Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour d'une mère ... pour la tradition

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Dim 11 Mar - 8:09

Le membre 'Dante Ghiaccio' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 1, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Dim 11 Mar - 14:33

Mon appuis cède sous la pression de mon genou : ma jambe ne trouve pas le contrepoids salvateur qu'elle attendait ; j'ai un instant de vide, bref, mais qui s'allonge et s'étire. Je crois me stabiliser quand elle réplique : elle s'est servie de ma propre impulsion pour compenser ses allonges trop lentes précédemment, et je la vois trop tard disparaître dans mon point mort. La force contondante de l'impact me coupe le souffle avant que je n'en sente la plaie électrique qui me remonte jusque dans l'épaule ; le pétillement douloureux grise et paralyse mes repères ; je suis jeté à terre et glisse sur le dallage du hall, interdit. Elle me fait toujours face ; je peine à me remettre sur mes jambes ; ma hache a quitté mes mains. Où est-elle ? Je la vois sous le pied d'un Louvetier qui l'a interceptée ; je décroche la seconde de ma ceinture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Dim 11 Mar - 16:30

Elleira ne put retenir un rictus mesquin en regardant Dante s'étaler de toute sa courteur sur le plancher. Il était finalement à terre! Il avait la bouille de quelqu'un qui n'en revenait pas. Le voir se remettre avec misère la satisfaisait, après ses remarques et son ton envers elle. Il s'arma de sa deuxième hache. Elleira tournoya la sienne dans sa main. Elle s'ancra au sol, cette fois, elle attendrait que lui attaque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 8:38

Un regard accordé à mon adversaire m'assure qu'elle a appris de ses erreurs : cette fois, elle attend que ce soit moi qui ouvre les hostilités pour les parer comme il se doit. Mais moi aussi, j'ai appris. Je replie les jambes, m'assure ainsi un appui suffisant pour pouvoir me relever d'un bond seulement, et évite avec un soin tout calculé d'observer l'assistance à l'entour qui m'a vu ainsi ridiculisé dans toute ma splendeur, étalé en un un seul coup. D'un revers de manche, je cache une vilaine toux, provoquée vraisemblablement par le bris humide que j'avais senti plutôt à l'impact sans en saisir la pleine conséquence. Je n'aurai au moins besoin que de m'impulser sur l'appui que je me suis tout juste préparé. Je suis bien heureux d'échapper à la vision goguenarde du sourire de la jarl qui me fait face dans une posture expectative : ma vue ne porte pas si loin ni avec tant de détails. La manche toujours devant la bouche, le temps de renifler avec un dédain tout mesuré, je jette une brève œillade à l'attention des miens, à distance de quelques pas seulement, seulement pour froncer les

Je jette ma hache dans la direction de la duelliste, dussé-je seulement la distraire pour saisir celle qu'on me renvoie ensuite. J'ai été bien inspiré par ses feintes et tente cette fois de la prendre à revers de là où j'ai envoyé ma seconde main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 11:59

Avec Elleira qui attend Dante et le surveille, elle ne devrait pas avoir trop de difficulté à éviter une simple hache! Hein les dés?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 11:59

Le membre 'Warui Sytha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 12:50

Ce n'est pas qu'Elleira ne vit pas la hache qui se dirigeait vers elle dans un vol gracieux et élégant. Ce n'est pas qu'elle ne portait pas attention aux mouvements de Dante. Elle était surprise de la vitesse à laquelle l'arme filait dans les airs! Elle ne s'y attendait pas! Devrait-elle essayer d'attraper la hache au vol? La renvoyer à son adversaire? La faire dévier en lui donnant un coup avec la sienne? Elle se posait trop de questions sans choisir de solution et ce temps précieux, qui était très court en fait, fut gaspillé par ses ruminations.

Rhyas eut une grimace d'empathie quand sa soeur reçut le plat de la hache de Dante de plein fouet sur le visage. Elleira sentit son nez s'écraser sous la pression. Elle lâcha son arme par réflexe. Les deux haches étaient au sol à ses pieds. Les pulsations de douleur remontaient dans ses sinus et son front. Toute sensation tactile était engourdie et le sang coulait à flot, sang qu'elle tentait d'étancher avec sa manche, gémissant de faibles "aïeaïeaïeaïeaïe". Elle avait les yeux fermés, les oreilles basses. Elle n'était plus en position défensive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 13:10

Arrivé à portée de vue, le pitoyable spectacle que je ne saisis qu'au vol m'arrache bien plus qu'un rictus, mais même un rire aussi vorace que carnassier quand je sens qu'il est temps à présent de frapper ; je ne me bas évidemment pas pour tuer : le coup à venir est seulement bref, dans la continuité de l'élan qui m'éloigne de la farïd dont l'odeur de cuivre du sang commence à être charriée à chacun par l'air immobile de la grand'salle. Aussi moqueur qu'elle a dû l'être devant mes déboires, je murmure, à elle seulement : « Navré que la hache ne s'avère pas votre arme de prédilection, jarl. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 13:17

Incapable de voir Dante s'approcher, déstabilisée, l'esquive sera très difficile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 13:17

Le membre 'Warui Sytha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Esquive' : 2

--------------------------------

#2 'Esquive' : 2

--------------------------------

#3 'Esquive' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 13:31

Le coup de vent, quand Dante la contourna. Les bruits de l'air quand il arriva derrière elle. Quand il s'adressa à elle, avec toute sa mesquinerie, Elleira eut le temps de s'éloigner mais le timing était serré: elle évita une attaque qui aurait pu la laisser au sol, incapable de se relever. Mais le résultat fut bien moins terrible: Dante lui assena un coup de hache dans le dos. De l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, Dante trancha son dos de long en large. La manche n'était plus la seule chose tachée de sang.

Elleira se remit droite sur ses pattes, haletante sous la douleur. Elle regarda Dante avec le meurtre dans le regard. Son manteau... son symbole... la Jarl enleva son manteau et le lança au sol, taché de sang et presque tranché en deux. Du sang coulait de sa blessure au dos, a travers l'ouverture dans son armure de cuir. Elle n'avait pas sa hache sur elle. Dante avait la sienne. Elle avait le dos et le visage en sang. Un dernier coup! Un dernier!

Elleira serra les crocs et se jeta sur Dante, à poings nus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 14:52

Elleira blessée, son arme à terre et rendue folle par le goût de son propre sang mêlé à la saveur âcre de la défaite, elle en vient maintenant aux griffes et aux crocs ; avant que la fin du duel ne soit rendue, Dante doit une dernière fois esquiver l'attaque furieuse de sa rivale. Ce devrait être facile... N'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céosus
Dieu Fondateur
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 14:52

Le membre 'Dante Ghiaccio' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Esquive' : 1, 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t104-ceosus-dieu-du-ciel
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Lun 12 Mar - 18:17

Cette fois, j'use du tranchant pour marquer sa viande ; et cette fois, ce n'est pas une série de piaillements douloureux que nous offre ma… noble adversaire. Si elle avait été une habituée des haches, elle aurait eu tôt fait de saisir le schéma que mes pas devaient toujours répéter quand le fer va mordre la chair : il est, à bien peu de choses près, le même que celui qui implique tout ce qui ne frappe pas d'estoc — rotatif. Ma frappe n'est jamais très profonde : elle découpe, elle cisèle, elle ouvre ; mais elle ne fait pas fuser le sang comme le rasoir qui vient déchirer la carotide, ou la dague qui perce l'aorte. Ce ne sont que quelques goutelettes rouges qui se font emporter dans la danse dévastatrice de l'acier sur le corps, entraînées comme les cavalières d'une pulpe rosâtre au rythme d'une valse suspendue. Les tons iodés, délicatement piquants du sang ne se font plus entêtants qu'une fois seulement que mon geste m'a reconduit face à la duelliste dont la robe d'azur s'est empoissée de touches carmin. Elle semble voir rouge ; nous voyons tous rouge : c'est devenu en quelque sorte la teinte dominante du tableau. Je l'attends : elle en meurt d'envie, et moi aussi. Elle se défait de cette immondice trop chère dont elle s'est couverte sans un respect pour ses Woktans. Elle enrage, mais elle n'a plus rien pour se défendre : elle et moi savons exactement comment cela va se finir. Un dernier demi-tour, et sans même esquisser ne serait-ce qu'un pas de côté, je la dévie et lui refais face, tout sourire : « C'est tout ce qu'il te reste ? J'attends. » Je tiens ma position, mais c'est pour mieux dissimuler cette retombée d'adrénaline et cette brûlure toujours plus prégnante qui me grimpe depuis les côtes, gratte et fouille sous la peau. C'est la souffrance qui mouille mon front plus que l'effort, l'élancement qui oppresse et qui me tort sans que je ne puisse l'exprimer ; je ne pense plus frapper, à moins peut-être d'y être acculé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 24/04/2017

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Mar 13 Mar - 1:12

Elle avait bondit sans réfléchir. Elle s'était laissée aller à ses instincts. La douleur pulsant dans son épaule l'empêchait de bien mouvoir son bras, son nez gorgé de sang ne captait plus aucune odeur exceptée celle du fer qui était intoxicante et poignante, et son dos l'élançait le plus. Ce fut sans surprise que Dante esquiva sa jetée, elle-même s'y attendait. Il avait bien choisi ses armes. La Jarl réussit à rester sur ses pattes malgré la douleur. Rhyas regardait, examinait, analysait. Dante n'avait aucune blessure externe. Sauf pour le coup reçu aux côtes, il était intact. Elleira était abîmée. Son dos, son bassin, ses pantalons et la base de ses queues étaient déjà imbibés de sang qui créait des flaques sur son chemin. L'assassine savait très bien ce qui s'en venait. Le menneskelig attendait. Il respirait avec une certaine difficulté, liée au coup reçu par le pommeau de la hache de la Jarl, estimait Rhyas.

Elle aussi avait une respiration laborieuse. Dante s'était retourné pour la regarder, Elleira lui faisait dos. Ses genoux commençaient à trembler, elle essayait d'arrêter le flot qui recouvrait son visage avec la manche de sa chemise. Quand Dante décida de la moquer une fois de plus, L'espionne noire ne resta pas de marbre.

Rhyas disparut de son perchoir pour apparaître dans l'angle mort de Ulvjeger, plus grande que lui, penchée vers son oreille.

- J'crois qu'le duel est fini, Ulvjeger.
- Lieutenant... Louvetier... la corrigea Elleira.

Rhyas s'écarta d'un pas ou deux de Dante.

- Duel fini?
-Duel fini... il a gagné...
- Il a un peu triché
, argumenta Rhyas.
- Il a reçu le duel, il a choisi les armes, il a gagné... clôtura Elleira.

L'assassine alla chercher le manteau violet et or de sa lille søster.

- Je peux te passer le mien si tu veux, proposa Rhyas.
- Non... dit Elleira la respiration devenant sifflante, je le ferai nettoyer et réparer...

Rhyas soupira et plia le manteau dans ses bras. Elleira se rendit jusqu'à son trône et alla chercher la bourse d'or qu'elle remit à Dante en mains propres. Au moins son nez avait arrêté de saigner à flôts.

- La contribution d'Syab, envers l'Accord. Il ne manque pas une pièce.

La Jarl le laissa pour aller chercher sa ceinture qu'elle remit et ajusta avec un peu de lenteur et de difficulté, chaque mouvement des épaules donnant un regain à l'écoulement de sa blessure dorsale.

- Dagni va te tuer pour ça, tu le sais, déplora Rhyas à sa lille søster.
- Si ça peut être moins terrible que ses potions... répliqua à Jarl.
- Comment tu vas expliquer ça à ton mari? demanda l'assassine.
- J'ai voulu m'amuser.
- Huh-huh...


S'asseoir sur le trône dans un état était impensable, surtout quand il s'agissait d'une telle relique ancestrale. Elleira faisait son possible pour contenir les quelques spames de douleurs occasionnels dûs à ses blessures. Elle tentait de garder le dos droit mais cela relevait de l'exploit en ce moment, la douleur qui la parcourait de la tête aux pieds lui engourdissait les sens. Dante avait définitivement gagné. Il n'y avait aucun doute. Au moins, il n'avait pas frappé son flanc gauche...

- Pourrais-je d'mander une revanche, Lieutenant? Où nous utilis'rons chacun nos armes de prédilection?

Elle ne voulait pas retoucher à une hache...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t48-gersemi-warui-xiii-sytha
Dante Ghiaccio
L'Algarade
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Mer 14 Mar - 17:16

[Musique à laquelle j'ai pas pu m'empecher de penser pendant le combat]

C'est à un petit jeu bien dangereux que choisi de jouer l'assassin en se fondant dans les ombres pour rejaillir depuis la mienne : il m'a fallu beaucoup d'efforts pour cantonner mes réactions à un seul frisson désagréable et ainsi réduire le mouvement de ma hache à un simple sursaut. Un soupir ni tout à fait nerveux, ni complètement amusé me fait la conseiller : « Si vous tenez à la vie, évitez de surprendre un homme armé qui attend de devoir parer. Petite idée santé, en passant. » Son petit air mauvais derrière son ton sifflant ne m'échappe pas : avoir droit à son avis sur ma personne est loin de me déplaire ; je suis même assez fier d'avoir fait si forte impression, assez au moins pour mériter un tel traitement de faveur. Le sourire me revient, plus détendu, plus franc. « Écoutez votre jarl si vous tenez à mourir vieille, » lui murmuré-je, « Seize Louvetiers pourraient choisir de me prêter main forte au moindre mouvement malencontreux, Farïd. » Dont chacun a sa spécialité en plus des talents recommandés à l'exercice de leur fonction ; je trouve un peu malheureux qu'un elfe manque à la fine équipe ; un elfe d'Amanëa, j'entends : le notre est très bien, mais manque d'initiative, comme beaucoup d'anciens esclaves thares ; ce n'est pas vraiment sur lui que je me reposerais en cas de problème. Quoi qu'il en soit, la noiraude choisi de marquer une distance entre nous et de débattre de quelque sujet d’intérêt semble-t-il nulle pour le pauvre humain que je suis, malgré l'argent qu'on me remet entre deux tirades. La traduction simultanée de Regn ne me parvient pas, c'est fort fâcheux. J'en profite donc pour rouler un peu mes épaules, étirer un bras, ramasser avec tout le naturel du monde la hache précédemment jetée et qui gît encore sur le dallage qui pave artistement l'endroit. Je grince un peu des dents chaque fois que mon harnachement de Louvetiers vient peser et frotter contre les ecchymoses fraîches qui couvrent une paire de côtes en sale état, et plus encore quand enfin on daigne m'adresser la parole. Je renifle avec dédain ce que je ne me permets pas de cracher sur le sol : « Pardon ? » demandé-en pointant mon torse du doigt, « moi ? Excusez-moi, je pensais faire partie du décor ; plus sérieusement, n'oubliez pas qu'un duel ne règle rien s'il n'est pas suivi d'une remise en question solide, jarl. Gardez ce que je vous ai dit à l'esprit plutôt que la possibilité d'une satisfaction future de vos petits plaisirs. » Suite à quoi je m'incline devant la représentante des Sytha, un choix affligeant à mon sens, pour achever sur quelques platitudes polies : « J'ai néanmoins apprécié assister à cette démonstration de vos capacités et serai ravi de constater vos progrès futurs. Jarl. » On me réprimande depuis l'autre bout du hall : « C'est fini, Dante. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira/Rhyas Sytha
Reine et Ombre de Wotkal
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/03/2018

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   Jeu 15 Mar - 2:33

Rhyas n'avait aucune inquiétude, aucun frisson, quand Dante lui reprocha son approche un peu trop directe et rapprochée. Elle ne lui répondit qu'avec un sourire confiant. Et qu'il amène ses Ulvjeger, les Sytha n'étaient pas sans renforts eux non plus. Mais ce scénario resterait imaginaire et non concret. Elleira avait déjà causé une scène, chose que Rhyas lui reprocherait des années durant, elle allait s'en assurer. Son humeur s'aigrissait plus rapidement avec le temps. Était-elle fatiguée de devoir être au centre de certaines intrigues politiques? Il était vrai que la Jarl endurait cet univers depuis un jeune âge. L'assassine restait aux ordres de sa soeur, elle lui avait prêté serment. Tout ça mis à part: aucune des deux femelles ne doutait de l'efficacité du bataillon présent. Un Ulvjeger ne le devenait pas sans avoir un modicum de talent.

Elleira avait terminé de maladroitement attacher sa ceinture. Elle se considérait chanceuse de ne pas avoir un long cou comme un dragon ou des yeux derrière la tête. Elle ne voulait pas voir sa plaie à la douleur brûlante qui l'élançant au rythme de son pouls. Ça guérirait vite. Tout guérissait vite chez eux. Oh, Dante se choquait qu'elles discutent entre elles dans leur langue natale? Elleira aurait eu un sourire en coin si il n'aurait pas suivi avec sa "recommandation". Ou un avertissement? Elle n'osa pas le regarder mais ses oreilles étaient tournées pour ne pas manquer un mot de ce qu'il disait. Car elle savait qu'il avait raison. Elle voulait se croire plus raisonnable que les trois autres, mais c'était une comparaison biaisée aux yeux des gens plus communs. De plus, Zalma avait fait exprès de monter les prix seulement pour elle, vengeance, punition, représailles d'héberger Zima surtout. La Reine de Wotkal savait très bien quelles étaient les pensées de l'Ourse Blancher à son égard en ce moment. L'argent des Targavin était un coussin plus qu'important en ce moment. Elle devrait chercher à le faire durer.

- J'y veillerai, dit-elle à Dante quand il parla de remise en question.

Elle voulait bien lui faire ravaler ses propros quand il mentionna ses capacités...

- J'ai bien peur que cet... exercice n'était que la preuve plus que flagrante que je n'suis aucunement apte à manier une hache, fit-elle en allant chercher son manteau des bras de Rhyas.
Bry, tes genoux commencent vraiment à trembler...
Je sais.
Ils sont sur le point de partir, tu vas tenir le coup?


Elleira adressa un sourire penaud à sa soeur en guise de réponse.

L'orquesse avait rappelé le Ulvjeger à l'ordre, qu'il se calme côté élocution.

- Mes chevaliers gardent un oeil sur la province, dit la Farid bleue à l'escouade mais personne en particulier. Si jamais l'moindre problème nécéssitant vot' intervention se montre, vous serez informés.

Vous, dans le sens des Ulvjeger en Syab pour le moment. Elleira s'inclina devant l'escouade en réprimant une grimace de douleur.

- J'te laisse les r'conduire, commanda la Jarl à sa söster, avant de m'écrouler sur le plancher vidée de mon sang. Je vous prie de m'excuser, dit-elle à l'assemblée avant de partir vers les quartiers de Dagni.

Rhyas la regarda aller, elle était certaine qu'elle se rendrait sans difficultés? La Farid charbon se dit qu'elle devait lui faire confiance.

- Bon, on peut conclure le rapport. Sir Louvetier, pardon, Lieutenant Louvetier, not' healer peut vous j'ter un coup d'oeil si vous l'désirez.

Après s'être assurés que tout était en règle, en dépit de cette rencontre peu orthodoxe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t208-elleira-sytha-reine-de-wotkal
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour d'une mère ... pour la tradition   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour d'une mère ... pour la tradition
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: