Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au travail !

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayame
Fille des araignées
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Au travail !   Ven 2 Mar - 5:42

Ayame ne pensait retourner aussi vite chez elle mais une rencontre fortuite en avait décidé autrement. Son véhicule parcourait le désert et brillait sous le soleil couchant. Le retour était beaucoup plus lent car Hershel, l'Ange qui l'accompagnait, volait au-dessus d'elle et avait besoin de faire des pauses. La Yorii craignait d'être arrêtée par des ailés mais elle oubliait que les étrangers se perdaient facilement dans Eanor.

La nuit finit par tomber et les premières maisons apparurent à l'horizon. Ayame le déclara aussitôt à Hershel. Nuka, qui n'avait pas bougé de tout le trajet, grimpa sur sa carapace et regarda la ville s'approcher. Le véhicule ralentit et s'arrêta. Le moteur tournait encore.

- Enfin arrivés ! Bien sûr, vous savez que vous devez cacher votre nature angélique. Ma famille est bien trop curieuse et risquerait de demander à voir vos ailes. Les Yoriis ne connaissent très peu de choses sur les Déchus et vous prendraient pour un ennemi. Disons que vous êtes un humain égaré dans le désert, ça vous va ?

De grandes murailles cernaient la ville d'Elunawa. Seule une arche où étaient représentés les mythes du désert laissait passer habitants et visiteurs. On pouvait y voir des guerriers yoriis et des monstres antiques gravés sur ses colonnes.

- Je doute que mes proches soient couchés à cette heure-là. Soyons prudents.

De son côté, elle avait inventé un mensonge concernant son absence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t162-ayame
Hershel Mendrion
Archange / déchu
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Au travail !   Ven 9 Mar - 14:46

Malgré tous les efforts pour rester calme, Hershel sentait la nervosité le gagner. Après plus d’un siècle d’exil, il allait enfin goûter à ce qui se rapprochait le plus d’une vie normale. Filant dans les airs à plusieurs kilomètres d’altitudes, l’ange dérivait telle une étoile filante. Comme à son habitude, Hershel s'assurait de ne jamais prendre une voix directe et préférait décrire des boucles ou du moins des trajectoires chaotiques. La routine était sûrement le pire ennemi d’un exilé et la prévisibilité, un danger mortel. De son regard perçant, l’ancien archange ne perdait pas de vue le véhicule d’Ayame qui étincelait dans l’étendu morne du désert. Afin de la rassurer, la créature ailée prenait soin de régulièrement se poser sur la terre ferme. Il ne restait cependant jamais très longtemps et très vite il se trouvait à reprendre son envol vers les cieux.

Alors que la nuit tombait, Hershel aperçut au loin une vaste ville ceinturé par une épaisse muraille d’argile et de pierre. Au fur et à mesure que le soleil plongeait dans l’horizon et que l’obscurité de la nuit déployait son ombre sur le désert, des boules lumineuses jaillirent un peu partout dans la ville. Comprenant qu’il ne pourrait pas rentrer dans la cité en jaillissant de nulle part, l’ange piqua vers le sol et alla se poser tranquillement à quelque centaine de mètres d’une entrée principale. Ayame la rejoint très vite et lui expliqua qu’il fallait mieux cacher sa nature. Hershel ne voyait pas d’objections; de nature discrète, il n’aimait jamais attirer l’attention dans une communauté étrangère. Pliant ses ailes dans son kimono, le déchu dépoussiéra ses habits puis se mit en marche vers l’entrée de la ville, accompagnée de la Yorii qui conduisait toujours son étrange véhicule mécanique. Une arche haute d’une dizaine de mètre donnait sur l’avenue principale d’Elunawa, la grande cité des Yorii. De riches sculptures et des peintures antiques décoraient l’intérieur de l’arche, lui conférant une dimension mystique. A l’intérieur de la ville, les habitants allaient et venaient dans les différentes artères qui serpentaient. Il y avait quelque chose de rustique et traditionnelle au sein de cette société mais Elunawa dégageait malgré tout un charme. Passionné de civilisations étrangères, Hershel prit bien soin de détailler chaque recoin de la cité, appréciant tous les petits recoins insolites qu’offrait ce décors exotique.

Ayame conduisit le visiteur à travers un dédale de ruelles étroites mais bien éclairés. La chaussée était pavée de larges dalles circulaires. Des échoppes taillées dans la roche se succédaient, offrant chacun leur propre marchandise. Hershel remarqua que des sortes de voiles en soie recouvraient l’entrée de nombreuses habitations. Était-ce lié à leurs croyances ? Difficile à l’affirmer mais malgré ses questions et sa curiosité, l’ange préféra rester silencieux comme à son habitude.

Arrivés à destination, Ayame ouvrit la porte et l’invita à la suivre. Hershel rentra d’un pas serein et assuré et immédiatement il remarqua le regard éberlué d’une fratrie de Yorii qui préparaient visiblement le repas. Taquin dans l’âme, l’ange ne put retenir un sourire:

Bonsoir tout le monde, dit donc, l’odeur est délicieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Fille des araignées
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Re: Au travail !   Ven 9 Mar - 16:00

- Attention à la tête, le prévint Ayame.

Heureusement, elle avait pensé aux entrées qui étaient petites pour les étrangers comme Hershel. Les maisons étaient adaptées aux Yoriis alors que beaucoup d'établissements publics possédaient des portes plus hautes pour les marchands venus d'autres contrées, les auberges, surtout. Quant à l'intérieur du manoir, il laissait suffisamment de place à l'Ange. Les beaux-parents d'Ayame, Asano et Arima, s'étonnèrent de voir une si grande personne entrer chez eux. Les serviteurs arrêtèrent leurs activités, troublés. Il était rare d'avoir un étranger, ici.

- Bonsoir, tout le monde ! s'exclama Ayame, un peu embarrassée, j'ai ramené un invité, ça ne vous dérange pas, j'espère ?

Ses parents Oka et Imai étaient présents, ainsi que deux de ses sœurs. Plus jeunes qu'Ayame, elles ne cachaient pas leur fascination devant Hershel. Arima brisa ce silence gênant avec sa bonne humeur coutumière :

- Ayame ! Quel plaisir de te revoir !
- De même, Arima.
- Tu as l'air épuisée ! Qu'est-ce que tu as fait ? On ne t'a pas vue de la journée !
- Euh... rien de spécial. Je me promenais aux alentours pour chercher quelques plantes pour entretenir mes machines.

Un mensonge stupide... Ayame avait honte de prendre sa belle-mère pour une imbécile et de profiter ainsi de l'ignorance de sa famille. Elle craignait qu'on ne le découvre mais Arima sourit et haussa les épaules d'un air détaché.

- Peu importe, tu dois être affamée. Ton ami peut rester manger.
- Ah... c'est gentil mais on doit vraiment régler quelque chose. On se servira et...
- Non, tu vas rester, enfin ! Ta famille espérait te voir !

Ayame n'insista pas et soupira d'un air désolé en direction d'Hershel. Elle craignait qu'on les bombarde de questions. L'Ange allait y passer mais elle savait qu'il s'en sortirait. De plus, il avait le soutien de la jeune Yorii.

Une fois les plats posés, Ayame s'installa à côté de sa sœur, Yura, qui n'avait pas quitté l'étranger des yeux. Elle saisit un plat sur lequel de grosses fourmis formaient une corolle et en prit trois. Puis, elle attrapa un autre avec des brochettes de cigales. Comme elle doutait que les Anges appréciaient les insectes, elle saisit des figues qu'elle posa entre elle et Hershel. Quand la famille eut fini de se servir, elle se souhaita un bon appétit et Ayame saisit rapidement une première fourmi entre ses baguettes.

Le repas commença dans le calme jusqu'à ce que son père demande :

- Qu'est-ce que tu mijotes, Ayame ? Tu vas lui montrer ton atelier ? D'ailleurs, tu l'as trouvé dans le désert ?
- Oui, c'est ça, répondit précipitamment sa fille, un peu agacée par sa curiosité propre à lui-même.
- Eanor est terriblement dangereux pour des étrangers, vous avez de la chance qu'elle soit venue vers vous.

Imai sourit et Ayame tenta de cacher sa nervosité. Elle mangea vite et espérait terminer son assiette avant d'entendre les questions intrusives.

- Quel est votre nom ? demanda Imai à l'adresse d'Hershel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t162-ayame
Hershel Mendrion
Archange / déchu
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/02/2018

MessageSujet: Re: Au travail !   Mer 28 Mar - 12:39

La moindre des choses qu’on puisse dire, c’est que la famille d’Ayame paraissait tout simplement stupéfaite. Habitué à ces réactions, Hershel attendit que la Yorii s’expliquent avec les siens. Même s’il fixait vaguement un mur devant lui, l’ange savait que les regards étaient braqués sur lui. Il fut par la suite convenu qu’Ayame et lui allaient dîner avec l’ensemble de la famille. Bien qu’il s’attendait à ce genre de passages, le déchu commençait à s’impatienter. Voulant éviter de paraître ingrat ou incorrect, Hershel s’attacha à rester agréable.

Jouant machinalement avec ses couverts, l’ange fut rassuré du silence qui s’installait. Le calme lui plaisait beaucoup, surtout dans les environnements étrangers. Puis vint le moment des questions, notamment sur son nom.

On me surnomme Shel. Votre fille a accepté de me confectionner un outil qui m’est important.


D’autres questions suivirent mais concernaient des banalités. Hershel répondait par des généralités convenues sur son ton le plus agréable. Il ne voulait pas apparaître importun ou indésirable. Lorsque le dîner se termina, Ayame le dirigea vers son immense atelier. Une fois de plus, l’ancien archange ne pu s’empêcher d’être fasciné par le spectacle qu’il pouvait contempler. On y trouver des outils suspendus,  toutes sortes de conduits métalliques, de machines complexes et de matériaux divers.

Sans perdre te temps, Hershel déposa son sac à ses pieds et en extirpa son imposante cuirasse d’acier. Après en avoir réuni les pièces, il tendit le tout à Ayame en lui donnant des explications.

Je ne sais pas comment vous comptez concevoir l’appareil, mais ce serait bien qu’il puisse être compatible avec mon équipement. Je serai amené à la porter souvent.

Se souvenant alors de son marché, l’ange se tourna vers la Yorii et posa une question qui lui semblait importante.

Oh fait, quelle est votre demande ? En quoi puis-je vous être utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayame
Fille des araignées
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Re: Au travail !   Mer 4 Avr - 16:51

La famille d'Ayame savait se tenir correctement face aux étrangers et posait des questions simples. Ce qu'il faisait avec elle, de quoi avait-il besoin, d'où venait-il et enfin, quel était son nom. Perdue dans ses futurs schémas, Ayame leva subitement la tête quand l'Ange répondit à cette question. Il donna le nom de Shel à sa famille. Non, son surnom ! Alors comme ça, cet étranger lui avait donné son vrai nom ? C'était complétement fou pour un mage ! Mais la Yorii savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Connaître son prénom faisait partie du marché.

Le repas se termina assez vite. Alors que les serviteurs débarrassaient la table, Ayame s'empressa d'emmener Hershel dans son atelier. Ils arrivèrent en un rien de temps après avoir traversé un long couloir. Et comme d'habitude, dans sa deuxième chambre, c'était le bordel. Dans un petit rire, elle bredouilla quelques excuses quand l'Ange déposa ses affaires à ses pieds.

Ayame fouilla ses tiroirs et en tirant des feuilles pour noter des plans. Alors qu'elle griffonnait ses idées, elle demanda à Hershel de lui apporter des pièces spéciales. Une fois qu'il déposa ce dont elle avait besoin, il la questionna sur la conception de l'appareil.

- Ne vous inquiétez pas, j'ai pensé à quelque chose de petit mais efficace.

Ayame se redressa et jaugea son dessin avant de le montrer à l'Ange.

- Les mages ont leur force, tromper leur magie serait difficile mais j'ai une idée. Comme vous m'avez dit que les traces pistées étaient globalement physiques, j'ai pensé à un appareil capable de vous camoufler. Uniquement dans les airs. C'est le maximum que je puisse faire pour qu'il soit transportable et qu'il aille avec votre équipement. Une fois les pieds posés au sol ou si l'un de vos membres touchent un obstacle, vous redeviendrez visible jusqu'à ce que vous activiez de nouveau l'appareil. De même si vous vous servez de votre magie. Bien sûr, tout appareil a besoin d'énergie pour fonctionner et si vous l'utilisez trop longtemps, il s'arrêtera. Il vous suffira de le recharger.

Ayame s'arrêta. Tout ceci semblait très facile pour elle mais pour un Ange qui n'avait jamais été en contact avec la technologie ? Elle ne voulait pas le prendre pour un idiot mais elle espérait être claire pour lui.

- Les Yoriis utilisent souvent l'énergie solaire pour recharger leurs appareils. Notre désert nous en fournit à l'infini. Ce n'est pas en Enarida qu'on manque de soleil ! s'exclama-t-elle, souriante.

Une fois le plan énoncé, Ayame examina les pièces. Hershel revint sur leur marché et lui demanda ce qu'elle voulait en échange. La Yorii leva les yeux vers lui, l'air grave.

- Comme vous êtes en exil et que vous allez voyager, j'ai besoin d'aide concernant une personne.

Ayame déposa ses outils et tira un autre tiroir où elle sortit une photo. Elle la tendit à l'Ange. L'image la représentait assise près d'une oasis avec son mari, Naoki. C'était peu après leur union.

- Je suis mariée à ce Yorii et il a disparu un matin. Il était inquiet à propos d'une... malédiction, un mal qui le harcelait de cauchemars et d'illusions. Quand vous m'aviez rencontrée, je quittais le désert pour aller le chercher. Ma famille n'est pas au courant de ma quête, je compte bien sûr sur vous pour ne rien leur révéler. Son nom est Naoki. Si un jour vous le croisez, contactez-moi. Je commencerai mes recherches vers les colonies naines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t162-ayame
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au travail !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au travail !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Enarida :: Le désert d'Eanor-
Sauter vers: