Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chiens errants [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Chiens errants [Libre]   Mar 1 Mai - 6:50

Le cœur de Cirrus battait à tout rompre. Retrouver sa sœur après une si longue absence, il n'y croyait pas. Il pensait un instant qu'Erwin était un blagueur, mais il avait l'air si honnête. Le Farÿd désirait en savoir plus sur Ciel, mais il aimait mieux attendre de la rencontrer pour écouter son histoire. D'un autre côté, il était nerveux. Leur exil avait ébranlé leur profonde et solide relation et il craignait qu'elle soit encore en colère contre lui.

- Bien. Je ne vais pas rester chez Monsieur Rivail, si elle ne peut pas me recevoir maintenant. Emmenez-moi au Grand Large, je l'attendrai là-bas. J'ai en effet parcouru des routes pour arriver ici.

Ce qu'il avait tant espéré allait se réaliser. Cela semblait trop beau. Cependant, Cirrus était prêt à tomber dans le piège le plus stupide pour retrouver sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t34-cirrus-exile-de-syab
Erwin Krieger
Pilier de bar
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 27/01/2018

MessageSujet: Re: Chiens errants [Libre]   Mer 2 Mai - 5:18

- Ok, je vous emmène. Je saluai le Docteur Rivail, plus trop sûr de ce que j'étais venu faire chez lui pour le coup, ça devait pas être bien important. A la prochaine, m'sieur Alhazen, mam'zelle. Ajoutai-je en direction de la petiote qui avait l'air complétement ailleurs. Pardon du dérangement.

Se faisant, j'ouvris la porte, invitant la grand gaillard à sortir avant de la talloner et de le devancer pour adopter le métier de guide touristique. J'avais un CV en béton armé. Nous avancions dans la rue principale, la taverne était quand même située à la limite de la ville, j'avais de quoi nous faire prendre un moyen plus rapide et moins crevant pour y arriver.

- Vous avez déjà pris les transports en commun ? Avec le Tramway ça ira beaucoup plus rapidement sinon on en a pour une heure à silloner les ruelles et les étales. Je le guidai vers les stations avant que nous montions dans l'un des wagons pour arriver à proximité de la destination souhaité quelques minutes plus tard. J'avais moi-même peu l'habitude de prendre cet engin, mais bon: vu comme je l'avais accueilli le grand blanc, je pense pas que ma tête devais paraitre très sympathique à l'heure actuelle. Et si Ciel venait à l'apprendre, j'allais m'en prendre une de tous les diables. On est plus très loin, suffit d'aller tout droit, prendre à gauche et remonter la rue. Venez, vous verrez, là-bas vous serez tranquille. Y'a de quoi vous restaurer, dormir et vous prendre un bain. Les gars sont sympas et vous ferons pas chier. Dühr possède des gens sans savoir vivre quant il s'agit de respect de son prochain, au Grand Large, z'avez pas de risque d'être moqué ou regardé de travers. Je montai les marches qui menaient au fameux bâtiment, lui ouvrant encore la porte. Sauf si vous finissez pas votre boisson, là, je garantis rien. Une fois entrés, je me dirigeai vers le comptoir, demandant le tavernier à qui j'expliquais la situation. Une bourse glissée gentillement sous sa main, les transactions étaient faites. Je me tournai vers le frangin de Ciel, mi-souriant mi-géné. Bon, voilà, tout est réglé, si vous avez besoin de quoi que ce soit, demandez au boss. J'éspère que vot' séjour sera pas pénible. Je tendis une main vers lui. Je vous laisse, je vais arranger ça avec la p'tite. Mais prévenir quelqu'un avant, cependant, ça, il n'était pas censé le savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Chiens errants [Libre]   Ven 18 Mai - 4:47

Cirrus salua Monsieur Rivail et Zéphyr et leur confia qu'il espérait les revoir bientôt. Erwin ouvrit la porte d'entrée et l'invita à sortir, puis il le guida vers une station de tramway.

À la question d'Erwin, Cirrus secoua la tête. En fait, il n'était jamais monté dans des transports technologiques, que ce soit dans un tramway ou un zeppelin. Il n'était pas contre cette idée, mais il adorait voyager d'une ville à l'autre sous sa forme animale.

Durant le trajet, Cirrus et son guide se taisaient. Son cœur battait de plus en plus à chaque mètre parcouru. Il suivit Erwin jusqu'au Grand Large, qui, à la surprise du Farïd, n'était pas aussi miteux qu'il le pensait. Bien au contraire, sa façade était propre et élégante. Une fois entrés, l'humain se dirigea vers le tavernier, laissant Cirrus en retrait qui parcourait la salle du regard. Les gens le dévisageaient, mais pas comme s'ils n'avaient pas l'habitude de voir un Farïd ici. Ils étaient plutôt intrigués par sa présence. Quand Erwin revint pour lui annoncer que tout était réglé, Cirrus lui rendit son sourire.

- Merci, Erwin. J'attendrai ici autant qu'il le faudra.

Le Farïd serra la main de son guide et le regarda partir avant de s'installer à une table. Il commanda une bière, assoiffé par toute cette aventure. L'un des serveurs posa une écuelle d'eau devant le chien qui s'était montré discret pendant la route.

Et Cirrus attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t34-cirrus-exile-de-syab
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chiens errants [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiens errants [Libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Archives-
Sauter vers: