperçu des feuilles s'échappant de la tête de ma collègue de cours, il cessa immédiatement le shampoing que nous appliquions. Le rinçage pouvait bien attendre encore un peu. Lorsqu'il alla s'agenouiller auprès de Lily, je restai quelques instants en arrière, observant les effets du produits sur le cuir chevelu de mon amie. C'était impressionant. Je m'attendais à tout sauf à ça. Pourquoi je n'avais jamais eu l'idée de créer cela avant ? Surtout: comment ce faisait-il que cela ne me soit jamais arrivé avec toutes les expériences que je tentais sur ma personne. Il faudra que je revérifis l'ensemble des ingrédients composants le liquide que nous venions de lui appliquer. Il y avait quelque chose à tirer de tout cela. Une véritable mine d'or ou tout du moins un effet très sympathique à donner aux cheveux. Mais avant de m'affairer à cela, je décidai de me joindre aux vérifications de la santé de Lily, me postant debout à côté du docteur Rivail.

- Trois doigts et un Alhazen soucieux. Répondit-elle amusée et souriante au professeur. Sa tête commençait vraiment à être parsemée de fleurs, dont je ne pouvais encore pas déterminer avec précision la nature ni même la couleur finale. Tout va bien. Je ne sens absolument rien à vrai dire. Elle s'apprêta à toucher son crâne avant de se raviser et de rediriger son attention vers nous. Quel genre de fleurs sont-ce ? Je me demande si les graines en résultant seraient récupérables pour les replanter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Dim 13 Mai - 11:51

Un rire m'échappe ; il est un peu jaune, très nerveux, mais aux répliques curieuses et assurées que Lily a à me donner, je puis au moins être assuré d'une chose : c'est qu'elle est toujours la même. Du moins, mentalement. Une fois passée les premières surprises et inquiétudes (contre lesquelles Meltem semble immunisée de façon fort remarquable, bien assez pour s'attirer l'intérêt de quiconque posséderait quelques notions de psychologie ; le mien se porte davantage sur ses aptitudes en tant qu'alchimiste, bien heureusement), je lève les yeux vers les fleurs dont les pétales ont éclos en étoile tout autour du pistil et de ses étamines avant de les ramener à la jeune femme qui en est toute décorée.
    « Je suppose qu'il s'agît là de jasmin, une variété dont les teintes tendent généralement vers le blanc mais qui aurait été capable d'absorber les pigments contenus dans les fioles de ta camarade à la pousse … cela doit venir de sa double nature animale et végétale. »
J'observe plus près les minuscules plantes qui sont venues fleurir cette frimousse aux joues rondes et aux grands yeux.
    « Je doute qu'il soit très prudent d'en faire une culture : ce qu'on a là … est un organisme génétiquement modifié sans contrôle ni approbation scientifique. Songez à ce qu'ils pourrait advenir en espace ouvert s'il venait à pousser des jasmins – ou même d'autres fleurs qui seraient devenues compatibles à la reproduction – avec des particularités plus humaines. C'est contre-déontologique. Même si, sous contrôle continu, sous cloche … ce pourrait être quelque chose ! Un sujet digne d'une thèse et de subvention ! »
Du moins, si la nature véritable du support involontaire à cette découverte avait été connue de mes pairs. Mes ardeurs sont ainsi vite chassées pour le bien de la vie privée et du secret professionnel, balayée d'un soupir alors que je nettoie avec toute la délicatesse du monde la mousse qui perdure encore entre les mèches décidément bien malmenées de mon élève. Soudain traversé d'une intuition curieuse mais dont la formulation concrète le serait tout autant, je tente une question :
    « Lily, puis-je … comment dire ? Cueillir l'un de vos cheveux ? Je veillerais à tirer d'un coup sec, cette-fois ci. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Lun 14 Mai - 19:53

- Très exactement deux heures et trente-quatre minutes. Devant l'entrée, Mirage observait la montre sortie de sa poche d'un oeil amusé. Le temps qu'il vous aura fallu pour transformer le bâtiment en ruine. Ou alors il s'agit d'une nouvelle mode dont je n'ai pas encore eu vent. Rangeant cette dernière en prenant soin de correctement replier la chaine, il s'approcha des individus assemblés au fond de la pièce. Vous êtes dans un état déplorable. Pardonnez ma sincérité. Que diable avez-vous voulu tenter comme expérience ? La mousse disparaissait progressivement des cheveux de Lily laissant apparaitre quelque chose de... fort particulier. Faisant un pas supplémentaire dans se direction et se penchant au-dessus de la jeune femme, il ne pu retenir un soupire d'amusement avant de tourner un sourire railleur en direction de son collègue. Ca ne manque pas d'originalité, ma foi. Se retournant d'un geste vers Lily il n'attendit pas une seconde supplémentaire pour prélever de sa tignasse fleurie une des tiges encore borgeonante. Dans son geste, la tige céda, laissant échapper une mince mèche de cheveux roux qui, avant même de retomber, se tortilla légèrement avant de changer de couleur et de reprendre une forme florale. La fleur ne me semble pas plus étrange que n'importe quelle autre poussant en terre. Impressions ? Demanda-t-il sans quitter la plante des yeux.

- Je ne sens absolument rien. Mise à part une agréable odeur de jasmin.

- Tout est on ne peut plus normal. Ta tête en est couverte. Ajouta Meltem d'un ton ou perçait l'exitation de la découverte. Je veux la même chose. C'est juste trop giga-super-génial.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Jeu 17 Mai - 8:19

Si je ne savais pas la pétrification immédiate et spontanée impossible, je pense que j'aurais cru être devenu statue quand la voix grave et impassible d'un docteur que je croyais encore loin de mon atelier vient à passer celui-ci au crible. J'ai la main à hauteur des fleurs, mais sans les atteindre tout à fait ; mon cœur me donne l'impression désagréable d'avoir raté un battement ; et sous ma moustache, je dois tirer une figure de tous les diables, mais très sûrement tordante aux yeux du badaud lambda. Je n'arrive à rien répondre, ni même à balbutier aux questions qui me sont posées par le père qui m'a confié sa fille et que je lui rend dans un état … un état. Un état différent, certes, mais assez peu qualifiable. Et à l'entendre, c'est très probablement l'avis qu'il s'en est fait lui aussi. Je n'ai pas le temps de le retenir (j'ai toujours cette impression d'avoir été plongé dans une gangue de ciment et que celui-ci a fini de prendre) que le voilà déjà à tenter quelque cueillette sur le crâne de la jeune femme. Aussitôt extirpé de ma torpeur que nulle fatigue ne provoquait, je m'empresse de chercher une quelconque marque laissée sur le cuir chevelu de mon élève.

Rien.

Je soupire de soulagement, vois une grappe de fleurs se reformer à vue d’œil avec les cheveux ainsi libérés. Quel curieux phénomène … est-il temporaire ? J'hésite à poser cette question de vive voix en présence de mon collègue … cette erreur médicale (même si rendue médicale bien malgré moi) pourrait me coûter cher, très cher sachant comme la famille Krov est le joyau d'entre toutes les personnalités qui marquent aujourd'hui Dalentour. Je déglutis :
    « En vérité, docteur … les choses nous ont quelque peu échappé et … leur correction aussi. Meltem ? » appelé-je, « Quelle quantité de soude avez-vous employé ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Jeu 17 Mai - 18:11

- Ca m'a échappé, docteur Rivail... La jeune fille à la tignasse surnaturelle paraissait réfléchir, un doigt sur le menton et fixant le plafond, l'air absent. Une quantité.

- Toi qui aime jardiner, tu es servie, Lily. Alexander tenait toujours la fine fleur entre ses doigts, l'observant avec attention. A l'oeil, elle semble plus qu'en bonne santé. Ma foi, qu'en pensez-vous, Rivail ? Il passa la plante ceuillie quelques instants plus tôt à son collègue. La tête de ce dernier coupa court au sérieux du chirurgien qui ne pu empêcher un sourire railleur de s'afficher sur son visage. N'ayez crainte, mon ami. Les accidents arrivent et je doute que celui-ci déplaise à Elizabeth. Nous surveillerons cela de près, mais j'ai toutes les raisons de croire que rien de grave ne naitra de cette expérience originale. J'ai d'aillleurs mon idée sur le pourquoi d'une telle pousse. En si bonne santé qui plus est. Ajouta-t-il l'air songeur. Malheureusement, s'il s'avère que mes hypothèses soient justes, je suis aux regrets de vous annoncer que la perspective d'une chevelure plus fleurie qu'un jardin de printemps vous sera difficilement accessible, mademoiselle Tramontane.

- Fichtre. Je ne baisserai pas les bras. Prépare-toi Anathème, nous allons probablement passer plus de nuits blanches que jamais. S'exclama-t-elle en pointant son chat d'un doigt accusateur.

- Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est désormais plus viable pour vous de loger ici. Si cette poutre me paraissait déjà suspect avant mon départ, son angle actuel me conforte dans mon opinion. Inspectant la pièce du regard, Mirage termina la vue d'ensemble en s'arrêtant sur son pair. L'occasion n'était que trop belle, il n'allait certainement pas manquer de la saisir. Seriez-vous tenté par la perspective de rejoindre mes locaux, docteur Rivail ? Le temps nécessaire afin de reconstruire votre bâtiment ou de manière plus... durable ? L'un comme l'autre je puis vous fournir ce dont vous avez besoin, tant pour votre installation que pour vos recherches. Entre collègue, l'entre-aide est indispensale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 19 Mai - 15:48

La réponse que Zéphir me lance avec un détachement à toute épreuve, ce flegme si commun chez-elle, me vaut de me mordre la lèvre presque au sang … de son propre aveu, la responsabilité de l'état actuel de Lily pourrait lui échoir ; et en tant que mon élève, la faute me revient, puisqu'elle n'est pas, en tant qu'apprentie, supposée être au fait de toutes les ficelles et obligations qu'il nous faut suivre. Sa curiosité est, certes, une qualité que j'aimerais ne pas étouffer ; mais si elle s'amuse aux mêmes expérimentations sur les Hommes, les Elfes et autres potentiels concitoyens de la même manière qu'elle traiterait avec les chimères … je ne donne pas cher de notre nationalité dalentienne. La réaction terriblement calme du docteur n'est pas non plus pour me rassure : elle tranche avec une ostentation terrible avec la réaction qui aurait été de mise en pareille situation ; j'ai l'impression d'être au cœur d'une vaste farce dont je crains la chute. J'essaie de répondre, mais ne suis capable que d'ouvrir et de fermer la bouche avec l'air d'un poisson sorti de l'eau. On me pose le minuscule calice de pétales rouges au creux des paumes, sans plus de réaction de ma part ; c'est à peine si je parviens à laisser échapper un faible :
    « Oui, en parfaite santé, doct –, » suite à quoi je secoue la tête, « … vous pensez vraiment que ça ne présente aucun danger pour elle ? Il vaudrait peut-être mieux abriter sa tête jusqu'à l’hôpital … voire jusqu'à guérison complète. »
Un chat furieux détale sur mon chemin quand je m'en vais chercher … chercher quoi ? Je ne crois pas avoir de chapeau adapté … ! En fait, pas de chapeau du tout, puisque mes oreilles rendent leur port assez difficile. Je me retourne vers les Krov, qui ne paraissent pas moins détendus qu'à l'accoutumée ; ils le sont peut-être même davantage que certains jours. La scène est tout bonnement surréaliste. Et ce que j'en viens à répliquer de même :
    « Vous me direz, si un semblant de photosynthèse a été rendu possible ? Ou, du moins, si Mademoiselle Krov se sent moins l'obligation de s'alimenter ou en quantités moindres le temps que dureront ces effets secondaires ? »
Puisqu'ils découlent très probablement des morceaux de ce que nous avions tenté d'animer dans le laboratoire, certaines de ses composantes ont peut-être permis à Lily d'accéder à des capacités aussi curieuses que pratiques. Un coup d’œil jeté aux poutres désignées par mon collègue suffit à me changer les idées … et à porter ailleurs et mon inquiétude et ma honte. Oui, les lieux commencent à se décrépir de façon … dangereuse ; mais au-delà de leur valeur purement affective, je sais leur emplacement et leur indépendance précieux pour la plupart de mes clients.
    « C'est … c'est une proposition aussi surprenante qu'un choix délicat à prendre. Je ne sais pas si je puis malheureusement me permettre, en tant que médecin possédant déjà la confiance et la fidélité d'un certain nombre de patients réguliers, me permettre de me rendre à ce point dépendant d'un tiers … et ce du jour au lendemain. »
Meltem garde toujours son doigt tendu en direction du meuble fuit par sa terreur féline. Sa vue me pousse à ajouter :
    « Ces obligations concernent aussi mon apprentie : son contrat la lie à moi en tant qu'indépendant, non en tant que votre obligé, et moins encore en tant que votre employé. J'ai … des obligations envers toutes ces personnes ; des obligations contractuelles en plus de celles de sécurité, ce même si ces dernières s'avèrent mises à mal désormais. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Sam 19 Mai - 18:39

- Mises à mal, en effet. Son sourire s'effaça, le temps d'une dernière observation de l'espace. Je comprends tout à fait votre gêne. Le secret professionnel est l'un des points les plus essentiels à respecter dans notre métier. Ne sous-estimez pas mes qualités de médecin, ni l'importance que j'accorde à tout ce qui fait mention de la vie privée des patients, docteur Rivail. Je fais ce métier depuis bien trop longtemps pour que l'on en vienne à me rapeller les socles le composant. Se rapprochant de son collègue, il posa une main sur son épaule, retrouvant son air sympathique. Mais ce n'est pas une raison pour vous laisser vivre dans l'insalubrité. J'accorde trop d'importance à vos travaux et votre esprit pour vous laisser ainsi. La petite Tramontane revenait de l'étage, un beret dans les mains et s'approchant de la plantation composant la chevelure de Lily. Je ne vous force pas la main, mon ami. Simplement, il lui lâcha l'épaule, reculant au centre de la pièce, soyez assuré que, si vous répondez par l'affirmative, je saurai me montrer discret. Plusieurs locaux sont disponibles, pour ma part, je reste majoritairement à Central pour les opérations les plus importantes et les cas les plus sévèrement atteints. Je pourrais vous placer dans l'établissement situé quelques rues plus bas, davantage dans le domaine public. Votre local, votre élève, vos chambre, tout à disposition dans la plus parfaite autonomie. Pas de contraintes ni une quelconque dépendance à ma personne. Il lâcha un soupir d'ou perçait un certain amusement. Au moins le temps de reconstruire votre maison. Je gage que cet endroit doit avoir une valeur sentimentale à vos yeux. Laissez-moi vous aider, comme vous aidez à la formation d'Elizabeth. Il ne s'agit que d'un juste retour des choses. Simple question d'amiter et de confiance.

- Anathème.

- Pardon ?

- Mon chat.

- Tant qu'il ne dérange en rien les déplacements des médecins, il ne devrait y avoir aucun soucis concernant sa présence. Beau travail pour le chapeau, mademoiselle Tramontane.

- Merci, habitude.

Trois paires d'yeux se tournèrent en même temps vers Rivail. Le choix est à vous quand le mien est fait depuis longtemps, cher collègue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Dim 20 Mai - 18:08

Alexander voit bien que je suis acculé : force est de constater que le champ des alternatives n'est pas aussi vaste que ce que j'aurais pu souhaiter. Il ne faut pas plus d'un coup d’œil au décor pour comprendre qu'en dehors de cette trop généreuse proposition … je n'ai d'autre choix que de mettre la clef sous la porte, ce qui serait pour mes contrats et moi-même moins désirable encore que de devoir répondre d'un supérieur. Ma première surprise passée, je peux saisir mes options avec plus de calme, celui qui sied bien davantage à une personne de ma profession ; je n'ai pas besoin de plus de débats intérieurs. Toutefois, je vais devoir éprouver encore un peu la patience de mon collègue : ma tranquillité retrouvée, je parviens enfin à assembler quelques idées plus claires concernant cette pauvre jeune fille dont la tête est toute couverte de gracieux petits échecs peut-être plus graves qu'il n'y paraît :
    « Pour les fleurs, compte tenu de la quasi absence d'organes permettant la fabrication de chlorophylle, attendez jusque ce soir ou demain sans plus y toucher ; si d'ici là elles ne sont pas tombées sans repousser, il faudra peut-être avoir recours à un second procédé alchimique pour dissocier les cheveux des chairs semées par notre chimère … bien entendu, et pour éviter de trop abuser de votre confiance, je tiendrai Meltem dans un rôle d'assistanat pour lui faire apprendre par observation. Je suppose que nous serons mieux préparés quand nous œuvrerons dans les locaux que vous nous prêterez, » finis-je par glisser sans trop oser regarder le Docteur Krov.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphir Tramontane
Danger public
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Lun 21 Mai - 7:59

- Une... chimère ? Tentant encore de faire entrer les dernières fleurs dans le beret, Je prenait seulement conscience de ce qu'était, maintenant, ma collègue. Et à quel point j'avais bourdé. Le docteur Rivail allait-il changer d'avis me concernant ? Parce que... dans les faits... j'avais grave adoré l'expérience. Et le monsieur tout en noir qui multipliait les mimiques bizarres. Si j'avais bien suivi la conversation, il était aussi médecin, il possédait un hôpital, ah... non, pardon: des hopitaux. Non ! C'est pas possible ! Vous êtes le monsieur-mort-mais-pas-tout-à-fait qui soigne l'empereur Childéric ?!

- Pas tout à fait, ce dernier et décédé depuis plus d'un siècle. Mais je m'occupe effectivement de Luthien Liedor. J'attrapai un bout de papier et un stylo, les bradissant sous son nez, après une course éffrainée ou la queue d'Anathème croisa mon pied, affichant un sourire partant d'une oreille pour rejoindre l'autre.

- Pour mémé. Mais faites genre on est encore à Childéric: la valeur en sera augmentée. J'esquissai un pas de côté, fardant exactement la même position, afin de laisser Anathème finir son attaque droit dans le mur. Valeur marchande.

- Charmante. Il me passa juste à côté, me laissant les bras en l'air et me tapotant la tête au passage. Ne vous inquiétez pas concernant Elizabeth, on surveillera l'avancement une fois rentré. Je me retournai juste à temps pour voir le monsieur se rapprocher de Lily tout en essuyant ses mains dans un mouchoir qu'il rangea dans sa poche. Ma camarade se leva de son tabouret et son air sympathique m'invita à la rejoindre. Si un quelconque problème devait survenir, ne doutez pas que je vous ferai mander le plus promptement possible. Y'avait un truc très subtil et bizarre dans son ton, sûrement de l'amusement. J'aimais pas trop ce monsieur mais mon chat pensait autrement apparemment. Ce sera uniquement que le temps nécessaire pour terminer les travaux, docteur Rivail. Je ne me permettrais pas de forcer vos choix. Néanmoins l'ensemble des locaux m'appartenant sont désormais à votre entière disposition. Il faudra cependant que je vous fasse faire une clé ainsi qu'une carte pour passer les portes de certains laboratoires. La, il avait un air on ne peut plus professionnel.

- On déménage encore, Professeur Rivail ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/04/2017

MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   Jeu 24 Mai - 18:24

Les yeux de la petite aspirante bondissent de moi à la jeune initiée qui s'est par nos mains retrouvée toute fleurie et plus décorée que la devanture du Palais. Je ne sais pas si l'expression qui court sur ses traits relève du regret ou de l'angoisse ; l'un ou l'autre, ils se mêlent d'un extatisme sauvage dont l'éclat pétille tant dans ses yeux que le reste de ses mouvements : malgré les ratés, voire même les fautes soulevées et reconnues, je ne pense pas prendre trop de risque à affirmer que cette première leçon n'en a pas moins plu à la miraude. Si la déontologie a fini par faire partie de moi et de mes habitudes, cet épisode m'enseigne qu'elle reste un sujet qu'on ne tient pas du ciel mais dont on forge la connaissance par le biais d'un apprentissage … et ce comme toute chose. Je suis bien heureux d'ailleurs de n'avoir pas plus de dégâts à réparer ; content, donc, d'être tombé sur Lily plutôt qu'une autre moins transigeante. Mais Zéphir a toute l'énergie et le temps pour apprendre.

Rasséréné par la conclusion de cette affaire et la tournure qu'ont prise les événements, je ne parviens pas à me retenir de rire quand j'entends ce sur quoi portent les insistances de mon initiée en devenir.
    « Chère Meltem, j'ai pu enterrer le Saint Childéric mais je crois que personne n'aurait pu le soigner à l'époque. »
Et oui, nous allions devoir déménager … encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liaison extra-scolaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liaison extra-scolaire
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: