Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les agents de liaison

Aller en bas 
AuteurMessage
Fai Ghiaccio
Petit Renard
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 01/10/2017

MessageSujet: Les agents de liaison   Mer 15 Nov - 13:32

LES AGENTS DE LIAISON
Dragons, lieutenants louvetiers et agents divers


SECTEUR D'ACTIVITE
Militaire et politique, à des degrés divers.

ACTIVITES PRINCIPALES
Ils ingèrent dans les politiques liées à la sécurité des territoires qui ont signé les accords de l'Aconit au moment des premières infestations de lycans dans toutes les questions qui impliquent des monstres (créatures très destructrices qui représenteraient une menace potentiellement nomade, sans territoire défini). Ce faisant, ils servent aussi dans les ambassades et dans le maintient de bonnes relations (de façade ou non) entre les pays signataires.

FORMATIONS
Tous les agents de liaison, ceux de terrain autant que ceux du génie, sont formés à la diplomatie et aux us et coutumes des pays signataires de l'Aconit : ils reçoivent quelques cours basiques portant sur les langues et traditions locales très tôt dans leur formation qui débute à leur entrée même dans cette guilde indépendante. Les dragons, notamment ceux spécialisés dans la traque (les lieutenants Louvetiers), sont acclimatés à tous les terrains ainsi qu'à leur exploration ; ils sont initiés aux combat à pied et à la monte de chevaux et chimères dont ils s'occupent eux-mêmes.

PASSERELLES
  • Origines
Du fait de la nécessité de conserver un point de vue neutre sur les politiques des différents pays avec lesquels ils entrent en contact, il est très rare qu'un agent de liaison ne soit pas un enfant de la frontière, métis. Les vétérans qui ont été responsables des premières formations à destination du corps d'infanterie montée viennent, eux, des armées responsables de la conquête de la plupart des territoires limitrophes des pays concernés.
  • Evolutions
À l'instar de n'importe quelle guilde impériale (dont ils suivent les modèles), l'apprentissage commence tôt dans la vie des aspirants, autour de leurs sept ans ; l'apprenti devient ensuite compagnon puis maître selon ses faits d'arme ou de diplomatie. Les lieutenants ne se voient promus au delà qu'à titre posthume, et uniquement sur le territoire impérial.

CONDITIONS D'EXERCICE
  • Liaisons - relations
Bien qu'ils soient répartis sur plusieurs divisions spécialisées dans l'exploration de certains types de terrains, celles-ci maintiennent toutes une situation de proximité avec les différents dirigeants impliqués dans leur création et leur bon maintient matériel comme humain. Ils sont aussi en contact avec les alchimistes qui les renseignent à titre de biologistes sur les créatures auxquelles ils auront à faire face, les soignent à titre de guérisseurs aux vues de la gravité des blessures auxquelles ils sont souvent confrontés, ainsi qu'à titre de chiméristes pour offrir aux agents de terrain les meilleures montures et bêtes d'arrêt possibles pour leurs traques. À l'image des Missi Domici, toutes les divisions Louvetières sont régulièrement réorganisées pour désamorcer les associations malignes et criminelles.
  • Lieu(x) de travail
Les agents de liaison sont continuellement sur les routes et peuvent parfois servir de Missi Dominici auprès des différentes autorités auxquelles ils ont régulièrement affaire. Ils font la ronde de caserne en caserne à intervalles de temps réguliers pour garder leurs informations ainsi que celles des autorités qui les accueillent à jour sur la situation internationale liée à la question des éventuelles menaces de monstres (ou non). Leurs relations avec l'exécutif est parfois conflictuelle, leur autorité primant presque toujours sur celle des polices autochtones. Certains postes sont aussi situés en milieux moins habités, pour séparer le travail en parts égales.

DESCRIPTION
Les agents de liaison ont toujours existé, mais leur importance et leur utilité sont montées en flèche au commencement de l'épidémie de lycantropie ainsi qu'avec l'apparition des premiers wendigowak, poussant les différents états à faire fi de leurs différents pour mettre en place une traque commune et continuelle qui serait alimentée par les autorités elles-mêmes. On distingue ainsi les agents de liaison plus privés des lieutenants Louvetiers, qui remplissent les rôles de soldat, de chasseur, de trappeur et d'éclaireur. Payés par les dirigeants regroupés sous les accords de l'Aconit (ceux qui donnent toutes leurs prérogatives aux lieutenants Louvetiers sur les territoires concernés), des collectes de fond sont régulièrement levées par les apprentis et les retraités au sein des villes. Métier à risques, il est courant que la retraite soit d'ailleurs prise très tôt par les lieutenants (autour de 40/45 ans), quitte à devoir perdre leur promotion posthume (qui offrirait, elle, des compensations supérieures à leur éventuelle famille ; celle-ci est très rarement fondée pendant leur période d'activité, ceci dit, et une fois à la retraite il n'est pas surprenant de les voir se recycler dans une autre activité). À l'instar des guildes et des ordres impériaux, différents uniformes sont à leur disposition (à eux et leurs éventuels, bien que rares, enfants ; les tenues à destination de la famille sont légèrements différentes des vêtements militaires) et leur main et leur bras dominants sont marqués du tatouage d'apprenti, de compagnon, ou de maître. Il représente un loup à écailles accompagné de la fameuse aconit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumactif.com/t84-fai-ghiaccio
 
Les agents de liaison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Le Monde de Féia :: Métiers-
Sauter vers: