Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une autre journée, une autre prime [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Revy Black
Chasseuse de primes
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Mer 6 Déc - 13:13

L'humeur était lourde dans la taverne. Les clients buvaient leur bière, les employés faisaient la rondes des tables, Revy Black sirotait sa tasse de thé. Quelques jours auparavant, elle avait repéré une affiche pour un hors-la-loi... même à Tharen. Une prise facile, pas trop d'embûches, un peu de monnaie comme récompense. Elle l'avait suivi en filature, le moment parfait pour s'approcher de lui se présenterait de lui-même. Il allait régulièrement au Rat Gourmand, un bar. Elle avait examiné la place et s'était informée pour ne pas paraître déplacée quand le temps viendrait.

Il était avec ses comparses. Ils riaient. Racontaient leur journée, leur petite tournée pour l'argent de protection. La bourse était accrochée à sa ceinture. Oh...  Revy s'en léchait presque les lèvres. Elle passa en revue les balles qu'elle avait dans ses barils. Rien de trop extrême, de la paralysie. Toujours les ramener vivants, sinon la prime était de moitié.

Revy finit sa tasse de thé. Elle ne voulait pas causer de troubles dans le bar, c'était une mauvaise idée. Cependant, elle pouvait le convaincre de sortir. Elle dissimula ses pistolets et approcha la table, mielleuse. Ça fonctionnait à tous les deux, se coller et complimenter un homme. Il n'était pas le plus brillant, mais il était ce dont elle avait de besoin pour la semaine. Il allait sans dire qu'elle l'emmena dans une belle petite ruelle prometteuse, pour elle. Dans une main, elle commença à emmagasiner la charge magique nécessaire à l'activation de sa balle.

Elle se désista de l'étreinte du criminel et pointa Vergil dans sa direction. Elle baissa ses lunettes pour le laisser voir ses iris rouges. Il comprit à qui il avait affaire. Revy appuya sur la gâchette, la balle se logea dans l'épaule de sa proie qui eut un cri de douleur. L'humaine tourna la tête vers l'entrée de la ruelle, une silhouette les regardait.

- Ma balle, ma cible, mon argent, siffla Revy à l'encontre du nouveau venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draiko/Pinpix



Messages : 99
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Sam 23 Déc - 13:38

Sernar. Ce mec s'appelait Sernar. Syriadel avait déjà vu sa tête sur le dirigeable de la Secte. Une sale gueule qu'elle désirait oublier. Mais quand on partait sur les traces de son passé, on devait affronter ses souvenirs les plus répugnants.

Sernar, c'était le genre de type qui informait la Secte dès qu'il repérait un soit-disant réincarné. Un malade, un homme en plein délire comme elle en avait vu sur le dirigeable. En apparence, c'était un humain des plus ordinaires qui aimait les plaisirs simples. Syriadel savait qu'il avait une maison à Tharen mais ses crimes avaient été découverts et il devait être en fuite, désormais. Même si la Farÿd courait droit vers sa mort en allant dans un endroit pareil, elle devait trouver ce gars. Car il possédait peut-être des informations utiles sur son passé. Syriadel n'était pas sûre d'en tirer une piste intéressante mais c'était la seule personne qui lui était venu en tête. Sernar fouillait dans des endroits interdits pour se renseigner sur les dieux et déesses morts et enlevait des enfants. Un véritable enfoiré, quoi.

Syriadel était assise dans un bar, le Rat Gourmand. Cachée sous une longue cape, elle observait sa cible. Le rire de Sernar provoquait sa colère. T'inquiète pas, tu ne riras pas longtemps, salopard ! Oh oui, elle allait lui faire la peau, à ce connard de kidnappeur ! Ses griffes creusaient la table, impatientes de lui crever les yeux. Elles se figèrent sous le regard soupçonneux d'un homme. Et encore, il n'y avait pas que lui qui la trouvait louche. La Farÿd se maudit. Elle ne devait pas révéler son identité dans un lieu pareil, surtout pas.

Une jeune femme se leva et se dirigea vers Sernar. Les yeux de Syriadel parcoururent ses hanches qui se balançaient de manière séduisante. La Farÿd se ressaisit et observa la scène en marmonnant. Cette femme le flattait et Sernar tomba sous son charme. Comme Syriadel le craignait, il quitta le bar avec elle. Elle jura et les suivit discrètement.

Et les craintes de Syriadel grandirent quand elle vit l'humaine pointer son pistolet sur Sernar et lui tirer dans l'épaule. Merde... elle allait le tuer ! La jeune femme tourna la tête vers elle et lui fit savoir qu'elle ne voulait que sa bourse.

- Ça ne m'intéresse pas, rétorqua Syriadel, laisse-moi au moins lui parler. Sernar, j'ai pas mal de trucs à te demander !

Les yeux de Syriadel luisait d'une colère flamboyante. Ce salopard... il allait lui faire payer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t86-syriadel
Ororath
Elementaliste, Mage Signeur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/12/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Sam 23 Déc - 17:28

Tient! Le Rat Gourmand! Intrigant comme nom! D'ailleurs, l'intitulé de ce dernier me rappela mon appétit croissant. Néanmoins, d'un pas assuré je continuai de déambuler dans la rue tout en rajustant l'énorme couvre-chef fantaisiste rosâtre qui dissimulait mes cornes ainsi qu'une partie de mon front. Mise à part qu'il jurait avec le rouge de ma tenue et qu'il était un tantinet trop grand, il effectuait son office à merveille. En effet, hormis quelques regards intrigués en direction du dit chapeau, personne n'était venu me chercher querelle. Du moins, pour l'instant ... Faut-il avouer que leurs habits étaient bien plus excentriques que ce que je portais et il m'avait couté toute mes économies, ce satané chapeau! La vie d'artiste chez les deux pattes, c'était loin d'être aisé. Pauvres petites choses ...

Que faisais je ici? Du tourisme! Pour le moment toutefois. Non, puisqu'en vérité j'étais à la recherche d'un quartier marchand où j'aurais pu exécuter quelques démonstrations de mon savoir-faire et tenter de rivaliser avec leur propre mage, par pure curiosité. Pendant ce temps, je regardais ce peuple de Tharen. Un peuple pitoyable, songeai-je en croisant un homme à la mine harassé vêtu de noir. L'esclavage, en voila une coutume étrange. Comme si j'avais besoin d'humains pour me limer les pattes, moi. Néanmoins,il fallait leur reconnaitre le mérite de cuisiner de superbes brochettes de boeuf, pensais je en dévorant d'une bouchée la dernière boulette en question, ce qui dévoila une magnifique rangée de dents les unes plus blanches que les autres. Malgré cela, j'étais loin d'être rassasiée et je ne souhaitai guère exécuter un demi tour pour sortir de la ville afin d'aller chasser une proie ou deux, je voulais profiter du paysage! Ainsi, je déambulais le regard avide de savoir et intrigué par ce qui m'entourais.

Néanmoins, quelques choses attira mon attention ailleurs alors que j’atteignais le croisement d'une ruelle adjacente au bar. Mmmh, l'odeur du sang frais ... En cet instant, un petit sourire énigmatique se dessina sur mes lèvres. Prise d’indiscrétion, je me faufilais alors dans la dite-ruelle. Aaaarh, ce n'était que des humains. En effet, au fond de cette dernière, deux âmes se disputaient un corps meurtri. La bave aux lèvres, ou presque, l'humain n'étant certainement pas au menu, bien que j'aimais parfois me le laisser penser, je laissais ces deux inconnus régler leur différent tout en observant l'homme à terre ...

- Tient. Étrange ...

Murmurais je pour moi même, ce visage même de loin me disait quelque chose ... Néanmoins, voir ce type gésir à terre fit naitre un gargouillement dans mon estomac qui résonna dans toute la ruelle. "Silence!" Songeai-je mentalement à l'intention de ce dernier. Il ne faudrait pas les déranger, après tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revy Black
Chasseuse de primes
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Sam 23 Déc - 18:29

Revy ne put cacher son expression de surprise et de dégoût à la fois en voyant qui l'avait suivie. Être suivie n'était un pas un problème en soi. C'était arrivé tellement souvent, elle savait se démerder.

La pistolero se tourna complètement vers Syriadel. Elle la toisa un peu. Une Farid... une grande bête poilue... eurk... elle devait crever de chaleur et suer... et tous ces poils... mais comment ils faisaient. En plus elle avait un visage plus bestial que les rares que Revy avait croisé. Qu'elle retourne dans son pays de neige et d'igloos...

Elle voulait parler à sa proie? Revy regarda Sernar. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien y vouloir? À moins que... la chasseuse de prime avait prit le temps de s'informer sur lui, certains détails étaient louches, trop louches. Et elle était qui elle? On aurait dit... non! Elle n'allait pas ressasser mentalement ses histoires de dieux en ce moment! Ce n'était pas important! Et puis, Warui était la seule qui importait en ce moment, sa déesse! Mais cette sensation qui lui montait dans le dos. Pas de la peur, aucunement. Mais de la curiosité, une sensation de déjà-vu sans en être une. C'était difficile de mettre le doigt dessus.

Revy soupira, visiblement ennuyée. Elle leva le devant de son chapeau avec la pointe de Vergil.

- Il en a pour quelques heures... il peut encore parler...

Avant que Syriadel ne puisse s'approcher plus:

- Pas de coup fourré, poilue.

Elle baissa ses lunettes, laissant ses yeux rubis croiser les yeux ocres de l'ingénieure. Elle la tiendrait à l'oeil.

Revy porta son attention sur celle qui venait de les rejoindre. Encore une autre personne? La rousse fit audiblement rotater le barril de Vergil, un avertissement, au moindre geste agressif, la balle était prête.

- Un vrai rassemblement... marmonna Revy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draiko/Pinpix



Messages : 99
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Lun 25 Déc - 15:06

Il était vrai que Syriadel n'était pas discrète sous sa cape. Le regard dégoûté de l'humaine indiqua qu'elle avait été repérée. Ce genre de réaction qu'avaient les Thares. Mais l'inconnue décida finalement de lui accorder ce qu'elle désirait.

Syriadel fusilla l'humaine du regard à l'appellation "poilue". Elle resta impassible face aux yeux de sang de la Thare. Elle n'avait pas le temps à perdre avec ses menaces alors elle s'avança d'un pas rageur vers Sernar. L'enfoiré se prit un sacré coup de poing dans la gueule et chancela sous la douleur. Syriadel attrapa sa tignasse pour le retenir et pointa une de ses griffes sur son cou.

- Maintenant, tu vas me faire le plaisir de répondre à ma question ! Où est-ce que tu as trouvé ces informations sur la déesse Axarya ?

Une question très vague mais qui pourrait rapporter beaucoup pour Syriadel. Prononcer le nom d'Axarya fit bouillir son sang, comme une promesse brisée. Quand elle était sur le dirigeable, on l'appelait ainsi. Axarya, déesse de la Rage. Elle ne croyait pas prononcer ce nom, un jour. Une pure connerie qu'elle essayait d'oublier mais qui revenait la hanter tous les jours. Mais la Secte l'avait marquée à jamais et Syriadel désirait à tout prix purifier son sang, lever la malédiction. Elle ne se soucia pas de l'humaine qui devait se demander pourquoi elle posait une telle question.

- Ax... Axarya ? bredouilla-t-il, je ne vois pas de quoi vous...

Sernar écarquilla les yeux quand il réalisa qu'il était face à la jumelle de la déesse. Syriadel lui asséna un nouveau coup de poing pour qu'il ne dévoile son identité à l'humaine.

- Réponds-moi ! Où as-tu trouvé les informations sur Axarya ?

Sa griffe se planta dans son cou. Un gargouillement parvint aux oreilles de la Farïd et la Thare marmonna quelque chose qui la venue d'une troisième personne. Syriadel fit volte-face et vit une autre humaine. Mais celle-ci possédait un physique bien trop atypique pour être une Thare. Sa chevelure blanche encadrait un visage de porcelaine et son regard d'argenté reflétait la curiosité. Tenant toujours Sernar, Syriadel inspecta la nouvelle venue. Elle espérait au moins qu'elle n'allait pas les dénoncer.

- Écoutez, vous n'avez rien vu, d'accord ? Je règle une affaire très personnelle.

Elle tira les cheveux de Sernar vers l'arrière pour dévoiler son visage à l'étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t86-syriadel
Ororath
Elementaliste, Mage Signeur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/12/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Mar 26 Déc - 17:21

Que de révélation en ce si petit coin de rue! La première humaine semblait détenir un droit de possession sur le troisième, celui qui gisait à terre, tandis que la seconde, celle à capuche, n'en était pas une! D'humaine. Mais l'une de ces sympathiques créature dont j'avais l'habitude de côtoyer étant plus jeune. A cette pensée, j'esquissai un sourire naïf imputé à une certaine nostalgie. Mieux encore, elle semblait posséder un intérêt pour l'instant méconnu pour la déesse de la Rage. Axarya, la dragonne qui pleurait des larmes de lave! J'étais bien tombée! S'agissait-il de l'une de ses fidèle? Ou bien l'une de ses détractrice? Et, jusqu'où irait donc cette histoire? Si moi même, je n'étais pas profondément pieuse, ses interrogations avaient cependant su attiser mon attention.

Lorsque l'humaine remarqua ma présence, elle sembla ronchonner quelque chose, ce qui fit quitter mon attention de l'homme au sol pour poser mes mirettes sur les siennes. Qu'elle était adorable avec sa pétarade! Pensais-je vexée de me faire menacer gratuitement de la sorte par un chainon inférieur de la chaine alimentaire. Je tentai de faire preuve de sang-froid, notamment parce que la ruelle était étroite et qu'ainsi, je ne présentais guère mes épaisses écailles pour me protéger de quelconques représailles. J'esquissai alors à l'attention de celle-ci un large et inexplicable sourire à son encontre. Un sourire plein de dents. Je ne savais guère ce qu'avait fomenté ce pauvre bougre pour s'attiser les foudres de ces deux demoiselles. Néanmoins, probablement devait-il le mériter pour que deux inconnues lui courent après pour des raisons divergentes.

Un instant plus tard, ce fût la seconde personne qui m'interpella. Je replaçai alors mon horrible et rosâtre couvre-chef correctement sur le sommet de mon crane tandis qu'il glissait en arrière, puisqu'une très légère brise tenta subrepticement de le soulever pour poser mon attention vers elle. Je n'osais guère lui poser cette question qui me brûlait les lèvres: Pourquoi, cet intérêt envers cette déesse? Face à ces questions intérieures, mon regard ainsi que mon sourire s'éclaira.

- Ça dépend.

J'émis un doux rire cristallin qui souleva posément mes épaules. Soyons assuré, je ne manifestais aucune envie de la dénoncer, autant me trahir moi même. Cependant plaisanter un peu m'était divertissant. D'ailleurs, je trouvais profondément cocasse que ce soit à moi, la non humanoïde, qu'on le demande. Et puis, je voulais en savoir plus! Puis, mon attention revint sur l'homme à terre. Une fois que la faryd m’eut montré son visage, j'eu un éclat de lumière qui me traversa enfin l'esprit:

-Hé! Mais c'est l'un des types des petites annonces! Non? Qu'est ce qu'il a fait pour être recherché?

Avais-je finis par lâcher légèrement intriguée par cette coutume humanoïde. En général, nous autres dragons réglions nos comptes entre nous. Rares étaient nos intermédiaires. J'étais ainsi étonnée de tomber sur ce dernier. J'avais sans doute dû croiser l'annonce de sa prime dans un recoin, néanmoins, je n'avais guère pris le temps de la lire. C'était des affaires d'humains.

-J'peux avoir sa bourse? C'est pas que je suis une voleuse, mais je suis comment dit-on déjà dan ... Ah! Fauchée!

Je me sentais un peu honteuse de demander cela, même s'il s'agissait là d'un criminel notoire pour leur peuple. Mais j'avais toujours faim! Et savait-on jamais si elles pouvaient accepter, cela me ferait une ou deux pièces faciles. Ainsi, je pourrais me reprendre une ou deux brochettes de boulettes en attendant d'aller chasser!



_________________







Fiche lightgrey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revy Black
Chasseuse de primes
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Jeu 28 Déc - 1:31

Elle commençait fort, la Farid! À peine aux côté de Sernar qu'elle lui assénait un coup de poing dans la figure! Tant qu'elle le laissait en vie. Si elle le tuait dans sa hargne, Revy lui faisait payer la moitié pour la lesson passe. Normalement, elle n'aurait pas accordé ce genre de grâce, elle ignorait pourquoi elle se sentait généreuse, surtout envers une habitante du Nord. Sernar ne valait pas grand chose, elle ne perdait pas beaucoup, même si c'était en commençant petit que sa réputation grandirait.

Le sujet de discussion parvint à ses oreilles. Un sujet qui sortait de l'ordinaire. Personne ne parlait vraiment de la déesse depuis sa défaite auprès de sa soeur cadette. Revy s'était informée sur elle car elle était liée à Warui, par sang et par leur histoire. Les disciples d'Axarya, si il y en avait même, devaient être d'une rareté absolue. Cette bête en était-elle une? Non. Un disciple ne demanderait pas d'informations comme ça. Les cultistes avaient trop d'orgueil, même Revy. N'empêche, cette ressemblance... pure coincidence! Les Faryd pouvaient revêtir toutes les couleurs, les bleus n'étaient pas exception! Et cette humaine à l'entrée de la ruelle...

Les petites annonces? La rousse haussa les sourcils d'incompréhension.

- Argent de protection, taxage et autres, répondit-elle. Besoin d'une raison noble pour attraper les enflures?

Non pas que Revy n'avait pas de raison noble, elle était très noble. Les méthodes l'étaient moins. Mais... eh, Warui non plus n'y allait pas avec le dos de la cuillère. Sa bourse? La troisième voulait la bourse... de sa proie? Il était sa proie! Elle avait droit sur son argent! Quoique des trois femmes ici, la Traceuse était la moins... extraordinaire et remarquable. Elle n'était pas du genre à se faire des amis ou des connaissances, de plus Tharen encourageait l'individualisme et la compétition, se parfaire et se dépasser. Mais... elle n'était pas dans la misère non plus. Elle voyageait, quand même.

- 'Kay, marmonna-t-elle audiblement pou'Ororath l'entende. Tu peux l'avoir sa bourse.

Elle aurait bien pris les pièces pour se gâter un peu. Et si elle convaincait la blanche de lui payer la traite avec l'argent?

- Ça avance tes aveux, Sernar? dit Revy menaçante en foudroyant le malheureux de son regard. Réponds-lui, clair et concis! J'ai onze autres balles, je peux te donner onze trous de plus dans le corps. Tu me donne envie de voir ce que ça donne un sort de glace dans l'orbite de tes yeux...

Elle tourna le barril de Vergil avec un 'clic' sonore et le pointa vers lui.

- Sois rapide, l'avertit-elle.

Elle regarda Syriadel et hocha de la tête, signe qu'elle ne tirerait pas avant qu'elle ait finit son interrogation. Puis elle se retourna vers Ororath:

- Je connais une bonne place à boules de calamar, si tu acceptes de me remercier pour la bourse.

_________________
La balle est mon camp... littéralement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draiko/Pinpix



Messages : 99
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   Sam 6 Jan - 10:01

La réaction malicieuse de la nouvelle perturba Syriadel. Quoi ? Elle était là aussi pour Sernar ? Et dire qu'elle l'avait prise pour une simple passante, même si son physique n'avait rien d'ordinaire. D'ailleurs, quand elle prit un air étonné, la Farïd pensa un court instant qu'elle le connaissait. Oui, la nouvelle le connaissait... mais sur les affiches.

- Enleveur d'enfants, voleur, fanatique, répondit Syriadel en tirant davantage sur les cheveux de Sernar qui serra les dents, un fils de putain parmi tant d'autres.

Et Blanchette avait le culot de demander si elle pouvait avoir sa bourse. Syriadel s'en fichait pas mal, c'était les informations qui l'intéressaient. Pour l'instant, elle n'avait pas besoin d'argent. Elle esquissa un sourire moqueur en direction de Revy. On dirait que tout le monde voulait dépouiller sa proie. Mais l'humaine accepta de lui laisser la bourse de Sernar, ce qui surprit Syriadel. La Farïd se tourna ensuite vers le fanatique et le pressa de répondre. Ses griffes creusèrent avec lenteur sur sa gorge.

- L'Empire, répondit-il, haletant, je trouve mes informations au sein de l'Empire !

Déjà une piste mais elle était trop vague. De plus, elle savait très bien qu'elle pouvait trouver des informations sur Axarya dans un endroit aussi grand que l'Empire. Il lui faisait vraiment perdre son temps, ce con. Syriadel le secoua, tira sa tête en arrière jusqu'à presque lui arracher les cheveux.

- C'est pas suffisant ! Dis-moi où tu les trouves, exactement !
- Va te faire foutre, connasse !

Parfois, Syriadel regrettait que sa malédiction n'agisse pas à sa place. En ce moment même, elle aurait aimé lui montrer ce qu'était la colère d'Axarya.

Syriadel insista encore jusqu'à le défigurer mais Sernar n'allait jamais cracher le morceau. Évidemment, il ne désirait pas trahir la Secte. La Farïd soupira et le jeta aux pieds de la Thare.

- Vas-y, tue-le.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t86-syriadel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une autre journée, une autre prime [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une autre journée, une autre prime [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Hors-Jeu :: Corbeille-
Sauter vers: