Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chien des Baskerville

Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Le chien des Baskerville   Dim 18 Mar - 16:19

Après réception du petit mot du nabot, la seule qui m'était venue à l'esprit fut: "Bon... t'as 20 minutes pour arriver au Grand Large sous peine de voir ta réputation en pâtir". J'étais donc à la fameuse Taverne à 20h pétante à attendre l'autre andouille qui me voulait je ne sais quoi. Surement en rapport avec la Krova. Il avait toujours cet air de chien-chien devant un os à moelle quand il flairait quelque chose de louche. Bref, j'étais sur mon tabouret habituel, une bonne pinte à la main. Cette dernière parfaitement méritée après la dure journée que je venais de passer. J'avais signé mon arrêt de mort en criant sur le vieux. Il ne disait rien, c'était le pire. Ca me donnait l'impression d'avoir 5 ans et de me faire engueuler par mon père. Sauf qu'il l'était pas, mon père. Quelle idée. Je regardais ma bière: j'avais l'alcool philosophique moi maintenant ? Berk. Je bus une nouvelle gorgée: ah... non... ça allait mieux. Eheh.

- Encore la Erv ?

Le patron me fixait tout en lavant un verre à l'aide d'un vieux chiffon. Qu'est-ce qu'il voulait dire par "Encore la" ? Pour "Erv" ça ne faisait aucun doute. Je savais encore mon nom. Je crois. Oui. Je tapotai ma poche et ressorti le mot de Dante. En le relisant je crois bien que j'ai dû inventer une nouvelle teinte de blanc. Ni une ni deux, je fis voler une pièce sur le comptoir et me mis à courir comme un dératé dans les rues de Duhr: direction place des Empereurs.

- Abruti de mes deux... va apprendre à lire gros...

J'arrivai finalement, moins frais qu'éspéré et une légère nausée commançant à arriver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Lun 19 Mar - 16:44

Vous n'avez aucune idée de ce qu'est la véritable attente si vous n'avez pas eu à ressasser l'entièreté de votre journée pendant les heures qui vous séparent des réponses tant désirées : c'est comme avoir un chien truffier qui vous fourrage entre les racines sans trouver l'origine si appétissante de cette odeur entêtante. Je me surprends plusieurs fois à mâchonner ma médaille ou une mèche de cheveux alors que je bats le pavé et fixe le cadran à l'en user. De vieilles manies me reviennent, sans que je sache trop pourquoi d'ailleurs. « Qu'est-ce qu'il branle, là, ce con de merde … ? » Je suis en colère, sans raison particulière, finalement. J'ai l'impression que tout est trop bruyant, que les trois pèlerins qui se sont arrêtés devant le palais impérial se foutent royalement de ma gueule. Il est tard, très tard … je dois prendre le temps de respirer … me calmer … la lune vient jouer avec mes nerfs, la saleté. Je me suis mis dans une belle merde, pour Lily : j'avais deux neurones, quand j'ai écris cette saloperie de mot à Erv ? Respire, Dante. Les gens sont gentils, pleins d'amour, et tu vas parler à ton fantasme de jeunesse sous un superbe ciel au crépuscule qui t'es à peu près aussi agréable que de te faire peler le jonc avec un économiseur rouillé. On se rassure comme on peut, mon bichon. Je l'entends, le sens, l'appelle avant même de le voir. L'humidité des canaux qui courent sous la place alourdit l'arôme si particulier qui fait Erwin ; ne me faites pas remarquer que j'ai réussi à me tromper dessus aujourd'hui, sinon va y avoir des taloches qui se perdent. « Erv, tes miches. Ici. Maintenant. » J'essaie, vraiment : mais la douceur n'est pas vraiment mon fort, à cette heure. Ça ne m'a pas l'air de mieux marcher avec des phrases courtes non plus. Je le regarde dans les yeux, préférant ajouter « S'il te plaît » avec un peu de détresse pour ne pas m'en prendre une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Mar 20 Mar - 17:48

J'arrivais enfin à destination. Regard à gauche... personne. A droite... Personne. Non... Pitiez, non. Me dites pas qu'il avait pas attendu l'autre trous du cul. Et la, j'entendis quelqu'un m'appeller. Quel débile, j'avais vraiment zéro neurone quand j'avais bu. Je fis une rotation à 90 degrès: il était simplement derrière moi. Je crois n'avoir jamais été aussi content de le voir: ma réputation était sauvée ! Par contre, niveau acceuil, faudrait qu'il pense à réviser ses manière le p'tiot.

- Mal lu le mot. Je me dirigeai vers lui, toujours légèrement nauséeux. Tu crois pas qu'on s'est suffisamment croisé pour aujourd'hui ? Franchement ça pouvait pas attendre. Tu peux pas imaginer la journée de merde que j'ai passé, nabot. Face à lui, son énervement me rappela le mien. Je croisai les bras et avec toute la simplicité du monde, le toisai de toute ma hauteur, l'air moqueur. A moins que la princesse soit préssée de faire sa teinture ? Grouille toi, ton maquillage coule et j'ai pas toute la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Jeu 22 Mar - 13:57

[Let's start the battle!]

C'est à peine si je sens ma main partir vers la gorge de ce crétin fini pour en saisir ce qui s'approche plus d'un mouchoir usagé que d'un col de chemise ; je n'ai aucun mérite : face à un mercenaire imbibé comme l'est maintenant Erwin, l'univers tout entier paraît passer de la valse à la gigue. J'abaisse sa trogne de poivrot des vingt centimètres qui l'éloignent de mon niveau, le tiens à hauteur d'haleine, me dis au passage que c'était une très mauvaise idée puisqu'il parvient à me soûler rien qu'à l'odeur, et lui siffle avec tout le venin que je peux cracher :
    « Cinq. Minutes. Cinq minutes, c'est tout ce que je te demande. Cinq. Putain. De minutes. Où tu serais sérieux. Pour une fois, une seule dans ton existence, » de l'autre main, je lui écrase les joues, histoire qu'il me regarde bien en face, « écoute-moi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Jeu 22 Mar - 18:24

J'avais déjà la gerbe que le demi-nain commença à s'emballer à la fin de ma phrase, m'attrapant par le col de la chemise et me faisant l'honneur de sentir de près son parfum de catin. Je crois que la, alcool ou non, je sais pas ce qu'il voulait mais il allait en avoir pour son matricule l'enfoiré.

- Je t'ai donné l'occasion d'avoir tes putains de 5 minutes. Il m'écrasa la face comme si il s'agissait d'un vieux sachet de pruneaux. Quoi ? Qu'est-ce que tu dis ? Viens me le dire de plus près. Ni une ni deux, je tentai de lui asséner un coup de tête, profitant de ce qu'il soit déjà à ma hauteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Jeu 22 Mar - 18:40

Il fallut qu'Erwin vînt jouer de son équilibre déjà précaire pour entamer les hostilités avec Dante, sans pour autant en manquer une quand il s'agissait de glisser de ci, de là un de ces doubles sens dont il avait toujours eu le secret. Les dés viennent ici décider de si Dante allait ou non avoir la finesse nécessaire pour esquiver la si terrible et menaçante attaque d'un ivrogne beurré comme un coing prêt à se faire frire... c'est bien ce qui se dit, n'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Jeu 22 Mar - 18:40

Le membre 'Dante Ghiaccio' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Ven 23 Mar - 20:10

Il m'en ferait presque venir les larmes aux yeux ; en tout cas, ils me piquent à force de les exposer à un tel taux d'alcoolémie. J'ai conduit des gens au poste pour moins que ça, ce même si je ne suis pas supposé faire ça d'ordinaire ; ce qui fait que, quand je le vois balancer piteusement vers l'avant, je reconnais cette technique comme celle qu'emploient habituellement les hommes proches du coma éthylique pour défendre ce qu'il reste de leur honneur contre le malheureux agent chargé de faire disparaître ce genre d'énergumène là où le chaland moyen ne risque pas de se retrouver incommodé ni par l'image, ni par l'odeur. Au fond du canal, par exemple. J'esquisse un pas de côté pendant que monsieur oublie que je lui pétrissais encore les joues et donc que son mouvement brusque me le fais maintenant tenir par la barbe. Interdit, un peu pantois avant de le lâcher, je dois maintenant me retenir de rire devant le triste spectacle qu'il m'offre. « Erv … ça va, le yoga ? » Puis, aux badauds qui nous observent un peu plus loin, leur montrant le tatouage à mon bras : « ça va, circulez : rien à voir ici. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 15:50

Loupé. Mais de peu ! Laissez moi le croire, s'il vous plait. Je me relevai t'en bien que mal, surtout mal. Très vraiment pas bien du tout, même. J'acquiescai en réponse à la question de Dante avant de le pousser d'un bras et, d'une démarche bancale, d'aller rendre aux égoûts ce qui aurait dû leur revenir un peu plus tard. Une fois terminé, je posai mon séant sur le sol et me passai une main sur le visage.

- Ca va mieux, je me frottai les yeux, désolé vieux. Mauvaise habitude. Je posai ma tête fatiguée sur mes genous. Tu voulais savoir quoi ? J'irai me pieuter après, pour le moment, il m'avait évité de me mettre encore plus en spectacle, je lui en devais bien une.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 17:30

Ce n'est pas le champ des oiseaux, auquel il me donne droit (ou alors un oiseau en bien mauvais état et d'une espèce que je ne connais pas), mais à mes oreilles, c'est à peu de chose près la même chose sachant comme il va me revenir plus buvable. Façon de parler. Une fois qu'il a fini de parler aux ruisselets qui conduisent aux égouts, je m'assieds près de mon vieil ami tout pataud, tout barbouillé qui m'invite à discuter avec lui de ce qui m'inquiète. Je lui tapote le dos, m'accoude à ce petit tas de chiffons en bazar et à l'alcool triste et commence à lui confier quelques doutes, sans plus de transition :
    « La chère petite protégée de Krov n'est pas humaine. Je ne sais pas ce qu'est Lily : rien de ce que je connais en tout cas. »
Je glisse un regard plus que scrutateur à mon bon frère de pinte, histoire de voir s'il est toujours aussi mauvais dans ses jeux de bluff que derrière ses cartes :
    « Est-ce que c'est une histoire qui te dit quelque chose, Erv ? »
Je joue un peu avec cette écharpe tout élimée qu'il ne s'est jamais décidé à jeter, ni même peut-être à faire reprisé, très tenté de l'étrangler avec s'il ne daignait pas éviter de me prendre pour un idiot dans les instants qui devaient suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 18:18

Ne soulève pas la tête Erv. Toujours entre mes deux genous pendant, que Dante s'amusait avec mon écharpe, je crois que mon visage n'avait jamais dû atteindre cette teinte de blanc. Encore un reccord battu. Je devrais me reconvertir artiste avec toutes les palettes de couleurs que je parvenais à créer. N'empêche que sa questio m'avait coupé le souffle et écarquiller les yeux à me les faire tomber dans le caniveau avec le reste de mes tripes.

- Oh, putain le con... mais le con... je suis pas le seul à avoir trop bu ce soir on dirait. Pas mal le rattrapage. Qu'est-ce que cette "théorie du complot" encore ? Tu vas pas commencer à douter de la petite maintenant quand même ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 18:39

Mes doigts près de sa nuque que je m'amusais à entortiller autour de quelques mèches rebelles finissent de leur saisir les racines sans ramener la tête du mercenaire vers l'arrière quand il se dégrise d'un seul bloc et sous mon nez pour se trouver des excuses à l'emporte-pièce ; je me penche à son oreille, l'empêche seulement de filer à la dalentienne :
    « Erwin, Erwin, Erwin, » soupiré-je sur un air profondément navré et doucereux ; « je te connais par cœur, à force de t'entendre me donner des leçons. Mon pauvre petit vieux. Tu veux quand-même pas que j'aille poser ces jolies questions à ton patron, quand-même ? »
Je lui tapote la joue, avec un de ces sourires dont je suis le seul à avoir le secret : bien trop larges pour être tout à fait rassurants. Je m'étire tranquillement, pose ma tête sur le dos voûté du guerrier pour regarder le ciel prendre ses tons nocturnes.
    « C'est un coup que tu ne peux pas me faire à l'envers, Erv : ma source est sûre. Et je sais … je sens que c'est quelque chose que le vieux sec tient à cacher plus que tout au monde ; je voudrais seulement être sûr de ce que c'est. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 18:46

- Oh. Bah... je lui fis mon plus beau sourire. Va voir le patron si ta "source est si sûre". J'aimerai bien la connaitre celle-la. En vérité, si il allait voir Krov, j'étais fait comme un rat. Comment il avait pu savoir pour Lily ? Non... il ne savait rien, voilà pourquoi j'étais assis la à me faire menacer par mon ancien élève.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:04

« Erwin, mon petit » murmuré-je comme son angoisse devient palpable, avant de me faire terriblement carnassier « Je sens ta peur aussi. » Plus narquois, je le bouscule un peu, croise le jambes devant moi pendant que je regarde le ciel dont le velours sombre se mouchette de minuscules perles blanches. « Parle. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:09

Je déglutis... Une petite goutte de sueur perlant sur mon front. Ecorché vif... cela serait tellement plus agréable actuellement. Pas d'autre choix. Je pensais, après test discret des muscles de mes jambes, être en mesure de me barer au plus vite.

- Ok, ok... Je bondis sur mes jambes, près à entamer une course folle, VA TE FAIRE FOUTRE ! PLUTOT CREVER !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:17

Il se détend comme un ressort : encore un peu et je finis debout sans même avoir eu le souvenir d'user de mes jambes. Qu'il n'aille pas croire que j'irai lui laisser si facilement l'occasion de se beurrer en cachette au Grand Large et dans mon dos : je me jette sur le fuyard, sans qu'aucune pitié ne retienne mon geste. Je compte sur son ébriété pour que la situation tourne à mon plein et complet avantage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:20

Jet difficile:
1- Je fuis, couillon. Ahah !
2- Lâche moi le mollet, andouille !
3- Etalé comme une crêpe... j'suis fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:20

Le membre 'Erwin Krieger' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 19:36

Cette réalité voulu que je me saisisse du couard et le plaque à terre, de tout son long et en travers du ruisselet. À demi allongé sur l'énergumène, un genou bien calé dans le creux de ses reins, ma main à retrouvé le chemin vers ses racines et me voici à claquer la langue devant ses caprices. « Alors, de deux choses l'une, Erv : quand tu tentes une fuite brutale comme celle que tu viens de me faire, pense d'abord à m'en coller une bonne juste avant ; ensuite … sincèrement, » m'adoucis-je, « reconnais à Krov qu'il soigne mieux ses sorties que toi. » La fatigue me retombe comme une chape de plomb sur le coin du mufle ; c'est triste à dire, mais j'allais devoir écourter quelque peu cette fort sympathique prise de pouvoir pourtant très à mon goût : je me remets à hauteur d'haleine du soldat émérite qui a fait mon entraînement et beaucoup de mes jours passés, et que je tiens en cet instant à ma merci ; je suis pourtant toujours sur la même lancée de voix douce quand je demande, plus pour la forme que par inquiétude véritable : « Donc ? Ce pavé, tu l'as assez goûté ? Ou peut-être que tu en reveux un peu. Je peux aussi te faire mouiller un brin la chemise. Ou bien tu acceptes de mûrir un peu, de comprendre que ce soir n'est pas ton soir, et de me donner au moins un semblant de piste à ce sujet. Le choix est tien. » Ou peu s'en faut quand un petit homme blond nous marche dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 20:02

Je soupirai.

- Ecoute, Dante. Je peux rien te dire. Je sais pas qui est ta source mais si tu pouvais me l'indiquer ça serait vraiment sympa de ta part. Pas pour moi: mais pour notre amie commune. Autre indication ? Ok: elle est, était et reste celle que tu as toujours connu. Je m'arrêtai, songeur et le regardai dans le blanc des yeux. Cette position était particulièrement inconfortable. Dante, s'il te plait, n'embête pas Lily avec ça. Ou avec délicatesse. Mais surtout... n'en parle pas à Krov. Tu peux te relever maintenant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 20:16

Je grogne, m'assieds là où je tenais mon genoux plus tôt ; je reste songeur un instant devant cette réponse pour le moins partielle, si ce n'est principalement constituée de néant. Je sais au moins être sur une piste que n'aura pas inventé mon flair cette foi-ci. Je cesse un peu d'être bougon, ébouriffe un rien cette sale trogne qui lèche encore le sol avant de me relever. Je l'époussette au passage.
    « Navré de t'avoir forcé la main : j'avais besoin de savoir si je n'étais pas sur la sente d'une chimère – façon de parler, » et de lui sourire tout goguenard : « du coup, te voilà devenu ma source principale, Erv. De nous-deux, je pense que le plus habile aux cartes a changé. »
Avoir le séant d'un ami collé sur la colonne n'a pas dû être à son avantage non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   Sam 24 Mar - 20:19

- Je te hais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chien des Baskerville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chien des Baskerville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: